22/07/2010

Un dimanche pas comme ...

20100721 Balade UNE VIE UN ESPOIR 002.jpg... c'est bien entendu la suite du message d'hier !
Finalement, ce mardi 21 juillet, j'ai quitté le domicile conjugal ... après ma douce qui l'avait par conséquent quitté avant moi !
Ne restait dès lors plus que le capitaine à bord, le fiston, dans son caleçon "Petit bateau" ;-)))
Ne sachant pas trop ce que j'allais faire, j'ai commencé par "tanker", un plein à ras bord, à la station FINA derrière chez moi ...
Sous le transparent du sac de réservoir, j'avais glissé un vieux road-book, au cas où je déciderais d'une équipée en solitaire.
Je suis arrivé sur la Place Wilson à +/- 10H20 alors que le départ en "meute" était prévu à 10H30. J'ai pris mon temps, me suis acquitté de 5 € qui me donnaient droit à un road-book (du genre "boules et flèches" mais sans les boules !) ainsi qu'à un ticket boisson.
Je me suis inquiété de l'organisation, du repas et on m'a rassuré en précisant que des sandwiches étaient prévus sur la route ... J'ai également demandé si on pouvait rouler "à sa main" et un gars m'a dit que ça ne posait aucun problème.
Je me suis attardé sur les vieilles caisses (des Fiat pour l'essentiel mais aussi quelques autres marques) avec l'intention de laisser partir la transhumance ...
Lorsque le gras des troupes a quitté la place, j'ai choisi mon "modus operandi" : j'allais finalement suivre ce road-book (de 152,450 km) en jouant à l'élastique avec l'arrière du peloton, ce qui me permettrait d'une part, de ne pas me perdre ;-))), mais aussi, d'autre part, de me laisser décramponner puis de donner du gaz pour revenir.
C'est bien connu même si paradoxal : c'est souvent le dernier d'une lignée qui roule le plus vite ... il n'y a qu'à voir avec le Prince Laurent ;-)))))
Le truc c'est que finalement, tout le monde attendait 100 mètres plus loin, au carrefour, pour le VRAI départ ! Je me voyais mal dépasser toute la troupe en la passant en revue, comme lors d'un défilé, et partir devant à son nez et à sa barbe !!
Je me suis donc fait tout petit et me suis rangé docilement, TOUT DERNIER !!!
Un coup de sifflet plus tard, la troupe s'ébranlait, les motards devant, les caisseux derrière ...
On était probablement une centaine de 2 roues et la tranche d'âge ainsi que le type de machines comme des hommes étaient très larges : des jeunes, des vieux, des mi-vieux, des chevelus, des chauves, des customs, des sportives, des roadsters, des scooters, et TOUT CELA roulait de concert, dans une symphonie de pots d'échappements plus ou moins libres ...
A ce propos, s'il est convenu qu'on ne dépasse pas quand on roule en troupeau et qu'on garde par conséquent sa place du 1er au dernier kilomètre, au hasard des arrêts, je me suis parfois retrouvé à côté ou derrière des customs qui pétaradaient de manière insupportable, au point que j'ai été obligé de m'en éloigner. Je ne dirai rien sur ce genre de "pratiques", mais qu'il soit sous-entendu (chuuuuuut !) que je n'en pense pas moins ... C'est un peu comme ces types qui roulent jambes et bras écartés, le tout sans protection, avec juste une casserole retournée sur la tête : inconcevable ! D'autant que certains embarquent leur progéniture "à cul" avec le même équipement ... sécuritaire !!
Chacun son truc évidemment, mais la moindre petite chute dans cette tenue et c'est la catastrophe : pensez-y avant de prendre la route. On n'est fait que de chair et de sang après tout !!!!!!
Premier arrêt inexpliqué après 20/25 bornes dans un petit village qui se demande encore ce qu'il lui est arrivé ;-)) Un riverain a laissé entendre que s'il avait su, il aurait installé une buvette. Et c'est vrai qu'il faisait déjà lourd. Personnellement, j'avais glissé une bouteille d'eau pétillante dans mon top-case, et j'en profitai pour m'hydrater !
Nouveau départ au coup de sifflet, direction Mesnil-Saint-Blaise, sa place, son église et son bistrot !!
Il était déjà midi mais pas de côtelettes de porc, ni de donuts à l'horizon dôôôôôôôôhhh !!!!
On a investi l'église le bistrot mais je n'ai pas succombé à la tentation d'une bonne pression, j'ai jeté mon dévolu sur un soda couleur sirop, du Caco Calo je crois ...
20100721 Balade UNE VIE UN ESPOIR 029.jpgAu sortir du bistrot, je tombe en arrêt devant une TDM 900 blanche, un blanc immaculé, nan c'est po grossier pfffff, une splendide machine pour ceux qui apprécient le genre évidemment !!!
Malgré ma timidité maladive, j'interpelle gaillardement ;-))) son heureux propriétaire, le questionne sur sa vie et son oeuvre mais surtout, surtout sur sa brêle !! Une machine qui n'a que 3 ans, un kilométrage ridicule et qu'il est sur le point de remplacer, par une F8 FAZER apparemment ... On a échangé nos numéros de téléphone et je l'ai prié de m'appeler sitôt que sa décision serait prise de manière définitive. Il est évident que ça lui permettrait de négocier une remise sur la nouvelle machine alors qu'en l'état, comme tous les concessionnaires d'ailleurs, le sien lui propose une reprise qui intègre la remise, sans qu'on connaisse exactement la valeur de l'une et de l'autre !!!
Cher Mr "D", je compte sur vous pour ne pas oublier notre semblant de marché !!!!!!!!!!!!!!!!!
On est reparti, à droite vers Beauraing, à gauche vers Houyet, puis droite à nouveau vers Hour, Focant, Honnay, Winnenne, Felenne, Etc, Agimont et ... le pont de Heer, dames en heren !!!
Je crois qu'on crevait tous la dalle comme on dit en langage de carreleur mais comme je m'étais garé un peu à l'écart derrière un "capitaine de route" qui en avait fait autant, j'ai mis un certain temps à me rendre compte qu'il y avait distribution de victuailles : une remorque réfrigérée attelée à une voiture et le tour était joué. Un nouveau Cala Coco et un sandwich au jambon plus tard, j'allais mieux ;-)
Nouveau tour d'horizon des forces en présence, nouvelle salve de photos et dernier départ pour les derniers 45,750 kilomètres ...
Je m'étais rapproché du devant de la scène, au point que j'étais juste derrière quelques "capitaines", il s'agit des "Compagnons de la route" en fait. Parmi eux, une petite dame au gilet orange, au guidon d'un petit chopper qui se laissait parfois décrocher par les autres : je la dépassai une première fois, puis une seconde fois, puis elle me dépassa en trombe par la droite ce qui eut le don de m'énerver et je jouai un peu au chat et à la souris avec elle jusqu'à ce qu'un gros matou, sur un custom plus imposant, m'intima l'ordre de RESTER DERRIERE !!!!
J'ai failli m'arrêter net et les envoyer se balader sans moi ;-)) et puis je me suis dit qu'il fallait rester ZEN et respecter le code de conduite quand on veut s'intégrer.
Cela dit, les capitaines en question font du bon boulot c'est sûr : ils bloquent les carrefours pour nous permettre de rester ensemble, signalent tous les dangers aussi bien aux participants qu'aux usagers rencontrés, et ce n'est pas toujours évident et même parfois dangereux me semble-t-il. Un tout grand MERCI à ces gars et filles qui prennent leur rôle très à coeur, trop peut-être pour certain(e)s !!!!!!!!!!!!
On était de retour sur la place vers 16H15 me semble-t-il et là, surprise, on a traversé une espèce de chapiteau en dur (qu'on voit bien sur la 2ème photo que j'ai prise), à dos de moto, sous les applaudissements des badauds et les crépitements de flashes, et tous d'y aller de grand coup de gaz ... Pour le moins étonnant !!!!!
J'ai consommé mon ticket boisson (une bonne pression cette fois !), écouté un peu de musique country et j'ai ensuite rejoint ma DL pour une petite cinquantaine de kilomètres en solitaire, juste de quoi "angler" un peu et ... me défouler en dépassant les 4.000 tours/minute ;-)))
Bien sympa en tout cas, je ne regrette nullement cette petite sortie pour la bonne cause !!!

