17/03/2009

Onomatopées ... non, pas sur la tête !!

J'ai "parfois" l'impression de prêcher dans le désert ... pendant que d'autres préfèrent plonger dans les desserts ...
Pas de liens communiqués vers l'un ou l'autre album qu'auraient mis en ligne Henri ou François. Pas plus de compte-rendu, même "télégraphique" de cette fabuleuse journée dominicale ...
A croire qu'elle n'en valait pas la peine :-)
Au fond, c'est vrai n'est-ce pas ? Qu'est-ce qui la distingue des autres ?? Je veux dire, des autres sorties motardes du dimanche ??? Rien !!!
On arrive, on prend le café ou le chocolat chaud avè le croissant, miam miam, slurp slurp, on démarre, broum broum, on roule, on s'arrête pipi/photos, on repart, broum broum, on s'arrête à midi, on mange miam miam, slurp slurp, et boit, glou glou, rot rot, on relance les bi-tri-cylindres, broum broum, on roule, on s'arrête à nouveau, pipi/photos, on remonte en selle, broum broum, on arrive à la citadelle et glou et glou !!
Parfait résumé qui pourrait même être plus synthétique : broum broum, miam miam slurp slurp, broum broum, miam miam slurp slurp, glouglou, rot rot, broum broum, et glou et glou !!!
J'ai oublié quelques "blabla" de ci de là pour meubler la conversation et le compte-rendu ...
En prenant du recul par rapport aux évènements, je dois avouer que je n'ai probablement jamais aussi bien rendu compte d'une journée comme celle-là !!

Oui mais non, ce "turc" là, ça pourrait être rédigé par un caisseux qui voit passer une horde de motard, comme une vache verrait passer le train, ou par un riverain dégoûté par ces "nuisibles" que sont les motards qui lui gâchent sa journée du Seigneur, ou par le béotien qui n'entrave que dalle à la chose motarde ... Mais pas par un passionné de la chose, par un convaincu du bienfondé de cette pratique, amoureux de la nature et de la vitesse avec laquelle on peut l'admirer ;-), heureux de partager cette plénitude avec des amis qui lui sont chers, et qui ressentent les mêmes joies.
C'est bien simple et voilà une preuve scientifique de l'apport bénéfique de cette journée. Quand je suis rentré le soir, après une douche sommaire et un gnègnème café, j'ai sorti la petite console "DS", j'ai évalué l'âge de mon cerveau avec les tests du Docteur Kawasuzuhondamaha ... Et bien, vous savez quoi ? Non ?? Vraiment ??? Vous ne devinez pas ???? Mon cerveau avait 23 ANS !!!

Voilà qui me rappelle une petite phrase que j'avais lâchée à Christine, la femme de Michel, le marcheur d'Hymniée et éminent collègue : finalement, comme on ne se sent pas ... trop vieillir ... et qu'on se sent toujours dans le coup, on finit par quitter le "premier âge" pour basculer dans le troisième, sans transition !!!

PS1 : je suis certain qu'il y en a pour penser que "23" ans c'est bien payé et que mon âge mental est bien inférieur. Ceux-là sont des médisants, ne les croyez pas !!
PS2 : si moi j'ai le temps de raconter un tas de "carabistouilles", mes amis eux, s'occupent activement d'organiser nos futurs voyages et c'est sans doute pour cela qu'ils sont moins loquaces. Amis, veuillez considérer ceci comme un semblant d'excuses de ma part !!

23:37 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Commentaires

Rien ne sert de courir... Même à 40 ans passés, il est toujours bon de se rappeler la signification de ce proverbe. C'est comme à moto: ce n'est pas celui qui parcourt le plus de kilomètres dans le temps le plus court qui arrivera le premier. Peut-être qu'il se sera plus amusé que les autres, mais là n'est pas la question.
...
Mais si ! C'est bien là la question, saperlipopette ! Le but de la moto, ce n'est pas de partir à point et d'arriver à l'heure, c'est de bien s'amuser.

Bref, après ces réflexions, revenons à nos moutons. Je suis en train de travailler sur le texte de mon compte-rendu et, bien que je n'ai encore rien publié sur mon site, cela avance bien... lentement mais bien. Avec un peu de chance et de temps libre, il sera prêt ce week-end.
Et quand à croire que cette balade fut banale, il n'en est rien du tout. Cette balade était formidable non seulement par son itinéraire intéressant mais surtout pour la rencontre avec les copains. Et puis, il y a toujours une anecdote à raconter, un bon souvenir qui hantera les prochaines sorties. N'est-ce pas Alberto ?

Écrit par : Francois | 19/03/2009

... il ne faut même pas partir à point ! Souvenir ... qui hantera ... Je ne vois pas du tout ce que tu veux dire ... Je sèche ... Je dirais même plus, je panne sèche ;-)))))))

Écrit par : Albertino Vé-Stromboli | 19/03/2009

Les commentaires sont fermés.