20/05/2011

Les églises fort fortifiées ...

2011-05-15 09.20.49.jpgDeux petites précisions avant de poursuivre ce compte-rendu de notre pèlerinage en Thiérache ce dimanche 15 mai de l'an de grâce 2011 ...
D'abord, ça je l'ai remarqué en visionnant les quelque vingt photos qui illustrent l'évènement, avant d'aller au restaurant pour faire ripaille, nous avons visité une deuxième église, celle de Parfondeval, dédiée à Saint-Médard et de penser, avec Tonton Fluo, au proverbe qui affirme que s'il pleut à la St Médard, il pleuvra 40 jours plus tard sauf si St Barnabé vient dare dare les vannes couper, enfin, un truc du genre ...
A une époque, nous avions un "Monsieur Météo", le commandant ... ach ... son nom m'échappe, la faute au temps qui passe, qui nous sortait systématiquement un dicton de derrière les fagots, un florilège de perles plus brillantes les unes que les autres, et qui mettait de bonne humeur, même si les prévisions étaient désolantes ! J'ai le sentiment qu'il les inventait parfois, juste pour dissiper les nuages dans un grand sourire espiègle ...
La seconde précision concerne les boissons au restaurant. Il aurait été injuste de passer sous silence le fait que la première tournée était offerte par "les BAILLEUX", comme à chaque sortie du R.A.T. d'ailleurs ...
Ceci explique peut-être pourquoi, lorsque la grande serveuse à la queue de cheval a demandé si on reprenait une boisson au milieu du repas, très peu de doigts se sont levés : c'est qu'on fait partie du gang des "MSF", les "Motards Sans Fric" !
Il y a un autre club, les "MST" (les motards sans thune), mais on ne les fréquente pas ou alors uniquement quand on est sous plastique, qu'il pleuve ou pas d'ailleurs, de peur de choper quelque chose ;-)))
A table, j'étais en face de François et à côté de Grégoire, qu'on pourrait appeler le chef de la bande, et qui nous a raconté son déjà très long parcours alors que c'est encore un gamin, parcours qui commence très jeune, à l'âge de 7 ans si j'ai bonne mémoire, sur des motos de cross avec son papa comme manager ... A l'instar de la plupart des pilotes stars de la catégorie reine, il a aussi quelques os retenus par des vis !!
On a également évoqué les sorties ainsi que les voyages organisés par l'association et notamment la visite à Hinckley et les "tri days" en Autriche ... Qui sait, peut-être qu'un jour, on participera à l'un ou l'autre de ces évènements même si personnellement, ainsi que mes amis de toujours depuis que je roule à moto me semble-t-il, nous ne sommes pas trop portés sur les grands rassemblements de motards où l'on ne trouve pas son plaisir en roulant mais ... ailleurs ... sans doute !!
Les sorties se font de plus en plus rares et les kilomètres de moins en moins nombreux et il serait dommage de galvauder tout ça en roulant au pas derrière mille autres motards ... Oui, c'est peut-être un peu égoïste mais c'est comme ça, ainsi soit-il !
A 15h45, nous sommes arrivés, par des chemins détournés, sans suivre l'étoile du berger, devant une troisième église où nous avons planté nos béquilles pour en faire le tour. Désolé mais j'ai cherché sur plusieurs sites sans la reconnaître : c'est un peu comme jouer au jeu des 7 erreurs avec des différences parfois minimes qui échappent à l'oeil pressé. Si vous la reconnaissez, vous êtes invités à enlever le formulaire de participation chez votre concessionnaire : le premier prix est un séjour d'une semaine en monastère, sans eau courante, sans électricité, au pain sec et à l'eau pour vous apprendre à vivre, bande d'enfants gâtés !!!!!!!!!!!
Dernière étape au café de l'Eau Blanche, à Lompret, en terrasse après la Thiérache ... sous un beau soleil retrouvé : je crois que j'ai pris un dernier café.
