31/01/2008

Le cinquième membre ...

La vita è bellaVoilà,
j'ai reçu
ma carte 2008
de membre du
club Moto 80 !!!
A moi :

- le stage d'initiation le 15 mars
- la "Wallançonne" le 16
- Jersey, St-Malo & Co du 18 au 21 avril
- la Trans Tunisia Tissot du 11 au 27
- le Sauerland du 9 au 12 mai
- le Loch Ness Tour du 20 au 25 juin
- les "Trois Volcans" du 12 au 27 juillet
- la croisière R.A.D. du 15 au 19 août
- le Cap Corse du 13 au 22 septembre
- les "retrouvailles" les 18 et 19 octobre
- le Quad Tunisia du 8 au 15 novembre
- l'Afrique du Sud du 15 au 29 novembre (ou du 26 au 10 décembre, faudra voir suivant les disponibilités) ;-))

Tout cela est accessible moyennant la modique somme de 30 € mesdames, Messieurs !!
Incroyable non ?
Et attendez, ce n'est pas tout car en cadeau Bonux, et ce n'est pas de la poudre à lessiver aux yeux, vous aurez droit également à :
- 10% de réduction chez un tas de concessionnaires et accessoiristes motos
- 10% sur les tarifs assurance moto auprès d'un courtier bruxellois que je ne nommerai pas pour ne pas lui faire de pub gratuite
- 10% également sur des stages de perfectionnement au "Centre de Maîtrise de la route" à Nivelles, Francorchamps et Malmedy
- 15 % sur des stages à "Vacances Vivantes" !!!

Alors ??? Elle n'est pas belle la vie, mmmhhh ?!?!?!?!?!?!

18:51 Écrit par Alberto | Commentaires (5)

30/01/2008

Charlezières Méville ...

Je m'aperçois qu'en informatique je n'y connais rien, un peu comme Serge LAMA en amour et qui s'en va voir les petites femmes de Pigalle ...
Enfin, quand je dis "je m'aperçois", c'est un euphémisme car il y a bien longtemps que j'en suis quelque part (où ça ?) conscient mais il est plein de circonstances pour me le rappeler.
Ainsi, François, dans sa grande bonté d'âme, m'a envoyé un mail, comme je le lui demandais hier, pour me transmettre l'adresse où l'on pouvait se rendre (à pied, à cheval, en voiture ou à moto, c'est selon) pour prendre connaissance de son COMPTE-RENDU de notre virée à Charmeville-Lézières ...
Je viens de le relire et je souscris à 100% : il m'arrive aussi de m'inquiéter du fait que nos virées ne me manquent "pas plus que ça" mais une fois sur la machine ... les certitudes reviennent au triple galop ;-)))))
En plus du lien vers son C-R François a ajouté une explication concernant ma critique de Mozilla par rapport à Internet Explorer, soi-disant qu'il était impossible d'obtenir l'adresse URL de la page consultée ...
C'est là que je vous dis que je suis nul !
Car au lieu de cliquer droit sur la page (jusque là c'est bon) et d'aller sur "Infos sur la page" où on obtient qu'une info générale, il suffit d'aller sur "This Frame" et "View frame info", do you understand ??
Merci François et sorry Mozilla, I do my "mea culpa" trois fois !!
Reste cher François qu'il faut que tu m'expliques pourquoi :
- primo, Internet Explorer refuse de tourner sur mon PC (il suffirait que j'apporte ma machine là où je l'ai achetée car ils m'ont dit que c'était la faute au type qui l'avait configurée et qui s'est fait virer entretemps mais j'hésite car ... hum ... on sait comment on la dépose et on ne sait pas comment on va vous la rendre, vous pensez comme moi j'en suis sûr !);
- twingo, pourquoi je suis systématiquement obligé de rebooter la machine chaque fois que je télécharge les mises à jour de l'antivirus AVG Free Edition ...
Allez, au boulot Frankie !

12:19 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

29/01/2008

Charleville-Mézières

Un peu tard pour commencer un quelconque compte-rendu de notre deuxième sortie de l'année ...
La bonne surprise a été de constater que François y est allé de sa version dès le lundi soir !!
J'aurais bien aimé vous donner ici un lien direct vers sa prose mais comme je n'ai plus IE (je viens encore d'essayer de le télécharger mais dès que j'essaye de le lancer il "gèle" comme on dit dans le langage imagé de l'informatique) et ce n'est qu'avec IE que je peux relever l'URL, Mozilla ne permettant pas cette possibilité ...
Donc, François, si tu me communiques l'adresse du jour ;-) je l'ajouterai en bas de page : à bon entendeur ...
Pour l'instant je vais juste me contenter de sortir L'ALBUM photos du tiroir et vous le laisser contempler à votre aise et à votre guise !
Sachez en outre que j'ai parcouru +/- 265 kms, je dis "j'ai" non pas parce que j'étais seul mais parce que pour rejoindre l'habituel point de chute fixé chez Henri, François et Didier ont plus de kilomètres à effectuer que moi, ce qui ne les empêche pas d'arriver à l'heure, eux !! Car, pour lever un coin du voile, il vous faut savoir que j'ai réussi à arriver en retard. Dans le mail de la veille j'avais annoncé mon arrivée à 11H08 avec l'habituel ";-))" dont j'use et abuse, si si je m'en rends bien compte, et bien figurez vous que je sonnais à la porte à ... 11H08' précisément et cela sans le faire le moins du monde exprès, je vous l'assure !!! C'est cela être ponctuel tout en étant en retard ...
Je dois être programmé comme ça depuis ma naissance, il y a trop longtemps ;-)

23:50 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

26/01/2008

HONDA, the power of dreams ...

honda civic cockpitIl y a des dimanches comme ça ... où l'on voudrait tout faire pour faire plaisir et s'il reste une petite place, pour se faire plaisir ...
- une promenade à partir de Fromiée pour plaire à ma douce ...
- un écolage statique et mobile pour faire plaisir au vénéré père avec lequel je suis allé prendre livraison de la nouvelle HONDA Civic en ce beau début d'après-midi;
- et, pourquoi pas, une virée motarde pour ME faire plaisir, mmmhhh ???
Le truc c'est qu'une journée n'est pas faite de 24 heures contrairement à ce qu'on veut nous faire croire car, la nuit, indépendamment du fait que tous les chats sont gris, les activités sont ... euh ... limitées à leur plus simple expression et ... hum ... quand les astres sont bien lunés et Jupiter dans la maison de Neptune ... elles s'opèrent dans le plus simple appareil, héhé ...

