29/06/2009

Interlude : interviews ...

ROSSI 2009 ASSENVu que vous savez tout sur notre voyage au Lake District puisqu'il a été résumé par Henri et raconté, en long, en large et en travers par François , sur leurs sites respectifs et auxquels je rends un hommage respectueux, je vais me permettre de revenir juste un p'tit coup sur le Moto GP et sur cet événement qu'est la 100ème victoire de Valentino ROSSI ...
En fait, je viens juste d'écouter la conférence de presse d'après course où n'étaient d'ailleurs présents que les deux pilotes "FIAT-YAMAHA", Casey STONER étant toujours à la clinique médicale du circuit. Apparemment, ses problèmes de santé ne sont pas totalement résolus. J'espère pour lui que les toubibs vont poser le bon diagnostic et le remettre en selle à 150% car le mois qui vient est extrêmement chargé !!!!!!!!!!
Et donc, voilà à nouveau nos deux héros du grand prix de Montmelo qui signent le troisième doublé de la saison pour le team, face à la presse internationale pour répondre à ses questions.
On congratule "Vale" pour cette course parfaite et il s'excuse presque en disant qu'elle a certainement été bien plus ennuyeuse mais que s'ils avaient bataillé pareillement que la fois précédente, le coeur de sa grand-mère n'aurait pas tenu ;-))
Quand c'est au tour de "Por fuera Lorenzo", auquel on dit qu'il a un peu loupé son départ, il dit qu'il n'a pas ouvert en grand pour ... ménager le coeur de la grand-mère de "Vale" ;-))
Autre question concernant les 122 victoires d'AGOSTINI qui prétend en avoir remportées 123 : ROSSI lâche avec un grand sourire que GIACOMO essaye aussi de nous faire croire qu'il n'a que 55 ans ;-))
Au début de son intervention, JORGE avait félicité VALENTINO pour ses 100 victoires et avait ajouté que plus aucun pilote n'y arriverait dans le futur ... sauf un ou deux peut-être avec une petite étincelle dans l'oeil gauche ...
C'est pourquoi sans doute, un journaliste lui a demandé s'il pensait pouvoir atteindre ce chiffre magique dans les 10 ans à venir ...
Il a répondu : peut-être sur la Play Station !! Mais dans la vraie vie, j'en suis à 3 en Moto GP et j'espère en accrocher une dizaine, après on verra !!!
Il a aussi été question de la fameuse banderole qui a été déroulée avec une photo de chacun des grands prix remportés par Valentino ROSSI : il semblerait que "FLAVIO" ait insisté pour qu'il remporte cette centième victoire en Europe car vu son encombrement, il ne se voyait pas la trimballer outre Atlantique ou par delà ...
Sympa la conférence !!!
Autre déclaration sympa, celle de Loris CAPIROSSI à l'égard de Toni ELIAS qui l'a embarqué en toute fin de grand prix dans les "presque pâquerettes", le privant d'une belle sixième place pour le reléguer en 9ème. Loris a dit que c'était un fait de course, que Toni était un ami, et qu'il ne pouvait pas lui en vouloir d'avoir ... essayer !!! Finalement, Toni a été pénalisé de 20 secondes par les commissaires de course et s'est ainsi retrouvé 12ème. Décision logique me semble-t-il ! Sans ça, les SUZUKI auraient terminé 5 et 6èmes, ce qui ma foi, n'aurait pas été pour me déplaire ... Faudrait quand même voir à nous sortir un PODIUM les gars !!!!!!!!!!!!

PS : si la course a été un peu "boring" pour les places d'honneur, on ne peut absolument pas en dire autant pour la sixième place par exemple :-))))))))))))

23:52 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

28/06/2009

Lake District : third day, saturday !!

2009 LAKE DISTRICT 068_640x480Evidemment mes amis Henri et François m'ont pris de vitesse car ils ont tous deux terminé leur compte-rendu.
Comment font-ils pour ne pas se laisser distraire par les bonnes choses de la vie ? ;-)
Ils se calent derrière leur écran et ne le quittent des yeux que lorsqu'ils en ont fini avec leur ... devoir journalistique ??

Déjà aujourd'hui on s'est levé à 11h15 avec ma Douce !!! Le temps de prendre le petit-déjeuner et ma fille nous envoyait un SMS comme quoi ça la ... "bottinait" de se taper une petite marche ADEPS.
On ne s'est pas fait prier et alors que j'avais prévu de m'occuper de nettoyer mes gouttières aujourd'hui, j'ai réagi en bon père de famille en invitant ma petiote à nous rejoindre. Evidemment au lieu de se pointer vers 13h15 maximum comme demandé, elle a débarqué à 14h30 avec une copine et ma soeur. Le temps d'échanger les derniers potins, nous sommes arrivés à Philippeville à 15h30.
De retour un peu avant 18 heures (avec 3 arrêts pour des petits "4heures" et se désaltérer), on crevait de soif et on s'est laissé tenter qui par une Kriek, qui par une Schwendi, une bière locale assez corsée (7.5%).
On est rentré plein d'allégresse pour préparer un bon plat de spaghetti, précédé par quelques grosses crevettes arrosées de porto !?!?
Bon, bon ... Comprenez dès lors pourquoi le compte-rendu n'avance pas !!!!
Pour vous faire patienter, je vous livre en première mondiale et par delà les photos du troisième jour de notre trip au Lake : elles valent vraiment le détour ! N'hésitez pas, pour certaines, à les imprimer et les faire encadrer. Si vous voulez une petite dédicace, il vous suffit de les envoyer à mon adresse !!!!!!!!!!!!!

23:48 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : lake district

LD 2009 ... deuxième jour encore !!

Avant d'aller au lit le fameux jour où le roulement à billes s'est fait la malle (pas de Douvres !), et malgré l'air détaché que j'ai pris dans mon dernier billet par rapport à cette situation, je dois préciser que j'avais été aux renseignements et que j'avais constaté avec un certain soulagement que les gars de l'assistance avaient démonté la roue.
Toutefois, leur outillage un peu "léger" il faut bien le reconnaître, n'avait pas permis de chasser complètement le roulement ...
Avec François, nous avons fait un petit tour du parking de l'hôtel pour faire l'inventaire des "forces" en présence. Comme d'habitude avec le Club Moto 80, les BMW étaient en force puisque sur 49 motos au total, 25 étaient des BMW ...
Sur les 24 "non BMW" restantes, je peux vous dire que 16.666666666666666666666666 % des pilotes étaient doués d'une intelligence supérieure ... Hein ? Comment je sais ça ?? Facile !!!!! Il y avait quatre SUZUKI DL 650 V-STROM :-))))))))))))))))))))))

A part ça, hier il l'a fait !! Il affiche 100 victoires à son compteur et rejoint le seul autre pilote à avoir atteint et dépassé ce nombre, j'ai nommé Giacomo AGOSTINI !!!
On se met debout, au garde à vous et on entonne FRATELLI D'ITALIA à gorge déployée !!!
Un énorme VIVA à Valentino ROSSI qui envisage, entre charentaises, de courir encore 4 ou 5 ans pour égaler voire dépasser le record du nombre de victoires fixé à 122 par le même Giacomo. Ce dernier prétend d'ailleurs que ça serait plutôt 123 (il commence à avoir peur de se faire rejoindre apparemment), mais les spécialistes s'accordent à s'en tenir à 122 !!!

12:56 Écrit par Alberto | Commentaires (3) | Tags : lake district

27/06/2009

Lake District follows fellows !!!

2009 LAKE DISTRICT 038_640x480... Je cherchais la scène où De Funès imite les anglais et leur "hautain" "the", "the", "the" ... et je suis tombé sur cette scène de La grande vadrouille qui vaut tout autant son pesant de petits pois ...
A propos de certaines idées reçues sur ces insulaires et leur île, sachez que nous n'avons pratiquement pas vu la couleur du "fog", il aurait fallu grimper jusqu'au point culminant de l'Angleterre, situé à 977 mètres au dessus du niveau de la mer, pour avoir un ... aperçu de ce qu'est le brouillard !! Sachez en outre, que nous n'avons JAMAIS, NEVER, NOOIT dû enfiler les combis plastiques et que les quelques crachins que nous avons essuyés n'ont été là que pour nous rappeler très discrètement que nous n'étions pas au sud de la France : autant dire que la météo fut RADIEUSE pour le pays.
Encore une petite chose concernant les idées reçues : certes je ne suis pas un fin gourmet, mais ... je n'ai jamais eu à me plaindre de ce que j'ai trouvé dans mon assiette. En fait, ça ne fait que corroborer les informations déjà ramenées de nos voyages précédents au Pays de Galles et en Ecosse !!!

