30/10/2009

Les 3 frontières ...

20091018 LES 3 FRONTIERES 001_640x480Ouais, j'ai tellement peu de choses de neuves, n'est-ce pas Catherine, à mettre en ligne que je suis contraint et forcé de revenir sur cette balade dominicale que nous fîmes avec les gars du R.A.T. (Riders Association of Triumph), le 18 courant.
Cette journée a démarré sur les chapeaux de roues, à rayons ou à bâtons, c'est vous qui voyez, puisque dès 6h30' j'étais devant le "possssss" pour regarder "Moto Club" sur RTL TVI, juste avant le départ du Moto Gp de Phillip Island en Australie, un préambule au grand prix proprement dit, entrecoupé par la préparation du petit déjeuner que j'ai pris en solitaire !
J'ai été vite déçu par la tournure qu'ont pris d'emblée les évènements car, alors que LORENZO était le seul à pouvoir encore disputer la couronne de champion et ménager un peu de suspens pour la conquête du sacré Graal, il a fallu qu'il loupe son départ et qu'il se vautre dans le premier virage, sans espoir de repartir !!
Une voie royale s'ouvrait dès lors (s'ouvrait, c'est juste à côté de Courcelles pour ceux qui connaissent un peu le coin) et notre "dottore" n'avait plus qu'à ausculter la piste, la disséquer, prendre des trajectoires chirurgicales et, en un mot comme en cent, A-S-S-U-R-E-R !!!
Ce qu'il n'a pas fait d'ailleurs, en grand champion qu'il est, car il a mis la pression à Casey STONER jusqu'à la fin de la course, ne "levant le pied" qu'à 1 ou 2 tours du terme !!
Il a encore prouvé son jusqu'au boutisme lors de la course à Sepang la semaine suivante, course où il aurait pu assurer également en se contentant de suivre à distance un LORENZO qui "pouvait encore mathématiquement le faire", mais où il est passé devant pour fêter son titre SUR LE PODIUM !!!
A 8 heures, l'affaire étant entendue, je me suis préparé, tranquille, je suis passé faire le plein de super 95 et j'ai rejoint la concession de Mr BAILLEUX vers 8h50'.
Il nous attendait comme d'habitude avec du café, des biscuits, des gaufres et du chocolat ...
J'ai tout de suite été intrigué/attiré par le drôle d'engin hybride, pas au sens "électrique" qu'on donne à tout maintenant, mais tout simplement parce qu'il était équipé d'une roue de trop !!!, engin qui ... dépareillait sur le parking ... mais je vous en parlerai plus tard si vous voulez bien !!
Mr BAILLEUX me connait bien maintenant, il me voit d'ailleurs souvent faire du "lèche vitrine" lors des pauses de midi puisque son magasin se situe juste à côté du bureau où je fais semblant de travailler ;-)))
C'est d'ailleurs frustrant parfois car, par beau temps, j'ouvre la fenêtre de mon bureau et j'entends les "vroum-vroum" des motos qu'il entretient et ça me donne des envies de fuguer !!!!!!!!
Et bien, l'homme est pour le moins ... embarrassé, doux euphémisme en fait, car il doit effectuer d'importants travaux d'aménagements pour séparer le show-room de l'atelier, ce qui implique un renforcement de la chape de béton, trop mince pour envisager de monter une cloison, le remplacement des planches de bois, qui faisaient la chaleur de l'espace essayage, par des matériaux plus résistants au feu, l'installation de portes coupe-feu, etc ... En tout, un gros investissement qu'il est prêt à consentir puisque, aux dernières nouvelles, la pérennité de l'entreprise serait assurée par le fiston, passionné comme lui par la chose à deux roues !!
Reste que ce n'est jamais de gaieté de coeur qu'à nos âges on entreprend de lourds travaux.
Tenez moi qui vous écrit, je dois refaire la salle de bains, du "s" de salle au "s" de bains et, dans la foulée, le coin douche du "s" de sol au "d" de plafond ;-), et bien, rien que de penser aux désagréments que cela va causer, et des suppléments au devis qu'on ne manquera pas de me compter ;-)), j'en suis déjà malade et prêt à faire avorter le projet dans l'oeuf !!
Entre charentaises, je trouve très courageuse la démarche de Bernadette et Henri de "faire construire" à leur âge ... Certes ils auront plus de temps pour s'en occuper puisqu'en ce qui le concerne il est prépensionné, mais, malgré tout, ça reste quelque chose comme le treizième travail d'Hercule, non ??
Et vu qu'il se plaît à répéter qu'il fait une chose et une seule par jour ;-))), il est probable que ... l'érection ... du bâtiment ... dure !!!
Un p'tit coup de Viagra peut-être ??

Bon, ce n'est pas tout ça mais va falloir quitter la concession si on veut faire les 347 km du jour !!

Tout le monde était là, nous devions rejoindre un autre groupe qui nous attendait à Ciney vers 10h30' et nous avons donc pris la route.
Je me suis retrouvé, un peu à contre-coeur juste derrière l'hybride dont je vous parlais tout à l'heure. Ce n'est pas drôle de rouler derrière un machin à 3 roues comme ça, d'une part parce qu'on ne sait pas trop où se mettre par rapport au quinconce qu'on est supposé adopter quand on roule en meute, et d'autre part parce que ça n'a pas du tout le même comportement qu'une moto : ça ne penche pas du tout et le gars au guidon avait tendance à ouvrir en grand dès l'amorce du virage alors qu'en tant que motard, on aurait plutôt tendance à plonger à la corde et ouvrir juste après ...
Mais le pire, c'était le brouillard, un "crazy fog" qui empêchait de voir à plus de 20/30 mètres avec, pour certains, de gros problèmes de buée sur la visière !!
On est arrivé à Ciney avec un léger retard d'une dizaine de minutes et nous avons retrouvé François qui avait garé la BREVA en évidence sur la place.
On est entré dans "L'Estaminet", on s'y est un peu réchauffé autour d'un bon café offert par la maison comme on dit et on a repris la route bien plus tard en direction de VIELSALM, sous un brouillard qui ne voulait définitivement pas se lever, ce feignant !!!!!!!!!!

Bon, là dessus, je vais me coucher car je viens de vivre une semaine de folie (déclarations fiscales avec délai au 31/10 via "Tax-On-Web") et un vendredi qui s'est clôturé à 18h45' !!
La suite suit comme on dit ;-))

22:53 Écrit par Alberto | Commentaires (5)

29/10/2009

YAMAHA à deux vitesses ...