Donc, entre les repas du matin, du midi, du 4 heures et du soir, sans compter les encas coupe-faim ;-), les toilettes obligatoires du matin, du midi, du 4 heures et du soir, qu'est-ce qu'il reste comme heures exploitables pour faire et se faire plaisir, hein ??? Ah !
Ouais, certaines fines bouches et autres fins gourmets et fines gourmettes pourraient parler des plaisirs de la table et je ne pourrais les contredire en ajoutant toutefois qu'on trouve son plaisir où l'on peut !
Bref, il a fallu faire des choix et ... du choix nait la frustration.
Pour la douce j'ai proposé de se lever tôt (ça nous changera !), de chausser les bottines et d'être sur la ligne de départ à Fromiée à 9H sonnantes et trébuchantes (watch your step please !) pour une balade de 5 bornes (de quoi couper la pomme en deux - on a pour habitude d'en croquer une tout en marchant)...
Pour le vénéré père, j'ai proposé de prendre congé une partie de l'après-midi de lundi (j'ai une palette d'heures à récupérer !) : ça nous donnera le temps de faire le tour du propriétaire, d'appuyer sur tous les boutons qui garnissent le splendide cockpit de la HONDA Civic et de faire un tour du pâté de maison, carreaux ouverts et sono à fond ;-) histoire d'épater la galerie ;-)). Voici un L I E N pour vous donner une idée de l'engin !
Attention, il n'a pas acheté la Type "R". En bon grand-père de famille et en petit rouleur, il s'est limité à une version 1.4 essence (83 chevaux) en 5 portes mais le look est là, les deux portes arrières étant astucieusement intégrées à la ligne, les poignées camouflées dans le montant de portière lui laissant un air de coupé. De plus c'est la version "Yume", une série spéciale qui associe les options de la version "Sport" au prix de la version de base : une affaire assurément !!

Voilà, la douce c'est fait, le vénéré père c'est fait, restait à penser aussi un peu à moi, non ? Non ?? Oui !!!!
Suivant une expression connue, on vit à une époque du "tout à l'ego" et, bien moi je vis avec mon époque et toc !
Donc, pour répondre à mon appel du pied et du phare, Henri a proposé et ... nous avons disposé. François, liiiiiiiiiiiibre pour une fois a répondu présent et Didier a suivi, tous deux en insistant sur le fait (accompli) qu'il ne fallait pas partir trop tôt. En effet, le ciel s'étant dégagé, les nuits et les matinées sont redevenues plutôt froides. D'ailleurs, ce matin la pelouse s'était faite des cheveux blancs pendant la nuit, une nuit blanche sans doute ...
Je ne pouvais décemment pas décliner cette invitation : j'ai donc pris mes dispositions et me voilà disponible pour une balade car les potes iront !!
Allo Win ?
C'est Al !
Comment ?
Oui, oui je serai des vôtres demain !!

Bon dimanche !!!

PS : juste un truc. La préparation de l'excursion en 2 roues de demain implique au moins 2 choses, la première et la seconde !
Un, vérifier que la DL démarre (Ok !)
Deux, recharger les piles du CANON. Et là je me suis rappelé de la dernière sortie, celle de la Galette des Rois. Figurez-vous que j'avais sorti l'appareil du top-case pour faire les dernières photos, notamment celle de la galette justement, après quoi j'avais laissé l'appareil pendu à mon cou. Et bien, je suis reparti comme ça et j'ai roulé de Beaumont à Charleroi sans me rendre compte qu'il était resté là. Cela prouve deux choses :
- une excellente protection procurée par la bulle de la DL;
- qu'il doit être possible de faire des photos tout en roulant;
- que je suis un "grand" distrait !
Quoi, ça fait trois choses ?!?!
Bien sûr que ça fait trois choses, où est le problème ?

21:27 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

25/01/2008

Basic instinct ...

sharon stoneLe redoux, entre charentaises pourvou qu'il doure comme on dit dans la Botte, pourrait déjà annoncer la reprise de la saison motarde ... Pour certains ça pourrait même être la toute première saison : à ceux-là je dis, n'hésitez pas ou plus, lancez-vous ! Si vous êtes un tant soit peu maso, la moto est pour vous !!
Ben oui, ne nous voilons pas la fesse face derrière une visière fumée : tout n'est pas rose et violette dans la pratique de la moto, elle a ses aléas : une protection aléatoire et un coût d'utilisation parfois rédhibitoire en sont les deux mamelles pendantes telles des poires ;-)
Reste que ... il y a tout le reste justement ! Je ne vais pas vous faire l'article, ce n'est justement pas ça qui manque ici, les articles, il n'y a qu'à parcourir tout ce qui précède et imaginer tout ce qui suivra ;-))
Bon bon, en fait, comme je le disais en intro, il y en a peut-être certains qui se laisseront tenter par "l'appel de phare des sirènes" et pour se faire une idée de ce qui existe sur le marché, rien de tel qu'une petite visite au salon. Depuis le 17 janvier le European Motorshow Dames en Heren est ouvert au palais du Heysel à Bruxelles. Il fermera ses portes le 27 et, d'après ce que je sais, il reste des places, vous pouvez donc encore réserver la vôtre ;-))
Si vous êtes friqué, no soucaï, mais si vous voulez "démarrer petit" pour vous faire la main et que vous craignez les occases comme votre belle-mère, il y a ce qu'on appelle les motos "basiques". En son temps et avant d'opter pour la SUZUKI FREEWIND, j'avais aussi mis dans mon caddie ce genre de machines. A l'époque, je vous parle du siècle dernier, il y avait la HONDA CB 500, la SUZUKI BANDIT 600, la KAWASAKI ER5 et la YAMAHA FAZER 600 ...
Ces modèles sont toujours au catalogue. Bien sûr ils ont évolué, la preuve c'est que la CB 500 est devenue une 600, la BANDIT 600 a vu sa cylindrée exploser à 650 cc et la ER5 et devenue ER6 ! La FAZER existe en 4 versions et se fait appeler FZ maintenant.
Hormis cette dernière, elles sont mises à l'essai, un comparo plus exactement, dans le MOTO STATION : voici le LIEN : le plaisir pour le juste prix ! Parfait slogan !!

Pour le club, pas de salon cette année. On en a parlé mais on n'a pas concrétisé, à moins que l'un ou l'autre s'y soit rendu sans en faire le compte-rendu mais ça m'étonnerait, ce n'est pas le genre de la maison !

A part ça, notre actualité motarde est au point mort, sur la béquille latérale ou centrale, c'est vous qui voyez, depuis bientôt 3 semaines pour les plus actifs d'entre nous.
J'ai fait un appel du pied pour ce dimanche et n'ai pas encore de réaction à l'heure tardive qu'il est ...
Reste qu'il y a une belle promenade pédestre en perspective dans un petit village bucolique non loin de chez moi, à Fromiée plus exactement, qui me "bottinerait" presque autant ;-))
Qui vivra marchera ou roulera, c'est selon ...

23:24 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

22/01/2008

Agriculture ...

C'est l'histoire du fermier qui rêvait d'être acteur ... et qui tournait et retournait ... son champ !

23:15 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Pisciculture ...

Une vie, des truites ...

23:11 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

20/01/2008

Le casque dort ...

