17/09/2009

Compostelle, Jour 2, La Ferme Ithurburia ...

Inoubliable ce voyage ?
Faudrait voir à ne pas trop traîner car un voile pudique est déjà en train de s'étirer sur les souvenirs indélébiles (c'est celui qui dit qui est !!) qu'il a inscrit dans ma mémoire ...
Cela dit, je me rappelle parfaitement des premières heures de cette journée du 6 septembre 2009 qui m'ont vu franchir le cap des 53 ans !!! C'est terrible, ce compteur qui ne s'arrête jamais et qu'on ne sait pas trafiquer contrairement aux compteurs de bagnoles ou de motos ...
Donc, à 7h49' j'étais déjà debout, frais et disco (ah ah ah ah staying alive, staying alive !!), je prenais des photos du paysage qui entourait la Ferme de l'Houstau avec mes amis Henri et François en attendant que nos hôtes du jour, en retard sur toute la ligne apparemment, préparent notre repas du matin. Après quoi nous nous sommes rassemblés autour de la table du petit déjeuner et c'est à ce moment là qu'Henri a balancé les cadeaux dans le grand bol qui était devant moi ...
Une clé USB en cuir pleine fleur (avec le bouquet garni et tout et aussi avec les données du voyage à l'intérieur dedans) et une lampe lazer à pendre au bout d'une dragonne, d'une valeur sentimentale inestimable mais dont je ne me souviens pas pour quelle raison. Elle date de 2005, estampillée "Relais Motards Calmos", FFMC 48, Aire de la Lozère - A75 : elle doit lui évoquer de fabuleux souvenirs ...
J'étais sur le point de me lever et de faire un long discours avec des effets de manches (à balle !) mais je n'ai pas voulu ennuyer les autres convives invités à la même table ...
J'ai juste remercié pour toutes ces années (plus de 9 déjà !) et tous ces kilomètres que j'ai eu le plaisir de parcourir aux côtés d'amis qui partagent la même passion dévorante ;-))
A ce propos, on a dévoré le petit-déjeuner avec la même envie que celle qui nous anime pour bouffer du kilomètre !!!!!!!!!!
Et des kilomètres il y en avait encore un très long chapelet ce jour là : 638 d'après le road-book pour atteindre la Ferme d'Ithurburia, deuxième pit-stop sur notre chemin de croix ;-)))
On a un peu tardé à décoller ce matin-là, quelque part entre 9h15 et 9h30, le temps de déguster les bonnes choses de la table (l'attente en valait la peine), d'empaqueter nos effets, de payer la note, de saluer et de reprendre la route.
Le premier arrêt s'est effectué au pied du Viaduc de Garabit, au 83ème kilomètre. Ce pont qui franchit les gorges de la Truyère fut terminé le 27 avril 1884, date à laquelle les deux parties de l'arche se rejoignirent à quelque 120 mètres au-dessus de la rivière ...
4 années de travail et 400 ouvriers (français et italiens) ont été nécessaires pour ériger cet édifice !!
La Tour Eiffel, du même Gustave, n'a nécessité que 250 ouvriers et sa splendide érection (pffffffff ... il faut bien appeler les choses par leur nom, non ?) n'a pris que 2 ans, 2 mois et 5 jours, entre 1887 et 1889.
C'est pourtant bien elle, et elle seule, qui a frappé les esprits alors que, finalement, elle a été bien plus "facile" à construire ... Une injustice assurément !!
On est reparti sur les D4, D74 et D909 vers FAVEROLLES, puis CHAUDES-AIGUES, LACALM, LAGUIOLE célèbre pour ses fines lames, ESPALION et RODEZ.
Juste avant ça, à ONET-LE-CHATEAU, on a fait un arrêt "fast food" pour ne pas perdre trop de temps. Un flunch qui, sans que j'y prenne garde, tenté que je fus par un tas de petits "contours" (macédoine, petit pain, etc) m'a coûté la bagatelle de 16,75 € : la gourmandise se paie cher et il faut apprendre à manger avec le bide et pas avec les yeux !!!
Ceci dit, quand on les ferme, on continue de bouffer ... Ne dit-on pas : qui dort dîne ??
Il faisait beau et on a mangé sous les parasols ... un sombrero sur le nez, en guise, en guise, en guise ... Oh ooh oooh on se calme !!!
D'ailleurs ... on va aller se coucher, rien de tel qu'une bonne nuit de sommeil pour ... dormir !!
A suivre !!

21:43 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : compostelle 2009

Les commentaires sont fermés.