04/07/2008

Dahu, dahut, dairi, darou, darhut ...

Non, il ne s'agit pas de déclinaisons d'un langage visigoth ou ostrogoth, ou venu d'une planète lointaine (Dieu la garde !) où la main de l'homme n'a jamais mis le pied : le blog a beau s'internationaliser, il tend à rester +/- contemporain et terre à terre ...
Non, rien de tout cela de fait. L'ami Didier, qui n'en est pas à une facétie près, et qui a un sens de la dérision aussi pointu que le chapeau de Merlin, m'a envoyé un lien auquel il a pensé sans doute après que j'ai évoqué le petit souci que nous avions tous deux rencontré lors du cinquième jour de notre périple dans le Mercantour ... Souvenez-vous du passage où nous avions dû affronter, tels Don Quichotte et son fidèle Sancho, les pelleteuses !!
Mais trêve de blabla !
Didier introduit "la chose" avec le commentaire suivant : Pour les courts sur pattes, comme moi, qui risquent de tomber en moto à l'arrêt sur un dévers, voici les enseignements du Dahu :" le LIEN

Bonne chasse !!

Petit addendum : la fonction créant l'organe, vous savez ce qu'il vous reste à faire ... en fonction de vos penchants spécifiques évidemment ;-)))
Ne négligez pas le cerveau car, au final, c'est quand même lui qui nous distingue des dahu, dahut, dairi, darou, darhut et autres bêtes en "rut" ;-))

20:46 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.