Justement, nous étions à table, au "QUEEN CATHERINE" lorsque je vous ai quitté à la fin du billet précédent ...
Et justement aussi, j'ai mangé un de ces ragoûts en croûte qui baignait dans une succulente sauce, accompagné de végétables ;-) et de chips du même acabit, le tout n'ayant rien à envier à ce qu'on trouve dans nos contrées et par delà ... Seule la bière, annoncée comme étant de la Carlsberg, m'a semblé plus fade que celle qu'on sert chez nous.
A un moment, la souriante et sympathique serveuse s'est dirigée vers notre table en demandant si deux des motos qui étaient garées devant l'établissement appartenaient à l'un ou l'autre d'entre nous car elles gênaient une livraison ... J'ai demandé : "You mean the WONDERFUL blue one ??"ce qui l'a fait sourire de plus belle en ajoutant "Yes, the wonderful blue one !!" ... Ah ah ah, ça fait plaisir de croiser de temps en temps de vraies connaisseuses ;-)))
Nous avons payé, quelque chose comme 15 livres chacun, de quoi dévaliser nos bibliothèques hé hé hé et avons repris la route A BABORD toute !!!
Je ne sais pas trop où nous nous trouvions au moment de redémarrer, ça n'étonnera évidemment personne ... Peut-être étions-nous à OSMOTHERLEY ou bien à NORTHALLERTON (n'oubliez pas de tirer la langue au moment de prononcer les "th" !!!) aux environs du milieu du road-book que nous avons poursuivi une heure encore, en passant par BEDALE, LEYBURN et GRINTON sur la B6270.
Nouvel arrêt dans un pub de caractère, peut-être le "Kings Arms" mais pas sûr, où nous squattons la partie salon de l'endroit, en nous installant dans les fauteuils en cuir qui nous tendaient les bras.
Un mauvais café plus tard, de ceux servis dans des grandes cafetières trouées d'un filtre qu'il faut pousser vers le bas pour extraire le jus de café sensé en sortir, nous reprenons une dernière fois la route qui passe par GUNNERSIDE, KIRBY STEPHEN, GAISGILL, ORTON pour aboutir à SHAP.
Alors que je suis dernier de cordée sur une B6270 qui traverse un plateau désert uniquement peuplé de moutons de toutes laines, j'entends des bruits suspects s'échapper de ma roue avant. Je mets d'abord ça sur le compte de brindilles ou de cailloux qui traîneraient, nous avons en effet dû rouler sur une portion de route dont on refaisait l'asphalte quelques kilomètres plus tôt ... Les bruits n'étant pas constants, je continue de suivre les amis en me laissant quelque peu décramponner. Mais ils reprennent de plus belle et se font de plus en plus sinistres. Je klaxonne désespérément mais avec le vent qui souffle à 12 Beaufort ou presque les amis ne m'entendent pas et continuent leur petit bonhomme de chemin, sans jeter un regard en arrière.
2009 LAKE DISTRICT 054_640x480Je m'arrête, j'ausculte, je ne vois rien de suspect ou sinistre, je remonte sur Suzette, je repars, l'oreille gauche tendue vers la source des bruits, ça recommence avec des crissements qui me griffent les tripes, je m'arrête, cette fois définitivement.
Je me désape, juste le haut évidemment ;-), casque et gants, et n'hésite pas longtemps : je fais appel à l'assistance dont j'avais glissé le numéro dans le sac de réservoir. Il était 17h23' heure locale, soit 18h23' chez nous, j'explique (comme je peux) où je suis, latitude, longitude, et tout le toutim ;-), et on me dit que je devrai patienter au moins une demi-heure ...
Sur l'entre-fait, François rapplique et je lui explique. Il prévient les autres et leur propose de continuer la route mais ils rappliquent tous, les uns après les autres !!!
Le diagnostic de Jacques, Grand Mécano devant l'Eternel, est sans appel : un roulement à billes a pété !!! C'est grave docteur ??? Ben ouais, faut éviter de rouler et remplacer !!!
Les gars de l'assistance arrivent et n'ont d'autre solution que de monter la DL cassée sur la remorque. Après quelques hésitations et plutôt que de monter dans le 4x4 (beurk !!), je m'installe dans le rôle du sac de sable sur la GS de Jacques.
On s'arrête à un petit garage à KIRBY STEPHEN mais étant donné l'heure et sans savoir s'il avait la pièce adéquate, le garagiste (autos) s'excuse de ne pas pouvoir nous aider mais nous signale que les marchands de motos et de pièces ne sont pas rares dans les parages ...
Nous continuons donc la route et rejoignons enfin l'hôtel.

Autant vous dire que mon esprit était ailleurs et que je n'ai pas particulièrement prêté attention au décor, à la chambre, ni trop apprécié la cuisine qui nous a été servie ... tout en étant rassuré du fait de la présence de petits pois dans mon assiette ;-)))
Je me questionnais plutôt sur le COMMENT ON ALLAIT RESOUDRE !! MON !! PROBLEME, est-ce que les gars allaient en référer immédiatement au Grand Chef PAQUIER et faire le nécessaire DANS LA NUIT MEME en ameutant toute l'Angleterre CAR IL LE FALLAIT !!!! Je voyais déjà mon séjour FOUTU ... car si j'ai apprécié pour quelques kilomètres (+/- 35) le dépannage "à cul de GS", je ne me voyais pas finir le trip en sac de sable !!!
Entre le dessert et le café, je suis allé à la table des décideurs et on a élaboré une stratégie. Je savais, par ailleurs, que François avait à coeur de faire tout ce qu'il pourrait pour me remettre en selle ...
Finalement, j'ai passé une nuit relativement paisible ... résolu à prendre les évènements comme ils viendraient !!

Bonne nuit alors !?!?!
Ben oui, on verra demain !!!

22:48 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : lake district

26/06/2009

Lake District, day two : Rouletabille II

Tout est écrit, tout est écrit ... C'est vite dit ça !!
Ce n'est en tout cas pas le ... cas du compte-rendu de voyage au Lake District !!
Je donne immédiatement en pâture les photos du 2ème jour.
Cette journée consistait à rejoindre Shap à la lisière du Lake District, où le Club Moto 80 avait élu domicile pour ce séjour, Shap étant séparé de Hull de 237 km d'après le road-book.
Comme déjà souligné, nous avons roulé cool, sans doute pour nous familiariser à la conduite à gauche et surtout parce que les kilomètres à abattre n'étaient pas nombreux ...
J'en veux pour preuve qu'après à peine une heure de roulage, nous nous sommes arrêtés à une "typical church" comme le signalait le Tripy dont nous avons fait religieusement le tour : il y avait à l'intérieur, une tombe qui datait de 1342 si j'ai bonne mémoire, ce qui ne nous rajeunit pas !!
Deuxième preuve : une heure plus tard nous plantions les béquilles latérales sur le parking de Rievaulx Abbey , fondée par St Bernard de Clairvaux en 1132.
Ces arrêts me font écrire, non sans un certain humour n'est-il pas, que nous serions plutôt des motards du genre "Churches racers" :-))
On s'est tâté à savoir si on allait la visiter mais, comme souvent dans ces lieux bénis, le rapport qualité/prix est rarement à la hauteur, Didier nous a sorti un "plan B", le bon plan en quelque sorte : on s'est installé à la terrasse de la cafétéria pour se désaltérer et on a dérobé quelques photos clandestinement, en se planquant derrière les arbres ;-)))
Après ces deux arrêts culturels dans des lieux de culte, le troisième était LE BON ... C'est vraiment le qualificatif puisque c'est dans un de ces "pubs" anglais, à l'ambiance inimitable, que nous avons choisi de remplir cette fonction vitale qui est de ... se remplir la panse !!!!!!!

Mais il est bien tard, demain je dois me lever très tôt car le boss a encore besoin des services de "ma" voiture, la seule équipée d'un attache-remorque dans la société ... Il faut finir de déblayer la remise avant les travaux qui commenceront lundi !!!

Attention, achtung, pas op, très important : le Moto GP d'Assen (aux Pays-Bas), c'est DEMAIN, SAMEDI !!!!!!!!

23:33 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : lake district

Le roi est mort ...

Et oui, le roi de la pop est mort, VIVE LE ROI !!
Oh, bien sûr, le "personnage" de Michaël JACKSON, puisque c'est évidemment de lui qu'il s'agit, très controversé par certains aspects, s'apparentait plus à un "allien" qu'à autre chose, mais son "oeuvre" dans le genre mineur qu'est la musique en général (?!?), laissera toutefois quelques pièces maîtresses , enrobées de clips vidéos magistraux !!
En plus, le gars avait +/- mon âge, j'ai grandi avec ses chansons, c'est encore une petite page, ou un paragraphe de mon "livre d'histoire" qui se tourne ... car TOUT est écrit bien entendu !!

23:20 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

25/06/2009

Lake District, day two : Rouletabille !!!

2009 LAKE DISTRICT 019_640x480Marrant ça ...
Tout le monde, ou presque, connait "Rouletabille" de nom, mais personnellement je ne savais pas que son vrai nom était "Joseph Joséphin", qu'il était un personnage de roman policier créé par Gaston LEROUX, dans son roman "Le mystère de la chambre jaune" publié en 1907 ...
Vous verrez comme les coïncidences sont parfois étranges car ... pour ce qui est du "jour 2", il est question de ... roulements à billes et que pour le "jour 5", il sera question de mystère, pas de la chambre jaune toutefois mais de la cabine 1060 ...
Voilà qui, j'en suis sûr, vous met déjà l'eau à la bouche !!!

A propos d'eau, nous étions restés sur le ferry, et nous voguions (par delà les violons ...) vers Hull, notre port de destination.
Nous l'avons atteint vers 8h15, heure locale, soit 9h15 de notre ère ;-)).
Evidemment, nous n'avons pas loupé le petit-déjeuner sur le bateau : là aussi, il y avait à boire et à manger et encore à boire et à manger, du chaud, du froid et du tiède ...
Je n'ai pas trop souvenance de ce que j'ai ingurgité mais, me connaissant, j'ai certainement goûté à tout (ou presque) en panachant le continental et le typically british, avec le jambon grillé, les croissants, les haricots en sauce, la confiture, les pommes de terres frites, les "scrambled eggs", le beurre et tutti chianti !!!!!
De quoi être, à priori, rassasié pour TOUT le séjour ;-))))
Une fois le bateau à quai, nous sommes descendus au deck 3 pour récupérer nos brêles qui n'avaient pas bougé d'un poil. J'avais pris la précaution d'appliquer le fameux autocollant "Left is right, right is wrong" sur le côté gauche du cockpit de la DL, avec la flèche dirigée également vers la gauche, deux précautions valant mieux qu'une ;-)
Restait à descendre du ferry et à entamer le road-book au format A5 (14,8 x 21 cm) remis à l'embarquement par Luc. Pourquoi ce format ? Sans doute pour s'adapter aux dérouleurs de r-b dont plusieurs participants étaient équipés.
Il prévoyait 237 km pour rallier Hull à Shap et ne comportait aucun kilomètre sur autoroute, le contraire eut été dommage au vu du peu de distance à parcourir ...
Autant dire également que nous avons pris les choses "à l'aise" car, même s'il fallait rester extrêmement vigilant à bien serrer à gauche, il était inutile d'ouvrir en grand et "risquer" d'arriver à l'hôtel à ... midi !!!

