28/03/2008

Essaye un peu pour voir ...

15 mars, fin de matinée ...
Je suis motivé, je sors la DL et je pars chez le concessionnaire Performance Bike, bien décidé à essayer une B-KING, une GSX-R ou, mieux ;-), une BANDIT 650 : on est en plein dans les "SUZUKI TEMPTATION DAYS" oui ou non ??
Les portes ouvertes chez BAILLEUX m'ont ouvert l'appétit et je commence à envisager sans appréhension aucune l'essai de tout et n'importe quoi pourvu qu'il ait deux roues ... et un moteur !
Entre charentaises, je commence à me demander pourquoi on ne s'échange pas plus souvent nos bécanes entre potes ...
J'ajoute d'emblée et toutefois, pour éviter toute réaction épidermique de la part de mes acolytes anonymes, que ... hum ... la Tiger d'Henri est définitivement trop haute pour moi, que François, le motard heu-reux, possède la même excellente machine que moi, que Jacques comme Didier n'ont jamais manifesté une quelconque envie d'essayer la DL, sauf à l'arrêt.
Difficile d'envisager des échanges dès lors que le marché ne répond pas à la loi de l'offre et de la demande ;-)) : encore une charentaise ouverte inutilement comme souvent quand il s'agit de charentaises !
J'arrive chez Performance Bike et suis d'entrée étonné par le manque de "mouvement" autour de la concession. Je m'attendais à un attroupement de motards de tous poils et de tous horizons mais il n'en était rien. Un peu sceptique malgré tout je me dis : "Super, je vais avoir le loisir de sauter d'une brêle à l'autre, elles n'attendent que moi pour tailler la route" !
Oui mais non ...
Je franchis la porte vitrée, je salue Dominique derrière le comptoir et j'attends patiemment que mon tour vienne.
Un gars essayait une combi intégrale, un autre était venu chercher de l'huile, de la graisse pour chaîne et une pièce pour son vieux GSX-R si j'ai bonne mémoire.
On discute un peu, notamment au sujet de la difficulté de remettre ses lunettes après avoir coiffé le casque et il me dit qu'il a été "obligé" de prendre un "modulable".
Si vous êtes bigleux comme moi, pensez à ce détail au moment de l'achat, soit de vos lunettes, soit du casque. Allez chez l'opticien avec votre casque ou chez le marchand d'accessoires avec votre troisième et, au diable l'avarice, votre quatrième oeil, vous aurez ainsi la possibilité de faire le test.
Dominique me tend mon cadeau (un "porte portable" estampillé à l'emblème de la marque) et me confirme, je l'avais finalement bien compris, qu'il ne participait pas à l'action "Temptatiion".
Les raisons ?
Apparemment les concessionnaires devaient souscrire une assurance "spéciale" qui ne couvrait, arrêtez moi si je me trompe, que les pilotes essayeurs, sans couverture omnium pour les machines, assurance dont le coût s'élevait à 2.500 €.
En plus de ça, il y avait semble-t-il également des critères "discriminatoires" liés à l'âge (30 ans au moins) et à la profession (les "artistes" étant par exemple exclus) ...
Dominique ne se voyait pas jouer les gendarmes ...
Exit donc l'essai espéré ...
J'ai fixé le rendez-vous pour l'entretien des 45.500 km ;-) au mercredi en signalant que je déposerais la DL le mardi en fin de journée. Vu le décalage kilométrique, on a convenu d'un petit entretien avec vérification des organes vitaux de la bête et notamment du pneu arrière qui paraissait ... hum ... un peu essoufflé alors qu'il va bientôt devoir abattre près de 3.000 bornes en 4 jours (miam, miam !!) !
Et là j'ai joué mon "Valentino" ...
Un peu lassé du sempiternel METZELER Tourance et ayant lu quelque part le plus grand bien du nouveau BRIDGESTONE Battlewing j'ai demandé qu'il se renseigne sur le prix et qu'il me tienne au courant ... J'avais bien envie de coller le "B" caractéristique de la marque sur la fourche avant de la DL ;-)))

Vu qu'il me restait du temps, j'ai fait un crochet chez le concessionnaire BMW (et oui, encore !)
J'ai à nouveau (et oui, à nouveau !) tourné autour de la 650 GS et taillé une bavette avec le vendeur, tout sourire et tout propret ... tout l'inverse des gars de chez Performance Bike quelque part ... non qu'ils tirent la gueule et qu'ils "soient sales sur eux" ... hum ... ils ne sont pas là pour vendre mais pour rendre service en fait !
Voilà bien un jugement à l'emporte-pièces-de-rechange, j'en conviens, à confirmer à l'usage évidemment ... Laissons à cette nouvelle concession le temps de trouver le bon ton ;-)), le type de clientèle étant probablement un peu différent !

A suivre ...

23:57 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.