XTZ BYE BYENouvelle épinglée sur une "newsletter" d'E-MOTO :

Yamaha arrête sa production en Italie
Il y a eu récemment la victoire de Valentino Rossi en MotoGP et celle de Ben Spies en Superbike. Une année faste pour Yamaha donc, au moins d’un point de vue sportif… En ce qui concerne l’activité productive tout semble en revanche aller au plus mal.
Honda avait déjà fermé la fabrication de son usine espagnole (voir liens) pour la transférer en Italie ; il y a maintenant Yamaha qui ferme son usine italienne pour transférer la fabrication en Espagne ! Un petit yoyo simple et presque banal en cette période de crise mais qui laisse sur le carreau pas mal d’emplois. Au total, 180 pour Honda et 67 pour Yamaha !!!
C’est hier en effet que la direction de Yamaha Italie, qui se trouve à Lesmo dans la périphérie de Monza, a annoncé l’arrêt de la fabrication des modèles XTZ et le transfert de cette activité dans l’usine espagnole de Barcelone. Au passage, 67 ouvriers et employés sur 180 perdront leur place. Aujourd’hui, les ouvriers ont manifesté devant les grilles de l’usine pour s’opposer à ce transfert et aux arguments de délocalisation de Yamaha.
Interrogés par le quotidien on-line Il Cittadino, les syndicats affirment en effet que l’usine italienne n’est pas du tout dans le rouge et qu’elle a même fait de bénéfices cette année.

Et bien moi hein, je serais Valentino là, je ferais pression sur Yamaha Italie et je menacerais d'aller chez ... DUCATI par exemple ... si la nouvelle se confirmait ! Après tout, qu'aurais-je à perdre ? Quelques millions de dollars pour rupture unilatérale de contrat ?? Et alors ??? Qu'est-ce que ça représenterait par rapport à la ... petite fortune que j'ai entassée dans ma botte de cuir mon bas de laine depuis des lustres où je m' illustre, mmmhhhh ????

12:38 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

25/10/2009

ROSSI !!!!!

ROSSI 2009 SEPANGVoilà, il l'a fait !!
Après une pole d'anthologie, n'est-ce pas François ;-) puisqu'il a battu son record de la pole (87 millièmes de mieux qu'en 2006 sur une 990 cc !!!) sur le circuit de Sepang, un départ du même tonneau sauf qu'au premier virage il a vu trop large et s'est retrouvé en huitième position, juste devant Jorge LORENZO parti en fond de grille, voilà qu'il remonte en troisième place pour terminer sur le podium, comme il le voulait d'ailleurs, et coiffer ainsi son neuvième sacre !!!
Certes, DOVIZIOSO l'a un peu aider à monter sur le podium, lui qui suivait sans problème le rythme de PEDROSA au point que l'envie de le passer lui est venue : bien mauvaise idée qui l'a mis par terre ... Le bilan de la saison d'ANDREA est finalement assez décevant : il terminera 5ème du championnat, comme l'an dernier, avec probablement moins de points (174 au final l'an dernier contre 152 actuellement, il faut donc qu'il gagne à Valence pour faire mieux !!), alors qu'il est dans le team officiel HONDA contrairement à l'an dernier où il courait pour SCOTT Racing Team ...
Les vrais talents sont définitivement devant, le travail et la bonne volonté ne semblent pas suffire en MOTO GP !
STONER l'OVNI tender, l'OVNI true, all my dreams fulfilled ;-)) était sur une autre planète aujourd'hui puisqu'il a presque collé un tour à tout le monde ;-))
Vraiment dommage qu'il ait eu ce passage à vide sinon il aurait pu prétendre une fois de plus au titre suprême cette année ... Il peut encore terminer deuxième s'il gagne à Valence (comme l'an dernier) et si LORENZO se vautre, ce qu'on ne lui souhaite évidemment pas ! Il aura certainement à coeur de gagner la dernière course de l'année devant son public !!!
Et oui, ça sera déjà la dernière course : rendez-vous est fixé pour le 8 novembre !!!

Gallina vecchia fa buon brodo ed ecco un nono uovo d'oro !!!!!

Dans la foulée, une petite chanson qui parle de "gallina" et de "leone" et qui a "bercé" mon adolescence alors que je découvrais l'Italie en 1971 : Il leone è la gallina par le regretté Lucio BATTISTI !
En voici les paroles pour les connaisseurs ;-)
La gallina coccodé
spaventata in mezzo all'aia
fra le vigne e i cavolfiori mi sfuggiva gaia
penso a lei e guardo te
che già tremi perché sai
che fra i boschi o in mezzo ai fiori
presto mia sarai
Arrossisci finché vuoi corri fuggi se puoi
ma non servirà ma non servirà

C'era un cane un po' barbone
che legato alla catena
mi ruggiva come un leone ma faceva pena
Penso a lui e guardo me
che minaccio chissà ché
mascherato da leone ma ho paura di te
Arrossisci tu che puoi
io ruggisco se vuoi
Ma cosa accadrà ma cosa accadrà

Sono io che scelgo te
o sei tu che scegli me
sembra quasi un gran problema ma il problema non c'è
Gira gira la gran ruota
e la terra non è vuota
ad ognuno la sua parte saper vivere è un arte
arrossisci finché vuoi corri fuggi se puoi
ma non servirà ma non servirà

16:26 Écrit par Alberto | Commentaires (4)

24/10/2009

Merci au club MOTO 80 !!!!

SUISSEJe ne vous l'ai pas dit mais, il y a deux semaines à peine, j'avais envoyé une petite bafouille électronique au club MOTO 80 ...
Je leur ai fait la même suggestion que celle que j'avais mise en ligne le 6 courant comme on dit : pourquoi ne pas mettre au programme 2010 un voyage en Suisse, mmmhhh ?? Petit pays aux paysages magnifiques, confinant avec la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Autriche et le Lichtenchtein, avec cette possibilité UNIQUE de faire tous les jours une boucle vers un pays différent !!
Et bien, sans tout dévoiler, et en ne levant par conséquent qu'un petit coin du voile, sachez que la même Régine qui avait accusé réception de ma bafouille, m'a envoyé le 19 un courrier que j'ai reçu avant hier, avec le programme 2010 et, devinez quoi ?
La Suisse est au programme, mesdames et messieurs, et elle occupe une position centrale, entre ... la Corse et la croisière RAD au Mans !!
Alors, je ne pense pas que ma proposition ait pesé lourd dans la décision, mais j'ai plaisir à le croire ;-)))

Attention : avant dernier grand prix MOTO GP ce dimanche, avec double décalage horaire, d'une part parce que ça se passe en Malaisie et que, d'autre part, nous changeons l'heure pour passer à celle d'hiver dans la nuit de samedi à dimanche ...
Bonne chance pour déterminer l'heure "H" du jour "J" !!
LORENZO tient le meilleur temps pour l'instant, avec quelques millièmes d'avance sur STONER, viennent ensuite PEDROSA, ROSSI, DOVIZIOSO et CAPIROSSI.
Affaire à suivre à l'écran !! Pour les abonnés à Motogp.com, les "essais officiels" se déroulent de 8 à 9 heures ... ce matin !!