Petite charentaise maintenant ...
J'ai écrit quelque part que mes amis "gentils organisateurs" n'avaient rien eu à faire cette fois dans la mesure où l'organisation reposait intégralement sur le casque (intégral) du Club Moto 80.
Et bien, j'ai commis une erreur !! François, comme Henri d'ailleurs, tous deux équipés du précieux TRIPY, avaient demandé et obtenu les road-books quelques jours auparavant, et les avaient injectés dans les tripes aux TRIPY's, de sorte qu'ils pouvaient à tour de rôle nous servir de poissons-pilotes ("fish and chips" en anglais dans le texte). François, plus habitué à la manoeuvre car il a vécu en Angleterre une quinzaine d'années, nous a mené tout au long de ce voyage par delà l'eau de là.
Qu'il en soit une fois de plus et publiquement remercié : il a mené la troupe de main de maître, ne s'est trompé qu'à de rarissimes occasions, ce qui nous a permis de toujours rouler sereinement. Il n'y a rien de plus désagréable en effet que de s'arrêter à tous les croisements pour consulter la carte et vérifier qu'on est dans le droit chemin ...
MERCI François !!!!!!!!!!

Je pensais mettre d'ores et déjà l'album du 2ème jour en ligne mais ... il révélerait ... des choses qui ... ne doivent pas encore l'être !!
Le suspens demeure !!
A +

22:09 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : lake district

24/06/2009

Alberto Du Lac ...

2009 LAKE DISTRICT 016_640x480Mais bien sûr que je suis revenu ! Vous en doutiez ?? Vous vous disiez qu'avec mon légendaire sens de la désorientation additionné au fait que de l'autre côté de la Manche on roule "différent", je m'étais sans doute perdu corps et biens, voire que j'avais sombré après m'être échoué sur un banc de sable avant même d'avoir atteint la rive droite de l'Angleterre !
Et bien non : veni, vidi, vici, comme l'a dit le Grand Jules bien avant moi.
Charleroi-Zeebrugge, Zeebrugge-Hull, Hull-Shap, Shap-Shap, Shap-Shap, ben oui, on a fait deux boucles sur place, puis Shap-Hull, Hull-Zeebrugge et enfin, Zeebrugge-Charleroi, tout cela du 18 au 23 juin, pour un kilométrage total de 1.395,2 km ... Un kilométrage qui peut paraître faible et ... qui l'est effectivement pour un voyage de 6 jours !
Pour rappel, nous avons parcouru environ 1.850 km lors de notre descente de 4 jours en Auvergne au mois de mai.
En pratique, le "trip au Lake" se résume à 4 jours +/- sur place (avec même 2 étapes de "liaison" entre Hull et Shap, situé quelque part entre Kendal et Penrith sur l'A6) et 2 jours/nuit pour rallier la Perfide Albion par le biais de l'autoroute jusqu'à Zeebrugge et du ferry pour accoster à Hull et idem même chose, dans l'autre sens, pour le retour !!
A la limite, si on avait pu traverser la Manche à moto, ouais, il faut un peu faire travailler son imagination, désolé, on aurait parcouru quelque chose comme 2 x 325 kilomètres de plus ... Le ferry, qui barbote à du 18 miles à l'heure de moyenne, prend toute la nuit pour ce faire, hiiiiiiiiiiiii !!!

Donc, pour être pratique et rester fidèle à un semblant d'habitude qui s'est installée dans ce blog lorsque je relate mes voyages, je vais décomposer le récit en 6 étapes qui correspondront chacune à un jour ... Mathématiquement imparable, non ??
J'espère que vous n'y voyez aucune objection. Dans le cas contraire, vous êtes invités à déposer vos suggestions dans l'urne prévue à cet effet : elle est facile à trouver et à reconnaître, au fond de l'écran à gauche, marquée "corbeille" ;-)))

Jour 1 : le jeudi 18 juin

Objectif : rallier Zeebrugge vers 16h30, 17h00 pour un départ prévu à 19h00.
Pas très compliqué à atteindre cet objectif : petit-déjeuner pépère, préparation des bagages, repas tartines à midi, départ vers 13h, crochet chez François d'abord, chez Didier ensuite, pour former un trio et rejoindre le port. Henri et Bernadette y allaient de leur côté, ainsi que Jacques qui bossait le matin, la faute à son statut d'indépendant qui vise uniquement le rendement ;-)))
Pas grand chose à signaler si ce n'est que :
- nous sommes arrivés un peu en avance chez Didier ce qui nous a laissé le temps de nous désaltérer quelque peu en terrasse en taillant une bavette avec Gabrielle, sa dynamique épouse;
- nous avons été un peu étonnés de la densité du trafic à cette heure de l'après-midi;
- dans la mesure où personne n'avait consciencieusement jeté un oeil sur la carte du nord du pays avant de prendre la route, nous avons suivi certaines indications qui nous ont peut-être menés par des voies, non navigables et un peu détournées à ... bon port;
- nous sommes arrivés vers 16h15 sur place mais l'attente n'a pas été insupportable d'une part parce que courte et d'autre part sous un beau soleil;
- en cours de route, alors que je faisais l'inventaire dans ma tête déjà ailleurs ;-), je me suis rendu compte que j'avais oublié de mettre des chaussures dans le sac de réservoir ... Qu'à cela ne tienne, Etienne, j'en achèterais une paire en Angleterre, Albert !

Luc PAQUIER a distribué les informations (road-books, autocollants "Left is right, right is wrong" à coller quelque part en évidence pour se rappeler qu'on ferait "fausse route" en roulant à droite une fois débarqués), on a fait le check-in, on est monté dans le bateau, on a arrimé les motos posées sur leurs béquilles latérales comme on a pu, à l'aide de cordes, on a pris nos effets et on s'est rendu en cabine, au deck 5.
Afin de nous retrouver dans la même qu'Henri et Bernadette, la 2002, nous avons échangé la nôtre avec un autre "couple", enfin ce que nous croyions être un autre couple ... Ce petit détail aura son importance au retour, nous en reparlerons en temps voulu !!

4 personnes dans une cabine qui fait une dizaine de mètres carrés, c'est quelque chose !!! Mais bon, on n'est pas à Versailles, on n'est là que pour une courte traversée, et je trouve un peu "snob" de claquer 60 € de plus pour se retrouver dans la même cabine mais avec deux couchettes en moins ... et donc 2 potes en moins également ;-)))
Vu la promiscuité, on n'a pas traîné en cabine et on s'est d'abord rendu au bar, où François a payé la première tournée générale (plus de 25 €, mazette !!) : on s'est goinfré de pintes de cidre, de Leffe et de chips, puis on s'est rendu au restaurant "Four seasons" sur le deck 4.
Là, un énorme buffet nous attendait, avec du chaud, du froid, du tiède, des entrées, des plats, des fromages, des desserts, encore des desserts et du café.
Après un court tour sur le pont, nous avons regagné la cabine, nous nous y sommes entassés, les uns sur les autres ;-), Henri et Bernadette sur les couchettes du bas, François et moi sur les couchettes du haut, marquées A, B, C, D, et n'avons pas tardé à nous endormir, bercés par les vrombissements du bicylindre ;-)) du ferry et le clapotis des vagues de la mer du Nord ...
Voici les premières photos de ce périple, chargées hier dans un album Picasa, que je vous invite à feuilleter.
A noter que Picasa me joue des tours pour le moment. Si les photos des "Jours 1 et 2", sont passées comme une lettre à la poste, il n'en est pas de même des photos des jours suivants ... Apparemment le téléchargement foire au niveau d'une courte vidéo tournée le 3ème jour et ... boucle depuis lors !!!
Quelqu'un peut m'expliquer ?!?!?!?

Ne cherchez pas ou plus : j'ai l'explication. J'ai encore fait fort : j'ai appuyé sur "pause" lors du téléchargement pour une raison qui m'échappe ... Ouais, ma raison m'échappe en fait ;-))) Je n'ai plus toute ma raison d'ailleurs !!!
Il a suffi que je clique à nouveau sur pause pour réactiver le transfert ...
Après contrôle, il semblerait que le système se mette en "pause" quand il rencontre autre chose qu'un format "jpeg" et qu'il faille le réactiver ...
Quoi qu'il en soit, me voilà soulagé d'un petit poids ;-))), les férus de cuisine anglaise comprendront la fine allusion ...

20:43 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : lake district

17/06/2009

OTRA

On The Road Again !!!

