23/02/2009

CP09

Marre d'entendre parler des réunions des "petits porteurs" de la FORTICHE ? Lisez ce qui suit, ça vous changera !!
Il est des réunions bien plus importantes dans la vie d'un homme, motard de surcroît : la Crêpe Party pardi !!
Pour la première fois dans la désormais longue vie de notre clubinet, l'adresse du jour était celle de Jacques ...
Déjà à ce stade, il y a des choses à dire ...
Il était prévu qu'Henri passe nous chercher à la maison et voilà sans doute pourquoi c'est à moi qu'il a demandé l'adresse de Jacques ... Une petite recherche sur la Grande Toile et je tombe sur l'adresse présumée via un club d'alpinistes (!?) ... Je lui transmets, avec le N° de portable, le N° de sécu, le casier judiciaire (vierge n'ayez crainte), l'empreinte dentaire, enfin le pédigrée complet quoi ! Il me remercie et me fixe rendez-vous chez moi à 14H00 ... La veille ou l'avant veille du jour J pour certains, D day pour others, François s'inquiète de savoir si l'adresse de Jacques est bien "Chemin des ... N° ... à ... Code Postal", une adresse bien différente de celle que j'avais communiquée à Henri ! Notre hôte du jour confirma, et pas trop tard, que c'était bien l'adresse supposée par François, et qu'il n'habitait plus à l'autre adresse depuis plus de 20 ans !! Fiez-vous aux infos de la "Grande Voile" après ça !! Enfin, que soit, j'ai eu droit à quelques persifflages auxquels mes oreilles sont désormais habituées et qui ne font plus que traverser le vaste espace vide qui les séparent ;-))
De plus, et après mûre réflexion, nous convînmes d'y aller pour notre propre compte, vu qu'on devait s'arrêter à Ransart au retour ...
On a pris le chemin le plus court mais pas le plus dégagé, vu qu'on a traversé ... la plaine de Waterloo qui n'est pas aussi morne que le prétend le poète : elle grouillait de monde et nous la traversâmes au pas ! Cela m'a permis de revoir, non pas ma Normandie, mais les concessions BMW de FAIGNOY, DUCATI de DUCATI Store et TRIUMPH également, de quoi mettre largement en appétit avant l'heure (c'est pas l'heure, je sais !).
On arrive au "Chemin des ... N° ... à ... Code Postal", on range la Golf V et sonne à la porte. Jacques vient nous ouvrir, tout sourire et nous fait entrer. Didier et Gabrielle sont là, Henri et Bernadette aussi, alors que Solange nous débarrasse.
Je suis pratiquement nul en matière de déco, mais comme je l'ai déjà souligné, l'ambiance intérieure est chaude, le mobilier accueillant et chaque objet doit avoir une histoire, c'est sûr .
On s'installe, on devise un peu (en € uniquement, pensez, par les temps qui courent !) en attendant François qui arrive avec Christine et une sorte de ... couffin : je les félicite pour l'heureux évènement qu'ils nous avaient savamment caché (c'est TOUT François ça !!) ...
Mais non, couillon : le couffin en question c'est juste un panier réfrigérant qui contient des biberons pour adultes, du bon cidre dur et doux. C'est en effet devenu une tradition, François apporte les boissons !!
Comme ça manquait de place dans le salon, on est passé aux ... choses sérieuses et à tâââââââââble !!!
Qu'est-ce qu'on fait ? Un homme, une femme, un homme, une femme (dabadabada, dabadabada ...), ou bien les hommes d'un côté, les femmes de l'autre ? Pour faire simple, on a opté pour la deuxième solution, car on savait comment allaient tourner les conversations : d'un côté casseroles-chiffons, de l'autre viroles-guidons ...
Je sens que je vais me faire lyncher ;-) d'autant que c'est totalement faux car les conversations se sont croisées et on a parlé casseroles-viroles-guidons-chiffons tout mêlé !! Ont été également abordés, cette énumération n'étant pas exhaustive, des sujets comme le pognon, les actions, les obligations, la pré-pension et l'éducation de nos rejetons, tous absents pour l'occasion ...
Les gros mangeurs (Henri, François & moi) ont été en émoi ... au début : Solange avait gardé ... le gros des crêpes et les distribuait à la demande. Comme nous sommes polis et discrets, nous n'osions pas trop demander et ... le rythme, façon "goutte à goutte", nous laissait sur notre mauvaise faim.
C'est Henri qui lâcha : "Tu peux les laisser de ce côté, Solange, comme ça on ne te dérangera plus !"
J'ai entendu le soupir intérieur de soulagement de François ;-) et le mien aussi, je dois l'avouer. A partir de là, ce fut l'orgie !! J'en ai au moins mangé une douzaine (de petite taille il est vrai) et les dernières que j'ai gobées étaient saupoudrées A LA FOIS de cassonade brune, de sirop d'érable (canadien) ET de granulés de chocolat ... La honte !!!
Mais c'était tellement bon ! On a arrosé de cidres (dur et doux) et de café, puis on a débarrassé la tââââââble, bien vide tout à coup, pour faire place aux cartes, plannings, stylos et autres calendriers et aux projets motorisés à deux roues mais cela, je vous le conterai plus tard car il est bien tard, on est bientôt demain !!
@+

23:20 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Commentaires

HONDA Alberto,
Tu devais sans aucun doute encore rouler trop vite, pressé d'arriver chez Jacques, car tu as raté la concession Honda sur la gauche sur la chsée de Waterloo (ou N5).

Écrit par : Obélix | 24/02/2009

HONDA ou HONDA PON ! C'est vrai, j'ai roulé un peu trop vite (par endroits) : on était un peu à la bourre vu qu'on s'était arrêté pour acheter une petite plante à l'intention de Solange. Un peu à l'écart de la N5 il est vrai, il y a aussi la concession BMW DE HAES ...
Mais on n'était pas là pour faire du lèche-vitrine n'est-il pas ?

Écrit par : Albertino Vé-Stromboli | 24/02/2009

Les commentaires sont fermés.