Waouuuuu ... le jeu de mot dis !!
Ben ouais, le casque dort, planté sur le rétro droit de la DL et recouvert de sa housse SHARK, bien qu'il s'agisse d'un SHOEI ...
Vous l'aurez compris pas de virée motarde amorale (autre jeu de mot n'est-ce pas !) ce week-end.
Week-end qui est passé encore plus vite que d'habitude pour plusieurs raisons ...
D'abord parce que j'ai travaillé samedi matin (de 9h00 à 12h45), déclarations de tva obligent !
Après quoi, juste le temps de rentrer, d'avaler un sandwich et déjà je repartais pour la visite parentale hebdomadaire : ça c'est mieux passé que samedi dernier, ma mère était beaucoup plus docile, presque dolente et a avalé sans broncher son repas. Il n'a par ailleurs pas été trop difficile de la déplacer du divan au lieu d'aisance et ensuite dans son fauteuil ...
Merci maman !
J'ai dû aller au distributeur de la banque pour ramener de l'argent liquide à mon père. A 80 ans il découvre les automates bancaires par la force des choses : l'attente au guichet devient trop longue (le temps lui est compté pendant les visites des infirmières et il doit tout le temps courir) et la banque lui a donc conseillé la "carte magique" ... Il a trouvé la solution : il m'envoie chercher le pognon !! Mais pas de souci, j'ai ma petite commission ;-)))
Pas le temps de revenir à la maison que déjà il fallait repartir chez les beaux-parents : ils avaient des papiers d'assurance à remplir et à retourner et avaient souhaité que nous passions. A la clé, nous avons très bien mangé et vidé une bonne bouteille de Médoc millésimé 2000, fruité et corsé comme il se devait.
On s'est ensuite planté devant la télé et avons visionné une émission qui retraçait 40 ans de chansons françaises : quelques souvenirs sont revenus à la surface nous rappelant que ... le temps passait inexorablement et trop rapidement ! On est rentré à près de minuit, après quoi j'ai un peu surfé et j'ai lu jusqu'à 1h30'
Autant dire que le lendemain matin j'ai fait la grâce matinée ... D'autant que la nuit d'avant j'avais très très peu dormi : ma fée était de sortie avec des copines (toutes divorcées ou veuves) et elles ont écumé les bars ;-) jusqu'à près de 2h30 ... J'étais un peu inquiet et n'ai trouvé le sommeil que longtemps après avoir senti ses pieds tout froids se coller aux miens : c'est comme ça, on s'habitue à ces petites bêtes là et quand elles sont absentes, ben ... elles nous manquent !!

Donc, dimanche, lever à ... hum ... 11H00. Les enfants évidemment encore au lit, des vrais moules ! Ma Pepita corrigeait les interros d'espagnol à la salle à manger. J'ai mangé trois crêpes qu'Elisa avait faites la veille, me suis lavé, après quoi, vu que la météo était correcte, nous avons décidé de consulter le site de l'ADEPS ...
Ni une ni deux ni trois, on a enfilé les bottines et les K-Way et on a pris la N5 jusque YVES-GOME-ZEE, près de KOKSIJDE-AAN-ZEE ;-)) pour vous situer et pour une marche de 10 km ...
Je confirme si besoin était que ces marches nous font le plus grand bien. Certes à l'arrivée on est parfois "cassé" mais c'est une saine fatigue. Le parcours était très varié, longeait souvent le cours de l'eau ou la voie de chemin de fer, avec des descentes et des montées, des petites routes asphaltées et des chemins bien boueux parsemés de grandes flaques d'eau (on s'est d'ailleurs dit que la prochaine fois on amènerait le canot pneumatique et les rames). On a mis un peu plus de 2 heures pour faire les 10 bornes en loupant une sortie à un moment donné. Que voulez-vous, on bavarde, on va de l'avant et on oublie qu'il faut quand même de temps en temps vérifier qu'on est sur le bon parcours ...pain saucisse chaude moutarde Une "marche arrière" plus tard, on repart, plus serein encore !
Au bivouac, on s'est enfilé chacun deux "pain saucisse chaude moutarde", une eau et un coca : finalement ça nous rappelle les repas sur le pouce qu'on se faisait quand on était jeune et qu'on avait pas encore notre nid ...
Entre les marches en amoureux et les virées motardes avec les potes, j'ai parfois l'impression d'avoir toujours 20 ans ...
Ouais, ouais ... c'est juste une illusion ...
A peine une sensation ...

23:23 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

19/01/2008

Casque d'or ...

Casque d'orPour les plus jeunes ce titre ne dira sans doute rien ...
Pour les plus anciens, qui peuvent très bien être restés très jeunes de coeur et d'esprit, l'un n'empêchant pas l'autre et vice versa, ce titre devrait évoquer un film de Jacques BECKER (et non Boris qu'on avait surnommé BOUM BOUM et qui martelait la petite balle jaune sur les courts dans les années 90), film tourné en 1951, sorti en salle en 1952 et dont l'actrice principale n'était autre que la magnifique Simone SIGNORET. Elle était flanquée de Serge REGGIANI en amoureux transis et par Claude DAUPHIN ainsi que Raymond BUISSIERES pour les seconds rôles ...
Je ne me souviens pas trop de l'histoire, je me rappelle juste que la Simone jouait le rôle d'une prostituée flamboyante prénommée Marie et surnommée "Casque d'or" pour la blondeur de ses cheveux ...
Pour en savoir plus il suffit de questionner Wikipédia et le synopsis du film ...
Pourquoi je fais référence à ce film me direz-vous ?
Parce que je suis en manque de blondes prostituées ?? Que nenni, j'ai ce qu'il faut à la maison ... Enfin, façon de parler n'est-ce pas !!
En fait ça m'est venu en surfant sur le site de MOTO GP : j'ai vu une photo de "l'ange" ROSSI qu'on a l'habitude de voir avec de belles boucles blondes et c'est là que j'ai pensé qu'on aurait aussi pu le surnommer "casque d'or" et les raisons en auraient été d'autant plus évidentes : la blondeur bien sûr, le casque cela va sans dire et pourquoi pas l'or pour tous les trophées qui garnissent son dessus de cheminée !!
Et bien, fini les boucles blondes, il s'est coupé les tifs ... Une façon de faire table ... rase sur le passé et conjurer le sort ?
Nous verrons !

14:32 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

17/01/2008

Un peu de sexe, il n'y a que ça de vrai ?!? ...

macaqueHum ... rien à voir avec la moto pour une fois. En me hasardant sur le site "RTL INFO" que j'ai mis dans mes favoris parce qu'il y a une rubrique dédiée à la moto (et accessoirement à l'auto) dont le "rédac chef" si je ne m'abuse n'est autre que Didier de Radiguès (que je salue au passage), j'ai été attiré par une autre rubrique "Les insolites de l'info" dont j'ai lu quelques articles. Il y en a un en particulier, "Les macaques mâles payent pour s'accoupler" que je voulais partager avec vous et que j'ai donc copié/collé :

Payer pour faire l'amour.
Voilà une pratique que l’on croyait propre à l’humanité.
Michael Gumert, spécialiste du comportement animal à l’université technologique Nanyang de Singapour vient de mettre un coup de pied dans la fourmilière.
Car cette pratique est pour lui, sans doute encore plus ancienne que l'espèce humaine elle-même. Il va même plus loin et parle d’un véritable "marché du sexe" chez les macaques indonésiens.
Entre 2003 et 2005, il a étudié et observé une cinquantaine de macaques à longue queue
(NDLR : ceci expliquant peut-être cela ? Et non Rocco, t'es pas tout seul !) dans le Parc national de Tanjung Puting, à Kalimantan Tengah en Indonésie.
Le résultat de cette observation est surprenant puisqu’il a remarqué une augmentation de l’activité sexuelle après un épouillage réalisé par les mâles sur les femelles. En fait, les femelles s'accouplaient en moyenne 1,5 fois par heure, mais que cette fréquence grimpait à 3,5 fois par heure chez celles qui venaient de se faire épouiller par un mâle. Avant de satisfaire son désir, le mâle devra travailler d'autant plus que peu de femelles se trouvent à proximité. La recherche des poux de sa partenaire jusqu'à ce qu'elle s'offre à lui prendra ainsi jusqu'à 16 minutes si les femelles sont moins nombreuses que les mâles dans le secteur et seulement 8 minutes dans le cas inverse.
Ces conclusions sont intéressantes et rappellent la théorie du marché biologique, dans laquelle on retrouve une imbrication bien connue des marchés de l'accouplement et de l'économie chez l'espèce humaine, où il y a beaucoup d'exemples de vieux hommes riches obtenant les faveurs de jeunes femmes attractives.

