07/04/2011

The day of the Tiger !!!

IMG_4033.JPGC'est la fin du récit de cette première (et unique à ce jour) journée en compagnie de la Tiger 800 ...
Pour ne pas perdre le fil ou le retrouver, c'est selon, je vous invite à relire les 2 notes qui portaient le même titre avec un, puis deux points d'exclamation ...
C'est que ... j'ai le sens du détail n'est-ce pas ?!?
Nous étions restés devant l'étang de la Motte, à un saut de grenouille de Signy-Le-Petit, Didier, Jacques et moi , en train de détailler nos machines et de profiter du calme de l'endroit, comme de l'envers du décor d'ailleurs, lorsque nous entendîmes un feulement familier : c'était celui de la Tiger 955i d'Henri qui revenait de son parcours de reconnaissance. Dois-je vous rappeler qu'il sera l'un des organisateurs d'une sotie R.A.T. dans le courant du mois de mai au départ de Gerpinnes ?
A la demande de Jacques, il a été question des Tripy I et II, comparés aux classiques GPS et, étant donné qu'il est du genre à rouler au pif ou à la boussole si vous préférez, il est probable qu'il se mette en chasse d'un Tripy I de seconde main. Voila qui semble être une bonne idée ... Si Henri et/ou François se décident à passer au II, qu'ils sachent que je pourrais être intéressé par leur Tripy de 1ère génération, même si je risque de mettre des lustres à en piger la marche à suivre ... alors que pourtant je suis un excellent suiveur ;-)))
Demandez-leur ! Toujours derrière, à distance respectable et respectueuse ;-)))
Après quoi, Henri s'est à son tour penché sur la "petite dernière" pour en faire l'éloge, pour nous rappeler qu'il avait eu l'occasion, que dis-je le privilège de l'essayer, pendant qu'on réparait sa machine, aux durites fatiguées.
Il a démonté le couvercle d'ampoule de phare pour montrer combien il était aisé d'en remplacer l'ampoule, il a dit qu'il était extrêmement simple d'enlever les caoutchoucs des repose-pieds pour avoir plus de "grip" des fois qu'on voudrait faire du tout-terrain même s'il ne s'agit pas de la version "XC", en fait il a prouvé une grande connaissance sur le sujet !!
Lors d'un e-mail daté du 1er avril, il avait même fait croire qu'il avait finalement craqué et qu'il avait passé commande d'une XC de couleur noire : j'ai été le seul à relever qu'il s'agissait d'un poisson d'avril, les autres y ayant cru apparemment !
Et là, il a eu l'idée lumineuse de nous proposer un crochet par Momignies, où il crèche pour le moment en attendant de construire, pour saluer sa Bernadette que nous n'avions plus vue depuis belle burette ... Ce n'était qu'à une vingtaine de kilomètres de là et l'idée nous plût ! Nous l'avons suivi jusque là par des petites routes sympas qui ont mis les suspensions de la TIGER à l'épreuve. Là aussi, grosse satisfaction car même si elles sont encore très neuves et qu'elles doivent "se donner" comme dit Mr BAILLEUX, je les ai trouvées conciliantes, voire confortables. A ce niveau, la DL était autrement plus sèche. A la décharge de cette dernière, je dirais que depuis les problèmes que j'avais rencontrés avec ce qui était finalement un pneu avant neuf voilé, les gars de chez Performance Bike avaient encore raffermi les tarages, pensant que le "shimmy" venait de là ...
Donc, bonne surprise du côté des suspensions, encore un bon point !!
On est arrivé dans cette splendide demeure et avons été accueillis de la même manière ! CaféS pour moi, boissons diverses pour tous, gaufres, petits oeufs en chocolat, signe que Pâques approche, avec la présence du sympathique petit Marius, fils des tenanciers du bistrot de l'Eau Blanche à LOMPRET (le monde est définitivement tout petit !) qui est bien leur fils puisqu'il est passé avec un petit calepin pour prendre nos commandes ;-))
Un agréable moment, indeed, comme tous ceux qu'on partage entre potes !!!
Cela n'arrête pas le temps, même le temps d'une Stella, et l'heure était venue d'envisager de rentrer à la maison. Pour nous sortir de ce "trou", tout bucolique qu'il soit, Henri a enfilé son casque et nous a menés jusqu'à un rond-point pour nous mettre sur la route de Beaumont. Jacques y a fait le plein de TEXACO et nous sommes rentrés par Lobbes, ville au sortir de laquelle, j'ai pris congé de mes amis pour embrancher le R3 et la N5 jusqu'au domicile !
Au final, 297 kilomètres sur cette nouvelle motocyclette, très prometteuse ...
A confirmer bien évidemment ;-)

PS : petit "bémol" en ce qui concerne l'accord entre ma taille et la protection du saute-vent. Peut-être devrai-je envisager une option supplémentaire, le réglage du saute-vent pour 55 € ...

21:48 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.