17/05/2009

Dites 33 !!!!!

MELANDRI LE MANS"33" c'est ce qu'on dit quand on va chez le toubib lorsqu'il vous colle le stéthoscope sur les bronches ...
Enfin, aussi loin que je sois concerné et qu'il me souvienne, je n'ai jamais dû dire 33, ni même 44 (tout augmente, alors !?!) ni tout autre nombre lors d'une visite ... médicale.
A quoi ça pouvait bien servir d'ailleurs ? A faire vibrer les alvéoles ? Fallait-il rouler les "r" version latine ??
Là n'est toutefois pas le propos ...
Mais, pour moi, le "33" est doublement le chiffre du jour en Moto GP.
Explication ...
"33" parce que le "DOTTORE" (chez lequel on dit 33, faut vraiment mettre les points sur les "i", hein !) a fait chou blanc aujourd'hui. Un week-end à oublier assurément. 4 passages dans la pit lane (3 changements de moto, 1 "drive through" pour excès de vitesse), tout ça parce qu'après un départ moyen il a été le premier a prendre le risque de changer de moto alors que les conditions n'étaient pas encore parfaites et parce qu'il est reparti un peu trop nerveusement, comme il l'explique dans une interview, sans prendre le temps nécessaire de s'adapter et de faire monter les pneus slick à température ...
Résultat des courses : il finit 16ème et n'engrange aucun point.
Voilà qui a le mérite de resserrer les positions au championnat avec, en tête, LORENZO (66 pts), suivi par ROSSI & STONER qui ont tous deux 65 points et PEDROSA en quatrième position avec 57 points.
Après 4 grands prix, absolument rien n'est joué et, surtout, personne ne domine ostensiblement les débats, le champion de cette année pourrait très bien rouler sur YAMAHA, DUCATI ou HONDA !!
Et pourquoi pas sur KAWASAKI !!!!!!!!!!!!!
Et oui, car le second "33" du jour, c'est MARCO MELANDRI qui l'affiche sur son carénage.
Il finit deuxième aujourd'hui après une course parfaite au cours de laquelle il n'a pas confondu vitesse et précipitation ;-)
Le voilà 5ème au championnat avec le même nombre de points que DOVIZIOSO, sixième : qui l'aurait cru !! Ceux qui l'avaient déjà enterré suite à son "excursion" chez DUCATI, en sont pour leurs frais.
Le mystère STONER reste plus que jamais entier toutefois : quand on voit comment HAYDEN se "débrouille" avec la deuxième machine d'usine, et comment les autres pilotes DUCATI se battent pour récolter le point de la quinzième place, on se demande comment lui, CASEY, est toujours là où on ne l'attend pas forcément ...
Même si l'exploit n'est pas au rendez-vous chaque dimanche, il parvient toujours à tirer le meilleur parti du package qui lui est offert !!!

19:05 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.