Bizarre ...
D'habitude, à la veille d'un départ, je passe une partie de la soirée à "plier" les bagages ...
Mais là, rien ! J'ai l'impression que demain, je vais me lever et je vais aller bosser au bureau, comme d'habitude ...
Faut dire que le rendez-vous est fixé à Zeebrugge entre 16h30 et 17h00 au terminal des P&O Ferries à destination de Hull ...
Rien ne sert de courir donc ...
N'empêche, c'est un peu bizarre !!
Demain je me lèverai tôt, en même temps que ma Douce, et je prendrai tout mon temps pour faire les choses à l'aise, ça me changera du stress habituel.
Je dis ça mais le matin, je ne cours jamais vraiment ... Alors que ma Josée déjeune en marchant, voire ne déjeune pas et se contente de boire un café vite fait mal fait en emportant l'un ou l'autre truc pour finir son petit déjeuner au bureau (!!), moi je prépare mes tartines tranquillement, je déjeune en dégustant, je nourris les chats en leur tapotant le flanc, m'occupe ensuite de ma toilette (sommairement) et pars au bureau en respectant les limitations de vitesses ... quoique ;-))) sur les 4 kilomètres qui m'en séparent !!!
Bon, mais laissons là ma vie privée qui ne regarde que moi et encore, des fois elle ne me regarde même pas ;-)))
Donc, demain, à l'aise, puis rendez-vous d'abord chez François vers 13h45, ensuite crochet chez Didier vers 14h30 et "vrai" départ pour le port où nous devrions retrouver Jacques, Henri et Bernadette, ainsi que tous les autres inscrits au voyage.

Normalement ceci devrait être mon dernier billet d'avant départ.
Je vous salue toutes et tous et vous fixe rendez-vous le mardi 23 !!!!
Bonjour chez vous !!!!

22:53 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

16/06/2009

Petite mise au point ...

... ouais, c'est le même titre que le billet d'hier !!
Je pourrais copier/coller le même texte mais ... ça n'aurait aucun intérêt, hein ?
Donc je ne le fais pas !!
En fait, cette seconde "petite mise au point" concerne la DL. Comme convenu avec mon concessionnaire, je suis passé aujourd'hui en fin de journée pour qu'il tape un oeil averti et en diagonale sur "la grande bleue" et me confirme qu'elle était bonne pour le service. J'ai maintes fois essayé de le joindre par téléphone pour confirmer mon arrivée, comme il me l'avait suggéré, mais ça sonnait occupé en permanence !!
Malgré ça, j'ai quitté le bureau, je suis rentré me changer, j'ai sorti la Suzon et suis parti, direction la concession ...
Accueil chaleureux comme toujours malgré le boulot jusque par-dessus le casque, bavettes avec les uns et les autres qui défilaient au comptoir pendant que j'attendais qu'on trouve le temps d'intercaler la DL et au final j'ai payé 5 € (ouais, c'est scandaleux hein ?) pour le "coup d'oeil du pro", la tension et le graissage de la chaîne ainsi que le réglage du ralenti ...
J'ai ensuite fait un ch'ti tour et j'ai tout de suite senti que la DL ronronnait : elle sait, la bougresse, qu'on est sur le point de se payer un petit voyage rien que tous les deux ;-))) et elle me fait passer ses bonnes vibrations !!!

23:24 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

15/06/2009

Petite mise au point ...

2009 CATALUNYA GIRL... avant de prendre des coups ... de poings !!
Ces derniers temps, j'ai tendance à un petit peu égratigner la marque DUCATI. Oui, oui, c'est vrai : j'ai une fois écrit "DUCATA" et encore hier (aujourd'hui en fait !) j'ai mis la "défaillance" de STONER sur la difficulté à piloter sa GP9.
Et bien, j'ai tout faux et je fais mon MEA CULPA : STONER était vraiment malâââââde, parfaitement malâââââde, depuis samedi après-midi d'ailleurs. Il se sentait extrêmement fatigué et l'idée d'abandonner l'a même effleuré pendant le grand prix tellement il était victime de crampes à l'estomac ...
Et dans son interview "d'after race" sur MotoGp.com, il remercie sa fantastique DUCATI qui l'a porté jusqu'au drapeau à damiers, sans faiblir, et qui était tellement rapide qu'il n'avait quasiment rien à faire ;-))) qu'à se laisser porter justement !!!
Les autres pilotes de la marque n'ont qu'à en prendre de la graine ...

Apparemment, si VALENTIN est classé premier au championnat, malgré le parfait ex aequo avec GEORGES ;-)) , c'est parce que sa victoire est la plus récente ...

22:43 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Le chiffre du jour ...

2009 CATALUNYA ROSSI LORENZO... enfin du jour ... d'hier déjà, vu l'heure, c'est le 99 !!!
99ème victoire de ROSSI et quelle victoire (!!!!), sur le n°99, LORENZO : le DOTTORE a eu besoin de toute sa science pour aller chercher cette victoire dans le dernier virage du dernier tour.
Extraordinaire, la volonté et la motivation qu'il a encore et encore et encore, alors qu'il n'a plus rien à prouver, car on sait tous qu'il est le MEILLEUR !!!
A côté de ça, quand on voit dans quel état STONER termine la course, on comprend mieux le résultat des autres pilotes DUCATI : cette machine doit être horriblement difficile à mener ... A moins que STONER fut dans un "mauvais jour", j'entends par là MALADE, ce que j'ai un peu de peine à croire vu qu'il a réussi à grimper (avec beaucoup de mal) sur le podium, résistant jusqu'au bout à un DOVIZIOSO, égal à lui même, puisqu'il échoue une fois de plus sur une quatrième marche fantôme ...
Bravo également à CAPIROSSI pour sa belle cinquième place et à PEDROSA qui termine sixième malgré ses blessures ...
Une superbe bataille entre les deux YAMAHA qui étaient sur une autre planète aujourd'hui !!!

Bonne fête à tous les papas, dont on diminue trop souvent et à tort le rôle, car ils ont bien du mérite croyez-moi ;-)))

Merci à mes enfants pour cette belle journée en famille !!!!!!!!!!!!!!!!

PS : le second chiffre du jour aurait pu être le 106 !! Non pas parce qu'il représente l'addition des âges de ma tendre et moi (eh oui, ça fait un moment qu'on a dépassé le siècle à nous deux hein ?) mais bien parce que les trois premiers du championnat de Moto GP ont chacun 106 points !!! ROSSI et LORENZO ont 2 victoires, 2 deuxièmes places, une troisième place et un score blanc ... Une égalité parfaite ! Pourquoi dès lors met-on ROSSI en tête du championnat ? Parce qu'il est l'aîné ?? Didier "R" ... une réponse peut-être ??? Quant à STONER, il a aussi 2 victoires, pas de deuxième place, 2 troisièmes places, une quatrième et une cinquième place.
Bien malin etc etc etc ...

00:34 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

13/06/2009

Bienvenue !

TALMACSIBem vindo !!
Welcome !!!
Bienvenido !!!!
Benvenuto !!!!!
Wilkommen !!!!!!
Ouais, bon ...
Un "petit nouveau" en Moto GP : Gabor TALMACSI. Il rejoint TAKAHASHI dans le team Scot Racing Honda.
Il vient de l'est, de Hongrie plus précisément, il a été champion du monde 125 en 2007 (!!!), puis a transité par la catégorie 250 mais suite à une mésentente avec son team et/ou son sponsor, il s'est retrouvé à pied et le voilà "bombardé" en catégorie reine ... Hum, hongroise les doigts pour lui !!!
La grille s'étoffe comme l'aurait dit mon tailleur qui, entre charentaises, n'est pas riche et qui sait que dans la vie, tout n'est pas cousu de fil blanc !
Donc, voilà l'ami GABOR "qu'est al'maxi" mais qui finit quand même bon dernier des 1ers essais qualificatifs à 2.2 secondes du moins bon temps obtenu par CANEPI sur DUCATA et vice versa ;-)).
Evidemment, il doit TOUT apprendre. Il a confié à un journaliste que la moto était "amazing", qu'il n'avait jamais connu de telles sensations, que ça soit en matière d'accélération, de freinage et de grip grâce aux pneus Bridgestone et de conclure que c'était "un autre monde" ... Et il en rêvait de cet autre monde !! Le voilà exaucé !!

Avec le retour aux affaires de Sete GIBERNAU, sauf forfait de dernière minute, ils seront 19 à prendre le départ dimanche.
Pour l'instant c'est "IL DOTTORE" qui tient la corde. Il a réalisé le meilleur temps devant, par ordre d'apparition ;-))), LORENZO, STONER, DOVIZIOSO, DE PUNIET, HAYDEN (et oui, HAYDEN, vous avez bien lu, je suis extrêmement content pour lui et j'espère qu'il ne va pas de nouveau sombrer en fond de grille !), viennent ensuite CAPIROSSI, EDWARDS, TAKAHASHI, alors que "VERMIOULEN" sur la seconde SUZUKI n'est que treizième malgré qu'ils étrennent un nouveau moteur si je ne m'abuse ...

Pour ce qui est de MA SUZUKI, j'ai pris contact avec mon cher concessionnaire et nous avons convenu que je passe mardi, en fin de journée (mais pas trop tard "siouplé" car il a énormément de travail) pour qu'il tape un oeil de professionnel averti sur les niveaux, la tension de chaîne, l'état des pneus, etc ...
Pour ce qui est de ces derniers, je suis certain qu'ils peuvent tenir la distance, surtout entre Zeebrugge et Hull, à l'aller comme au retour ;-)))
Par ailleurs, j'ai été saluer ma chère libraire (que je ne vois pratiquement plus depuis que j'ai arrêté le tabac alors qu'avant, je croisais son regard un jour sur deux ...) et, incroyable mais vrai, j'ai trouvé la carte routière qu'il me fallait !!! Certes, elle n'est plus de première jeunesse ..., la carte, pas la libraire m'enfin !!
Elle date de 98-99 ... après Jésus-Christ évidemment ... et l'essentiel devrait s'y trouver, non ?
Pour ce qui est des livres sterling, je ne suis pas certain d'avoir bien fait mais, plutôt que de traiter avec la banque à laquelle il fallait commander les devises, les attendre, etc, je me suis rendu à un guichet de change à la gare de Charleroi Sud.
J'ai gagné du temps mais j'ai probablement perdu de l'argent ... ce qui est en totale contradiction avec le postulat qui dit que "le temps c'est de l'argent !!"
Quoique ...