00:13 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

21/10/2009

Les 3 frontières

Une fois n'est pas coutume, voici le lien vers les PHOTOS que j'ai ramenées de notre virée aux confins du Luxembourg, de l'Allemagne et de la Belgique ...
Quelques détails suivront sans doute ...

23:43 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

20/10/2009

Interlude ...

Ouais, je sais, il s'est passé un tas de choses d'une importance capitale ce week-end, notamment le Moto GP de Phillip Island et la sortie des "3 frontières" avec le R.A.T.
Et au lieu de parler en long, en large et en travers de ces évènements plus importants que les premiers petits pas de l'homme sur la lune, qui ont précédé d'énormes pas pour l'humanité toute entière n'est-il pas, j'arrive avec cet INTERLUDE qui n'en fera rire que quelques un(e)s ...
Tant pis, j'assume !
Evidemment l'oreille qui a capté ces approximations est manifestement "single minded" comme on dit outre Manche, à savoir qu'elle est essentiellement ... tendue vers le "sexe" et tout ce qui tourne autour !
Un truc en passant : avec l'outrage des ans, j'ai comme l'impression que mon ouïe baisse, j'ouis de plus en plus difficilement si vous ... voyez ce que je veux dire (voilà encore bien une drôle d'expression !).
Je crains que la pratique de la moto y soit pour quelque chose, comme un ... accélérateur de ce phénomène. J'ai lu quelque part qu'une heure de moto pouvait se comparer au passage d'un boeing entre les deux oreilles si on les a un peu longues et bien dressées entre la nuit et la journée...
Je ne suis pas trop sûr de cette comparaison et je vais faire des recherches à ce sujet, c'est entendu !!
A bon entendeur, salut !!

Addendum : j'ai tapé "interlude" dans un moteur de recherche pour avoir la confirmation qu'il s'agissait bien d'un nom MASCULIN et outre la confirmation de son genre, j'ai également trouvé un truc sur "dailymotion" qui m'a fait remonter quelques lustres en arrière, voyez plutôt !! .
Like a lo-lo-looo lo-lo-lo-locomotion !!!
On avait le sens du rythme et on apprenait en s'amusant, en ce temps là ;-)))

22:48 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

17/10/2009

Rubans noirs ... et cols blancs !

Je vous parlais de BUELL (Bioul en Belge dans le texte) et de sa fin prochaine, la faute à un manque de rentabilité.
La "crise" actuelle emporte et engloutit avec elle, tel un gigantesque tsunami, toute notion de passion et de ... patience.
Les banques font à nouveau des bénéfices et s'empressent de rembourser les états, providentiels prêteurs, afin d'avoir les mains libres pour arroser leurs précieux traders. Leur devoir ne serait-il pas plutôt d'utiliser ces nouveaux "surplus" en les réintroduisant dans "la vraie économie" en prêtant notamment de l'argent aux sociétés en difficulté ?
Au lieu de ça on entend qu'elles mettent déjà en réserve des millions de dollars pour en satisfaire quelques uns, qui recommencent ou continuent à prendre des risques incroyables avec le pognon de millions d'autres ...
Décidément, il y a quelque chose de pourri au royaume des banques !!
En fait, ce pamphlet qui enfonce une fois de plus des portes largement ouvertes, m'est venu de l'opposition du noir et du blanc dans le titre du jour ...
Quand je vois la position des SUZUKI sur la grille du Moto GP d'Australie de demain, je ne peux pas m'empêcher de croire qu'un de ces jours le constructeur annoncera son retrait pur et simple ! Je ne peux pas m'empêcher de penser que les millions de dollars nécessaires au maintien d'un team officiel dans "La Mecque" du sport motocycliste seraient certainement mieux utilisés en renouvelant la gamme de tous les jours (!!!!!!!!!!!!!) et en augmentant la paie du petit ouvrier japonais qui trime à la chaîne depuis 25 ans pour un salaire qui, cumulé depuis autant d'années, n'atteint même pas ce que Monsieur Trade a gagné d'un seul click en trois secondes hier soir ...
Déprimé moi ? Mais non !! Je vais bien, tout va bien !!!
Je vieillis, c'est tout ;-))) et en vieillissant, j'ai de moins en moins envie de me battre alors que, paradoxalement, j'ai une envie grandissante de mettre des baffes à de plus en plus de gens !!!
Une grande baffe à la terre entière tiens, de quoi la faire tourner à l'endroit à nouveau !!!!!

12:55 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

15/10/2009

Dominical, nical, nical ...

Buell_lightning_XB12S_2006_11_1024x768_640x480J'ai pris l'émission "Moteurs" en marche, c'est le cas de le dire ...
En fait, on en était pratiquement à la dernière marche justement puisque j'ai à peine eu le temps de voir qui avait gagné le "Superbiker" de Mettet (Ivan LAZZARINI je crois ...) et ensuite notre ami "DDR" prendre congé des téléspectateurs avec son "Bye bye" habituel !
Petit rappel bien utile en fin d'émission concernant le Moto GP de dimanche à Phillip Island en Australie : émission "Moto Club" à 6h30 et départ de la course à 7h00. Avouez que c'est tôt pour un dimanche mais voilà une excellente manière de débuter la journée, n'est-il pas ?
D'autant que, dans la foulée, une possibilité de sortie m'est offerte, soit au départ du concessionnaire TRIUMPH de Gerpinnes, soit plus tard à Ciney, étape par laquelle passe la même balade ...
C'est François qui nous a envoyé l'info et ça serait une belle occasion de renouer avec les copains et la route car depuis le 13 septembre 18h00, la DL a juste parcouru 3 ou 4 mètres, lorsque je l'ai déplacée pour mettre un semblant d'ordre dans le garage après avoir remisé le mobilier de jardin, table, chaises, banc, parasol et nains ;-)))
A cette occasion j'ai d'ailleurs essayé de mettre le moteur en marche et il s'est fait tirer les soupapes !!
Demain je mets la batterie en charge, histoire qu'elle reste branchée sur l'actu ... euh ... l'accu !!

PS : petit ruban noir à la boutonnière, la marque BUELL est appelée à disparaître, la décision d'arrêter la production ayant été prise. Elle dépendait des capitaux de Harley Davidson qui clôture son bilan financier au 3ème trimestre avec notamment une baisse du résultat net (les bénéfices) à 26,5 Millions de dollars (contre 166,5 millions de dollars sur la même période 2008), due entre autres à un accroissement des charges de 14,2 Millions de dollars sur sa marque Buell, et de 18,9 Millions de dollars sur sa marque MV Agusta. En conséquence, Harley-Davidson a aussi fait connaître son intention de revendre "immédiatement" la marque italienne basée à Varese en Italie : avis aux amateurs !!!

23:41 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

11/10/2009

Compostelle, Jour 9, le der des ders !!

