27/06/2009

Lake District follows fellows !!!

2009 LAKE DISTRICT 038_640x480... Je cherchais la scène où De Funès imite les anglais et leur "hautain" "the", "the", "the" ... et je suis tombé sur cette scène de La grande vadrouille qui vaut tout autant son pesant de petits pois ...
A propos de certaines idées reçues sur ces insulaires et leur île, sachez que nous n'avons pratiquement pas vu la couleur du "fog", il aurait fallu grimper jusqu'au point culminant de l'Angleterre, situé à 977 mètres au dessus du niveau de la mer, pour avoir un ... aperçu de ce qu'est le brouillard !! Sachez en outre, que nous n'avons JAMAIS, NEVER, NOOIT dû enfiler les combis plastiques et que les quelques crachins que nous avons essuyés n'ont été là que pour nous rappeler très discrètement que nous n'étions pas au sud de la France : autant dire que la météo fut RADIEUSE pour le pays.
Encore une petite chose concernant les idées reçues : certes je ne suis pas un fin gourmet, mais ... je n'ai jamais eu à me plaindre de ce que j'ai trouvé dans mon assiette. En fait, ça ne fait que corroborer les informations déjà ramenées de nos voyages précédents au Pays de Galles et en Ecosse !!!

Justement, nous étions à table, au "QUEEN CATHERINE" lorsque je vous ai quitté à la fin du billet précédent ...
Et justement aussi, j'ai mangé un de ces ragoûts en croûte qui baignait dans une succulente sauce, accompagné de végétables ;-) et de chips du même acabit, le tout n'ayant rien à envier à ce qu'on trouve dans nos contrées et par delà ... Seule la bière, annoncée comme étant de la Carlsberg, m'a semblé plus fade que celle qu'on sert chez nous.
A un moment, la souriante et sympathique serveuse s'est dirigée vers notre table en demandant si deux des motos qui étaient garées devant l'établissement appartenaient à l'un ou l'autre d'entre nous car elles gênaient une livraison ... J'ai demandé : "You mean the WONDERFUL blue one ??"ce qui l'a fait sourire de plus belle en ajoutant "Yes, the wonderful blue one !!" ... Ah ah ah, ça fait plaisir de croiser de temps en temps de vraies connaisseuses ;-)))
Nous avons payé, quelque chose comme 15 livres chacun, de quoi dévaliser nos bibliothèques hé hé hé et avons repris la route A BABORD toute !!!
Je ne sais pas trop où nous nous trouvions au moment de redémarrer, ça n'étonnera évidemment personne ... Peut-être étions-nous à OSMOTHERLEY ou bien à NORTHALLERTON (n'oubliez pas de tirer la langue au moment de prononcer les "th" !!!) aux environs du milieu du road-book que nous avons poursuivi une heure encore, en passant par BEDALE, LEYBURN et GRINTON sur la B6270.
Nouvel arrêt dans un pub de caractère, peut-être le "Kings Arms" mais pas sûr, où nous squattons la partie salon de l'endroit, en nous installant dans les fauteuils en cuir qui nous tendaient les bras.
Un mauvais café plus tard, de ceux servis dans des grandes cafetières trouées d'un filtre qu'il faut pousser vers le bas pour extraire le jus de café sensé en sortir, nous reprenons une dernière fois la route qui passe par GUNNERSIDE, KIRBY STEPHEN, GAISGILL, ORTON pour aboutir à SHAP.
Alors que je suis dernier de cordée sur une B6270 qui traverse un plateau désert uniquement peuplé de moutons de toutes laines, j'entends des bruits suspects s'échapper de ma roue avant. Je mets d'abord ça sur le compte de brindilles ou de cailloux qui traîneraient, nous avons en effet dû rouler sur une portion de route dont on refaisait l'asphalte quelques kilomètres plus tôt ... Les bruits n'étant pas constants, je continue de suivre les amis en me laissant quelque peu décramponner. Mais ils reprennent de plus belle et se font de plus en plus sinistres. Je klaxonne désespérément mais avec le vent qui souffle à 12 Beaufort ou presque les amis ne m'entendent pas et continuent leur petit bonhomme de chemin, sans jeter un regard en arrière.
2009 LAKE DISTRICT 054_640x480Je m'arrête, j'ausculte, je ne vois rien de suspect ou sinistre, je remonte sur Suzette, je repars, l'oreille gauche tendue vers la source des bruits, ça recommence avec des crissements qui me griffent les tripes, je m'arrête, cette fois définitivement.
Je me désape, juste le haut évidemment ;-), casque et gants, et n'hésite pas longtemps : je fais appel à l'assistance dont j'avais glissé le numéro dans le sac de réservoir. Il était 17h23' heure locale, soit 18h23' chez nous, j'explique (comme je peux) où je suis, latitude, longitude, et tout le toutim ;-), et on me dit que je devrai patienter au moins une demi-heure ...
Sur l'entre-fait, François rapplique et je lui explique. Il prévient les autres et leur propose de continuer la route mais ils rappliquent tous, les uns après les autres !!!
Le diagnostic de Jacques, Grand Mécano devant l'Eternel, est sans appel : un roulement à billes a pété !!! C'est grave docteur ??? Ben ouais, faut éviter de rouler et remplacer !!!
Les gars de l'assistance arrivent et n'ont d'autre solution que de monter la DL cassée sur la remorque. Après quelques hésitations et plutôt que de monter dans le 4x4 (beurk !!), je m'installe dans le rôle du sac de sable sur la GS de Jacques.
On s'arrête à un petit garage à KIRBY STEPHEN mais étant donné l'heure et sans savoir s'il avait la pièce adéquate, le garagiste (autos) s'excuse de ne pas pouvoir nous aider mais nous signale que les marchands de motos et de pièces ne sont pas rares dans les parages ...
Nous continuons donc la route et rejoignons enfin l'hôtel.

Autant vous dire que mon esprit était ailleurs et que je n'ai pas particulièrement prêté attention au décor, à la chambre, ni trop apprécié la cuisine qui nous a été servie ... tout en étant rassuré du fait de la présence de petits pois dans mon assiette ;-)))
Je me questionnais plutôt sur le COMMENT ON ALLAIT RESOUDRE !! MON !! PROBLEME, est-ce que les gars allaient en référer immédiatement au Grand Chef PAQUIER et faire le nécessaire DANS LA NUIT MEME en ameutant toute l'Angleterre CAR IL LE FALLAIT !!!! Je voyais déjà mon séjour FOUTU ... car si j'ai apprécié pour quelques kilomètres (+/- 35) le dépannage "à cul de GS", je ne me voyais pas finir le trip en sac de sable !!!
Entre le dessert et le café, je suis allé à la table des décideurs et on a élaboré une stratégie. Je savais, par ailleurs, que François avait à coeur de faire tout ce qu'il pourrait pour me remettre en selle ...
Finalement, j'ai passé une nuit relativement paisible ... résolu à prendre les évènements comme ils viendraient !!

Bonne nuit alors !?!?!
Ben oui, on verra demain !!!

22:48 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : lake district

Les commentaires sont fermés.