22/04/2008

A boire et à manger ...

Izzie from Grey's anatomyTiens, au fond, cette expression, que signifie-t-elle au juste, Auguste ?
On pourrait croire qu'en disant cela, on exprime une pleine satisfaction, comme quand on se met à tââââââble (!) et qu'on y trouve tout ce qu'on attend de solide et de liquide pour assouvir sa faim et étancher sa soif, non ??
Et bien, sauf erreur, on l'utilise plutôt (Waf, waf, pffffffff !) et à contrario pour exprimer ce qu'est le blues une certaine insatisfaction, en mettant en opposition des arguments "pro" et des arguments "con", une façon de mitiger son propos ...
Où je veux en venir ?
Ben oui, tiens ? Je n'sais plus !
Ah oui, au fait bien entendu !!
Le fait est que ... je voulais un peu vous faire un topo sur les avantages et les inconvénients de rouler en groupe. Nous sommes habitués à rouler entre potes, toujours les mêmes, à 3, 4 ou 5 maximum. Avant hier, avec le "R.A.T.", nous étions 14 motos (je n'ai pas vérifié, je fais confiance au décompte effectué par François lors de notre arrêt à "La Bergerie") et autant de motards dont 3 avaient la chance de ... se taper une passagère.

Je vais regarder une série télé et je m'étends sur le sujet s'il n'est pas trop tard, aujourd'hui même ...

Beaucoup plus tard ... mais pas encore trop tard ...

Venons-y justement car "A boire et à manger" il y avait chez Bailleux dimanche matin. Madame Bailleux avait préparé le café, le thé et garni la table de gaufres.
Alors que j'avais 3.8 km à parcourir, je suis parvenu à y arriver après Didier, François et Henri. Rien à faire, on ne se refait pas : j'arrive en retard car je n'aime pas attendre ;-))).
Je me suis contenté d'un café que j'ai réussi à boire sans rien renverser cette fois ... Tout arrive : voilà donc une journée qui s'annonçait sous les meilleurs auspices !!
Grégoire, le "poisson pilote" comme l'appelle Henri, n'a pas distribué de road-book, qu'il avait sans doute imprimé dans sa tête ou tatoué sous son cuir (un peu à l'instar du héros de Prison break) et pour qu'on évite de se perdre, il a signalé qu'il ouvrait le cortège sur sa Tiger au panache blanc alors qu'un autre gars sur une Versys noire faisait fonction de "moto balai", de quoi encadrer le groupe pour qu'aucune brebis rouleuse ne s'égare ... Un bon système en soi.
A cela, ajouter certains intrépides qui jouent les "commissaires" de piste et qui dépassent toute la file pour bloquer le carrefour suivant afin de permettre une meilleure fluidité au cortège ...
Là, c'est déjà un peu plus discutable comme "modus operandi" (une expression dont abusent nos gardiens de la paix) dans la mesure où certains d'entre eux vous dépassent "poignée dans le coin" en vous frôlant et parfois, un peu en dépit du bon sens ...
Par ailleurs, certains n'ont toujours pas compris qu'il ne faut JAMAIS rouler côte à côte car on peut toujours être amené à faire un écart pour éviter une plaque d'égoût, un nid de poulet ;-), une mouche suicidaire qui se dirige tout droit vers la visière immaculée de son casque adoré, etc ...
Enfin, certains autres, voire les mêmes, oublient de vérifier si le motard qui les suit a bien remarqué le changement de direction et continue à être le motard qui les suit ... Vous suivez ??
C'est ainsi qu'à la fin de la balade, on s'est retrouvé à 5, "perdus" à l'entrée de Thuin.
François en profita pour s'éclipser et moi je bus le calice jusqu'à la lie, c'est à dire jusqu'à l'Abbaye d'Aulne où je me séparai des 4 derniers mousquetaires non sans les avoir salués.
Enfin II, plus on est de fous et plus il faut se montrer prudent et ne pas se laisser bercer et endormir par un "faux rythme" qui, par la force des choses, est plus touristique que lorsqu'on est kat et qu'on attak ;-)))
Je rigooooooooole, le rythme était bon en général même si, sur la fin, je devenais moins vigilant, au point que j'ai failli faire un tout droit dans un virage serré que j'avais abordé un peu trop "à l'aise" ...

A suivre, le temps de voir ce que nous propose l'ami François comme road-book pour l'Auvergne, dans un e-mail qui vient de tomber ...

Bon, il faut que j'analyse tout ça à la loupe et à tête reposée ... sur l'oreiller !
Bonne nuit, on reparlera de notre sortie "R.A.T." réussie plus tard ...

20:11 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Commentaires

Justement, je voulais te demander... à quoi tu jouais sur la route menant à Lobbes. C'était donc bien un virage abordé avec distraction. Il n'était pourtant pas bien méchant, ce virage.

Et, à propos de ma désertion à Thuin, il faut quand même reconnaitre que j'ai fait un petit tour pour rien. J'aurais pu vous quitter au premier passage dans Lobbes. Mais quand j'ai vu que notre poisson suiveur (celui avec le GPS) avait tourné en rond, mon sang n'a fait qu'un tour et j'ai quitté le groupe pour être sûr de rentrer chez moi avant minuit.

Finalement, pour ce qui est de rouler en groupe, les règles sont en effet plus difficiles à faire respecter quand on est plus nombreux. Lors de cette balade, j'ai préféré laisser une bonne centaine de mètres entre le gars qui me précédait et moi et je gardais un oeil dans le rétroviseur pour ne pas être surpris par le camion. Cela avait l'avantage d'avoir une route une peu plus libre quand on pouvait s'amuser dans les virages.

Écrit par : Francois | 23/04/2008

quinconce Cette fois, rouler en groupe n'a pas été désagréable, car une certaine discipline existaiit (mis à part notre ami sur K1200LT). Néanmoins je remarque que presque personne ne roule en quinconce, ce qui est quand même nettement plus prudent et permet de ne pas devoir laisser 100m entre soi et le précédent.

Écrit par : didier s | 23/04/2008

Les commentaires sont fermés.