Ouais, tous les vieux hommes ne sont pas forcément riches et toutes les jeunes femmes ne sont pas d'office attractives, faut pas déconner non plus !
Cela dit, je repense à un truc ... Quand ma tendre m'a demandé il y a plus de 27 ans de ... l'épouiller ... elle avait probablement une autre idée derrière la tête (ou qui lui courait sur la tête ?) que le ... hum ... mariage, non ??
Quel malentendu ! Depuis lors on se cherche des poux !!
Bon, bon ... grattage et tirage sont les deux mamelles des jeux de hasard et de l'amour sans doute.

A part ça, j'ai reçu un courrier du Club Moto 80 hier et j'ai payé mon affiliation aujourd'hui, des fois que nous souscrivions à l'une ou l'autre proposition de voyage incluse dans le programme 2008 ...

00:00 Écrit par Alberto | Commentaires (4)

15/01/2008

La prem des prem's (troisième !!!)

Petit PoucetA la demande générale de moi tout seul et pour ne pas rester sur ma faim, je vais vous conter (jusqu'à trois, comme le suggère le titre du message du jour) la suite et la fin de notre première virée de l'an de grâce deux mille huit car il s'agit d'un évènement en soi, naturel dès lors que je m'appesantisse !
Un résumé des épisodes précédents peut-être ?
Non ??
Bon, bon, c'est vous qui voyez mais ... hum ... je vous invite à relire les billets des 6, 8 et 9 janvier pour bien comprendre ce qui suit ;-))
Rappelez-vous, nous étions au bord de l'Etang de la Motte et, pour les besoins de la photo, j'avais béquillé latéralement ma DL sur le bord de la route qui longe ledit étang ...
Cela étant, alors qu'il aurait dû s'agir d'un endroit très calme en cette saison, une première puis une deuxième voiture passèrent par là et comme la route était relativement étroite et dessinait à cet endroit une légère courbe, j'ai pris la précaution de mettre la DL, précieuse DL, à l'abri, sur le parking ... Deux (!!) clopes et deux pences plus tard nous reprenions la route, direction la cascade de BLANGY.
Didier voulait voir HIRSON et on a vu HIRSON, on l'a traversé et, après quelques tâtonnements, il a trouvé la direction du site et de la cascade.
Après avoir roulé +/- deux kilomètres sur une route forestière et un peu défoncée et être passé sous l'arche d'un pont, on abouti à un parking aménagé. Il y avait là quelques curieux de nature et un gamin qui faisait un va-et-vient sur un petit quad. On a rangé les machines proprement et on est allé tirer le portrait à la chute d'eau ... Pour prendre du recul et bien la cadrer et pendant qu'Henri gravissait les quelques marches qui menaient à un pont de bois en surplomb, Didier et moi avons longé le fil de l'eau sur quelque cinquante mètres et avons remarqué que, quelque part, l'endroit était un peu dangereux : en effet, le sentier aménagé est fait de planches de bois qui, en cette saison, sont assez glissantes et le garde-fou fait de fer, n'a qu'une main courante sur le dessus, le vide laissé entre le sol et cette main courante n'étant garni que de banderoles rouges et blanches sur deux niveaux, vraiment pas de quoi retenir un enfant, à fortiori un adulte même consentant ;-), surpris par une glissâââââde ! "Watch you step :" comme on dit à HIRSON !!

On est reparti, Henri devant, Didier suivant et Toto en dernier.
Etape suivante : rejoindre Bernadette et sa galette !!
On est revenu sur HIRSON, puis on a continué par la D963 sur "ANOR, exit" vers OHAIN, D83 vers MORANRIEUX, BAIVES, (D283) EPPE SAUVAGE, une série de chemins de chèvres à la gloire des trails, puis HESTRUD, COUSOLRE et LA GALETTE !! Du roulant, du "trailant" mais rapide ;-), varié et parfait comme itinéraire, même si les tracteurs étaient de sortie ce jour là, laissant quelques stigmates et autres joyeusetés sur les routes ...
On est arrivé vers 16H45/17H00 chez H&B, la table était mise, deux assiettes seulement vu que l'heure du dîner approchait et nos hôtes voulaient se réserver pour l'occasion. Cela ne nous a pas coupé l'appétit pour autant (à Didier et moi) et, fiévreux à l'idée de trouver la fièvre fève nous avons chacun englouti deux morceaux de galette. Manque de bol, nous ne nous sommes pas cassés les dents dessus ... ça sera pour la prochaine fois ;-)). On a bu un (deux pour moi !) bon café, on a avalé une praline (deux pour moi !), on a beaucoup parlé, d'argent notamment, de bruit de chaîne sur la TIGER également, alors que les heures s'écoulaient.
Il faisait noir de chez noir au moment de saluer nos amis. Vu que la DL a un bien meilleur éclairage que la TDM (ce n'est pas moi qui le dit, c'est Didier !), je suis parti devant en ... éclaireur !!
Entre charentaises, vers 18H00 j'avais téléphoné à ma douce pour savoir où elle était et où elle en était de sa visite chez parents, en même temps pour la rassurer quant à mon sort ! Comme réponses j'ai eu des mouais, mmhh mmhh, ça va, ok ...
J'ai réintégré le domicile conjugal aux environs de 19H30 après une belle après-midi, à marquer d'un caillou blanc de plus, comme le petit Poucet l'a fait en traversant la forêt ...

20:50 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

14/01/2008

Vous disiez essais hivernaux ??

Moto neigeCes deux-là vont-ils être les "abominables hommes des circuits" en 2008 ? DUCATI & BRIDGET JONES vont-ils continuer sur leur lancée et rafler tous les honneurs ?? Ce qui est sûr c'est que chez DUCATI on a encore amélioré la bête de course.
En passant de GP7 à GP8 elle a vu :
- son châssis s'alléger avec optimalisation de la flexibilité pour supprimer le phénomène de "chattering" rencontré à certaines occasions l'an dernier;
- la géométrie de sa suspension arrière modifiée pour réduire les effets de pompage;
- le rendement de son moteur amélioré par le remplacement de certaines pièces pour en diminuer la friction;
- enfin, son électronique peaufinée par la modification de certains capteurs, pour gagner en fiabilité et en performance sans altérer la consommation.
Une vraie machine à guerroyer en quelque sorte !!
Il est certain que la concurrence, HONDA et YAMAHA en particulier, sans oublier SUZUKI, KAWAZAKI et les autres, mettra un point d'honneur à laver cette sorte d'affront qu'elle a essuyé (rangez vos mouchoirs messieurs de la concurrence !) en 2007.
Cela devrait nous donner du tout beau spectacle : il me tarde, il me tarde ... Le 9 mars n'est plus trop loin !!!
A part ça, comme je l'avais annoncé, j'ai marché, flanqué de ma fidèle compagne, pendant 10 km à partir de PONTAURY. On a démarré à midi et on est arrivé à 14h. J'ai dépassé les 300 km à l'heure (ben oui, il y en a qui frissonne à 300 km/heure, moi je me contente de 300 km/an) au cumul des randonnées commencées en janvier 2007 et j'ai obtenu un splendide ;-) pins représentant un rouge coquelicot que j'ai planté illico presto sur mon chouette sweat ! Au retour, on s'est laissé tenter par un bol de soupe à l'oignon et, en ce qui me concerne, un sandwich à l'américain. On est ensuite passé chez les beaux-parents à Biesme et, rebelote, on s'est laissé tenter par un "couscous brocoli", puis par des biscuits au miel et aux amendes, puis, vu que le lendemain c'était l'anniversaire de ma belle-mère, on est allé acheter quelques pâtisseries dont une excellente tarte aux pommes retournée, à laquelle je n'ai pas fait de quartier ;-))
Hum, on aurait dû retourner sur PONTAURY et se taper 5 bornes de plus pour bruler tout ça mais ... on n'a pas eu le temps et ... le courage !
La balade a été très plaisante, le soleil était bien là même si par moment, en rase campagne, le vent piquait un peu. Nous avons emprunté des sentiers très variés, pas trop escarpés et pour une "reprise en main" elle fut idéale.
Vivement la prochaine !!

