29/09/2010

Slovénie, le retour

Ce pénultième jour fut marqué, comme je l'ai déjà dit, par un passage en Italie et la chaîne des Dolomites.SLOVENIE 2010 306_640x480.jpg De superbes paysages, de belles routes où j'ai pu de temps en temps me "lâcher" quand le trafic n'était pas trop dense, le revêtement accrocheur et François, toujours devant, prêt à l'attaque ;-)))
Après le dîner (ouais, de midi, pffff), on a continué vers le Col du Brenner pour rejoindre l'Autriche. Sauf erreur, nous avions tous acheté la vignette autoroutière dans une station service, le matin de notre départ.
Arrivés à un péage, un de ces foutus péages où la route passe de 8 mètres à 100 mètres de large, tel un delta, et où, les plus hésitants zigzaguent de manière dangereuse à la recherche de la plus courte file, on a vu Jacques filer à l'extrême gauche (communiste va !!) pendant que, moins habilement, nous nous rangions sagement dans "le paquet". J'étais calé derrière Didier qui béquilla à belle distance de l'aubette, et qui se mit à fourrager dans la poche de sa veste puis de son sac de réservoir, au point que je décidai de lui piquer son tour en lui brûlant la politesse.
C'est peut-être pour ça qu'il est reparti "volle gas" après s'être acquitté du montant dû.
D'après mon décompte bancaire, on a payé (coût sur coût) 8 € puis 2,60 € pour les quelques kilomètres parcourus aux alentours du Brenner ...
Alors que nous pensions que Jacques était devant dans la mesure où il ne se trouvait pas sûr le côté à nous attendre, nous avons continué notre route, en virant plein ouest sur l'A12 en direction de BREGENZ (merci François) avant de sortir en direction de REUTTE , en fait plus exactement LECHASCHAU . Il y avait le "hot-dog", voici donc Lechaschau, mesdames, messieurs !!
A mesure que les kilomètres défilaient, je m'inquiétais (un peu) du sort de Jacques & Solange car même si je sais qu'il est du genre à toujours retomber sur ses roues, ne se démontant pas pour si peu, je ne pouvais pas m'empêcher de penser "Et si c'était moi qui me retrouvais ainsi, sans road-book, au milieu de l'Autriche ? Serais-je jamais arrivé à l'hôtel du Chat perché Chaud ???
A un moment, il m'a même semblé que mon gsm vibrait au fond de ma poche. Le moteur de la DL possède un tel équilibre naturel, qu'on peut même sentir vibrer son gsm dans le fond de sa poche, incroyable mais véridique !!!
"Les autres" continuant de rouler comme un seul motard, j'ai mis de côté mes appréhensions et j'ai profité, sans plus de scrupules, des beaux tronçons de routes qui s'offraient à nous et qui ondulaient majestueusement !!! J'adooooooore les ondulations majestueuses ;-)))
SLOVENIE 2010 310_640x480.jpgOn arrive à l'hôtel "Leuprecht", l'investit, et constate, une fois encore, qu'on veut nous marier, François et moi, dans la mesure où la chambre propose un grand lit double.
Didier s'en mêle, le ton monte, le patron nous explique qu'il fait parfois des randonnées avec des amis et qu'ils partagent leurs couches sans pour cela être des pédés (c'est lui qui l'a dit, hein ! Je n'ai rien contre "ces gens-là", croyez-le bien) !!
Au final, nous avons chacun obtenu une "single" et le confort qui va avec : merci patron !!
Il nous a conseillé un bon restaurant à quelques 200 mètres de là. Nous nous y sommes rendus et après quelques échanges téléphoniques avec Jacques, et un road-book oral de haute précision distillé par François, lui et Solange ont pu nous rejoindre et passer leur commande pile poil avant 21h00, sans quoi nous n'aurions plus rien eu à bouffer !!!
Bouffer n'est pas le mot car la carte était presque raffinée, pour l'Autriche s'entend, et les plats proposés, intéressants !
J'ai entre autre souvenance d'une espèce de crème d'épinards au velouté d'une belle onctuosité Maïté et de pommes de terres rissolées qui me font saliver rien que d'en parler ;-)))
Petite marche forcée pour regagner l'hôtel et intégrer nos chambres.
Vu que j'étais (enfin) seul, j'ai pu prendre mon temps : réparer le support du gps Tom Tom, trier plus sérieusement mes linges (les moins sales avec les plus propres notamment), faire un petit Sudoku suivi d'un "Mario Kart" sur la Nintendo DS et, enfin, m'endormir du sommeil du juste !!!
Un peu de solitude, ça ne nuit pas !

Nuit !!!

Lahko noč !!!!!!!!!

23:39 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.