28/04/2009

Un peu de tout ...

Cette phrase me rappelle une pub pour "l'autre pays du fromage" qui n'est autre que la Belgique vous n'en doutiez pas, le "premier" étant ... la Hollande !!! Les français ne vont pas apprécier ;-)))
On voit un type dans un restaurant, il est arrivé au dessert, la serveuse s'approche, il demande du fromage, elle lui demande lequel, il répond "Un peu de tout", et là, la caméra fait un long zoom arrière en filmant une table garnie d'une kyrielle de fromages, table qui se prolonge en dehors du restaurant jusqu'au milieu de la pelouse ...
Et oui, je suis un "enfant de la télé", comme la plupart d'entre nous.
Voilà qui me rappelle la première télé qu'on a eut à la maison. On devait être quelque part un peu avant le milieu des années soixante, probablement en 1963 ... On avait un meuble de télé en tubes laqués noir, de forme trapézoïdale, avec 2 tablettes : le précieux téléviseur (noir esperluette blanc évidemment !) trônait sur la tablette du dessus, à plus d'un mètre vingt de hauteur. Cette position surélevée lui donnait encore plus d'importance ...
On captait royalement 2 chaînes et demi ...
La télévision continue de garder une "aura" importante de nos jours : il n'y a qu'à voir la taille des écrans, toujours plus grands au point que dans quelques années ils tapisseront les murs de nos maisons ... et que l'on pourra changer de papier peint ... simplement en zappant !!!
Reste que ce qu'on y montre est de plus en plus médiocre et participe largement au nivèlement par le bas, le bât qui blesse les bêtes de somme que nous sommes ... mais cela est un autre débat avec des hauts et des bas ...

Ma Josée me manque ... Un seul être vous manque et c'est le désert ... Il faut dire que je n'ai pas l'habitude de m'affairer en cuisine quand je rentre du boulot le soir. Là, il faut "assumer" et même si je me débrouille correctement, c'est un peu contre nature ... même si j'ai beaucoup d'hormones femelles !!! Paraîtrait qu'on est fait à 49% de ces petites folles là et, n'en déplaise à certains lourdauds, notre "biloute" là, ben, au départ, ce n'était qu'un clitoris tout riquiqui ...
Alors, on range son machisme et on se met derrière les fourneaux pour ne pas mourir de faim, derrière l'évier pour manger dans des assiettes propres, derrière la raclette et la loque à reloqueter pour essuyer du coco colo qu'on a renversé, derrière le caddie pour acheter des oignons, du parmesan, des spaghettis et de l'eau bouillante parce qu'on a invité sa fille et sa soeur pour un plat de pâtes demain soir et qu'on s'est rendu compte qu'il n'y avait rien de tout ça dans le garde-manger ...
Je ne l'ai même pas fait exprès mais voilà qui nous réunira, le jour où mon père nous a quitté, c'était en effet dans la nuit du 29 avril ...

23:49 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.