22/08/2010

Préliminaires slovènes ...

Aujourd'hui, à l'invitation d'Henri et Bernadette, nous nous sommes tous retrouvés autour d'un excellent spaghetti quelque part aux environs de Momignies.
A mon grand étonnement, je suis arrivé le premier, suivi de quelques secondes par François. Henri nous avait envoyé un e-mail hier :
Chers amis,
C'est en fait ce samedi que nous aurions dû tenir notre réunion, le temps fut superbe. Demain par contre cela s'annonce orageux dès midi alors n'hésitez pas à choisir la voiture pour nous rejoindre.
A demain
Bernadette et Henri
PS : vos épouses respectives sont les bienvenues.


Malgré cet avertissement, peut-être même A CAUSE de celui-ci, j'ai pris l'option d'y aller en MOTO, trop content de "désobéir" aux bons conseils et surtout, il faut bien le dire, d'avoir une BONNE RAISON de sortir la DL et "angler" comme un malade ;-)) sur la route des barrages jusqu'aux portes de Lompret, puis Virelles, Chimay et la suite ...

J'étais le seul à avoir fait le choix de m'y rendre en moto, pas peu fier de l'avoir fait. Un club de motards qui se retrouvent pour discuter d'un imminent voyage et qui se pointent au rendez vous en SUBARU Legacy break et en RENAULT Scenic, ça ne le fait pas !!! Bouhhhhh et "Alouloute" à tous !!!
Nous avons attendu les "bruxellois" très longtemps. A 12h50 j'appelais Didier pour savoir si lui et Jacques n'avaient pas oublié le rendez-vous ou bien s'ils s'étaient égarés autour de Charleroi ;-))))
Si l'exactitude est la politesse des rois, elle est aussi celle des gens de Charleroi, mais manifestement pas celle des bruxellois ...
Ils sont arrivés royalement à 13h00 avec la sémillante Solange, se sont jetés sur les derniers canapés au pâté, au fromage et à la tomate séchée ...
François a distribué les road-books et les "vouchers", on a un peu comparé les renseignements que nous avions collectés chacun de notre côté sur la Slovénie pendant que l'eau bouillait pour les pâtes. Nous sommes ensuite passés à table pour les manger. Plus tard nous avons eu droit au fromage et à la glace "maison" tout juste sortie d'une boîte "Carte d'Or" dont Jacques semble particulièrement friand, pas de la glace mais de la boîte. Il y range toutes sortes de choses, des vis, des boulons, des écrous et leurs contre-écrous, des rondelles, etc ...
Plus tard encore, un bon café puis direction les transats autour de la piscine pour la petite digestion.
Bernadette, Solange, Didier et Henri en ont profité pour faire une petite brasse et se rafraîchir car il faisait quelque chose comme 32°C au soleil ... Jacques, François et moi, sommes restés ... en dehors de ça ;-))
L'endroit est paradisiaque, la demeure de caractère, les jardins bien entretenus font penser à un parc mais avec une petite touche sauvage cultivée savamment par les propriétaires des lieux. Henri et Bernadette y vivent provisoirement, le temps de construire activement leur maison passive !
On a convenu des dernières modalités pratiques pour le départ et chacun est retourné dans ses pénates.
Une première en ce qui me concerne : j'avais "fixé" mon GPS Tom Tom pour voiture, au moyen de la ventouse, sur le compte-tours de la DL et, par précaution, j'avais branché la prise 12 volts dont j'avais enroulé le fil autour de la poignée du sac de réservoir, pour qu'il serve en même temps d'attache et j'avais également ajouté deux morceaux de bande isolante pour maintenir le tout.
Reste qu'en l'état, le GPS est pratiquement illisible à moins de se mettre debout sur les cales-pieds et "inaudible vu" que je n'ai pas l'accessoire "bluetooth". Pour la visibilité, j'ai testé le mode "nuit" mais c'est pire encore ...
Reste également que le tout n'est pas étanche, il n'est pas étudié pour d'ailleurs ... Dès lors, sur la route du retour, alors que j'arrivais à hauteur de Beaumont, une drache de Dieu le Père s'est abattue sur moi, de sorte que je me suis rangé pour ... ranger le GPS dans le sac de réservoir. J'ai terminé sous cette même pluie, me retrouvant englué dans une fête locale à Ham-Sur-Heure. Arrivé à la maison, malgré un équipement soit-disant étanche, j'avais la chaussette gauche mouillée et une large auréole bien humide en bas du caleçon !!!!!!!!!
Il était d'ailleurs temps que le calvaire se termine car j'ai d'abord été obligé de rouler visière relevée tellement la pluie était drue et masquait la vision, ensuite la buée s'est immiscée, la salope, sur mes lunettes, m'obligeant à les faire glisser en bas de mon nez pour voir au-dessus, pendant que la pluie me fouettait les joues, suintait sur ma moustache et dégoulinait dans mon cou ... Heureusement que je connaissais les derniers kilomètres par coeur sans quoi j'aurais ... de toute façon mieux fait de m'arrêter et de m'abriter quelque part, le temps que ça se tasse ... et que je ne la boive pas ;-))))
Bah, ça me fait encore un bon baptême et ce n'est pas ça qui me dégoûtera de faire de la moto.
Un entretien préventif de la DL est planifié pour le 25 après quoi, il restera à essayer de boucler les derniers bilans de sociétés avant de boucler les "valises" et se casser loin des vicissitudes de la vie active ;-)))
Encore merci à Bernadette & Henri pour l'excellente idée de cette réunion préparatoire et de l'accueil chaleureux qu'ils nous ont réservé !!!

21:12 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.