29/05/2009

L'Auvergne J1

2009 AUVERGNE 004_640x4800uais, je sais ...
Je vous ai manqué !!!
J'espérais que l'un ou l'autre de mes acolytes anonymes publie le compte-rendu de notre voyage en Auvergne mais non :
-ni Henri (qui finalement n'est pas venu, il aurait donc eu ... du mal !)
-ni Didier qui ... comptait s'y rendre mais qui finalement s'est rendu compte qu'il était vain d'insister ...
-ni Jacques, qui n'a ni site, ni blog, ni ... hum ... support pour mettre ne fusse que SES PHOTOS !!!
-ni François qui, comme toujours, est "surbooké" et qui fait ce qu'il peut pour satisfaire les ... éternels insatisfaits !

De mon côté, j'ai récupéré mon PC hier soir ! En fait, il a fallu changer la tour accompagnée de son alimentation et d'une nouvelle carte mère et réinstaller les 2 disques durs. Au final, pratiquement aucune perte de données et l'un ou l'autre logiciel à réinstaller et le tour est joué !!
J'en ai profité pour charger les photos des 4 jours dans PICASA et voici le LIEN vers celles du premier jour, jeudi 21 mai 2009 !!
Au vu des photos, vous aurez compris que la "descente" ne s'est pas passée sans histoire comme on dit !
On avait à peine une centaine de bornes au trip journalier depuis Couvin que Didier, qui roulait devant, rangea la classieuse TDM sur le bas côté ...
Le constat était sans appel : le pneu avant était sérieusement dégonflé. Apparemment il aurait roulé sur une planche à clous que Jacques a été LE SEUL à voir sur la route ... sans doute parce qu'il prend plus de temps pour la tracer ;-))
On vide une première bombe de mousse à gonfler, on cherche une station pour faire l'appoint d'air, on s'arrête au Carrefour, on achète 2 bombes de mousse à gonfler les pneus de bagnoles, on injecte une deuxième bombe, Didier fait quelques tours du parking, mettant de la mousse un peu partout, au point qu'on aurait pu le suivre à la trace, comme le petit Poucet de la fable ... On retourne à la pompe à air, François sort son kit de réparation et confectionne une rustine, on refait le complément qui semble tenir ... On se lance sur la 4 bandes mais, quelques kilomètres plus loin, Didier met son cligno droit et embranche la sortie "Juniville".
S'en est fini, la rustine a sauté (le trou était manifestement trop grand) et le pneu est désespérément plat !!
Après plusieurs appels téléphoniques et par l'intermédiaire de Yamaha Assistance et Europe Assistance si je ne m'abuse, il a obtenu qu'un dépanneur vienne chercher la TDM, qu'un taxi l'emmène à un hôtel de Reims et que la réparation soit effectuée le lendemain.
Nous sommes resté aux côté de Didier tout le temps qu'a prit l'intervention et c'est un peu la mort dans l'âme que nous nous sommes séparés, lui à bord du camion, nous à bord de nos brêles ...
Nous l'avons exhorté à nous rejoindre le lendemain car ... un jour de perdu, dix de retrouvés !!

Avec tout ça, nous avons pris quelque chose comme + de 4 heures de retard sur le planning et, même en ouvrant TOUT TOUT GRAND , il était impossible de les récupérer.
On aurait éventuellement pu changer le road-book, en empruntant par exemple d'avantage l'autoroute, mais nous avons préféré le suivre à la lettre, question de respect pour son auteur absent ;-))) et surtout parce que l'autoroute ça fait chier !!!!!!!!!!!!

Je me suis quand même dit à un moment : "A qui le tour ?"
Ben ouais, au départ on devait être 7 : Henri et Bernadette, Didier, Jacques, François, Josée et le soussigné ! A l'arrivée ... euh ... et là on n'y était pas encore hein ! ... on était 3, comme les 3 moustiquaires !! A qui le tour donc !!! Je voyais la DL commencer à "ratatouiller" et à me laisser à mon tour en carafe !!
A propos de carafe, cette longue attente (sous le soleil à ce moment là, heureusement !) nous avait donné grand soif et aussi grand faim !!
Pour regagner un peu de temps, on a convenu d'acheter des saloperies à une station sur l'autoroute : en ce qui me concerne, le menu fut composé de 2 tartines triangulaires au thon, 1 coca, 4 petits gâteaux dessert au chocolat et 8,90 € !!!
On est reparti comme on est arrivé, sans trainer !!
A partir de Troyes, on a essuyé quelques averses qui nous ont imposé d'enfiler les plastiques ...
Plus tard, alors que nous avions réclamé un petit remontant pour nous fouetter les sangs, François fut magnifiquement inspiré : on a juste eu le temps de s'installer à la terrasse couverte d'un café de Saint Pourçain, avant qu'il tombe des cordes, des hallebardes, des chats, des chiens et des grenouilles, il était moins une qu'on soit percé jusqu'aux ...

Un deuxième tronçon d'autoroute à 2,20 € (le premier nous avait coûté 6,20 €) entre Clermont-Ferrand et la sortie 13 de l'A75 à hauteur de ... Sauxillanges, la D996, puis la D49 et nous arrivions vers 21H00 à l'auberge du Civadoux avec 3h30' de retard sur l'E.T.A. !!
Hein ? L'E.T.A. ?? Estimated Time of Arrival, of course !!
Voilà une expression dont il ne faudra pas abuser quand nous serons dans le nord de l'Espagne ...
Evidemment, pas le temps de se rafraîchir, juste celui de se changer en mettant un peu de pshit par ci et de pshit par là, histoire de ne pas puer le sanglier, et nous passons à table !
L'endroit est chargé de caractère, notre hôtesse aussi, le plat est goûtu à défaut d'être fin, roboratif mais pas au sens péjoratif ;-)). On découvre "L'Antidote" une bière locale parfumée à la gentiane et ... sais plus !.
Il n'y a plus qu'à profiter d'une bonne nuit de sommeil pour récupérer des émotions du jour et des kilomètres abattus (+/-650 pour le carolo, + de 700 pour les autres) : sans savoir si Didier nous rejoindra le lendemain, nous laissons sa chambre libre, et je partage celle de François.
Pas d'armoire, juste une sorte de porte linges en fer forgé, que je squatte d'emblée alors que François doit étaler son linge ... comme il peut !!
Bonne nuit !!
Rrrr Zzzz Rrrr Zzzz Rrrr Zzzz !!!

PS : attention MUGELLO ce dimanche !!! A la première séance de qualifs, on a LORENZO, ROSSI, STONER, PEDROSA, EDWARDS, DE ANGELIS, CAPIROSSI, DE PUNIET, DOVIZIOSO & MELANDRI, suivent TOSELAND, ELIAS, VERMEULEN, CANEPA, HAYDEN, TAKAHASHI & KALLIO ferme la grille ...
A suivre !!!

21:03 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.