20/09/2010

Slovenia, day four ... (it's ze sweet !!!)

Après le petit-déjeuner buffet où certains mélangent le continental et l'insulaire, sautant du croissant au lard grillé, en passant par la macédoine et les oeufs brouillés, nous descendons, par un escalier en colimaçon, dans le garage où nous retrouvons nos motos, sagement rangées la veille ...
Au programme du jour une boucle de 282.7 km avec une petite incursion en Autriche.
C'est parti, droite vers Ljubljana (la capitale qu'on aurait dû visiter car d'après ce que j'en ai lu, elle vaut le détour !), gauche vers Zirovnica et droite vers Begunje. Ensuite Trzic, Golnik et Krize, elle a frappé là aussi, il n'y a pas de raison !!!
Gorice, Preddvor, Baselj, chemin de gravier (!!! pas trop long et facile, les 2 qualités principales qu'on demande à un chemin de gravier quand on est un motard des villes !!!), Jezersko, le col de Seebergstattel (1.215 m) et la frontière autrichienne. On dévale le col et bifurque à nouveau vers la Slovénie ...
INFO A : Logarska Dolina est l'une des vallées les plus célèbres de Slovénie. Elle se prête idéalement à la pratique de la randonnée. A moto, on traverse essentiellement des paysages boisés.
Là, il me plait à souligner une ENORME erreur sur le road-book qui annonce un droit d'entrée de 3 € alors que pour les "motorno kolo" (autrement dit "motor bike") ce sont 4 précieux € qui nous ont été réclamés par la demoiselle dans l'aubette en bois ! Scandaleux, non ? On a failli rebrousser chemin !! Heureusement que nous ne sommes pas venus en auto (6 €) ou pire encore en autobus (20 € !!). De quoi hypothéquer le reste du trip pour dépassement outrancier du budget !!!
Vu qu'il était 12h15 au bas mot, on a planté les bécanes devant le premier (et unique) restaurant venu ! Dehors il y avait un car de touristes allemands qui mangeaient ... dehors, dans le froid, autour d'un barbecue géant.
Nous étions bien mieux à l'intérieur, toujours dans un décor dominé par le bois, sombre et les trophées de chasse ... Je ne sais plus trop ce que j'ai mangé, peut-être une "snitzel" mit "french fried potatoes". J'ai souvenir d'une serveuse blasée, impatiente, grande, trainant les pieds, jolie, au tablier rouge, qu'on n'a pas réussi à dérider malgré son jeune âge :-)))
SLOVENIE 2010 094_640x480.jpgQuelques teutonnes entre deux âges sont entrées dans l'estaminet, elles n'avaient pas bu que de la "VODA" (eau en slovène), c'est le "K" de le dire, elles semblaient en effet légèrement éméchées à mon avis parce qu'elles ont honteusement dragué mes potes Henri et Didier qui étaient assis près de leur table ;-))) Enfin, c'est ce qui m'a semblé, moi qui était assis à l'autre bout ...
On a continué la route jusqu'au bord d'un sentier qui menait à une cascade annoncée à 10 minutes à pied. La pente était raide, sans doute autant que les articulations des amis François et Henri qui décidèrent, amicalement, de garder les motos et nos effets, en bas !!
Jacques, un habitué des sentiers non battus, est parti devant, calmement, suivi par Didier et Solange, puis Bernadette et moi. J'ai fait un "+4" comme on dit à l'ADEPS, puisque j'ai dépassé tout ce beau monde pour arriver le premier au sommet où j'ai planté mon petit drapeau italien ainsi que le trépied du Canon pour immortaliser la vue imprenable : un filet d'eau qui dévalait d'une hauteur de 40 mètres à tout casser. N'empêche, ça fait du bien de marcher, de tirer sur les fessiers et les mollets ...SLOVENIE 2010 102_640x480.jpg Nous sommes restés là quelques longues minutes puis nous sommes redescendus, debouts sur les freins, pour rejoindre nos amis et faire la route en sens inverse pour quitter cette belle vallée.
L'heure tournant, les kilomètres restant à parcourir étant encore nombreux (180 environ !!), nous suivrons ensuite le road-book jusque Bled et son lac, en passant par Kamnik, Moste et Vodice, en choisissant de prendre l'autoroute vers Jesenice. Là je vois que j'ai dépensé 30,23 € à la station service et je dois dire que ce chiffre m'a, dans un premier temps, interpellé ... à moins que la super 95 soit tout à coup passée à 2€ le litre !! Je me suis rappelé qu'on m'avait demandé de m'inquiéter des vignettes autoroutières (7.5 € pour 10 jours) et qu'il en restait deux dans le fond du tiroir du pompiste. Je les ai achetées et en ai remise une à François qui m'a remboursé un peu plus tard.
Nous sommes arrivés à Bled vers 18h00 et n'avons pris que le temps de faire quelques photos dans la grisaille. Pas de pause-café donc, comme préconisé par le road-book, pas de location de canots à rames non plus, matériellement pas le temps, un temps en train de pourrir d'ailleurs au vu des nuages qui planaient au dessus de nos têtes tels des vautours au dessus d'une proie facile ...
Nous sommes repartis vers Spodjne Gorje et ... Kranjska Gora. Avant de se rendre au buffet, certains ont, je crois, trouvé le temps d'aller barboter dans la piscine quelques minutes ...
Comme déjà dit, au moment de gagner la chambre, une bouteille de Merlot et un petit mot traînaient sur le burau à mon attention, pour me souhaiter un bon anniversaire. 54 ans ce 6 septembre 2010 : 9 fois 6 ou 6 fois 9, c'est commutatif et ça ne pèse (presque) plus sur le moral car quand on aime on ne compte plus. Vivement les 60 balais héhéhé !!
J'ai pris ma petite bouteille sous le bras au moment de rejoindre notre table et me la suis bue tout seul, autorisant juste Didier à goûter le Merlot pour qu'il se fasse son opinion et commande ensuite une bouteille à porter en compte sur notre chambre ...
Au sortir de la salle de restaurant, nous avons été faire un tour dans la "salle informatique" (1 pc avec internet !) pour connaître les prévisions météorologiques pour le lendemain, prévisions qui s'annonçaient ... par le siège !!!! Rien de bon à l'horizon, hélas. Nous nous sommes inquiétés des résultats du Moto Gp de Misano et avons appris le décès du pilote de Moto 2, Shoya TOMIZAWA. Bien triste nouvelle s'il en est : un jeune gars d'à peine 19 ans, toujours souriant et très talentueux puisqu'il avait remporté une victoire en début de saison. Ces courses avec 40 participants c'est bien joli pour le spectacle mais la moindre chute au milieu d'un tel paquet de motos, devient extrêmement dangereuse ... La preuve est faite !!!
Une pensée émue pour lui et pour ses proches qui doivent continuer à vivre sans lui ...

Il restait à chercher et trouver le sommeil avant d'entamer la deuxième boucle au départ de l'hôtel Kompas ...

21:57 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.