14/03/2010

La Wallançonne 2010 ?

WALLANCONNE 2010 017J'y étais : en voici la preuve par L'IMAGE , je dirais même plus, par LES images !
Enfin, ma moto y était, c'est sûr !!
Le texte devrait suivre incessamment sous peu ...
Quand je vous le disais !!
Tout d'abord il faut vous dire, monsieur, que je n'étais pas au bon endroit à la bonne heure ! On m'attendait au "Bord'eau" et j'étais au bordel autre part. Didier nous avait communiqué l'endroit précis où nous devions nous retrouver à Huy, j'avais regardé en diagonale sur le site Michelin (autoroute -> Namur/Liège, sortie 8, N643 et puis un p'tit bout de N90) et je devais tomber à roues jointes sur le point P !
Je prends la route et décide d'éviter l'autoroute (de justesse pfiouuuu !), en prenant plutôt des chemins plus sympathiques, passant par Presles, Fosses-La-Ville, Floreffe, etc.
Arrivé dans Namur j'ai eu du mal à emprunter (les banques ne lâchent plus rien !) la direction de Liège. J'ai pourtant suivi "Autres directions" mais, s'agissant d'autres directions, ce n'était pas la bonne ;-))
J'ai un peu tourné en rond, perdu autant de temps, puis j'ai enfin trouvé ma voie, la N90 que je n'ai plus quittée jusque Huy !
Je me disais bien que j'allais tomber sur un troupeau de motos, paissant paisiblement sur une aire bitumée ... Et bien non, il n'était en tout cas pas là où je le supposais ...
J'emboîte la roue à 4 ou 5 motards qui semblent savoir où ils vont mais, après 2 kilomètres à leurs basques, je comprends qu'ils sont DEJA sur le road-book et que le rendez-vous se situait bien avant ...
Je fais demi-tour, reviens à l'endroit habituel, demande mon chemin à 2 personnes qui ne connaissent pas l'adresse que je leur donne (gracieusement), m'arrête à côté d'un motard, engage la conversation, apprends qu'on lui a volé son GPS à cet endroit même, en arrachant tous les fils, passe un ... coup de fil (avec mon téléphone sans fil) à François mais tombe sur sa messagerie, aperçois quelques motards qui arrivent, me jette dans leurs roues en agitant les bras et, oh miracle, je reconnais Didier et Jacques : la vie est bien faite, le hasard fait bien les choses, le monde est petit et les motos sont belles ;-)))
Didier me dit qu'Henri et François ont regagné leurs pénates, Henri parce qu'il attendait de la visite, François parce qu'il avait d'autres chats à fouetter, sans doute ...
Il y avait Eric avec eux, enfin, je crois qu'il se prénomme Eric, en fait d'Eric, il s'agit finalement de Willy , nous l'avons déjà rencontré à quelques reprises, une fois, alors que j'étais tombé en panne sèche, il était allé me chercher une ... bouteille d'essence pendant que les autres faisaient du porte à porte pour dénicher de quoi siphonner un réservoir.
On est donc parti, à 4, à l'assaut du road-book.
Il nous a permis de revenir dans une région que j'apprécie particulièrement, autour des cantons de l'Est. On a franchi le signal de Botrange, le point le plus haut de la Haute Belgique, c'est dire s'il est haut : 694 mètres !! A mesure qu'on grimpait, la température chutait, on s'est même retrouvé avec un frileux 3°C affiché par le thermomètre de la GS d'Eric !!
Je n'ai pas trop souffert du froid, sauf peut-être les "mimines" et encore, c'était supportable.
Il faut dire que j'avais prévu le coup : 3 couches en haut et 2 couches en bas. J'ai constaté que la nouvelle veste RICHA faisait parfaitement son office, ne laissant rien filtrer des frimas de cet hiver qui n'en finit pas.
Didier nous a trouvé un excellent "Frit Kot" à quelques jets de boules de neige de Malmédy, "Frit Kot" tenu de mains de maîtresse par une sympathique et impétueuse albanaise, qui nous a mitonné 2 gyros+frites + 2x2 boulettes + frites, accompagnés de 3 Leffe et un coca pour le petit qui, une fois n'est pas coutume, n'est pas celui que vous pourriez croire !
Après cette douce chaleur et ce repas roboratif, je craignais de somnoler sur mon fier destrier de fer mais, que point nenni, les routes viroleuses à souhait et le froid revigorant ont eu vite fait de capter toute mon attention. J'étais TROP content de me retrouver là, après près de 5 mois d'abstinence, il fallait EN PROFITER UN MAXIMUM, tous les sens en émoi, émoi, émoi !!
On est revenu sur Huy, au point de départ, sous une fine pluie.
Jacques nous a quitté et j'ai offert le dernier pour la route.
Eric et Didier m'ont ensuite déposé au pied de la bretelle d'autoroute que j'ai embranchée alors que la jauge à essence était sur la réserve depuis quelques kilomètres déjà.
J'ai tenu un gentil 120/130 pour économiser le précieux liquide, jusqu'à la station de SPY. Après, j'ai ouvert en grand ;-))) pour rejoindre mon sweet home ...
Excellente journée ponctuée par un beau cadeau qui m'attendait à la maison : Henri était repassé par là pour déposer un beau livre sur L'Egypte. Merci à lui pour le geste, merci à Didier pour la guidance et merci à tous d'être ... ce que vous êtes !!!!!!!!

20:38 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Commentaires

sauvez willy Pour ton info Eric s'appelle Willy

Écrit par : didier s | 16/03/2010

Eric s'appelle donc Willy ! Au fait, c'est un pote à qui ? A toi ou à Jacques ??
Comment l'avez-vous connu ?
Sait-il que j'ai un blog ? Sinon, faites passer l'adresse SVP !
A+

Écrit par : Albertino Vé-Stromboli | 16/03/2010

Les commentaires sont fermés.