COMPOSTELLE 2009 250_640x480Quad 9 aujourd'hui ? Le jour !! Le jour 9 du dernier voyage de l'an "09" ...
Dernier jour du dernier voyage ...
Les derniers seront les derniers, faut pas se leurrer, contrairement à l'expression biblique qui dit le contraire : les temps ont bien changé depuis lors, je n'ai pas besoin de vous faire un dessin !!
A propos de dessin, le road-book du jour traçait une verticale sud-nord entre Digoin et Couvin, bonjour la rime riche pour les amis de la poésie !
503,5 kilomètres à parcourir, on a déjà fait beaucoup plus et, aussi loin que je sois concerné, je démarre sans trop appréhender la journée d'autant
- que j'ai dormi comme un loir (sans doute grâce à la proximité de la rivière du même nom, pffffff)
- qu'elle a commencé par un copieux petit déjeuner "à la française" à l'Hôtel des Diligences où chacun y a trouvé son bonheur, même si certains se sont jetés sur les croissants sans se rendre compte qu'ils étaient comptés ... mais bon, on ne se refait pas !!
Sauf erreur ou omission ;-) on est tous passé à la caisse pour régler notre note, on a arrimé pour la dernière fois (!) nos bagages aux motos qui avaient passé la nuit dehors dans la cour intérieure de l'hôtel, et on a pris la route vers 9h12, heure locale !
Notre locomotive, la Tiger pilotée par Henri secondé par Bernadette, a marqué toute la journée par un rythme élevé, souvent loin devant Jacques qui avait de la peine à suivre, moi qui restait gentiment à distance respectable de la GS et, en queue de peloton, le sage François sur la belle Breva !
On a fait un arrêt vidange vers 10h30 au bord de la route. Pour nous les gars, pas de souci, on cherche un arbre centenaire, au tronc bien large, on sort le matos, le trépied ;-) et on se soulage. Pour les "filles", un champ de maïs fait parfaitement l'affaire. D'ailleurs, ce jour là, elles en sont sorties ravies : il faudra qu'on m'explique ...
On est reparti quelques ... gouttes plus tard et on ne s'est plus arrêté avant Vitry-le-François que nous avons atteint vers 13h, après 304.5 km de départementales qui nous ont vu traverser Gueugnon, Toulou-sur-Arroux, Etang-sur-Arroux, Autun, Saulieu, Semur-en-Auxois, Montbard, Coulomier-le-Sec, Châtillon-sur-Seine, Bar-sur-Seine, Vendeuvre-sur-Barse et Brienne-le-Château ...
J'ai fait une petite escapade en tête de la course avant Brienne pour montrer qu'il était possible d'aller ENCORE PLUS VITE et, à la limite, de savourer nos grasses frites à Couvin à MIDI mais, arrivé à Brienne, j'ai attendu mes acolytes, craignant qu'ils aient décidé de manger quelque part avant Vitry ...

A suivre : j'ai promis que je m'occupais du dîner (de midi !!!) ce dimanche et j'ai pas mal de choses à préparer ...

Foies de volaille (au vinaigre de vin blanc), compote et purée maison, voilà le menu que j'ai concocté avec amour, oignons, pommes (de l'air) et pommes de terre !
C'était bien bon ma foi !!

Pour revenir à la fin du voyage et rester dans la volaille, sachez que :
-d'une part, et de manière générale et entre charentaises, nous n'avons que très rarement croisé la maréchaussée tout au long de ce périple;
-d'autre part, alors que nous avions choisi le restaurant habituel "Chez Maxime", mon menu de ce midi là fut constitué d'une excellente salade de gésiers, idem pour Solange et Jacques me semble-t-il ...
Il ne faut pas négliger les "abats" en cuisine : ils sont souvent "économiques" et, bien agrémentés, plus goûtus que bien des viandes !
Au moment de repartir, Henri, nous a sondés : désirions-nous nous arrêter sur le site près de Ste Menehould ou allions-nous rentrer "direk thuis binnen" comme on dit dans la partie plate de notre beau petit pays ?
On a voté pour un arrêt culturel de plus : on est comme ça nous, assoiffés de culture !!
Cinquante bornes plus loin, au détour de la D982, on a béquillé les mobylettes sur le parking aménagé du site de "Côte à Vignes".
Voici ce que j'ai trouvé sur le net concernant ce site :
Le pèlerinage de Côte à Vignes.
La source coule toujours à Côte à Vignes et a toujours été l'objet de dévotions. L'endroit a été christianisé : une petite chapelle a été édifiée et une croix érigée sur un monticule de terre apportée de la vallée dans les hottes par les femmes du village. Un escalier dont les 119 marches et les contremarches sont gravées de litanies permettaient d'accéder en prières de la vallée de l'Aisne à la source. Quelques plaques remercient la Sainte de ses bienfaits.
« Le pèlerinage à Côte-à-Vignes partait de l'église après les vêpres, pour monter en procession jusqu'à Côte-à-Vignes, croix en tête, enfants de chœur, communiants, prêtres, fidèles, tous chantant des cantiques. Au début des années 60, il fut remplacé par une messe célébrée le matin au pied de la croix de Côte-à-Vignes.
En 1987, une Association s'est créée pour reprendre la tradition et depuis cette date la montée en procession à Côte-à-Vignes a de nouveau lieu tous les lundis de Pentecôte ».

C'est le moment de sortir L'ALBUM du jour car "toutes" les photos, sauf la dernière, y ont été prises !
Vous remarquerez que j'ai fait l'effort de dévaler toutes les marches et, forcément, de les remonter une à une, sans toutefois lire toutes les inscriptions en latin qui étaient gravées dans les contremarches. Sauf erreur, j'ai compté en tout 142 marches, 23 de plus que le nombre annoncé, mais celles-là étaient "vierges" de graffitis ;-) et faisaient le joint entre les divers paliers du site.
Vous aurez aussi remarqué dans la foulée que, malgré les 4500 bornes dans les "jambes" et les 9 jours de galopade motocycliste, j'avais encore des ressources : un vrai miracle ;-)))) même si au final, les jambes étaient ... Lourdes !!!
Ouais, bon, c'est Dimanche, tout est permis ...
On est remonté en selle et on est reparti de plus belle, le Tigre sentant sans doute l'écurie ou l'antre, c'est vous qui voyez !
Sur la fin, petite entorse au road-book : Couvin impliquant N5 et traversée de Charleroi, rien que le nom de cette ville semble en faire fuir certains sans qu'ils se soucient d'aucune façon de la susceptibilité de ses habitants !!
Après Rocroi , on a donc enfilé la D22 pour atteindre Régniowez , puis la N589, L'Escaillère, Baileux et Lompret .
COMPOSTELLE 2009 253_640x480On y était vers 17h00 soit bien trop tôt pour que le cuistot se mette aux fourneaux et, la mort dans l'âme, on a dû dire adieu aux grasses frites : "Adieu, grasses frites !!".
En guise de compensation, et pour laisser une bonne impression, Henri nous a offert le "quatre heures" : un beau morceau de tarte accompagné d'un café bien chaud, une chaleur qui fut la bienvenue car lors de notre remontée nous avons perdu quelque chose comme une quinzaine de degrés dans l'aventure !!
On s'est salué, on a fait encore quelques kilomètres ensemble pour arriver au rond-point de Silenrieux où nous nous sommes définitivement séparés !!
FIN DE L'HISTOIRE !!
Pour une fois, sauf si je change d'avis ce qui n'est pas impossible, seuls les imbéciles n'en changeant pas (suivez mon regard !), je ne terminerai pas par un épilogue ou des conclusions, car je suis bien trop content d'en avoir fini avec ce compte-rendu sorti par césarienne et au forceps après de longues douleurs ;-)))
J'insisterai sur le "prologue" de François et les "conclusions et remarques" d'Henri, le tout à lire sur leurs sites que je vous invite encore une fois à visiter car, comme dans les guides verts de Michelin, ils méritent trois étoiles, c'est-à-dire, qu'ils "valent le voyage" !!

