20/04/2010

Un dimanche matin sur la terre ...

TélémotovitaleJusqu'au moment précis où le réveil a sonné ce dimanche matin là, à 7h15, je n'étais pas du tout convaincu de participer à cette balade du Télévie.
J'avais été me pieuter très (presque trop) tard, tenu en éveil par l'absence de ma moitié, qui est mon tout comme je me plais parfois à le répéter, sortie avec des copines et ma soeur à une soirée organisée par le club de gym ...
Donc, si j'ai dormi en tout et pour tout 5 heures et encore, d'un oeil agité, c'est beaucoup !!
Mais cette sonnerie a instantanément réveillé et allumé l'ENVIE de rouler.
Pensez, la DL était déjà dans les "starting-blogs", pas besoin de sortir la GOLF car j'avais pris la précaution de mettre la belle bleue sur l'avant scène ;-)
Le road-book pour me rendre sur la Route Merveilleuse était imprimé ... J'avais recherché un itinéraire sympa et, échaudé par une mauvaise expérience dans les environs de Namur, j'ai préféré graver bleu sur blanc le tracé que je comptais suivre !!
Je n'ai pas le sixième sens, celui de l'orientation, et je crains que c'est peine ... perdue !!

Je casse la graine et je me casse vite fait. Je vais "tanker" jusqu'à ras bord (+/- 5.8 litres et 8.03 € pour les 117.7 km parcourus la veille après un plein à 26.20 €, gasp !) et je prends la direction de Châtelet, Presles, Le Roux, Fosses-la-Ville, Malonne, Floreffe puis je bifurque sur la sympathique N928, et je traverse Buzet. J'arrive au rond-point connu de tous, celui qui permet de suivre la vallée de la Meuse et là déjà, je croise de nombreux motards affublés du bavoir "Télévie", dont le symbole est un énorme coeur : ok, ça peut faire sourire, ça peut faire railler, mais moi je n'étais pas là pour railler mais pour me RALLIER à la cause et rejoindre pour ce faire la Citadelle avec vue imprenable !
A partir de là, j'ai piloté ;-) d'une main, l'autre balançant des grands "V" à tour de bras ... Sympathique mais fatiguant à la longue !
J'arrive tout en haut sur l'esplanade, je cherche une place pour planter ma béquille et je me retrouve à côté d'une KLE rose et mauve, une reine de beauté à laquelle François n'avait pas pu résister à une époque où il était moins tatillon sur l'esthétique ...
Je range le sac de réservoir dans le top-case et me dirige vers les stands pour m'inscrire à la balade. Je remplis le formulaire, je m'acquitte de 5 précieux € et je reçois le "bavoir", une carte en couleur détaillant le grand parcours de 140 km. Il était également possible de choisir le petit itinéraire (80 bornes) mais, au Diable les varices et la varicelle !!
Là, j'apprends que si on veut avoir la possibilité de faire quelques tours du d'ores-et-déjà-mythique-nouveau-circuit-de-Mettet, il faut démarrer TOUT DE SUITE, car il est réservé l'après-midi pour des courses de voitures ...
Je me retourne, m'apprête à courir vers la DL, comme le faisaient dans le temps les pilotes qui prenaient le départ des courses en traversant la piste, pour ensuite sauter sur leurs machines et foncer tête dans la bulle vers l'inaccessible victoire ...
Et là, surprise, sur qui je tombe ? Mais sur qui je tombe ?? Je vous le donne en mille et en cent ??? HENRI !!!!
On était des milliers, on n'avait rien convenu, ni lieu précis ni horaire, et on se retrouve là, devant le stand des inscriptions : tout bonnement incroyable, n'est-il pas ???

Henri avait ses projets : ne pas mettre cette ridicule chasuble, faire des photos des tracteurs et des voitures anciennes, puis se rendre au circuit juste pour discuter avec les types de "Tripy". Il a proposé qu'on fasse tout ça ensemble et on a chacun rejoint nos motos pour ranger les brols ...
Et là, on s'est perdu de vue !!
Je l'ai cherché du regard mais sans succès !!
Pour ne pas perdre de temps et risquer de manquer ma première expérience sur circuit ;-))) j'ai enfilé le bavoir (na !) et je suis parti sans trop de remords ...
Une cinquantaine de kilomètres nous séparaient du "Nirvana" et c'est en passant par Lesve et Saint-Gérard que le parcours nous conduisait par des chemins sineux au Circuit avec un grand "C".
Des commissaires en gilets fluorescents nous font signe de nous engager dans la "pit-lane" et là, on attend ... Je trouve le temps long et je sors mon appareil photo pour immortaliser la scène. C'est à ce moment là que le type allume le feu vert et fait hurler son sifflet : merde, le temps de ranger mon Canon, les autres motards sont déjà tous partis et je me fais rejoindre par une autre meute, qui trépignait derrière !
Merde, le temps que je comprenne ce qui m'arrive et je me fais déjà déborder de toutes parts, à gauche, à droite, au-dessus, en dessous par un tas de jeunes furieux.
Pfffffffff ...
On se calme, on reste zen, on laisse les loups se jeter sur la proie facile et on tempère : c'est ça le privilège de la maturité ;-)))
Je prends donc mes marques, je me retrouve "pratiquement seul" et là, je peux "occuper" toute la largeur de la très large piste et prendre de meilleures trajectoires ... Après le dernier gauche, au début de la ligne droite, je fais chanter le bicylindre qui grimpe jusqu'à +/- 8.500/9.000 tours, chose que je ne fais quasi jamais sur route ouverte, à quoi bon ??
Je me lance pour un second tour et je commence à rattraper quelques papys en goguette.
Je fais un ou deux intérieurs, de quoi faire grimper un peu plus le taux d'adrénaline et j'arrive dans le merveilleux "pif paf" en plongée, me déhanche un peu, grimpe sur les vibreurs et ... me calme !!!
Après, c'était déjà fini. On a fait 2 ou 3 tours, je ne sais plus ...
En tout cas, je ne regrette absolument pas d'y être allé. Sur un circuit, on peut se lâcher, on n'a pas à s'inquiéter du camion qui pourrait arriver en face ou de la plaque d'égout dans le virage, ou du nid-de-poule, ou pire encore, du nid-de-poulets !!! Et on n'est pas ridicule si on se dandine sur la selle, si on tente de sortir un peu le genou ... Tout ça pour 5 € mesdames, messieurs !
Franchement, si j'avais 20 ans de moins, une belle combi cuir intégrale, des sliders et 40 chevaux de plus ;-)), je m'inscrirais à un stage de pilotage.
Quoi que ... Ne risque-t-on pas après ça, de continuer à s'y croire, même sur la route de tous les jours ? Je demande à voir.
Un peu déçu de ne pas avoir pu faire encore un ou deux tours, le temps de faire tomber ... les chronos ;-))) je suis directement reparti pour le reste de la balade.
Mais cela est une autre histoire ...

PS : une petite VIDEO pour détailler le parcours du d'ores et déjà etc etc circuit de Mettet, filmée à bord d'une voiture ... Ouais, beurk, mais les images sont plus claires que celles, toutes en inclinaisons, que pourrait produire une caméra plantée sur un saute-vent, non ??
Cela dit, il y a certainement d'autres vidéos qui satisferont votre curiosité !

22:22 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.