31/08/2009

Problème ...

Ce matin, un collègue m'a envoyé un problème à résoudre. Je l'ai un peu personnalisé et mis à ma sauce puis je l'ai transféré aux amis.
En voici l'énoncé :
Alberto sur sa moto part de Charleroi pour Namur en faisant du 75 km à l'heure (vitesse constante).
Au même moment, Gérard (fais attention, nomdidju !!) sur sa moto part de Namur et va vers Charleroi en faisant du 60 km à l'heure (vitesse constante).
Alberto fait un arrêt à Quiberon (ça c’est pour le fun) pour faire l’appoint d’essence et ça lui prend 5 minutes exactement …
Qui se trouve le plus près de Namur au moment précis où ils se croisent ?

...
...
Maintenant voilà les réponses comme elles sont tombées, dans l'ordre chronologique.
Celle de François d'abord :
Certainement pas Alberto qui se trompera de route et empruntera la A26 en direction de Lille pour rentrer par Charleville !
Ah ah ah (je ris jaune hein !), ça sent le vécu !!
Ensuite, celle de Didier :
Tous les 2 puisqu'ils sont à ce moment là au même endroit.
Le vrai problème est le suivant :
Didier part en Provence en 2 jours (mardi et mercredi), il reste chez lui jeudi et vendredi et se dirige en 2 jours (il logera à Oust) vers St Jean Pied de Port pour y arriver dimanche.
Sachant que sa TDM a 64000km et qu'il l'a lavée complètement employant même de l'eau bouillante et du "Décale-tout" pour enlever l'espèce de colle déposée par les mouches sur sa fourche, arrivera-t-il à bon port (c'est le cas de le dire) sans qu'un roulement ne flanche agressé par l'eau et le "Décale-tout ?

Sans avoir l'air d'y toucher et en "bon premier de classe", notre Monsieur CYCLOPEDE commence d'abord par donner la bonne réponse. En doutiez vous ??
Ensuite, le problème qu'il pose n'a pas de solution, je dirais qu'il y aurait plutôt un problème potentiel de DISSOLUTION : l'acier de sa TDM n'étant pas habitué à tant de sollicitude et de produits mordants, je crains la fusion pure et simple et la belle brêle classieuse de partir en couille si vous me permettez l'expression ou en quenouille si vous ne me le permettez pas !!!
Tiens, tiens ... Je me demande si la plaque minéralogique a subi le même sort ?
Sans rire maintenant : sois prudent, méfie toi de tout et du reste, le danger c'est les autres, reste sur le qui-vive car ... euh ... qui vivra verrat !!
Bonne route et à dimanche au pied du porc, à l'autre bout de la pointe du Grouin !!

22:16 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.