11:21 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : compostelle 2009

09/10/2009

Compostelle, Jour 8, Digoin sur la D994

COMPOSTELLE 2009 201_640x480On est à Montferrand-du-Périgord et on a pour objectif d'atteindre Digoin : le road-book au format excel, légèrement retouché par mes soins pour le rendre plus lisible par l'alternance de lignes blanches et bleu ciel, un peu comme les listings d'antan qu'on utilisait avec les imprimantes 132 colonnes à aiguilles, et une police de caractères plus grande, affichait 432 kilomètres au total ...
La visite de Collonges-la-Rouge était au programme pour la partie culturelle.
D'entrée on a ajouté la visite de l'église de Montferrand dont on avait appris, après notre balade de la veille au soir, qu'elle se trouvait perchée 900 mètres plus loin, en haut du village ...
Un cimetière paisible (comment pourrait-il en être autrement ?) entoure la construction très simple à l'intérieur de laquelle une tentative grossière de restauration des peintures a fait sourire Solange qui en connait un rayon en matière de restauration de peintures ... puisque c'est un peu son métier !!
Deux pater, trois ave et un pipi plus tard, on est redescendu et on a enfilé le road book : Bouillac, Belvès, Siorad-en-Périgord, Sarlat-la Caneda, Salignac-Eyvigues, Gignac, Macac, Cressensac, Racagnac, Sarrazac, Aphrodisiac, Cadillac et les D26, 53, 710, 703, 704, 60, 63, 87, 820, 19 sur quelque 110 kilomètres qui nous mènent sur la D38 et Collonges-la-Rouge.
COMPOSTELLE 2009 228_640x480Nous béquillons les motos tout près de l'ancienne petite gare : située en haut du village, elle a vu s'arrêter le tramway départemental. Elle a été restaurée en 1982. Collonges se situait en effet sur le trajet du "Tacot " de Turenne (train tracté par une locomotive de 17 tonnes) qui allait jusqu'à Beaulieu, en deux heures et demie, en passant par Meyssac et Marcillac, de 1912 à 1931. L'exploitation de la ligne a pris fin le 1er janvier 1932.
Comme souvent dans les lieux touristiques, rien n'est prévu pour que le motard se débarrasse en toute quiétude de son cuir, son casque, ses gants, son sac de réservoir et c'est souvent très encombrés que nous entamons les visites ... Ici, grâce à la chaîne antivol de Jacques, Bernadette, Henri et moi, avons liés nos casques autour du cadre de la Tiger de quoi nous soulager d'un poids inutile.
Vous dire que Collonges est rouge parce qu'elle est entièrement construite à l'aide de grès rouge qu'on trouve dans la région, n'apportera rien à votre culture et n'expliquera pas pourquoi, elle seule, a gardé ce caractère rubicond ... que je ne franchirai pas d'ailleurs !
Je ne me suis pas penché sur son histoire pour en savoir plus : peut-être a-t-elle été administrée par le premier maire communiste de l'histoire, un "Peppone" avant l'heure au grand dam des ouailles du curé de l'époque, Don Playzètsongformi ...
L'église St Pierre, le Castel de Vassinhac, la Chapelle des Pénitents, la Maison de la Sirène, la Halle et le Four Banal, la Porte Plate, la maison Boutang du Peyrat, le Château de Benges, la Maison de la Ramade de Friac, la Porte du Prieuré, la Demeure des Ramade de la Serre, la Rue Noire (mais rouge), le Manoir de Beauvirie, la Place (rouge) de la Conche, le Castel de Maussac et le Château du Martret, TOUT EST uniformément ROUGE !!
On se disperse sur le site où fleurissent également toutes sortes de boutiques. Alors qu'il est en train de déjeuner avec d'autres personnes, j'entends un vieux "peï" qui, en nous voyant arriver, se plaint que "les motards n'achètent jamais rien, vous avez remarqué ça ?"
Comme Bernadette était "à l'achat" de je ne sais quoi, je lui ai glissé dans l'oreille que, si elle passait à l'acte, il fallait qu'elle aille justement dans cette boutique là pour lui prouver le contraire !!
Cela dit, il ne faut pas perdre de vue qu'en matière de bagages nous sommes généralement très limités et qu'il nous est difficile de ramener d'encombrants cadeaux : une manière d'aller à l'essentiel, encore une fois !!!
Pour faire de la moto il faut avoir "le sens de l'essentiel" !!
Tiens, je me demande si ça n'était pas le slogan publicitaire d'une marque d'électroménagers ... Appel à l'équipe des "Enfants de la télé" !!
La marche ça creuse, c'est connu. Sachant qu'on allait encore s'offrir un gueuleton gastronomique le soir, à l'Hôtel des Diligences, on était tous d'accord de se contenter d'un "bête" sandwich et d'un soda encore plus bête ... Au moment de passer leurs commandes, les compagnes de Jacques et Henri, à savoir Solange et Bernadette, ont encore révélé leur caractère de "jouisseuses devant l'Eternel" (pardon Seigneur pour ce raccourci un peu osé !) : sandwich au foie gras et petit verre de moelleux !! Bah, on ne vit qu'une fois même si on bouffe trois fois par jour !!
On a quitté Collonges vers 14h00 je crois et on a prit la direction de Tulle par la D940 pour ensuite monter sur l'autoroute A89 pendant 182 km ...
Là, si certains ont vu clair, d'autres se sont laissés tromper par les distances.
Apparemment, un panneau indiquait que la prochaine station service se trouvait à 117 km ...
Henri l'a vu d'emblée et a fait le plein tout de suite alors que François, qui roulait devant, continuait sereinement la route, fort des 24 litres que peut contenir le réservoir de la frugale BREVA ...
Jacques et moi, nous roulions le nez au vent, moi derrière et lui devant.
Après une cinquantaine de kilomètres nous avons tous deux aperçu le panneau qui signalait qu'il en restait plus d'une fois autant pour atteindre le prochain ravitaillement alors que nous étions sur la "réserve" depuis ... trop longtemps déjà. Un calcul aussi sommaire que rapide me fit comprendre qu'à la moindre descente il serait de bon ton que je mette au point mort pour me laisser glisser et qu'à ce rythme là, handicapé par une aérodynamique "improbable" de la DL, la panne sèche interviendrait exactement à 14 km 823 mètres et 69 centimètres du but !!!
Heureusement, le temps de ranger la calculette mentale, qu'un panneau providentiel fit une apparition miraculeuse : "Dépannage carburant ici" !!!
Nous nous sommes précipités vers la sortie de l'autoroute et, malgré un prix qui flirtait (le salaud !) avec l'euro cinquante (!!!!), nous avons fait le plein.
Malgré ça, nous avons marqué un nouvel arrêt à la station suivante pour boire un café et pendant que nous étions dans la rampe d'accès, nous avons croisé Henri.
Nous nous sommes tous retrouvés à la sortie de l'autoroute, à Gannat pour le debriefing ;-))
Il restait un peu moins de 100 bornes pour atteindre Digoin et c'est par Bellerive, Cusset, Lapalisse (et un dernier godet pour le restant de la route) et une sympathique D994 que nous l'avons atteint.
L'Hôtel des Diligences, situé le long de la Loire, est un établissement vieillot mais qui a été rénové sans faute de goût (encore une phrase qui ne veut rien dire n'est-il pas ?).
Vu que nous y sommes arrivés vers 18h30, nous avons eu le temps de nous laver de la tête aux pieds, en insistant bien entre les orteils SVP et de faire une première petite marche apéritive le long de la Loire qui, soit dit en passant prend sa source en Ardèche, au Mont Gerbier de Jonc pour se jeter dans les bras de l'Océan Atlantique 1.013 km plus loin !!!!
La table était fine, le vin était bon, les desserts abondants, notamment un choix de fromages à donner le tournis et le service était efficace et enjoué : de quoi en sortir repu et souriant.
COMPOSTELLE 2009 245_640x480Sur mon insistance (paraît-il suivant le c-r de François) on est parti pour une seconde marche, digestive cette fois et, cette fois encore (cette fois ci ... ça fait Carembeu !) seuls Jacques, Solange et moi, avons poussé jusqu'à longer le "pont canal" sur toute sa longueur ... Nous y avons dénombré une quantité phénoménale d'araignées du genre "gblpvb" (gros bide longues pattes velues beurk) qui avaient tissé leurs toiles sur les rambardes du pont et sur les poteaux du faible éclairage public, au point que ces toiles ressemblaient par endroit à des espèces de ciels de lits.
Et justement, nous les avons rejoints, nos lits pour une dernière nuit hors de nos pénates !!
En effet, le lendemain nous quitterons Digoin pour regagner la Belgique et Couvin ...