00:06 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

12/01/2008

DAERDEN, une ardeur d'avance ...

Aujourd'hui, en lisant la gazette d'hier chez mes parents, je suis tombé à bras raccourcis - comme tout le reste d'ailleurs, enfin ... presque tout le reste ;-)) - sur un article touchant la MOTO, c'est suffisamment rare pour être souligné !
Plutôt que de vous en rapporter et résumer le contenu, sachez juste qu'à l'invitation d'un motard, le Ministre DAERDEN, connu dans le monde entier et par delà, a accepté d'être son passager pour quelques kilomètres, le temps qu'il se rende compte de la différence de perception que nous avons, nous les motards par rapport aux automobilistes, face à l'état de nos routes. Mais trêve de parlottes, venons-en à la VIDEO tournée pour la circonstance par mes confrères (?) de Sud Presse.
Espérons que toutes ces belles paroles et ces bonnes intentions ne restent pas au stade des bonnes résolutions de début d'année et se matérialiseront sur le terrain ... de jeu que sont nos routes ;-))) Attention au bulletin Monsieur le Minisssssssss

Petite parenthèse très intime peut-être ? Aujourd'hui j'ai eu beaucoup de mal à donner la "panade" à ma Sainte Mère, elle refusait obstinément d'ouvrir la bouche et, vu que la mixture préparée avec amour par mon père était fort liquide, j'ai réussi à en mettre partout. Il faut dire aussi qu'elle m'a bien aidé car de temps en temps elle balançait le bras en travers et ... vous imaginez le truc !
J'étais sur le point de m'énerver, et pas un petit peu, quand ... j'ai repensé à ma tendre enfance et je me suis rappelé qu'en enfant difficile que j'étais ;-), il arrivait à mes parents, mon père comme ma mère si j'ai bonne mémoire, de "faire l'avion" avec la cuillère en imitant le bruit des moteurs à hélices pour parvenir à leur fin et m'éviter ... la faim. A mon avis, je n'ai pas assez souvent ouvert le "garage" sinon je serais plus grand à l'heure qu'il est !!!
N'empêche, cette pensée m'a fait sourire, ma patience est revenue et curieusement, ma mère s'est aussi calmée et, cuillerée après cuillerée, elle a terminé son repas ... Merci maman, tu ne t'en rends sans doute plus compte mais ton mari et tes enfants t'aiment toujours autant ...
Permettez, je vais verser une larmichette.
Déprimants ces samedis ... même si indispensables à mon équilibre...
A part ça, demain PAS DE MOTO, mais une marche salutaire au départ de la Salle Georges Massinon, en face de l'église de PONTAURY : 10 bornes à pattes, voilà qui va nous faire grand bien : on renoue avec de bonnes habitudes !!!

PS : avec tout ça, je me rends compte que je n'ai même pas terminé le compte-rendu de la "prem des prem's" ... Mais cela intéresse-t-il encore quelqu'un et ... par ailleurs, faudrait-il encore que je m'en souvienne non ?

22:14 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les chemins de traverse ...

LuneVu sur le site de Moto Secure (le lien doit être quelque part dans le bandeau de gauche du blog et intitulé "La sécurité des motards) :
Stage Trail
Le Centre de Maîtrise de Nivelles/Francorchamps, déjà bien connu pour ses stages moto, vous propose désormais des stages destinés aux trails ! Des dates sont déjà disponibles tout comme pour d'autres types de stages, directement sur le site.

Histoire de sortir des sentiers battus ...

Comme le chante Francis Cabrèle ...
Moi je marchais les yeux par terre
Toi t'avais toujours le nez en l'air
Et c'est comme ça qu'on s'est connu
On avait chacun sa guitare
On était pas loin d'une gare
C'est la hasard qui l'a voulu
Et tu m'as dit, quand leurs ailes sont mortes
Les papillons vont où le vent les porte
On a pris le premier chemin venu
Et quand la nuit est tombée
Sur la voie ferrée
On était bien loin de la ville
On entendait que des notes
Et le bruit de nos bottes
Sous la pleine lune immobile
On a traversé les semaines
Comme de vraies fêtes foraines
Sans même penser au retour
On s'est perdu dans les nuages
Comme les oiseaux de passage
À suivre les filles d'un jour
Et pour ne pas que les fous nous renversent
On prenait les chemins de traverse
Même s'il ne sont jamais les plus courts
Et quand la nuit tombait
Sur la voie ferrée
On était bien loin de la ville
On entendait que des notes
Et le bruit de nos bottes
Sous la pleine lune immobile
Mais quelquefois je me souviens
Ceux qui nous ont lâché les chiens
Et jeté des pierres au visage
Ils n'ont rien empêché quand même
Puisque le seul métier qu'on aime
C'est la bohème et le voyage
Et quand la nuit va tomber
Sur la voie ferrée
On sera bien loin de la ville
On entendra que des notes
Et le bruit de nos bottes
Sous la pleine lune immobile
Et quand la nuit va tomber
Sur la voie ferrée
On sera bien loin de la ville
On entendra que des notes
Et le bruit de nos bottes
Sous la pleine lune immobile
Sous la pleine lune immobile

Aaaaahh, la bohème et le(s) voyage(s) ...

Justement puisque vous en parlez, lors du "chat" avec François, on a mis le doigt sur un truc qui nous botterait bien à lui et à moi (d'où le bruit de nos bottes hein, fatche de con !) ...
Moto 80 propose un mini-trip du 18 au 21 avril, "Jersey, Saint-Malo and Co" qu'il l'on appelé : le programme est téléchargeable (fichier PDF) sur le site du Club et, ma foi, il rassemble, aussi loin que je sois concerné, les deux qualités essentielles d'un voyage : court et dépaysant, court par la force des choses (ma "chose" y est pour quelque chose hein) et dépaysant parce que Jersey, ce n'est plus ... sur le continent !

14:42 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

11/01/2008

Interlulude ...

Je vous laisse apprécier cette blancheur de page ... et ce silence !
Tout est parfois dans le non-dit, non ??

