24/06/2009

Alberto Du Lac ...

2009 LAKE DISTRICT 016_640x480Mais bien sûr que je suis revenu ! Vous en doutiez ?? Vous vous disiez qu'avec mon légendaire sens de la désorientation additionné au fait que de l'autre côté de la Manche on roule "différent", je m'étais sans doute perdu corps et biens, voire que j'avais sombré après m'être échoué sur un banc de sable avant même d'avoir atteint la rive droite de l'Angleterre !
Et bien non : veni, vidi, vici, comme l'a dit le Grand Jules bien avant moi.
Charleroi-Zeebrugge, Zeebrugge-Hull, Hull-Shap, Shap-Shap, Shap-Shap, ben oui, on a fait deux boucles sur place, puis Shap-Hull, Hull-Zeebrugge et enfin, Zeebrugge-Charleroi, tout cela du 18 au 23 juin, pour un kilométrage total de 1.395,2 km ... Un kilométrage qui peut paraître faible et ... qui l'est effectivement pour un voyage de 6 jours !
Pour rappel, nous avons parcouru environ 1.850 km lors de notre descente de 4 jours en Auvergne au mois de mai.
En pratique, le "trip au Lake" se résume à 4 jours +/- sur place (avec même 2 étapes de "liaison" entre Hull et Shap, situé quelque part entre Kendal et Penrith sur l'A6) et 2 jours/nuit pour rallier la Perfide Albion par le biais de l'autoroute jusqu'à Zeebrugge et du ferry pour accoster à Hull et idem même chose, dans l'autre sens, pour le retour !!
A la limite, si on avait pu traverser la Manche à moto, ouais, il faut un peu faire travailler son imagination, désolé, on aurait parcouru quelque chose comme 2 x 325 kilomètres de plus ... Le ferry, qui barbote à du 18 miles à l'heure de moyenne, prend toute la nuit pour ce faire, hiiiiiiiiiiiii !!!

Donc, pour être pratique et rester fidèle à un semblant d'habitude qui s'est installée dans ce blog lorsque je relate mes voyages, je vais décomposer le récit en 6 étapes qui correspondront chacune à un jour ... Mathématiquement imparable, non ??
J'espère que vous n'y voyez aucune objection. Dans le cas contraire, vous êtes invités à déposer vos suggestions dans l'urne prévue à cet effet : elle est facile à trouver et à reconnaître, au fond de l'écran à gauche, marquée "corbeille" ;-)))

Jour 1 : le jeudi 18 juin

Objectif : rallier Zeebrugge vers 16h30, 17h00 pour un départ prévu à 19h00.
Pas très compliqué à atteindre cet objectif : petit-déjeuner pépère, préparation des bagages, repas tartines à midi, départ vers 13h, crochet chez François d'abord, chez Didier ensuite, pour former un trio et rejoindre le port. Henri et Bernadette y allaient de leur côté, ainsi que Jacques qui bossait le matin, la faute à son statut d'indépendant qui vise uniquement le rendement ;-)))
Pas grand chose à signaler si ce n'est que :
- nous sommes arrivés un peu en avance chez Didier ce qui nous a laissé le temps de nous désaltérer quelque peu en terrasse en taillant une bavette avec Gabrielle, sa dynamique épouse;
- nous avons été un peu étonnés de la densité du trafic à cette heure de l'après-midi;
- dans la mesure où personne n'avait consciencieusement jeté un oeil sur la carte du nord du pays avant de prendre la route, nous avons suivi certaines indications qui nous ont peut-être menés par des voies, non navigables et un peu détournées à ... bon port;
- nous sommes arrivés vers 16h15 sur place mais l'attente n'a pas été insupportable d'une part parce que courte et d'autre part sous un beau soleil;
- en cours de route, alors que je faisais l'inventaire dans ma tête déjà ailleurs ;-), je me suis rendu compte que j'avais oublié de mettre des chaussures dans le sac de réservoir ... Qu'à cela ne tienne, Etienne, j'en achèterais une paire en Angleterre, Albert !

Luc PAQUIER a distribué les informations (road-books, autocollants "Left is right, right is wrong" à coller quelque part en évidence pour se rappeler qu'on ferait "fausse route" en roulant à droite une fois débarqués), on a fait le check-in, on est monté dans le bateau, on a arrimé les motos posées sur leurs béquilles latérales comme on a pu, à l'aide de cordes, on a pris nos effets et on s'est rendu en cabine, au deck 5.
Afin de nous retrouver dans la même qu'Henri et Bernadette, la 2002, nous avons échangé la nôtre avec un autre "couple", enfin ce que nous croyions être un autre couple ... Ce petit détail aura son importance au retour, nous en reparlerons en temps voulu !!

4 personnes dans une cabine qui fait une dizaine de mètres carrés, c'est quelque chose !!! Mais bon, on n'est pas à Versailles, on n'est là que pour une courte traversée, et je trouve un peu "snob" de claquer 60 € de plus pour se retrouver dans la même cabine mais avec deux couchettes en moins ... et donc 2 potes en moins également ;-)))
Vu la promiscuité, on n'a pas traîné en cabine et on s'est d'abord rendu au bar, où François a payé la première tournée générale (plus de 25 €, mazette !!) : on s'est goinfré de pintes de cidre, de Leffe et de chips, puis on s'est rendu au restaurant "Four seasons" sur le deck 4.
Là, un énorme buffet nous attendait, avec du chaud, du froid, du tiède, des entrées, des plats, des fromages, des desserts, encore des desserts et du café.
Après un court tour sur le pont, nous avons regagné la cabine, nous nous y sommes entassés, les uns sur les autres ;-), Henri et Bernadette sur les couchettes du bas, François et moi sur les couchettes du haut, marquées A, B, C, D, et n'avons pas tardé à nous endormir, bercés par les vrombissements du bicylindre ;-)) du ferry et le clapotis des vagues de la mer du Nord ...
Voici les premières photos de ce périple, chargées hier dans un album Picasa, que je vous invite à feuilleter.
A noter que Picasa me joue des tours pour le moment. Si les photos des "Jours 1 et 2", sont passées comme une lettre à la poste, il n'en est pas de même des photos des jours suivants ... Apparemment le téléchargement foire au niveau d'une courte vidéo tournée le 3ème jour et ... boucle depuis lors !!!
Quelqu'un peut m'expliquer ?!?!?!?

Ne cherchez pas ou plus : j'ai l'explication. J'ai encore fait fort : j'ai appuyé sur "pause" lors du téléchargement pour une raison qui m'échappe ... Ouais, ma raison m'échappe en fait ;-))) Je n'ai plus toute ma raison d'ailleurs !!!
Il a suffi que je clique à nouveau sur pause pour réactiver le transfert ...
Après contrôle, il semblerait que le système se mette en "pause" quand il rencontre autre chose qu'un format "jpeg" et qu'il faille le réactiver ...
Quoi qu'il en soit, me voilà soulagé d'un petit poids ;-))), les férus de cuisine anglaise comprendront la fine allusion ...

20:43 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : lake district

Commentaires

c'est VIDI ( j'ai vu )
donc Veni, vidi,vici : Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu.
Toute petite correction en attendant la suite du reportage
amitiés

Écrit par : La 1/2 d'OBELIX | 24/06/2009

C'est pas GIVI ?? Merci Falbala, tu es une mère pour moi ;-)))
J'en perds mon latin !!

Écrit par : Albertino Vé-Stromboli | 24/06/2009

Les commentaires sont fermés.