PS : rappel du lien vers les PHOTOS du jour !

22:28 Écrit par Alberto | Commentaires (1) | Tags : compostelle 2009

08/10/2009

Compostelle, Jour 8, Digoin !

J'ai hésité un instant ...
J'ai failli copier/coller les comptes-rendus de François et d'Henri et de faire un "scramblement de textes" pour voir ce que ça donnait ...
J'hésite toujours à le faire d'ailleurs mais d'une part, copier ce n'est pas bien et coller ce n'est pas mieux et, d'autre part, je ne suis pas sûr que les principaux intéressés auraient apprécié !
Alors ? Que faire ?? Y aller de ma propre prose évidemment mais pour faire de la prose il faut des mots, des petits, des gros, des courts, des longs et surtout des bons ...
Et après tout ce temps écoulé sous les ponts et les viaducs, dans une eau qui trouble les souvenirs, difficile de s'accrocher à la rive et de reprendre pied de façon terre à terre (où je vais là, hein ?) pour aborder (à l'abordâââââââââge !!) avec précision cette journée qui remonte à bientôt un mois !!
En plus de ça, comme souvent, je me mets bien trop tard à l'ordinateur et demain je dois me lever très tôt pour amener le fiston au boulot ... Et oui, il n'a (provisoirement) plus de voiture, la faute à un arbre qui traversait et des feuilles mortes bien vivantes !!
La bonne nuitée !!

22:16 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

07/10/2009

Phrase du jour ...

Il y a des journées fastes ...
et des jours néfastes, nés fast and furious !!

22:38 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

06/10/2009

Suggestion ...

SUISSE COUCOUJe sais, je n'ai pas fini le compte-rendu de notre voyage à Santiago De Compostela et me voilà déjà avec une suggestion pour un voyage à venir ...
Mais si on n'a pas de projets ou d'envies dans la vie, autant ne pas la vivre et ... passer à autre chose, au trépas par exemple ;-)))
Cette envie m'est venue subitement, alors que je faisais les courses au Carrefour des quatre chemins, le samedi 26/09/2009. Avant d'aller au rayon "croquettes, litière et boites" pour chats, j'ai pris la déviation vers les cartes routières et les guides verts de chez Michelin. Et là, en fouinant dans le rayon, je suis tombé en arrêt devant le guide vert de la ... SUISSE, l'autre pays du fromage après la France et son bleu, la Hollande et son orange et l'Italie avec son vert ;-))
Oui, la SUISSE !!!
Sans rien connaître sur son histoire, sa politique, ses habitants sauf peut-être qu'ils s'expriment majoritairement en allemand mais qu'on y entend également parler le français, l'italien et le romanche, voilà un pays qui "touristiquement" parlant, s'impose ne fusse que par la beauté de ses paysages.
Lorsque nous allions en Italie avec mes parents, il n'a souvent été qu'un pays de TRANSIT, comme la Belgique est, depuis toujours, un pays de transit pour les bataves qui le traversent pour gagner le soleil du sud avec armes, bagages, caravane et vélos ...
Mais malgré que nous ne faisions que passer au travers, mes yeux d'enfants avaient déjà été émerveillés par les montagnes et leurs versants abruptes d'un vert pistache piqués de nombreux chalets multicolores aux bois chaleureux, par les innombrables galeries et tunnels qui les perçaient, par les travaux gigantesques entrepris ça et là pour rendre les communications de plus en plus aisées ...
Je me souviens qu'une fois nous avions mis la Taunus 15M RS sur le train pour passer sous le St Gothard ...
Cela ne nous rajeunit pas évidemment mais ... si on ne vieillit pas ... on n'engrange pas l'expérience, la maturité et surtout, surtout, les souvenirs !!!
Refuser de vieillir c'est fermer la porte à tout ça !!!
Donc, la SUISSE, j'y reviens !
Voilà un pays qui a des frontières communes avec la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Autriche et ... le Lichtenstein ! De là à rêver d'un séjour qui nous verrait faire une boucle vers chacun de ses pays, il n'y a qu'un tour de roue, non ? Avec un jour de repos pendant lequel on en profiterait pour faire une belle balade en montagne ou un circuit ferroviaire ou une croisière lacustre ...
Le pays n'étant pas bien grand, un seul point de chute pourrait suffire autour duquel on pourrait irradier, sans enrichir de plutonium s'entend !!
Alors, c'est vrai que ce n'est peut-être pas le "paradis" du motard car il n'est probablement pas trop le bienvenu. Je me souviens de notre séjour en Forêt Noire (en 2001 je crois) et j'avais remarqué que le caisseux allemand serrait la gauche et la ligne blanche continue pour nous "empêcher" de passer plutôt que de se jeter dans le bas côté comme le font les sympathiques automobilistes français dès qu'ils nous repèrent dans leurs rétros. Je m'étais fait "klaxonner dessus" l'une ou l'autre fois alors que j'avais un peu forcé le passage si vous voyez ce que je veux dire. En plus de ça, certaines routes étaient interdites aux motards parce qu'elles avaient sans doute trop servi de "circuit" pour certains malades de la poignée droite ... ou suite à la plainte des riverains excédés par les nuisibles que nous sommes !!
Alors ? Le suisse est-il aussi comme ça ??
Des radars dissuasifs et clandestins fleurissent-ils aux bords des routes ???
La maréchaussée helvétique fait-elle de l'excès de zèle ????
Je dois avouer que je n'en sais rien ...
Autre argument souvent entendu : "La Suisse, c'est cher !!"
Sans doute, oui même si depuis l'Euro les choses ont peut être évolué dans un sens favorable !!
Mais de toute façon, les gars, on a quand même tous atteint la cinquantaine voire beaucoup plus si affinités, et on ne peut pas dire qu'on soit sans ressources ... Cela ne veut pas dire que c'est la porte ouverte pour jeter l'argent par les fenêtres ;-))) mais bon, quand on aime hein ...
En quelques "clics" j'ai trouvé CECI : des road-books en veux-tu en voilà ...
Voilà, je soumets l'idée et je promets d'aller un peu plus loin si je rencontre un certain consensus comme on dit chez nous !!