Pfff ... Allez, bonne nuit !!

00:25 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

11/06/2009

Debout les gars ...

PaellaRoyale... réveillez-vous ! On va au bout du monde !!
Une vieille chanson d'Aufray Hugues ;-) qui remonte à l'âge ... de pierre quasiment !!
Doublement opportun ce titre : d'une part, je terminais le précédent article, endormi sur la selle, et d'autre part, c'est vrai qu'on repart bientôt !
Certes pas au bout du monde mais la destination est toutefois plus "exotique" que la côte d'Opale ou l'Auvergne ...
C'est en effet déjà jeudi prochain que nous levons l'ancre à destination du Lake District : l'organisation de ce trip est confiée au Club Moto 80, ce qui signifie que ce seront de vrais vacances pour mes amis "gentils organisateurs" qui n'auront cette fois rien à préparer !!
Il y a 2 ou 3 jours, j'ai reçu un courrier qui confirmait ma participation (ben tiens !!) et qui précisait quelques points, notamment l'hôtel où nous allions loger, situé entre Penrith et Kendal ...
Il est également conseillé d'emporter la carte routière Michelin n°502. J'ai fouillé dans la caverne d'Alibabartinomoto, je n'ai trouvé que la 501 et la 503, évidemment !!
La première couvre l'Ecosse et la seconde le Pays de Galles, les "midlands" et le sud ouest de l'Angleterre : normal, c'est dans ces 2 régions que nous avions posé nos roues à gauche lors de nos précédentes traversées vers la perfide Albion respectivement en 2007 et 2005 !!
Donc, pour ne pas être en reste et faire semblant d'être en mesure de m'y retrouver sur une carte, j'ai profité du fait que je devais ramener des documents à deux clients du côté de Montigny-le-Tilleul, pour faire un crochet du gauche au Carrefour du coin.
Dans le parking, abritée sous un arche, j'ai vu une Freewind de couleur bleue, équipée d'une bagagerie complète et d'une bulle haute. Je m'étais promis d'en faire le tour au sortir du magasin pour la détailler et, qui sait, peut-être tailler une bavette avec son proprio ...
Je n'ai pas trouvé la carte n°502 convoitée et pour ne pas partir bredouille, j'ai acheté la carte de ... Sicile qui pourrait servir à ma tendre Josée, à ma soeur et à leurs copines quand elles s'y rendront, en septembre.
Quand je suis ressorti, la Freewind n'était plus là, dommage.
Pour le voyage il me reste au moins deux choses à faire :
-réserver quelques livres, pas de ceux qu'on parcourt des yeux mais de celles qu'on échange contre des biens et des services si vous voyez ce que je veux dire et
-laver la DL qui est encore toute maculée par des escadrilles entières d'insectes kamikazes, je pense à l'un d'entre eux en particulier qui sortait tout juste d'un resto espagnol où il s'était apparemment goinfré d'une gigantesque paella safranée ...
-peut-être devrais-je trouver le temps de pousser une pointe chez "Perf Bike" pour qu'ils auscultent la DL en diagonale et m'assurent que tout est OK pour ce qui sera déjà le TROISIEME voyage de l'année !!!

Ne perdez pas de vue la SIXIEME manche du championnat de Moto GP, qui se court en Catalogne ce dimanche : allez lire cet ARTICLE de Moto-Net.Com qui plante le décor à merveille !!!

Il y avait une nouvelle sortie "R.A.T." ce week-end à partir du concessionnaire Triumph de Gerpinnes. Je fais évidemment l'impasse car en plus du fait de la proximité du voyage au Lake District, c'est aussi la FETE DES PERES ce dimanche : je ne voudrais pas que mes enfants évoquent ou, pire, invoquent "l'absence du père" lors d'éventuelles séances psychanalytiques ;-)))

Aaaarrrrggggghhhh, cette paella, j'en bave !!!

23:02 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

10/06/2009

Y a quand même ...

GUIDONDODO... un truc auquel j'ai repensé et qui me fout encore la pétoche car, si le mauvais hasard (l'infortune en quelque sorte) s'en était mêlé(e), je ne serais probablement jamais arrivé en Auvergne.
Souvenez-vous du premier jour et de la mésaventure de Didier ...
Ce fâcheux contretemps a complètement modifié le planning : on a prit beaucoup de retard, on a poireauté longtemps sous le soleil et on a cassé la graine rapidement façon "fast food" sur l'autoroute. Tout ça pour expliquer l'énorme coup de fatigue que je me suis payé alors que, justement, nous croisions sereinement sur l'autoroute.
Je ne me rappelle plus si ça c'est produit sur la première portion que nous avons empruntée ou sur la seconde, en fin de road-book ... Quoi qu'il en soit, pendant quelques kilomètres, je ... ne me sentais plus, j'avais les paupières qui tombaient toutes seules, la tête comme emportée par le poids du casque, et je luttais pour rester "aware" comme JCVD ... Et puis, tout d'un coup, j'ai sursauté, sans doute grâce à un changement de revêtement et j'ai continué la route comme si de rien n'était, les yeux écarquillés !! Voilà qui prouve, à postériori, que je me suis BEL ET BIEN ENDORMI au guidon : je serais incapable de dire combien de temps, probablement une fraction de seconde mais ... elle aurait pu suffire !!!
Ne croyez pas que j'exagère, c'est la stricte vérité et, comme je vous le disais, ça fait peur !!!
La faute aux circonstances précitées, à l'autoroute aussi morne que la plaine de Waterloo, à une vitesse soporifique stabilisée à 130/140 compteur, à une protection (presque) parfaite de la DL et au ronron extrêmement équilibré du bicylindre !!!!!!!!!
Il m'est déjà arrivé d'avoir un tel passage à vide notamment lors d'un voyage que j'avais entrepris avec François, sans doute la Bretagne aller-retour. J'étais tellement épuisé que je l'ai dépassé (jamais je n'aurais osé ni su ;-) sans ce cas de force majeure !!) et que je lui ai demandé qu'on s'arrête IMPERATIVEMENT !!!

12:56 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

09/06/2009

L'Auvergne : J4 + !

Justement ! Pour éviter le coup de pompe et bien que nous n'avions rien consommé de répréhensible ou d'illicite, ni sniffé quoique ce soit à la ... courte paille ;-), nous avons décidé d'un arrêt pour une petite sieste au vert et autant que possible au frais. Il faisait en effet très chaud et le parasol n'avait pas suffi à refroidir les esprits ...
Nous avons donc roulé quelques kilomètres et autant de minutes jusqu'à ce que nous trouvions un chemin qui s'enfonçait dans les bois. Nous l'avons emprunté non sans appréhension car certains d'entre nous sont, pour rappel, montés sur des2009 AUVERGNE 039_640x480 FAUX TRAILS !!
Une petite centaine de mètres plus loin, nous rangions carrément les machines dans l'herbe car le chemin était creusé d'ornières et il était impossible dans ces conditions de béquiller, que ça soit latéralement ou ... euh ... centralement !
On enlève les cuirs superflus, Jacques va même jusqu'à tomber les bottes - de quoi se rappeler furtivement les belles odeurs de St Nectaire et de fourme mêlés - et on profite !
Une demi-heure plus tard on s'entraide pour extraire les "tondeuses" bicylindres et on se relance, plus frais et dispos que jamais !!!
On a fait les pleins vers 16h21 (15,17 L à 1,309 €) et un bout d'autoroute jusque Reims : comme j'ai été le plus rapide au péage, je suis parti devant et, évidemment dans ces cas-là, je scrute les rétros et j'oublie de regarder où je vais au point que j'ai loupé la sortie vers Charleville-Mézières et continué vers Lille ... de la tentation ... de faire demi-tour ... mais sur l'autoroute ... c'est le meilleur moyen ... pour aller ... tout droit à la catastrophe !!!
Je prends la sortie suivante, me perds un peu en ville, cherche désespérément "CHARLEROI" ;-)), trouve Rethel et prends la bretelle :-)))
Je me résous déjà à terminer le voyage tout seul, en battant ma coulpe et le casque sur la bulle !!!
Mais finalement, les amis ont pris patience et on s'est retrouvé à Rethel pour continuer la route ensemble.
On a embranché la D985 qui offre encore quelques belles courbes, passe par Signy l'Abbaye et nous conduit jusqu'à Rocroi et Couvin par la N51.
On a prit la dernière consommation sur la place de Couvin et puis on s'est séparé pour rejoindre nos pénates !!
Comme le PC n'était pas encore de retour de réparation, c'est par SMS que j'ai averti mes amis de mon arrivée à bon port. Ils m'ont tous deux répondu quasi instantanément ...
Voilà !!
Je suis certain d'oublier l'une ou l'autre anecdote croustillante et je n'ai donc pas encore dit mon dernier mot, Jean-Pierre & les autres, en ce qui concerne ce voyage ;-))))
Veuillez toutefois considérer que le compte-rendu est bel et bien terminé, n'est-ce pas !!!
Bien sûr que j'y retournerais et plutôt deux fois qu'une en prolongeant le séjour d'un ou deux jours et, autant que possible, avec une équipe au complet !!!

23:42 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : auvegne 2009

08/06/2009

L'Auvergne : J4 !!

2009 AUVERGNE 117_640x480Finissons-en voulez-vous avec ce trip auvergnat !!
Il reste à évoquer le retour. Encore une fois, quelques PHOTOS valent mieux qu'un long discours ... d'autant qu'on est gavé de discours en ces temps d'élections ...