Ah oui, juste un truc : aujourd'hui un client est passé au bureau pour déposer ses papelards et en discutant il m'a dit qu'il tenait deux blogs, un qui tête de lard traite de l'art, de la peinture en particulier et l'autre qui traite d'un peu tout et qu'il a titré "Je suis belge mais je me soigne".
Sceptique en général je suis, comme dirait IODA, relativement aux blogs qui traitent de tout et de rien à la fois et dont l'auteur "balance" des lieux commun sur tout ce qui ne va pas sur cette pauvre terre (et Dieu sait qu'il y a matière !) et/ou qui enfonce des portes ouvertes en surfant sur la vague des idées à la mode avec une mauvaise foi crasse et une volonté évidente de faire dans le "politiquement incorrect" ...
Mais là, non ! Enfin, presque pas !!
J'ai été agréablement surpris par le contenu ET la manière dont c'est rédigé, même si je n'ai évidemment pas tout lu, Lulu, je n'ai fait que quelques coups de sonde, Raymonde, en fonction des titres de certains messages qui m'intéressaient au premier chef, Jef !! Non, t'es pas tout seul ... Pffffffff !
Bon, je le crache le morceau ? Vous voulez lu air aile ? Ok, la VOICI
En plus, pour vous dire comme il est sympa, il a dit que si un jour on trainait par là (Belle-Ile-en Mer) il ne fallait pas hésiter à passer lui dire bonjour !
Comme ce n'est pas loin de Quiberon (hum, une heure de bateau quand même !) et que tous les potes me bassinent avec Quiberon depuis que je suis ... au biberon ;-) (je ne me souviens d'ailleurs pas comment c'est venu qu'on me bassine toujours avec Quiberon ... Allo, l'Equipe ? Quelqu'un peut-il me rafraichir la mémoire ??), je présume que je DOIS connaitre la route pour s'y rendre ...

PS : je m'étais promis de ne rien écrire ce soir, ça semblait bien parti (y a qu'à relire les 2 premières phrases pour s'en rendre compte) mais je suis décidément incorrigible !

23:26 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

10/01/2008

Interlude ...

chat musicalTiens, on n'a plus ça dans le paysage audiovisuel.
Dans le bon vieux temps, il fallait le temps aux machines de bobiner, débobiner, rebobiner les bandes magnétiques sans doute, ce qui prenait du temps et comme les bandes étaient fragiles, il y avait de la casse d'où les interludes ...
Et bien, pour faire durer le plaisir avant d'en finir avec ce compte-rendu à rallonge de notre "prem des prem's", voici un truc honteusement pompé du site de François où on voit un chat s'éclater sur une DL et dont "l'anglage" se rapporte à son pelage : (mettre le son SVP)
Petit intermède musical

Dans mon intarissable soif de savoir, j'ai été questionner Wikipédia pour m'informer de ce que signifiait CHILL OUT

Par ailleurs et nonobstant néanmoins, j'ai enfin croisé mon ami François sur WINDOWS MESSENGER et nous avons bavardé pendant près d'une heure et demi : entre autre chose il a bien entendu été question des projets de voyages pour 2008, cela afin de ne pas arriver les mains et la tête vides lors de la Crêpes-Party désormais traditionnelle ...

20:03 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

09/01/2008

La prem des prem's (deuxième !!)

20080106 LA GALETTE DES ROIS 001_640x480Une façon de rouler sans rouler c'est de "rouler dans sa tête" ... de sorte que ... hum ... les choses tournent plus rond !
Une manière de rouler dans sa tête c'est de pondre le compte-rendu d'une virée dominicale, un petit peu tous les jours de la semaine qui suit ... et de la semaine suivante vu qu'en général il se passe au moins 15 jours (parfois plus) entre deux sorties motardes !
Le problème, en agissant de la sorte, c'est que les souvenirs s'effilochent aussi rapidement que les kilomètres qui ont défilé ce jour là ;-)
229,1 km pour être précis, ce qui n'est pas mal pour un simple après midi d'hiver !
Bon, on a quitté Bernadette vers 13H47' et, comme prévu, Henri est passé devant pour nous guider jusqu'à Baileux. A la première intersection je me suis porté à la hauteur de la Tiger, j'ai dû pour cela me mettre sur la pointe des pieds, et j'ai signalé à Henri qu'il devait me rester du carburant pour +/- 100 bornes. On est monté sur la N40 jusque BEAUMONT et avant d'entamer le tronçon vers SILENRIEUX (toujours sur la N40), Henri s'est arrêté pour me permettre de ravitailler et d'avoir ainsi l'esprit tranquille pour la suite des festivités.
Deux réactions, celle de Didier qui grommèle que j'arrive en retard et qu'en plus je n'ai même pas été foutu de faire le plein, ajoutant en outre qu'il l'a fait pour un prix bien plus avantageux, et celle d'Henri, qui pour ne pas perdre de temps, commence à remplir mon réservoir alors que je n'étais pas encore revenu d'avoir tapé le n° de pompe et le code secret 1234 de la précieuse carte bancaire ...
On repart et on rejoint sans histoire SILENRIEUX. Un petit bout de N978 jusque CERFONTAINE et ensuite le morceau de choix, la N589 qui ondule de façon sensuelle et consensuelle aux yeux de tout motard jusqu'aux portes de LOMPRET.
Les routes encore humides ne nous ont pas permis d'y laisser de la gomme mais sans pour autant gâcher le plaisir !! On continue à viroler jusqu'au panneau "Abbaye de Scourmont" et RIEZES (comme dirait Chirac : sourièzes, vous êtes filmèzes - c'est d'ailleurs le "village de la bonne humeur") , et on emprunte la petite route qui fait un angle très aigu avec la N589 pour s'enfoncer dans la forêt et zigzaguer allègrement jusqu'à l'Etang de la Motte où nous faisons une première halte et les premières photos ... Tout en discutant, Didier, fouillait dans sa poche pour en sortir une pièce de monnaie et, réflex professionnel, je tendis directement la main, dans le creux de laquelle il posa les "2 pences" : je n'aurai pas fait le déplacement pour rien, c'est toujours ça de gagner et peut-être un signe pour ... un nouveau voyage par delà le Channel en 2008, qui sait ? C'est l'plombier !!

To be continued ...

23:52 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

08/01/2008

La prem des prem's de 2008 !!

20080106 LA GALETTE DES ROIS 009_640x480J'avais tout le temps pour arriver à l'heure chez Henri pour le départ de la virée puisque le rendez-vous était fixé à 13H30 !
J'aurais eu le temps de me lever, tranquille, peinard, alors que pourtant j'ai ouvert l'oeil, gauche, dès 6H00 ... J'ai tenu bon jusque +/- 8H00 et puis, exaspéré par les borborygmes de la belle au nez ronflant ;-) je me suis levé ... Faut vous dire, Monsieur, que j'avais étrangement grand FAIM
J'ai malgré tout commencé par nourrir la ménagerie en confectionnant l'habituel mélange de croquettes et de viande en boîte sinon j'aurais eu 10 yeux de chats m'implorant de leur lancer les restes de mon petit déjeuner ;-) or, je déteste ça ... donner les restes de mon petit déjeuner car en général je mange TOUT et si je ... donne ... c'est que je me prive ;-)) et ... je n'aime pas ça ... me priver !!
J'ai déjà oublié ce que j'ai foutu tout au long de cette matinée, sans doute ai-je glandé derrière le pc, puis je dois avoir lu l'un ou l'autre chapitre de HP VII, j'ai probablement mis à jour mon agenda professionnel, enfin, rien de bien particulier en somme si ce n'est un bon bain moussant et relaxant ainsi qu'un double shampoing, point.
Midi est vite arrivé, j'ai déjeuné seul et "en décalé" vu que la petite famille s'est levée bien plus tard que moi et qu'à cette heure là, les gazelles étaient encore aux courses.
Justement, alors que je m'apprêtais à ... me préparer, voilà t'y pas qu'elles arrivent et comme, hum, ma douce n'était pas très heureuse que je file ... en douce dans la mesure où elle aurait préféré que je l'accompagne chez ses parents, je me suis senti en devoir de les aider à remonter les sacs et à ranger les commissions, en bon garçon : la vie n'est que concessions, je vous le concède ! Et même par delà la vie finalement, puisqu'il faut en acquérir une pour réserver sa place au cimetière !!!
Et voilà, comme d'habitude, je suis parti à la bourre ! Je n'ai même pas pris le temps de faire le plein car ça m'aurait encore coûté du temps et, bien entendu, de l'argent ;-))