Evidemment, l'Irlande ça ne doit pas être mal non plus ...

PS : rien à voir avec ce qui précède mais je râle un peu (ouais, ça m'arrive parfois !) quand je vois avec quelle rapidité certains constructeurs réagissent et renouvellent leurs modèles. Voyez comment KAWASAKI a retouché sa VERSYS dont le phare et le saute-vent ne plaisaient pas à tout le monde, alors qu'on attend toujours une sérieuse retouche de la DL sortie en 2002 (en 1000 cc), ça m'énerve !!!!!!!!

21:08 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

05/10/2009

Encore dans la lune ...

LORENZO 2009 ESTORILJe vous parlais de la lune il n'y a pas si longtemps et en regardant les images du MOTO GP d'Estoril, je me suis dit : "encore une coïncidence" !!
Après la magnifique victoire qu'il a ajoutée à son compteur, LORENZO avec son casque d'astronaute, a planté son habituel drapeau face à ses nombreux supporters en marchant comme s'il n'y avait pas de pesanteur, comme sur la lune ...
Lorsque j'ai publié l'autre texte (le 3/10), j'ai été visionner une longue vidéo concernant "les premiers pas" de l'Homme sur la lune, vidéo qui accumule les "preuves" que la NASA aurait monté cette supercherie de toute pièce. C'est tellement énorme qu'on a peine à y croire !!
Il y en aura toujours pour dire et/ou croire qu'Elvis PRESLEY est toujours vivant , comme Lady DI d'ailleurs, ou Marylin MONROE, que les attentats sur le World Trade Center de New-York sont le fait de la CIA et de l'administration BUSH pour justifier de la guerre en Irak et de la main mise sur le pétrole, que l'Holocauste n'a jamais existé ...
Il y en a même qui croient dur comme croix de fer que Dieu existe, mais c'est une toute autre histoire évidemment !!

Bon, pour en revenir à des choses plus à MA portée, la victoire de LORENZO relance à nouveau la course au titre, que d'aucun considérait comme une affaire entendue, pliée et scellée !!
Ce JORGE a un talent extraordinaire et si j'étais VALENTINO je commencerais franchement à envisager d'aller m'éclater ailleurs ... que sur les circuits de MOTO GP. Evidemment il reste le meilleur de tous les temps et par delà mais j'espère pour lui que son "équipier" ne va pas le pousser dans ses tous derniers retranchements jusqu'à aller trop loin !
STONER est revenu à son (presque) meilleur niveau et ça fait plaisir de voir la DUCATI rouge aux avant-postes à la place qu'elle mérite !!
Déçu par DOVIZIOSO qui fait moins bien qu'ELLIAS, ce dernier pourtant sur une HONDA qui, d'après "DDR" n'a pas évolué depuis le début de saison contrairement à celle du team REPSOL. Déçu aussi par les SUZUKI avec l'abandon de CAPIREX et la pâle dixième place de VERMEULEN mais toujours aussi enchanté par les images proposées et les bagarres de "milieu de peloton" !!!
Plus que 3 courses et la saison sera terminée, trois fois hélas ...

PS : si vous avez 41 minutes et quelque à "perdre", allez un peu voir cette VIDEO concernant l'éventuel "faux pas" sur la Lune où, selon certains, la main de l'homme n'aurait jamais mis le pied ;-))

18:32 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

03/10/2009

Notoriété ...

