02/06/2009

Auvergne Jours 1 + 2 + 3 + 4

AUVERGNE LES TROIS MOUSTIQUAIRESEt oui, Jours 1 + 2 + 3 + 4 et, cherry on Ze cake, happy log !!!
Et tout ça est disponible, en ligne, et à portée de souris, en un seul CLICK !!!

François a encore frappé et il a frappé fort : tout est dit et écrit dans la foulée ...
Evidemment on peut toujours trouver à "redire", je ne veux pas dire par là qu'on pourrait formuler l'un ou l'autre reproche à l'égard de son compte-rendu, je veux juste dire qu'on pourrait toujours en rajouter, en soulignant l'un ou l'autre point ( . voilà qui est fait !) ou en revenant sur l'un ou l'autre détail sans importance aucune mais qui met un peu de piment entre le sandwich, la tomate et le fromage ...
Donc on pourrait toujours en rajouter mais, là, pour l'occasion, il serait peut-être bienvenu de soustraire l'une ou l'autre chose, je pense en particulier à quelques photos, certes terriblement (c'est le mot) naturelles, mais qui n'apportent rien (mais alors là, absolument rien !) au récit ...
Mais bon, c'est le privilège de l'auteur de mettre dans son oeuvre, ce qu'il lui plaît d'y mettre et tant pis pour les personnages qu'il dépeint, dont il ... grossit les traits au point de les rendre ... grotesques parfois ;-))))

Quant à moi, alors que j'avais juste réussi à boucler le "Jour 1", je me suis rappelé d'un détail d'importance que j'avais omis d'évoquer.
L'absence totale de réseau dans le trou splendide écrin de verdure qui accueille l'auberge du Civadoux, m'a joué un vilain tour.
Après le repas, tardif souvenez-vous, Jacques a eu le courage de reprendre sa motocyclette, d'aller jusqu'au village à 3 ou 4 bornes de là, pour retrouver du réseau et téléphoner à sa Dulcinée afin de la rassurer.
François avait anticipé le coup, puisqu'il avait téléphoné à "bobonne" (c'est lui qui le dit !) bien plus tôt.
Moi, évidemment, je n'ai RIEN FAIT.
Le lendemain matin (Jour 2 donc !), à peine debout, j'allumais mon portable pour lire : "Merci de me rassurer sur ton arrivée à destination !!"
Voilà qui jetait d'emblée un froid et qui sentait clairement le reproche.
Un peu plus tard, c'est un appel en absence sans message vocal qui acheva de me faire culpabiliser ...
Reste un phénomène étrange malgré tout, non ? Comment se fait-il que je pouvais recevoir des messages alors que j'étais dans l'impossibilité d'en transmettre ??

Reste également que j'ai entamé ce "Jour 2" avec pratiquement un SEUL objectif précis (c'est toujours ça diront certains !) : appeler au plus tôt ma Dulcinée !!!!!!!!!!!

A suivre ...

22:12 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : auvegne 2009

Les commentaires sont fermés.