21/10/2010

Après le clarificateur, l'effaceur !!!

ATT000011.jpgUne photo transmise par l'ami Didier avec pour légende "Voilà pourquoi nous sommes contre le relèvement de l'âge de la pension" !!
En effet, voilà bien une méthode de correction dépassée depuis "belle burette" comme on dit chez les grosses huiles !! Personnellement, cela fait des lustres que j'utilise le tippex SEC !!!!
Par définition, il ne faut pas attendre que le produit sèche, ce qui permet de réécrire quasi instantanément sans perte de temps d'où un accroissement phénoménal du rendement !!!
En plus, souvenez-vous que ce foutu produit qui ne séchait pas une fois appliqué, prenait par contre un malin plaisir à se figer dans son petit pot, au point qu'il fallait régulièrement y ajouter du dissolvant pour obtenir un cocktail à nouveau utilisable après l'avoir passé au shaker ... Un peu comme avec les moteurs 2 temps qui nécessitaient un mélange essence/huile à une époque où on ne savait même pas que le CO2 existait !!!
Là, plus de souci, vous sortez votre espèce de souris que vous faites soigneusement glisser sur la faute de frappe et, ni vu ni connu, vous repartez comme en 40 ... ou en 14 suivant votre âge ;-))))
En plus, avec les outils que nous avons ... d'office sur nos ordinateurs, plus personne ne fait de fautes voyons, les correcteurs automatiques sont intégrés à tous les logiciels et veillent à l'insu de notre plein gré !!! On voudrait faire des fautes qu'on n'y arriverait même pas !!!!!!!!!

Mais revenons-en à nos motos : je suis en train de me tâter (ah ouais, c'est bon !!) à savoir si je vais m'abonner au mensuel MOTO 80.
Ayant parcouru de long en large le dernier numéro, je trouve que la voie qu'est en train (ouais, les voies de train mènent toujours en gare mais ... gare !!) de lui donner la nouvelle rédaction, est assez intéressante. L'effort est louable et palpable, avec une qualité d'écriture qui s'améliore nettement, à mon humble avis.
Il y a notamment un article sur la mythique KAWA 500 MACH III de 1969, année érotique, article qui vaut son pesant de roulements à billes ...
Cette moto était surnommée "la faiseuse de veuves" car autant elle allait vite (195 km/heure) autant elle ne freinait pas (1 tambour doubles cames de 206 mm à l'AV et un simple came de 180 à l'ARR). Elle avait un autre défaut : si on ouvrait EN GRAND elle consommait jusqu'à 15 litres aux 100 km ainsi qu'un "bon" litre d'huile. Avec son réservoir de 15 litres, les arrêts étaient par conséquent très fréquents et les pompes à essence très fréquentées : la machine allait très vite ... entre deux stations !

23:43 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.