moto80 OCTOBRE 2009_640x480Ne nous voilons pas la face et ne le cachons pas, on a tous quelque part au fond de nous, voire dans notre inconscient, l'envie d'être connu ou reconnu, que ce soit par son entourage professionnel ou familial, pour les actes qu'on pose ...
De là à considérer qu'on a peut-être envie de plus, à savoir d'être "reconnu" DANS LA RUE, il n'y a qu'un pas que certains sociologues franchissent allègrement pour expliquer le succès de la télé-réalité par exemple : beaucoup de gens feraient tout et n'importe quoi pour passer à la télé et obtenir ainsi leur quart d'heure de gloire et plus si pognon à la clé même si ça n'est pas le véritable moteur (on tourne !).
Même si je ne suis pas prêt à tout pour ça, et bien trop introverti, conscient de mes limites et timide quoi qu'on en pense, je dois avouer qu'il m'est déjà arrivé de rêver ...
Alors, pensez, quand François nous a envoyé un e-mail nous annonçant qu'on était dans le journal, Bernadette, Didier, Henri, Jacques et moi, je me suis précipité au kiosque pour en avoir le coeur net !!
Je me suis fendu de 4 € et j'ai acheté le dernier "Moto 80". Et c'est vrai qu'en page septante et un, ou soixante et onze suivant qu'on lit de gauche à droite ou de droite à gauche, il y a bien une photo qui illustre le compte-rendu du voyage au Lake District, photo où l'on voit très nettement Jacques et Didier et, si on prend la loupe, on reconnait la tête d'Henri, le dos de Bernadette en train de remettre de l'ordre dans ses cheveux avec la main gauche et, comme le dit François, avec beaucoup d'imagination on peut reconnaître ... mon front surmonté de mes cheveux ;-)))))
Oui mesdames messieurs, mon front et mes cheveux ! Faut un début à tout non ? Y a bien des stars de cinéma qui, pour certaines scènes, se font prêter des fesses, des jambes, des orteils gauches et peut-être d'autres trucs qu'on n'ose même pas imaginer, par d'illustres inconnus qui en ont de plus beaux qu'elles (?!?)
En attendant et François fait bien de le souligner, voilà un compte-rendu d'un voyage organisé en juin qui est publié dans le magazine d'octobre, de quoi nous enlever toute pression lorsque nous tardons à mettre nos comptes-rendus en ligne, non ??
En outre, question contenu on est en droit de faire la fine bouche ...
Evidemment quand on est un journaliste, un vrai, un pro, on est probablement obligé de faire dans le concis et le "général", j'entends pas là de rester dans les généralités et le collectif sans parler de sa petite expérience personnelle, contrairement à un blogueur qui peut étaler en long en large et en travers tous les petits évènements et détails qui ont émaillé son séjour ...
Voilà qui peut expliquer cette relative absence "d'âme" dans le récit et qui me fait dire que, finalement, rien ne vaut L'AMATEURISME pour garder de la fraîcheur et ... de la chaleur à la fois, vous me comprenez ?
Une espèce de morale à ce mot complètement inutile j'en conviens, comme pas mal d'autres dans ce blog d'ailleurs, serait de dire combien il est important de rester AMATEUR EN TOUT, de ne pas trop se prendre au sérieux quoi qu'on fasse et où qu'on soit, de rester ENFANT ... en gardant les yeux grands ouverts et en essayant d'apprendre et de comprendre TOUS LES JOURS sans gober tout ce que disent les grands (de ce monde) !!!

23:50 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

J'ai demandé à la lune ...

Pourquoi ce "post" : parce que lors de notre voyage à Santiago de Compostela il a été question des 35 ans de mariage de Didier & Gabrielle ainsi que des mêmes 35 ans de mariage d'Henri & Bernadette. Sauf erreur, il s'agit là des "noces de rubis". Quant à Josée & moi, l'an prochain, en mai, ça nous fera 30 années de bonheur jamais démenti et des "noces de perles" qui promettent d'être chaudes ;-)))
Et bien, quand vous saurez en plus que je suis abonné à une "newsletter" qui m'envoie, tous les jours, les origines d'une expression française et qu'aujourd'hui j'ai reçu l'explication présumée de l'expression "lune de miel", vous aurez fini de comprendre pourquoi ce mot du jour !!

Origines de l'expression "Lune de miel" :
Au XVIIIe siècle, la lune de miel est "le symbole traditionnel de l'amour, heureux à ses débuts".
Selon certains, l'expression serait simplement une traduction littérale de l'anglais honeymoon.D'ailleurs, si l'on en croit les dictionnaires étymologiques anglais, la première citation du terme date de 1522, soit deux siècles avant la version française. L'emprunt à l'anglais est donc tout-à-fait possible.
Selon d'autres, elle aurait une origine païenne, lorsqu'autrefois à Babylone, il était de coutume que le père de la mariée offre à son gendre, pendant tout le mois qui suit le mariage, autant de mead (bière à base de miel) qu'il pouvait en absorber.
Et comme le calendrier était basé sur le cycle lunaire, le mois du miel est devenu la lune de miel.
Cette origine est également évoquée par les dictionnaires étymologiques anglais. Alors est-ce que la version française a directement pioché dans cette coutume ou bien est-elle bien une traduction littérale de la version anglaise, elle-même issue de la coutume ? Eh bien certains écrits français semblent confirmer cette deuxième hypothèse .

Le divorce a sans doute trouvé son origine à cette même époque : il suffit d'imaginer le gars complètement "bourré" pendant tout le mois qui suit le mariage !!!
Je crois me rappeler aussi que Bernadette croit énormément en l'influence de la lune sur nos vies, d'ailleurs elle semble toujours y être un p'tit peu, dans la lune et ce n'est pas moi qui le dis !!

10:50 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

02/10/2009

Compostelle, Jour 8, Digoin goin ...

COMPOSTELLE 2009 201_640x480On ne s'emballe pas ;-)
Juste quelques SCENES du 8ème acte de la saga "compostelloise" qui en comporte neuf, comme les dix doigts des 2 mains !!
Et oui, dès demain je promets de relire les comptes-rendus d'Henri et de François, histoire de me remémorer les décors et la mise en scène, de visionner les photos pour m'aider à plonger - plouf - dans les méandres de ma mémoire tortueuse et torturée, et de remonter à la surface avec un peu de matière, pas de la grise, mais de la prose ;-)

En MOTO GP, les affaires reprennent. Grand prix du Portugal ce week-end, à ne rater sous aucun prétexte sauf cas de force majeure du genre visite dominicale à la belle-mère !!
Casey STONER est de retour et tout le monde l'attend au tournant. Il a fait quatrième lors de la première séance d'essai à 781 millièmes de LORENZO qui décroche provisoirement la timbale devant PEDROSA et ROSSI alors que EDWARDS est cinquième et DOVIZIOSO sixième : "FP2" demain entre 10h55 et 11h55 et "QP" de 14h55 à 15h55 pour ceux qui ont un abonnement à Motogp.com !!

23:27 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : compostelle 2009

01/10/2009

Donkey helmets !

CASQUE D'ANEModération ...
Voilà le casque qu'a porté Valentino ROSSI lors du dernier grand prix à San Marino, course qu'il a gagnée d'ailleurs et de quelle façon ... Pourquoi ce casque ? Pour souligner avec l'humour qui le caractérise son erreur à Indianapolis où il avait chuté !
Et bien, je n'ai pas envie de porter ce casque à mon tour et de le faire porter à mon ami Henri !!
Je ne ferai pas d'excuses publiques car j'estime ne pas avoir à en faire, voilà un bel argument.
Si je comprends que j'ai pu heurter sa susceptibilité parce qu'en effet il a consacré énormément de temps à la préparation et la réservation de ce voyage à St Jacques de Compostelle , je comprends moins sa réaction "toute en finesse" et les qualificatifs dont il m'a affublé qui n'ont pas particulièrement ménagé la mienne non plus !!
Je pense avoir modéré mes propos après m'être plaint de ce que vous savez ...
Donc, je propose qu'on enlève nos casques d'ânes et qu'on fume ensemble le calumet de la paix en soulignant que j'y tiens énormément ...
La balle est dans ton camp, Henri et tu en fais ce que tu veux !!
J'ai quand même bien envie de continuer sereinement à raconter la suite et la fin du voyage ...

23:37 Écrit par Alberto | Commentaires (2)