Malgré le retard, j'ai attendu que le moteur soit bien chaud (3 barrettes au manomètre), il faut respecter la mécanique pour qu'elle vous respecte, avant d'ouvrir en grand !!
Mais rien ne sert de courir comme le chante Philippe LAFONTAINE, il faut partir à point, un point c'est tout !
Evidemment je suis arrivé avec près d'un quart d'heure de retard au rendez-vous et quand j'ai sonné à la porte, j'ai juste eu le temps de saluer Bernadette et de me faire engueuler par Didier ;-))
Entre-temps, Henri avait téléphoné à la maison pour savoir si j'étais bien parti et, pour faire mousser l'affaire, s'étonna auprès de ma douce du fait que je n'étais pas encore arrivé, sous-entendant par là que j'avais dû m'arrêter en chemin pour ... je ne sais quelle raison !
J'ai préféré m'assurer et rassurer en envoyant un sms de confirmation de mon arrivée à ma Dulcinée.
Vu que les éphémérides ont l'esprit étroit en cette saison, il valait mieux faire notre virée directement et de profiter de la Galette des Rois au retour ...
Didier avait proposé le road-book qui devait nous mener à l'Etang de la Motte et au site de Blangy , connu pour sa cascade. Il demanda à Henri de nous piloter jusqu'à Baileux après quoi il prendrait les devants jusqu'à l'étang et c'est ce que nous fîmes ...

A suivre ...

23:24 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

06/01/2008

Melchior, Gaspard & Balthazar ...

Les rois magesNous n'étions que 3 pour la balade du jour et, comme c'était l'Epiphanie, j'ai directement fait le rapprochement avec les 3 rois mages ...
J'aurais dû trouver un autre titre si François avait été de la partie mais il a été retenu par le bras et par Christine chez sa mère-en-loi qui lui a tenu la jambe comme pratiquement tous les 1ers dimanches du mois ;-)))
Voilà pour planter le décor !
Pour faire joli et l'agrémenter (le décor pardi !) je vous invite à feuilleter le petit ALBUM que j'ai ramené de notre "prem des prem's" de l'année 2008 !!!

Un petit compte-rendu devrait suivre mais je tenais encore une fois à remercier mes amis de virée et Bernadette qui nous attendait, les bras ouverts, avec une excellente galette des rois, des pralines Côte d'Or et un aromatique café Jacqmotte ...
A bientôt !!!!!!!

21:44 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Dégradations et autres nids-de-poules ...

carla bruniJe vous donne en pâture un article relevé au hasard des infos du jour ...
Michel Daerden dérape!
(Agence Belga) La réputation du ministre wallon de l'Equipement Michel Daerden, reconnu comme un habile gestionnaire, risque d'être écornée par le rapport de la Cour des comptes, qui met en cause la gestion et l'entretien du réseau routier en Wallonie dont il a la charge, titre dimanche le quotidien La Dernière Heure.
"La cour a constaté que les moyens financiers alloués à la réparation du réseau sont insuffisants au regard des normes internationales. Le dispositif d'auscultation systématique du réseau visant à diagnostiquer l'état des tronçons routiers présente plusieurs faiblesses qui limitent fortement sa fiabilité", rapporte le quotidien. La Cour des comptes pointe également dans son rapport la réalisation des travaux "qui ne suit pas la programmation établie. Il y a une insuffisance chronique d'entretien du réseau routier qui conduit les directions territoriales à reporter des travaux planifiés et à entreprendre d'urgence des interventions non planifiées." La Cour des comptes note que le réseau routier wallon "est fort dégradé" et que "les crédits alloués pour l'entretien extraordinaire ne suffisent même pas à faire face à sa dégradation annuelle". La Cour des comptes pointe par ailleurs également du doigt la mauvaise récupération des montants dus par des tiers ayant causé des dommages au domaine routier de la Région wallonne. Ainsi, au 31 décembre 2006, les droits restants à recouvrer s'élevaient à 8,2 millions d'euros, mais il semblerait que de nombreux dossiers soient introuvables, mal gérés ou risquent d'être prescrits à bref délai. (CYA)

Y a-t-il, dans notre pays, un Ministère qui fonctionne +/- correctement ?
Déjà que tout un temps, il n'y avait ni pilote, ni co-pilote, ni passagers dans l'avion gouvernemental, tout le monde jouant ... "les filles de l'air" !
Ne devrions-nous pas, à l'instar de la France qui n'a rien inventé et qui vient de copier sur le modèle ... d'un pays nordique me semble-t-il, distribuer des bulletins à nos dirigeants politiques, faire auditer tous ces cabinets ministériels et demander des comptes via des organismes indépendants pour toutes les décisions et mesures prises en haut lieu ?
Car, je vous le demande Mesdames Messieurs, où va tout le fric qu'on nous pompe de façon éhontée ? Nous sommes probablement dans le "Top Ten" des pays où l'impôt est le plus lourd et, à côté de ça, rien ne tourne rond : la Police, la Justice, l'Enseignement, la Culture, les Transports, la Santé, l'Enfance ... Tout le monde se plaint à l'extérieur comme à l'intérieur des services, rien ne va plus Mesdames Messieurs, faites vos jeux !!
En attendant, c'est vrai que nos routes sont dans un état lamentable et que "c'est nous qu'en profite" comme on dit chez nous !!
Dans le même ordre d'idée et pour vous donner un autre exemple du mécanisme bien huilé de nos institutions : non loin de chez moi, en fait exactement à l'endroit où j'ai glissé chef, abimant tout le flanc de ma belle bleu, il y aurait un bête aménagement à faire pour sécuriser l'endroit, comme l'envers d'ailleurs. Et bien, GROS PROBLEME car d'un côté vous avez la Nationale 5 qui dépend de la PROVINCE et les avenues Notre-Dame de Grâce et des Templiers qui, elles, dépendent de la COMMUNE : voilà le genre de truc qui suffit à bloquer un dossier. C'est certainement simplifié comme topo mais en attendant, cet aménagement sera réalisé en 2035 sans doute ... sauf cas de force mineure bien entendu !
"Nous décidons de ne rien décider" pourrait être une autre devise de notre cher patriiiiiiiiie !
Ouille ouille, je sens qu'on va me dire : si ça te plait pas (on n'est même plus foutu de respecter la forme correcte de la négation, je vous le dis, en vérité, tout fout le camp Mesdames Messieurs) t'as qu'à retourner dans ta belle Italie !
Car là (BRUNI ?) aussi il y aurait à dire : cette remontée insidieuse (le mot est faible) du racisme reste préoccupante. Le soir du Réveillon, alors que nous sortions de temps en temps pour fumer une p***** de b***** de m**** de clope, on a entamé une discussion sur ce thème (je ne sais plus comment c'est venu notez) et un des plus virulents de la bande à clopo n'était autre qu'un italien de la "troisième génération", un gars de 30 ans qui tapait sur le dos de Vous-Imaginez-Qui ...
L'histoire de l'arroseur arrosé en quelque sorte ...
Désespérant !