Pour faire une espèce de parallèle avec ces dernières, disons que cette "MISE AU VERT" a été une grande réussite et j'aurais volontiers ... donné de la voix pour qu'elle dure plus longtemps car 4 jours pour une destination finalement relativement lointaine, c'est un peu court jeune homme ...
Mais les choses étant ce qu'elles sont, les jours de congé étant tellement comptés, il vaut finalement mieux "un petit peu mais souvent" plutôt que "pas du tout" ou "trop mais d'un seul coup", saisissez ça !?!?

On va faire court pour ce retour, du moins, ça devrait être possible pour ce voyage qui ne fut pas au long cours ;-))
Je passe sur la pénible nuit que j'ai passée, entrecoupée par des problèmes de tuyauterie, sur un réveil aux alentours de sept heures, bien trop matinal, sur une préparation un peu bordélique "des bagages" avant de rejoindre mes amis à la table du petit déjeuner. Là, bonne surprise, la BRIOCHE est réapparue !! De quoi mettre un peu de baume ... à l'estomac et du beurre et de la confiture dessus !!! Faut pas grand chose pour me mettre de bonne humeur finalement ...
Au point que lorsque Sophie, ou Béatrice, on ne sait pas who's who, nous a annoncé qu'elle nous avait compté une nuit supplémentaire pour cause d'annulation tardive de la réservation du chalet, on n'a pas fait de scandale, on n'aurait pas su vu qu'on nous a appris à ne pas parler la bouche pleine ;-)))
On paie la note (156 € chacun si j'ai bonne mémoire), on salue, on grimpe sur nos brêles et on quitte les lieux avec 5 minutes d'avance sur le planning, à 8h25 exactement.
Le road-book du retour est exactement le même qu'à l'aller, mais à l'envers évidemment !!
Au risque de me répéter et de me faire rincer par une pluie d'injures, je me permettrais presque de dire qu'à ce niveau là non plus, l'organisateur ne s'est pas particulièrement cassé la tête.
Je sais ce qu'on va me répondre et m'apprête à supprimer tout commentaire désobligeant qui pourrait fleurir en bas de ce récit ;-)))
UN JOUR J'ORGANISERAI UN GRAND VOYAGE ... que j'entreprendrai ... tout seul pour éviter les plaintes, commentaires, remarques, et autres quolibets au cours duquel je pourrai me tromper de route A CHAQUE CARREFOUR !!!!
A 9h25 on quitte l'autoroute (A 75 puis A 71) au péage de Gannat, à 9h59, après environ 125 kilomètres de route, on fait un arrêt à Châtel-de-Neuvre pour se dégourdir les jambes, admirer le paysage et l'église Saint Laurent, chef d'oeuvre de l'art roman daté des XI et XII siècles.
Après la D2009, c'est la N7 jusque Moulins, ensuite les D979 et D 981 jusque Decize ...
Ces noms sonnent dans ma mémoire : lors de vacances familiales en Bourgogne, nous avions visité cette ville connue, si je m'abuse, pour une très longue promenade ombragée par de très grands arbres ... Nous avions également visité la très belle ville de Nevers, et fait un karting sur le circuit !!
Plus loin, la D34 et La Machine (avec madame, nous avions cherché après le Musée de la Mine à l'époque mais sans insister car nous n'avions pas beaucoup le temps), puis Rouy et St Saulge.
On s'est arrêté vers 13h15 dans un Courtepaille qui nous a accueillis avec une salade de mayonnaise, ou une mayonnaise de salade c'est vous qui voyez et on a pris un "menu" : jambon grillé pour moi, saucisse paysanne pour François et ... un autre truc aussi sympa pour Jacques.
Pas de dessert, pas le temps !
En fait, pour rouler serein il faut manger léger : rien de pire qu'un coup de fatigue après un repas trop copieux. Pour rappel, sur une moto "standard" il n'y a pas d'AFIL, (avertisseur de franchissement involontaire de ligne), pas d'air-bags non plus (ni frontaux, ni latéraux, ni rideaux, ni de tête !!), pour rattraper un petit coup de mou passager qui pourrait, en quelques fractions de seconde, vous mener directement face à St Pierre !! Donc, ON MANGE LEGER ET ON N'ARROSE JAMAIS UN REPAS AVEC AUTRE CHOSE QUE DES BOISSONS ENERGISANTES ou DU CHATEAU LA POMPE ... justement pour l'éviter, le COUP DE POMPE !!!!!!!!!

21:17 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : auvegne 2009

06/06/2009

Gare à la gamelle !!

2009 AUVERGNE 061_640x480Juste une "précision" qui met son petit grain de sel ...
A l'auberge, tous les soirs on nous servait des "gargamelles" de ceci ou de cela ...
Evidemment, ça fait penser aux "gamelles" que nous, motards, craignons comme la peste pour nos beaux carénages ... mais aussi, et surtout dans le cas présent, aux "gamelles" dans lesquelles on met généralement la bouffe des chiens & des chats ... avec une connotation de GRANDE quantité !
Les fans de bandes dessinées connaissent évidemment GARGAMEL, le sorcier qui veut bouffer du schtroumpf à tous les repas et qui n'a de cesse de les traquer, aidé par AZRAEL, son fidèle animal de compagnie, aussi doué que lui !!
Et bien finalement, c'est sans doute ailleurs qu'il faut chercher, et l'allusion est sans doute bien plus fine et bien plus chargée de culture qu'il y paraît au premier abord ... En effet, GARGAMELLE n'est autre que la femme de GRANDGOUSIER, dans PANTAGRUEL de François RABELAIS. Étymologiquement, son nom vient du vieux français gargatte qui signifie gorge. Le nom de ce personnage est d'ailleurs devenu un mot d'argot pour désigner la gorge.
Voilà donc qui pourrait expliquer pourquoi les deux soeurs, Sophie et Béatrice, ont baptisé ainsi leurs préparations ...

12:25 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

05/06/2009

Coup de mou ...

2009 AUVERGNE 071_640x480... sais pas mais ... est-ce parce qu'on est vendredi soir mais ... j'ai le moral dans les chaussettes ! Heureusement que je les change tous les matins et ... toutes les deux sinon ... j'aurais les deux hémisphères qui baigneraient dans le jus !!
La fatigue sans doute ...
Tous les matins, je dois faire appel au service de désincarcération pour m'extraire du lit, où je suis si bien et, au mieux, c'est au pied-de-biche !!
Oui, c'est le coup de pied au cul de ma biche ;-))) qui me sort du pieu !!
Mais noooooon, elle dit : "Allez coco, faut se lever !!"
Je m'ébroue, m'étire, baille aux corneilles, me retourne et attends le "T'es encore là !?" qu'elle lâche lorsqu'elle revient de la salle-de-bain et là je grommelle, je grogne gentiment et pose finalement le pied à terre pour faire le premier pas du jour, un petit pas pour l'homme et patati et patata !!!
Ce n'est pas tous les jours facile croyez-moi !!

Justement ça me fait penser à un de ces trucs pas facile, qui serait susceptible de vous gâcher définitivement la journée ...
A l'auberge là, ben oui, l'auberge du Civadoux ...
Au fait, François prenait un malin plaisir à dire CiVAUDOUX plutôt que CIVADOUX, et pourquoi pas La Berge du Si Vaudou tant qu'on y est, hein !!
Ben oui que j'disais là ... Le matin du 3ème jour là, et bien, PAS DE BRIOCHE à la table du petit déjeuner !!! Vous vous rendez compte ??? Alors que la veille on s'était presque battus Jacques et moi pour en faire un partage équitable ... là rien, nada ! Juste un fabuleux pain "home made" à la croûte croustillante et la mie fondante mmmhhh mais PAS DE BRIOCHE !!!
Un autre truc désagréable dès le lever c'est ... du beurre trop frais et "INTARTINABLE" !!! Plutôt que de plafonner la matière harmonieusement sur la tranche, on est obligé de faire des "splotchs" par ci par là, un peu comme si on plaçait du carrelage ...Du coup, on a tendance à abuser des "splotchs" et d'absorber des quantités de matières grasses qui participent à l'embonpoint : un mauvais point donc !! D'ailleurs François avait tout compris, lui qui se contentait de 2 tasses de café le matin et RIEN D'AUTRE !!!