Le moment était venu de nous séparer, tout le monde ne reprenant pas le chemin vers Gerpinnes. A l'invitation d'Henri je suis parti devant et ... quand je roule devant ET QUE JE SAIS où je VAIS, c'est plus fort que moi, il faut que je mette du gaaaaaazzzzzzzzz. En plus, ces routes qui séparent Lompret de Silenrieux et qui longent les barrages de l'Eau d'Heure sont des "pousse au crime" avec "attentat à la prudence" Votre Honneur !!
A un moment, on croise un premier motard, moto blanche zébrée de bleu, tenue bleue, girophares bleus et casque orange fluorescent. Un bonheur n'arrivant jamais seul, un deuxième motard, même panoplie à la clé, sort du bois, nous croise à son tour et je vois dans mon rétro gauche qu'il fait demi-tour pour nous "courser", le mot étant bien fort puisqu'à ce moment précis nous avions rétrogradé en première à 50 à l'heure ... ou presque !
Le policier, puisque c'est d'un policier qu'il s'agissait si vous aviez des doutes, s'est d'abord porté à hauteur du pote qui me suivait sur sa Speed Triple puis à ma hauteur en me signifiant, d'un grand geste du bras gauche, de le suivre. On s'est engagé dans un petit chemin tortueux qui débouchait sur un énorme parking. Un peu comme ces gens qui voient défiler toute leur vie en quelques secondes juste avant de "revenir du trépas", j'ai vécu ce phénomène en suivant ce motard de la police au long de ce chemin de croix !
Bon Dieu de Bon Dieu, pourquoi MOI ? Pourquoi je ne sais pas me tenir à carreaux (ou à vitraux, c'est vous qui voyez !) et respecter ces foutues limitations ?
En plus, sur l'énorme parking en question, vous auriez vu l'armada de combis et de gardiens de la paix en arme et en uniforme, vous auriez flippé, comme j'ai flippé, comme Flipper aurait flippé en se voyant plutôt comme un dindon dans une farce plutôt que comme un dauphin dans l'immense océan !
On met le pied à terre, en même temps que le moral et tout le reste, prêts à y laisser nos frusques, nos motos et notre fierté !
On se fait évidemment sermonner du genre "Vous n'êtes pas sur circuit" ou encore "Pensez à vos compagnes, vous croyez qu'elles ont envie de devenir veuves ?" On nous demande si on a bu, on nous fait souffler dans le ballon mais rien à craindre de ce côté-là, on sait se tenir et on a juste soif d'en découdre avec les virages ;-))
Un jeune policier me dit qu'il trouve que la Tiger est une belle moto et qu'il comprend qu'on ait envie d'un peu s'amuser de temps en temps et du coup l'atmosphère se détend ...
Au final, on s'en est tiré à bon compte avec un sermon et une bonne frayeur en se promettant qu'on ne nous y reprendrait plus, comme le corbeau de la fable !!!!!
La Police sait aussi faire dans la prévention et ça, c'est chouette comme on dit chez Belgacom TV !!
Quand on voit ce qui se passe en France pour le moment, on ne peut qu'applaudir nos forces de l'ordre !!
Autant vous dire que j'ai fait les kilomètres me séparant de la concession BAILLEUX en respectant scrupuleusement TOUS LES PANNEAUX qui fleurissent mieux que des pissenlits sur les bords de nos routes et je me suis fait doublé par tout ce qui bouge, mouches et gros bourdons inclus ;-))).
François m'attendait chez TRIUMPH, inquiet du sort qui m'avait été réservé. 2 autres motards nous ont rejoints qui avaient vécu la même mésaventure avec les mêmes "conséquences".
Voilà un dimanche qui aurait pu se terminer en eau de boudin et qui ne laissera finalement que d'excellents souvenirs !!!!
Si j'ai bonne mémoire, le compteur de la TIGER affichait 897 kilomètres, la conso moyenne du jour s'élevant à un sympathique 5.2 litres au cent. J'ai poussé la bête une fois ou deux jusqu'aux 8.000 tr/min autorisés par le programme de rodage, laissant poindre de nouvelles possibilités ... que je n'exploiterai sans doute jamais Monsieur l'Agent !!

22:01 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.