06/07/2008

Le Mercantour, le cinquième jour ... suite et probablement ;-) fin !

MERCANTOUR 2008 074_640x480"Le jour le plus long" n'est manifestement rien à côté de ce cinquième jour de notre trip en Mercantour qui n'en finit pas !
Nous en étions où au fait ? Quelqu'un peut m'aider ?? Je n'ai pas envie de tout relire ...
Ah, oui, à Abries, à la terrasse d'un café où je m'amusais à allonger le mien avec une douce (tu parles, Charles !) pluie qui ... ruisselait de partout et par delà !!
Après le pique-nique, nous nous sommes donc retrouvés là et, après concertation (dont je n'ai rien suivi, entre charentaises), nous décidâmes de faire l'Izoard !
Voilà pour vous resituer dans le temps et l'espâââââce ...
On quitte donc l'abri d'Abries et par les D947 et 902 on remonte à 2.360 mètres pour atteindre son sommet. Un commentaire sur un site qui lui est dédié : "un univers désolé de rocailles, d'éboulis et de profonds ravins où ne poussent que quelques rares sapins faméliques."
Voilà qui donne faim mais surtout qui décrit parfaitement les lieux !
On s'y attarde, chacun à son "étage". François, particulièrement épris d'indépendance lors de ce périple, part devant. Il revient, des grêlons plein les poches ... Nous n'écoutons que notre courage et, pour ne pas être à court de glaçons pour les apéros du soir, décidons d'aller en faire récolte également. Mais le temps, entretemps, c'était remis au beau (tout étant relatif évidemment) et nous avons dès lors pu redescendre sur la D902 jusque Cervières et Briançon.
Nous avons longtemps attendu Jacques, Solange et Didier sur un parking à l'entrée de la ville : certains tentèrent bien de nous exhorter à visiter la vieille ville qui, paraît-il vaut le détour, mais aucun consensus ne fut trouvé, ni aucune majorité absolue atteinte ...
Nous remontons donc tous en selle, certains la mort dans l'âme, d'autres avec plus d'entrain que jamais ;-) : encore des kilomètres, encore des bornes, encore de la pluie, encore, encore !!!

La N quatre-vngt-quatorze (94 pour mes amis belges) nous tend les bras : nous nous jetons dedans et filons jusqu'à La Banquière-Mal-Baisée l'Argentière-la-Bessée. Là, nous bifurquons à droite sur la D944E et traversons Vallouise, puis Cuissechaude Ailefroide et le Pré de Mme Carle, au pied de la "Barre des Ecrins" !
La route qui nous y mène est étroite, sinueuse, serpentant entre les arbres et autres pins, un 4x4 Land Rover nous empêche de forcer un peu l'allure et quand je le dépasse, c'est en me faufilant entre son rétro gauche et une branche droite ...
Voilà des routes qui n'apportent rien en matière de "plaisir de pilotage", obligeant à croiser à 40/50 à l'heure, tout le temps donc de profiter du paysage et, là, on est servi !!
Au détour d'un virage, au loin, on devine des chamois qui gambadent avec une agilité digne d'un dahu, sur les versants immaculés des montagnes enneigées ...
Poétique hein ?
On remet la première en poussant un soupir de plénitude et on arrive au pré.
Là, on aide un couple de retraités délurés à sortir leur Laguna de la neige dans laquelle ils étaient plantés ...
Enfin, quand je dis "on", je n'en étais pas : quand j'ai vu comment le conducteur braquait dans tous les sens plutôt que de garder ses roues droites, et quand j'ai vu que ma précieuse DL était dans une des trajectoires possibles, je me suis empressé de la mettre à l'abri !!
Le temps que je revienne et la Laguna était sortie d'affaire : bon vent !!
Là, de nouveau, problème de communication ou que sais-je, François repart illico presto, pendant que nous prenons nos aises : on entre dans la taverne, on s'installe, on prend des boissons chaudes et Solange déballe la tarte aux myrtilles. Mmmhhh, un régal la tarte aux myrtilles, dommage que François n'ait pas pu en profiter !!
Réchauffés, séchés, rassasiés, on quitte les lieux pour une marche dans les environs : les montagnes, la neige, le ruisseau limpide qui caracole au gré des cailloux blancs, le bruit des branchages caressés par le vent ... et, au loin, une marmotte !!!
Enfin, une marmotte ! Depuis le temps qu'on m'en parle de ces marmottes, je n'en avais jamais vu, sans blague !!
Donc, là, j'en ai profité et j'en ai tiré quelques photos qui tiendront une place toute particulière dans mon album : tu m'écriras dis ?!?
Ouais, bon, retour sur la N94 par la même D944E puis Mont Dauphin, Embrun, Savines et Chorges où nous retrouvons François et où nous décidons de manger.
On s'installe à la terrasse couverte d'un restaurant, la patronne est blonde, avenante et très sympathique ...
Henri offre l'apéritif, on choisit tous un menu, certains ne regardant pas à la dépense, prennent des formules plus chères ... Qu'on ne s'y trompe pas, ce n'est pas une question de budget mais bien une question d'appétit !!
Le vent se lève et on en fait autant : on demande la permission de prendre notre repas à l'intérieur à la charmante et blonde tenancière qui ne sait rien nous refuser, ou presque ;-)
"Petit" détail : au moment de m'apporter mon entrée, elle me tend "mon petit melon au jambon", puis "la petite cuisse" de canard quand c'est le tour du plat de résistance et ... lorsqu'elle se penche sur moi pour me demander ce que je vais prendre comme dessert, je plante mes petits yeux noisette dans ses grands yeux bleu océan, sur lequel on surferait bien jusqu'au ... bout de ... la nuit ... des temps ... et je dis ... un "petit" Gervais peut-être ?!?
C'était très bon entre charentaises (rien à voir avec la cantine de N-D du Laus) et comme je m'étais laissé aller à boire 2 ou 3 verres de vin je redoutais un peu le retour.
Mais pas d'inquiétude, nous avons notre Bob (pas Bob l'Eponge, l'autre !), François : il a pris les rennes du convoi et nous a guidés, sans faillir et sans couacs, jusqu'au bivouac.
On range les motos, on prend nos sacs, se dirige vers nos chambres et on ferme nos portes cric-crac.
Y a plus qu'à attendre le sixième jour ...

PS : vous avez cliqué sur la photo du jour ? Non ? Faites-le SVP !!

21:55 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : mercantour 2008

Commentaires

et la marmotte Où est la photo de la marmotte ?
Je peux te fournir celle du chamois, mais c'est petit..

Écrit par : didier s | 08/07/2008

La petite marmotte Où qu'est la bonne marmotte ? A la montagne, etc ...
Si tu regardes l'album du cinquième jour, les 5 dernières photos lui sont consacrées ! Evidemment, les liens vers les albums sont éparpillés un peu partout sur le net (suivant l'expression de François) mais pour t'aider je préciserai que le lien est glissé dans le texte du 29/06 "Le Mercantour, le cinquième jour ..."
Lorsque je rédigerai l'épilogue de ce voyage je ferai un rappel utile des divers liens !
A+

Écrit par : Albertino ROSSI | 08/07/2008

Les commentaires sont fermés.