Nous avons donc quitté les lieux de relative mauvaise humeur ;-) pour un road-book qui n'était pas trop pour nous satisfaire non plus vu qu'il n'affichait que 156 bornes au compteur ...
Sur ce coup là, malgré que je crains une réaction aussi désobligeante que ... prévisible de sa part ;-), je n'hésite pas à écrire que l'ami Didier ne s'est pas trop foulé même si, il est vrai, il a émaillé cette sortie de beaucoup d'arrêts culturels, ceci pouvant si non justifier du moins expliquer cela ;-)))
2009 AUVERGNE 083_640x480Justement, on n'avait pas fait 16 kilomètres, que déjà on montait à Usson, très célèbre pour son mur n'est-ce pas, le Mur d'Usson, qu'il est impossible de franchir sans que ça fasse grand bruit !!!
Plus sérieusement, il faut avouer que l'endroit, comme l'envers d'ailleurs, est véritablement un "spot" touristique incontournable : les orgues basaltiques, l'évocation de la Reine Margot, le point de vue panoramique et, à cette heure matinale, le calme et la sérénité qu'il dégage, imposent qu'on s'y arrête !!
On est reparti une grosse demi-heure plus tard, en direction de Parentignat, Nonette, Le Breuil et St Germain-Lembron comme le préconisait le road-book pour, ensuite, s'en écarter par un savant "rallongi" qui nous faisait plonger au sud vers Blesle via Lempdes et les gorges de l'Allagnon, découpées par une de ces départementales (D909) qui vous met la banane derrière la visière :-))
Quelques routes "blanches et vertes" plus tard, nous atteignions Ardes puis, comme le dit François, nous avons traversé un plateau désert et venteux -je me souviens très bien de cet endroit, on se serait d'ailleurs cru quelque part "in the middle of nowhere" entre ... hum ... le Pays de Galle et l'Ecosse ... en omettant les ovidés - qui nous emmena jusqu'à Besse-en-Chandesse.
Là, nous avons fait les pleins (il devait me rester tout au plus 1.5 litres dans le réservoir, ouf !) et on m'a envoyé en éclaireur pour faire les courses dans la superette du coin : nous avions en effet décidé de pique-niquer quelque part autour du Lac Pavin. Je pris un panier à roulettes que je garnis de
- deux baguettes,
- 3 tomates,
- 6 tranches de jambon,
- un beau morceau de St Nectaire (je crois),
- 3 pommes,
- 1 chocolat noir et
- quelques bouteilles d'eau,
==>> de quoi faire notre bonheur !!!
Je fus rejoint par Jacques qui sortit le plastique (c'est comme ça qu'il appelle sa carte bancaire, à la grande surprise de la caissière !) pour s'acquitter du montant de la note ...
Nous avons réparti les provisions dans les top-cases en se promettant de ne pas se perdre de vue ;-) et avons pris la direction du Lac Pavin.
Arrivés sur place, François, qui ne voulait pas "bêtement" se joindre à un troupeau de motards qui avaient élu domicile sur la "plage" artificielle le long de sa berge, grimpa en repérage dans les hauteurs pour dégoter l'endroit idéal pour communier avec la nature et avec nos estomacs aiguisés par l'appétit.
Là, je me suis fait dévorer par les moustiques : en quelques minutes j'ai attrapé les bras de "Popeye le sailor man". Comme le dit François, "bon sang ne peut mentir" et j'ajouterai aussi "sang chaud pensa", comme l'aurait écrit Miguel de Cervantès !!
Deuxième entorse (nous allions finir avec des béquilles, c'est sûr !!) au r-b, le Mont-Dore où nous aurions pu faire des batailles de boules de neige à 1.451 mètres d'altitude !!
Quelques belles photos plus tard, nous redescendions en direction du Lac Chambon. C'est dans cette descente que nous nous sommes faits avaler par quelques furieux qui n'hésitaient pas à sortir le genoux sur des routes qu'ils devaient connaître par coeur, ce n'est pas possible autrement, ou bien alors c'est que nous nous traînions, ce que je n'envisage même pas !!!!!!!!!!!!!!!
Entre parenthèses, nous avons croisé un grand nombre de motards : il faut dire que la météo était propice, autant que les routes qui serpentent agréablement dans la région.
Arrêt au Lac Chambon où nous prenons notre temps en sirotant deux consommations, on n'a que le bien qu'on se fait, n'est-ce pas ?!
2009 AUVERGNE 097_640x480Un peu plus loin, vers 16h30, nouvel arrêt à St Nectaire où nous admirons l'Eglise Notre-Dame-Du-Mont-Cornadore, joyau de l'art roman auvergnat, datant du milieu du XIIème siècle : nous y entrons avec d'autant plus de volupté que la chaleur au dehors devient accablante ... et qu'elle contient un trésor :
* un buste de saint Baudime (compagnon de saint Nectaire), en cuivre doré,
* une vierge en bois marouflé polychrome,
* 2 plats de reliures d'orfèvrerie ornés d'émaux de Limoges, ces 3 objets datant du XIIe siècle et
* un bras reliquaire en argent de saint Nectaire datant du XVe siècle
Merci Wikipédia !!!

Trente kilomètres plus loin, au long d'une D996 assez encombrée si j'ai bonne mémoire mais agréablement sinueuse, dernier arrêt culturel au Château de Parentignat : trop tard hélas pour le visiter.
Nous nous planquons à l'ombre d'un ... euh ... arbre à feuilles et, encore une fois, profitons quelques instants de la quiétude du lieu non sans relever l'existence d'une très belle orangeraie dont nous distinguons les plants au travers des fenêtres ouvertes ...
Vu qu'il n'était pas trop tard et que nous n'étions qu'à un jet de fourme de ... Sauxillanges, François a prévu un gnègnème "rallongi" qui nous faisait emprunter, à un taux qui reste intéressant par les temps qui courent, de nouvelles petites routes bucoliques qui nous ramenèrent à l'auberge par le nord et la D 49 !
Quant à moi, je prolongeai la course jusqu'au village tout proche pour appeler ma Dulcinée qui ... n'était pas disponible pour le moment mais à laquelle je laissai un message tout en sachant qu'elle ne rappellerait pas dès que possible !!

Après ça, si je ne m'abuse, ce fut la douche salutaire, puis l'Antidote, puis un(e) autre Antidote, puis le repas et le pichet de vin du pays.
Le premier soir la "gargamelle" était à base de cochon, le deuxième à base d'agneau mais je n'ai pas souvenir de la base du troisième dîner : je craignais le poisson (je ne suis pas très poisson à moins qu'il soit pratiquement ... désossé !) mais ce n'était pas ça : je fais appel à l'équipe !!! (N'était-ce pas du canard ?)
François insista presque pour que je prenne du vin et, bien que je sache que ça ne me réussi pas spécialement (?), je me suis laissé tenter.
2009 AUVERGNE 107_640x480Nous avons ensuite marché un long moment dans une obscurité presque totale pour une promenade aussi digestive que bienvenue.
Je pensais "plier bagages" le soir même (pour rappel, nous rentrions en Belgique le lendemain avec réveil plus tôt encore qu'à l'habitude) mais, pas aidé par le verre (et le pichet) que j'avais dans le nez, j'ai juste eu le temps de m'allonger sur le lit et de m'endormir, tous feux allumés !!!
Je me suis réveillé quelque part aux alentours d'une heure du matin : je me suis levé, j'ai éteint et me suis allongé à nouveau pour une courte nuit de sommeil et en craignant d'ores et déjà ... LE COUP DE MOU du lendemain !!!

Vous avez remarqué comme je suis retombé sur mes pattes avec le ... coup de mou ?

Bon, allez, on se voit demain ?

A+

21:33 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

En vitesse ...

... ouais, en vitesse, entre deux déclarations fiscales ;-))
Même pas TROIS CENT CINQUANTE
, pfffff !!
Hum ... A ce rythme là, lors de nos voyages, on pourrait allègrement prévoir des étapes journalières, quotidiennes et TOUS LES JOURS, de +/- 3000 km, les "fingers in the nose !!" N'est-ce pas, Henri ? ;-)))

13:24 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

04/06/2009

Auvergne, jour 3 : les plateaux du Cézallier

2009 AUVERGNE 089_640x480Avant toute chose, le lien vers L'ALBUM PHOTOS du troisième jour de ce périple. En effet, nous sommes à l'ère de l'image alors que les mots marquent de plus en plus le pas et l'orthographe approche du trépas ;-))
Cela étant dit, je serais bien en peine d'exprimer la beauté de cette région uniquement à l'aide de mots ...
Bon, il est bien tard ...
J'ai pris la soirée pour préparer quelques déclarations fiscales et n'ai pas vu le temps passer tellement ça m'amusait !!
A plus tard !!

23:36 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : auvegne 2009

03/06/2009

Auvergne, jour 2, le Livradois !!

2009 AUVERGNE 054_640x480 ... Et ça n'a pas traîné !
Alors que nous roulions à peine depuis 3/4 d'heure et que je me demandais QUAND j'allais bien pouvoir appeler ma Douce, François emprunta un "sentier de chèvres", un de ces chemins parsemés de caillasse et de terre que j'apprécie au moins autant que lui et que la DL, au point que je m'étonnais grandement qu'il s'y soit aventuré ...
Il s'agissait en fait d'un VRAI "chemin de croix" qui menait au sommet d'un plateau d'où on avait une vue imprenable sur tout ce qu'un oeil peut prendre.
Là-haut, il y avait du réseau et après un appel à nos proches, nous nous sommes réunis autour du portable de François pour appeler notre "Chef", resté à Reims ... De la "télé-conférence" il en sortit que sa TDM serait réparée du matin et qu'il prendrait la route sitôt que possible pour nous rejoindre : nous avons dansé un quadrille (à trois !) pour fêter l'évènement ...
Après 2 pater et 3 ave, nous avons laissé là la grande Vierge Blanche de Notre Dame de Roche et le petit village de Pointilloux où le petit canaillou de François a vécu quelques belles années de son enfance, et avons pris la direction de Billom, que nous avons atteint une vingtaine de minutes plus tard.
Le road-book prévoyait une visite de ce bourg médiéval, visite qui s'est résumée à un tour de l'église ombragée (les églises sont d'excellents endroits pour la méditation mais également pour la bonne fraîcheur qu'elles gardent en leur sein ...). Un spectacle s'y préparait dont le fonds sonore était exclusivement basé sur de vieux airs du groupe GENESIS, le vrai, avec Peter GABRIEL aux commandes :
Why don't you touch me, touch me,
Why don't you touch me, touch me,
Now, now, now, now, now !!

Ouais, ça me fait penser qu'il y a quelque temps déjà j'ai acheté cette platine pour convertir mes vieux vinyles en MP3 mais que ça fait partie des nombreux ... voeux pieux qui se réaliseront ... peut-être un jour ...
Bon, on quitte Billom, direction Ambert via Montmorin, St Dier d'Auvergne et les D9, 337, 338, 997 et 996 !!
Il est près de midi, on s'installe à la terrasse d'un snack, je prends les commandes et les transmets en cuisine : un sandwich pour Jacques, deux assiettes khebab, avec frites pour moi et sans pour François, qui est au régime ...
Il fait beau ! En attendant les plats, je fais un tour de la place et prends une Motobécane, une vieille Suzuki et une "casserole" soviétique avec panier intégré en photo ...
Je crois que c'est pendant le repas que Didier a appelé pour nous dire qu'il retournait au garage vu qu'en montant le pneu avant (il en avait profité pour changer le pneu arrière également car il semblerait que les prix pratiqués en France soient nettement moins élevés que chez nous), les gars avaient cassé une pièce qui active le compteur kilométrique ... qui dès lors restait plat, comme l'électrocardiogramme d'un défunt !
Il ne se voyait pas faire la route dans ces conditions et, au final, un peu dégoûté sans doute par tous ces contretemps et par la route qui restait à faire, il décida de façon tout à fait compréhensible, de rentrer en Belgique !!

