21/02/2010

Plus que 37.495 km ....

Le compte à rebours pour atteindre les 100.000 km avec la DL a commencé aujourd'hui !
En début d'après-midi après un crochet du gauche par la déchetterie et un crochet du droit au "Champion" du rond-point du coin, je suis allé rendre une petite visite à mon cher concessionnaire ...
DL ORANGEJe m'y étais pointé il y a tout juste 15 jours pour acheter une nouvelle veste en Cordura en remplacement de celle que je trimballe sur le dos depuis 10 ans déjà. J'avais trouvé mon bonheur dans un modèle "Storm" de chez RICHA, mais quand je suis rentré à la maison et que j'ai paradé devant ma belle, tel un paon faisant (? un croisement en quelque sorte ?) la roue, elle m'a dit d'aller siffler là-haut sur la colline que ça "baillait grave" aux omoplates, que j'avais sans doute une fois de plus vu trop grand et que j'aurais dû prendre la taille en dessous !
Je me suis "défendu" en disant que ça me permettrait de me vautrer plus facilement sur la moto, de prendre quelques kilos à l'insu de la jaquette qui ne mettrait dès lors aucun obstacle entre mon bide et elle ;-), mais je suis malgré tout resté sur l'idée qu'en effet j'aurais mieux fait de ... prendre une taille en-dessous !!!
Aujourd'hui (hier !) j'ai donc été refaire les rayons à la recherche d'une "L" plutôt que d'une "XL" mais en vain : il ne restait qu'une 2XL et une 4XL ...
J'ai un peu discuté avec mon concessionnaire qui, entre charentaises, a subi une lourde opération au niveau du dos et que j'ai eu le plaisir de voir en pleine forme et bien plus optimiste qu'il l'était il y a quelques mois à peine.
Il m'a d'ores et déjà invité aux SUZUKI DAYS qui auront lieu sur le circuit de Mettet les 13 et 14 mai si j'ai bonne mémoire, pour un barbecue mémorable entre bikers de la marque au "S" comme ... SUZUKIIIIIIII !!
Après ça, je suis rentré, j'ai mangé 3 tartines et une pomme, puis je suis descendu au garage, résolu à passer un gros coup de brosse.
L'espace voitures fait, j'ai déplacé la DL pour faire le même sort à l'espace moto et c'est là que je me suis dit que j'allais la sortir, lancer le bicylindre, histoire de l'entendre et de voir si la batterie allait tenir le choke choc !
Après 2 ou 3 tentatives, sans trop insister sur le démarreur, le moteur s'est ébroué, j'ai enclenché la première, embrayé et avancé dans l'allée, non loin de la barrière ...
Je suis revenu dans le garage, j'ai brossé les derniers mètres carrés et puis, merde, j'ai enfilé le pantalon Cordura au dessus du vieux jean, les bottes, le tour de cou, suis monté chercher mon porte-feuille avec les papiers d'identité, suis redescendu daredare, ai endossé la veste "Storm", ajusté le casque Shoei et les gants Outquelquechose, et suis parti sans demander mon reste et tant pis pour le thermostat d'ambiance (bonjour l'ambiance !!) qui affichait un frileux 3°C.
Je n'avais pas fait 500 mètres lorsque je me suis souvenu que les papiers de la moto se trouvaient dans le blouson de cuir. Merde ! Je fais demi-tour ou je continue ? Soyons sérieux : c'est la première sortie après plus de 4 mois d'abstinence, on ne sait jamais qu'emporté par l'ivresse des retrouvailles, j'oublierais les fondements du code de la route et les préceptes premiers qui font qu'un motard tient sur "ses" deux roues, je serais dès lors fort démuni si j'étais en plus "sans papiers" au cas où !!
Je reviens donc sur mes pas, hèle le gamin qui fumait sur le seuil de la porte avec un pote, il me ramène les précieux documents et je pars à nouveau, accompagné par ses conseils de prudence ;-)
Pas de longue randonnée au programme, juste un aller-retour jusqu'à Lompret par les routes que vous connaissez tous, des routes qui donnent la banane mais que j'ai abordé avec sagesse, ménageant la monture qui devait retrouver ses automatismes ;-) et le bonhomme dont les articulations manquaient un peu d'huile ;-))
J'ai même eu de la pluie qui allait en s'intensifiant pendant quelques minutes, au point qu'il s'est fallu de peu que je rebrousse chemin ... Mais j'ai tenu bon, je n'ai pas trop fait attention aux panneaux qui étaient là pour rappeler que le verglas guette.
Arrivé à Lompret, j'ai vu de la lumière à "L'eau Blanche" mais je n'y suis pas entré. Au retour, j'ai bifurqué vers Gerpinnes et j'ai rejoint Biesme par les petites routes pour faire un petit coucou à mes parents-en-loi que je n'avais pas vu depuis belle burette.
Ma douce s'apprêtait à les quitter, on est rentrés boire un bon café, en vitesse, car je ne voulais pas revenir par nuit noire.
La balade s'est terminée sans encombres, j'ai rangé la DL sur la centrale et j'ai badigeonné la chaîne qui frémissait encore de plaisir, pfffffffffff !!
Enchanté d'avoir enfin jeté les charentaises pour les bottes de cuir !!!!!!!!!!
J'allais conclure en disant que la saison avait VRAIMENT commencé mais, quand je regarde dehors, je vois à nouveau un tapis blanc qui n'augure rien de bon ...

00:21 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.