20/03/2009

Le lapin et la limace ...

Et oui, à force de remettre au lendemain ce qu'on peut faire le jour même, les jours passent et les choses remises, toujours à l'ordre du jour ... d'avant et d'avant encore, le restent ...
Encore une phrase alambiquée qui ne veut rien dire du tout, mais n'est-ce pas là une de mes spécialités ? Hein ??
Bon, allez lire le COMPTE-RENDU de François Le Perfide, comme l'Albion qu'il a fréquentée, et qui réservait soi-disant son rapport sur la Wallançonne 2009 pour le week-end ...
Moi, du coup (du lapin), j'ai fait comme le ... lapin (justement !) de la fable ... J'ai batifolé dans les prés, à la recherche de l'herbe la plus verte en oubliant mes devoirs de "petit rapporteur". Je n'imaginais pas que la "tortue express" était aussi près de la ligne d'arrivée ...
Et voilà : je me suis fait brûler la politesse et appeler les pompiers n'y fera rien, à l'eau les pompiers !!

Merci pour ce compte-rendu qui m'a fait revivre ce banal dimanche ;-)))

J'y reviendrai probablement, mais là je dois "souper" ou "dîner" suivant qu'on se trouve ou non Outre Quiévrain, et puis je vais voir une pièce de théâtre en Wallon dans laquelle joue un de mes anciens clients ...
Alleï, tot ziens peï !!

18:19 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.