On lèche le fonds de nos assiettes, un p'tit rot et un pipi plus tard, nous prenons la direction du "Musée de la machine agricole à vapeur" AGRIVAP que nous avons eu un peu de mal à trouver malgré les explications de la charmante serveuse ...
Alors que nous y sommes arrivés pendant l'heure de la sieste, la préposée a accepté notre argent (malgré des problèmes insurmontables de tenue de caisse ...) et nous a ouvert toutes les portes : un grand merci à elle !!!
C'est là que mon Canon Ixus me lâche, enfin c'est ce que je crois car il affiche "changer la batterie" ... alors que je l'avais mise en charge dans la nuit qui avait précédé le départ !!!
Pour ma part donc, aucune photo de ces splendides machines de haute technologie ... pour l'époque car elle est, depuis belle burette, totalement révolue !! Reste qu'elles étaient faites de matériaux nobles, solides et qu'une certaine beauté s'en dégageait, car contrairement à ce qui se passe de nos jours, la fonction ne primait pas uniquement sur la forme !!
A voir assurément !!
A Ambert, nous avions consulté la carte et Jacques avait relevé un "rallongi" intéressant : les 224 bornes prévues pour la journée risquaient en effet de nous laisser sur notre mauvaise faim ...
Pour rejoindre St Anthème, au lieu de suivre la D996, nous envisagions d'embrancher les D 57 et 67 vers Valcivières et son cirque, puis le col des Supeyres et descente via Gagnère, mais nous avons loupé la bifurcation, pensant la trouver ... plus loin !!
Cela dit la D996 valait le déplacement car plus rapide et permettant un peu "d'anglage" si vous voyez ce que je veux dire, au contraire de ces petites routes "blanches et vertes" qui, toutes bucoliques qu'elles soient, n'apportent pas ce petit "brin d'attaque" qu'on est en droit de RECLAMER, nous MOTARDS !!!
Plein sud vers Viverols, plein ouest vers Issoire et plein feu sur l'abbatiale Saint-Austremoine où mon Canon se réveille pour lui tirer le portrait : la crypte est impressionnante de solennité et de lugubrité ;-))
Nous ferons un crochet chez VOXAN mais pour n'y rien voir, les grilles étant fermées et l'endroit ne débordant pas d'activité ...
A propos de VOXAN, vous avez vu le nouveau roadster NEF-R : manifestement, il y a toujours des gens pour croire en l'avenir de la marque et c'est tant mieux !!!
Il restait un peu moins de 20 kilomètres à parcourir pour rejoindre l'auberge, ce qui n'a pas semblé suffire à Jacques qui a continué sur la D49 pour aller voir plus loin s'il y était !!!
François et moi avons regagné NOS CHAMBRES (il a finalement pris celle de Didier) et après une bonne douche, nous nous sommes retrouvés en terrasse pour une "Antidote" parfumée à la châtaigne et à la gentiane pour moi, et aux pois de la Planèze pour lui ... On a bavardé avec "Coco" puis on est passé à table pour déguster un plat à base d'agneau ponctué par un dessert au fromage blanc du cru : un délice de plus pour achever une journée délicieuse !!!
Y a plus qu'à attendre demain pour de nouvelles aventures.
Au menu, 156 kilomètres (Quoi ? Seulement ?!?!) avec visite d'Usson et de ses roches ... euh ... balsamiques ;-), pique-nique au Lac Pavin, crochet par St Nectaire, visite du "Versailles d'Auvergne" à Parentignat, et gna gna ...

A demain !!!!!!!!

21:25 Écrit par Alberto | Commentaires (1) | Tags : auvegne 2009

02/06/2009

Auvergne Jours 1 + 2 + 3 + 4

AUVERGNE LES TROIS MOUSTIQUAIRESEt oui, Jours 1 + 2 + 3 + 4 et, cherry on Ze cake, happy log !!!
Et tout ça est disponible, en ligne, et à portée de souris, en un seul CLICK !!!

François a encore frappé et il a frappé fort : tout est dit et écrit dans la foulée ...
Evidemment on peut toujours trouver à "redire", je ne veux pas dire par là qu'on pourrait formuler l'un ou l'autre reproche à l'égard de son compte-rendu, je veux juste dire qu'on pourrait toujours en rajouter, en soulignant l'un ou l'autre point ( . voilà qui est fait !) ou en revenant sur l'un ou l'autre détail sans importance aucune mais qui met un peu de piment entre le sandwich, la tomate et le fromage ...
Donc on pourrait toujours en rajouter mais, là, pour l'occasion, il serait peut-être bienvenu de soustraire l'une ou l'autre chose, je pense en particulier à quelques photos, certes terriblement (c'est le mot) naturelles, mais qui n'apportent rien (mais alors là, absolument rien !) au récit ...
Mais bon, c'est le privilège de l'auteur de mettre dans son oeuvre, ce qu'il lui plaît d'y mettre et tant pis pour les personnages qu'il dépeint, dont il ... grossit les traits au point de les rendre ... grotesques parfois ;-))))

Quant à moi, alors que j'avais juste réussi à boucler le "Jour 1", je me suis rappelé d'un détail d'importance que j'avais omis d'évoquer.
L'absence totale de réseau dans le trou splendide écrin de verdure qui accueille l'auberge du Civadoux, m'a joué un vilain tour.
Après le repas, tardif souvenez-vous, Jacques a eu le courage de reprendre sa motocyclette, d'aller jusqu'au village à 3 ou 4 bornes de là, pour retrouver du réseau et téléphoner à sa Dulcinée afin de la rassurer.
François avait anticipé le coup, puisqu'il avait téléphoné à "bobonne" (c'est lui qui le dit !) bien plus tôt.
Moi, évidemment, je n'ai RIEN FAIT.
Le lendemain matin (Jour 2 donc !), à peine debout, j'allumais mon portable pour lire : "Merci de me rassurer sur ton arrivée à destination !!"
Voilà qui jetait d'emblée un froid et qui sentait clairement le reproche.
Un peu plus tard, c'est un appel en absence sans message vocal qui acheva de me faire culpabiliser ...
Reste un phénomène étrange malgré tout, non ? Comment se fait-il que je pouvais recevoir des messages alors que j'étais dans l'impossibilité d'en transmettre ??

Reste également que j'ai entamé ce "Jour 2" avec pratiquement un SEUL objectif précis (c'est toujours ça diront certains !) : appeler au plus tôt ma Dulcinée !!!!!!!!!!!

A suivre ...

22:12 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : auvegne 2009

01/06/2009

5 pilotes en 3 secondes !!

MUGELLO CAPIROSSI STONERLe titre est un peu inspiré d'un morceau de l'interview de Loris CAPIROSSI qui confessait sa relative déception suite à sa 5ème place au Mugello, à 3 petites secondes du vainqueur, Casey STONER.
Je n'ai malheureusement suivi la course que d'une oreille et d'un oeil, l'autre oreille et l'autre oeil étant occupés à l'accueillante table de mon GRAND cousin Pascal, époux de ma tendre cousine Marie Cécile, père et mère de Christophe, le motard en Kawa ER6-F, et de Maxime, leur second fils ...

J'ai bien mangé, j'ai bien bu, trop bu évidemment, du Crémant au Montepulciano d'Abruzzo, en passant par l'anisette Meletti dans la glace et l'Irish Coffee qui a achevé de m'achever ;-))
Cela ne nous a pas empêchés de faire une longue balade pédestre dans les environs, que j'ai commencée en zigzaguant mais que j'ai finie dignement, loin devant et sur les deux pattes de devant !!

Pour ce qui est du Moto GP, la course a de nouveau été perturbée par la pluie, mais cette fois, seuls certains "outsiders" ont anticipé le changement de machine et, au jeu des changements justement, c'est STONER qui en a tiré le meilleur parti, sur une DUCATI plus affûtée sur le sec.
Au classement général, c'est lui qui mène le bal avec 90 points, suivent LORENZO avec 86 et ROSSI avec 81. Derrière, PEDROSA est un peu largué (très mauvais week-end pour lui, du début des essais jusqu'en course où il a chuté) avec 57 points, suivi comme son ombre par DOVIZIOSO qui loupe une fois de plus le podium dans les tous derniers ... tours de roue. Il sera difficile d'en décrocher un avec des STONER, LORENZO et ROSSI plus motivés que jamais apparemment !!!
A relever aussi la très belle course de CAPIROSSI dont la SUZUKI manque cruellement de vitesse de pointe. On a vu comment il a été avalé par les deux YAMAHA dans la ligne droite !!!!!

Encore une fois, bien malin celui qui pourrait d'ores et déjà déterminer qui sera champion cette année !!!
Cela dit, après 5 courses l'an dernier, on en était là également et c'est VALENTINO qui s'était détaché au fur et à mesure des grands prix ...
Affaire à suivre évidemment !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Une autre affaire à suivre c'est ... le compte-rendu du trip auvergnat, gna gna ...
Je vais m'y remettre incessamment bientôt pour peu que ça intéresse encore quelqu'un ...

21:59 Écrit par Alberto | Commentaires (3)