24/09/2010

... un peu plus tard ... (Slovénie, jour 6, suite !)

... c'est la suite du "conte" relatif (et tondu) au sixième jour de notre périple et de nos péripéties slovènes !!! Quand on commence à relater ses aventures tard le soir, on est parfois obligés de les saucissonner si on ne veut pas y passer la nuit, c'est humain !!

Donc, sans récapituler depuis le début sinon on n'est pas sorti de l'auberge, on a quitté Postonja et ses merveilleuses grottes en direction de PORTOROZ, sur la côte adriatique.
Ici, petite parenthèse, pour insister sur l'intérêt du GPS normal par opposition aux Tripy I et II trimballés par les amis Didier, Henri et François. Car François justement, le cadet du club et le plus organisé et prévoyant, personne ne pourra démentir ces assertions, avait emporté dans ses bagages, en plus de son Tripy de première génération, son GARMIN. Etant entendu que nous avons opté parfois pour des itinéraires alternatifs (la faute à une météo pleine de perturbations, le mot vient fort à propos d'ailleurs), il a suffi à notre ami de taper la destination sur son GARMIN pour que celui-ci nous serve instantanément de guide !! Avec le Tripy I, la chose aurait été impossible tandis qu'avec le Tripy II et sa fonction "carte" la chose ... était tout autant impossible ... dans la mesure où la Slovénie n'est pas intégrée à l'intérieur dedans ;-))). Merci au gamin et son GARMIN !!!!
Seconde parenthèse : si mon TOM TOM avait fait mine de contenir les road-books chargés, à l'usage je me suis retrouvé avec un machin qui me demandait systématiquement de faire demi-tour ce qui va d'une part, totalement à l'encontre d'une des devises de notre club et, d'autre part, ne faisait pas du tout mes affaires. Evidemment, pour venir en appui du GARMIN, j'ai parfois introduit les adresses des destinations (hors "boucles" cela va de soi) lorsque la météo le permettait, dans la mesure où mon TOM TOM n'est pas "waterplouf" dois-je le rappeler ? Mais je ne suis jamais passé devant, François s'en sortant à merveille, comme toujours dans 99,99 % des cas de figure.

Nous arrivons enfin à cet hôtel, le Vile Park de PORTOROZ (0038) 656953000.SLOVENIE 2010 143_640x480.jpg Nous sommes mouillés dehors et en transpiration dessous, la faute au plastique pas vraiment respirant, il faut bien le dire ! On arrive à la réception. La réceptionniste, aux longs cheveux blonds et bouclés se gratte les cheveux, ne voit pas de réservation à nos noms mais distribue malgré tout des clés à tout le monde tout en appelant "la chef" en interne ...
On va déposer une partie de nos frusques dans nos chambres respectives, on constate que pour la chambre des trois "célibataires", il y a un problème dans la mesure où, s'il y a bien deux pièces séparées, elles sont équipées de lits matrimoniaux (avec 1 seul sommier et 1 seul matelas, voyez ?). Pendant que les autres s'installent tranquillement, je retourne près de François à la réception lorsque "la chef" arrive.
Les lunettes sur le bout du nez, elle scrute l'écran et confirme l'absence de réservation et même l'annulation de celle-ci. Un certain "Jacques G." aurait annulé le 23 février !!!!!!!!!!
Impensable alors qu'on sortait juste de notre fameuse "Crêpes-Party" et qu'on n'avait pas encore bétonné nos destinations !!!!!!!!!!!
La tension montait progressivement, l'incompréhension faisant place à la colère, et François contacta THOMAS COOK : la personne au bout du fil ne savait à la limite même pas que des voyages moto étaient organisés et n'en connaissait en tout cas pas les modalités ... Au final, pour faire court hein, les choses se sont arrangées et tout est rentré dans l'ordre.
Quelques minutes plus tard, un lit pliant était amené dans une des chambres et je décidai, au vu de son gabarit, d'en faire ma couche personnelle et privée ;-)))
Il ne restait plus qu'à se faire une beauté et se rendre au restaurant situé au sous-sol de l'Hôtel HISTRION, de l'autre côté de la placette qui entourait les vestiges d'une église du gnègnème siècle ...
Même système de buffet qu'au premier hôtel avec, d'après mes fins gourmets d'acolytes, une qualité un cran en dessous : de fait, je pense qu'il s'agissait d'un 3 étoiles plutôt que d'un 4 étoiles à Kranjksa Gora ...
Nous ne sommes pas morts de faim pour autant, n'ayez crainte ;-)))
Petit détail, je ne sais pas si les autres l'ont remarqué, Solange a confirmé toutefois, le sommelier ressemblait quelque peu à MUSSOLINI, que je n'ai pas connu personnellement évidemment, mais que j'ai eu l'occasion de voir sur des images d'archives ...
SLOVENIE 2010 189_640x480.jpgRien d'autre à dire pour conclure cette journée, si ce n'est que le petit lit qui me fut alloué s'apparentait finalement plus à un trampoline qu'autre chose tant il était rebondissant autant que bruyant ...
Moi qui traînais un vicelard mal de dos depuis 2 jours, côté droit seulement mais pointu tout de même, j'ai craint de ne plus pouvoir marcher le lendemain matin !!!
Il n'en fut rien, vous l'aller voir tout à l'heure comme on dit dans les fables ;-)))

17:21 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.