19/09/2009

Compostelle, Jour 2, La ferme Ithurburia (suite et fin)

COMPOSTELLE 2009 036_640x480RODEZ, 6 septembre 2009, Flunch de Onet-Le-Château ...
C'est pas le tout de s'arrêter dans un "fast food" pour gagner du temps ... Il faut aussi se magner dans les files d'attente, y aller autant que possible tous ensemble et en même temps ... Sinon, c'est du temps de perdu !!
Et ce fût un peu le cas car pendant que certains faisaient la file, d'autres gardaient nos effets dehors, et alors que certains se sont contentés d'un maigre "jambon/beurre", d'autres ont garni leur plateau de victuailles en tout genre ... Au final, on est resté près d'une heure et demi dans ce "slow food" !!
On a fait les pleins (21,80 € de précieux super en ce qui me concerne) et on est reparti, le couteau entre les dents creuses, pour 430 bornes supplémentaires.
Alors que nous avions suivi un axe nord-sud jusque là, nous avons soudainement viré à tribord toute, comprenez à l'ouest, gentil à l'ouest, pour nous diriger vers MONTAUBAN, en passant par RIGNAC et CAYLUS.
Je n'ai pas un grand souvenir des départementales et nationales empruntées et quand, à postériori, je regarde sur la carte de France, je constate qu'effectivement aucune des routes qui nous ont mené jusque VIC-EN-BIGORRE, ne sont marquées de vert sur la carte Michelin ...
Il faut bien abattre du kilomètre si on veut avancer !!
D'ailleurs après un petit bout de routes intéressantes, on est monté sur l'autoroute A64 pour en ressortir septante ou peut-être soixante-dix kilomètres plus loin, à hauteur de BELLOCQ après avoir acquitté les droits de 2,2 € au péage ...
Il nous restait alors 60 bornes à avaler en passant par SALIES DE BEARN, SAINT PALAIS, ST JEAN PIED-DE-PORT et en prenant la direction de SAINT MICHEL et le quartier "HUNTO".
La ferme se trouvait sur les hauteurs qui laissaient entrevoir de très beaux points de vue ... Mais il était plus de 20heures et nous étions en retard : Didier nous a d'ailleurs reçu en pointant à plusieurs reprise l'index de la main droite sur la montre qu'il portait au poignet gauche en chantant "You're a little late, I'm already torn" ... Et oui, car Didier qui était parti du Thoronet deux jours plus tôt, était là à nous attendre pour déjà nous donner des instructions !!
Juste le temps pour François et moi de gagner notre mezzanine pour y jeter nos affaires et enfiler un pantalon de ville et nous nous retrouvions tous à table !!
Henri avait réservé 7 menus "du pèlerin" à 11 € et pour ce prix là, on aurait tort de se plaindre car nous avons eu droit à un minestrone qui m'a rappelé les bonnes soupes de mon enfance (j'en ai repris 2 x d'ailleurs !!!), ensuite des cuisses de canard assaisonnées juste comme il fallait accompagnées d'une grosse louche de petits pois et carottes. Je ne me rappelle pas si on a bu du vin de messe ou de l'eau bénite ?
Reste qu'à la fin du repas, comme je l'avais convenu avec Mme Jeanne OURTHIAGUE suite à un échange d'e-mails, on nous a apporté un gâteau au chocolat planté de 3 bougies et du chiffre 53 car ... si vous ne le saviez pas encore ... le 6 septembre c'était mon ANNIVERAIRE !!!!
Ce soir là nous étions peu à table, il y avait juste une autre tablée occupée par 4 ou 5 personnes (dont une d'origine sud américaine) mais la veille c'est un groupe de 44 pèlerins qui avaient bivouaqué là. Et en général, si j'ai bien compris, ils débarquent sans prévenir. La maison se fait forte de les accueillir les bras ouverts et de leur servir le couvert !!
Des gens terriblement accueillants et serviables, assurément !!
Il restait à se reposer de ces 2 longs jours de route avant d'entreprendre la troisième étape du périple qui nous verrait enfin entrer en Espagne par la grande porte ;-)))

Voici "déjà" pour les plus impatients les photos de ce troisième jour qui ralliait FRAMA et sa CASA, à 2 kilomètres de "Potes" à prononcer comme "prothèse" mais sans le "r", et pas "potes" comme "amis" si vous voyez ce que je veux dire ...

23:41 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : compostelle 2009

Les commentaires sont fermés.