22:12 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Commentaires

Bon, je dois récupérer le retard dans ton blog, ayant été absent pendant 3 semaines pour cause de vacances bien méritées. Et sur quoi je tombe ? Sur ton envie de changer de monture et chevaucher une TDM 900 blanche comme neige. Ca m'étonne d'ailleurs de ne pas lire de commentaire de Didier (S)...
Alors quoi, tu l'auras pour le départ en Slovénie ou c'est encore un peu de bruit pour rien ?

Écrit par : Francois | 28/07/2010

Ni l'un ni l'autre dans le sens où je ne l'aurai pas pour le départ en Slovénie mais qu'il se pourrait que ça ne soit pas du bruit pour rien ...
Le gars est à l'achat d'une FZ8 Fazer mais il semblerait que le modèle ne soit pas encore disponible, il se pourrait qu'il l'essaie pour arrêter son choix définitivement sur ce modèle plutôt qu'un autre.
Personnellement, je préfère encore faire ce grand voyage sur une moto qui me connait bien ;-) plutôt que de me lancer pour un tel périple sur une monture que je découvrirais sur le tas. En plus, il est possible que je sois amené à la faire rabaisser pour être à la hauteur.
Donc, en clair, rien n'est fait mais la transaction pourrait avoir lieu malgré tout après septembre ...

Écrit par : Al | 28/07/2010

Les commentaires sont fermés.