09:39 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

04/01/2008

La mort dans l'âM ... auritanie !

Le Dakar, comme la guerre de Troie, n'aura pas lieu ...
Les récents évènements qui se sont produits en Mauritanie ont incité les organisateurs, un peu forcés par la "P"olitique et la raison d'Etat, à l'annulation pure et simple : il aurait été impossible d'éviter le pays et de repenser ainsi, en dernière minute, l'itinéraire alors qu'il était prévu que le célèbre rallye-raid le traverse pendant 8 jours ...
Dommage diront certains ...
Tant mieux diront d'autres ...

Ce qui est certain, c'est que pour les participants qui avaient préparé cette épreuve pendant de longs mois, la désillusion est totale ...
Ce qui est certain aussi, et là je reconnais que tout le monde n'appréciera pas la suite, c'est que cette crainte d'attentats aura pour effet d'au moins sauver l'une ou l'autre vie de l'un ou l'autre motard, car depuis quelques années cela devenait une habitude, non ??
Sage décision donc !
Dommage toutefois, je ne pourrai pas suivre et supporter activement l'ami "DOTTORI Alberto" qui, finalement, n'ira pas loin du tout, contrairement à ce que j'espérais ;-))

Pour en revenir à ma petite actualité, je dirai qu'il n'est pas totalement impossible que j'accompagne Henri et Didier (François n'ayant encore rien fait transparaître, mais s'agissant du 1er dimanche du mois il doit être pris ailleurs ...) pour une mini-virée dimanche, le temps sera semble-t-il froid mais sec : reste à voir au niveau du "planning familial" si cette sortie pourra s'intercaler dans les nombreuses ... hum ... inactivités prévues ;-)))
Voilà pour dimanche, et pour ce qui est de dimanche prochain, mon collègue m'a fait parvenir une invitation pour une marche ADEPS au départ de THUIN : là aussi j'ai hâte de remettre le pied ... dans les godasses, je n'ai plus qu'une dizaine de kilomètres à parcourir pour obtenir un nouveau pins et en profiter également pour tenter de perdre les 2 kilos qui se sont invités, à l'insu de mon plein gré, aux mêmes tables à gueuleton que je n'arrivais plus à quitter !

A l'heure des bilans j'ai trouvé intéressant de me pencher sur les dépenses occasionnées par la "belle bleue" durant l'année qui vient de s'écouler. Je n'ai trouvé que deux dépenses d'entretien : 438.99 € pour celui des 36000 kms (effectué le 10/05/2007 et à 37.140 exactement) et 73.50 € le 13/06/2007 pour le remplacement du pneu avant. Le prix semble particulièrement avantageux pour un pneu avant, je sais !
En fait, comme je n'avais pas avalé qu'on remplace le kit pignon-chaîne après à peine 12000 km, le concessionnaire m'a accordé un rab de 20% sur le kit qu'il a déduit du prix du pneu avant : encore merci à lui pour ce geste commercial qu'il n'était pas forcément obligé de consentir !
J'ai comme l'impression que j'ai également changé le pneu arrière cette année là, chez Alpha Moto en compagnie d'Henri, mais je ... suis en train de retourner mes extraits de compte pour vérifier ...
Un moment, s'il vous plaît ...
Et bien non, je ne trouve pas ! Mais vu que l'entretien des 30.000 a été réalisé le 17/08/2006 il est possible que le pneu arrière ait été changé cette année là ...
Reste à ajouter le coût de la cotisation au Club Moto 80 (30€), la taxe de circulation (+/- 46€) et l'assurance RC qui doit tourner autour de 25 € par mois, soit 300 € pour l'année.
On oublie le carburant, je n'ai pas envie de me pencher là-dessus, les vapeurs d'essence risquant de me ficher le tournis ;-)).
On oublie aussi les dépenses de voyages, celles-ci participant des ... hum ... coûts extraordinaires ne s'intégrant pas décemment à un calcul de prix de revient. Vous savez, c'est un peu comme le prix duLe panier de la ménagère "panier de la ménagère" qui sert de baromètre pour déterminer les indexations des salaires : on retire tous les produits qui augmentent et on y ajoute les produits qui ont tendance à baisser. C'est un peu caricatural mais je ne suis pas loin de la triste réalité et on ne me contredira pas si j'ajoute que la vie est une dure lutte !
2007 m'aura vu effectuer 3 voyages : la Normandie, l'Ecosse et les Alpes, vraiment pas de quoi se plaindre.
J'espère juste qu'en 2008, ma tendre moitié, qui est mon tout comme je vous l'ai déjà dit, daignera ENFIN poser son divin autant que rebondi postérieur sur la misérable selle de ma modeste motocyclette pour l'un ou l'autre voyage ou au moins pour l'une ou l'autre virée dominicale !

21:41 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

02/01/2008

C'est ça le message :

nouvel-an-fete-nouvel-an-15Bonne Année !!!

J'me disais aussi : tous ces gens qui ont littéralement pété un cââââp à minuit tapante l'autre soir ... se coiffant de chapeaux aussi pointus que ridicules ... se balançant des serpentins et des cotillons à la figure ... donnant des bigs bisous à tout ce qui bougeait ... : c'était le changement d'année !! J'aurais pourtant dû m'en douter !

En fait c'est à la lecture des commentaires au bas du message d'hier que j'ai enfin compris ! Les amis motards sont toujours là pour me remettre sur le droit chemin, droit chemin qui d'ailleurs est bien plus tortueux qu'on pourrait le croire et c'est tant mieux, croyez-moi !!
Je les remercie tout spécialement et très chaleureusement pour les 7 ans et demi de virées qu'ils m'ont autorisé à parcourir à leurs côtés (après que j'aie introduit mon CV et une lettre de motivation personnalisée à l'intention de chacun des membres du clubinet, accompagnée de la signature des parents, des enfants et de l'épouse, lettres échangées entre membres pour comparaison, le tout suivi par une assemblée générale extraordinaire qui statua sur mon sort après convocation par lettre recommandée et audition pendant plus de 4 heures, une lampe de 1000 watts plantée dans les yeux : après versement d'une somme pfffffffffffff kolossâââââle, car l'amitié ça n'a pas de prix n'est-ce pas, sur chacun de leurs comptes ultra secrets ouverts dans plusieurs purgatoires fiscaux ;-)), ils m'ont accueillis à bras ouverts, sans autres conditions, magnifique non ??)
C'était une longue parenthèse pour la petite histoire, celle qui commence par "Il était une fois ...", que vous connaissez tous.
Cela dit il me semble que je n'avais jamais abordé ma rocambolesque admission au sein de l'Equipe ;-))))

Bon, j'ai l'air d'un peu dénigrer ces fêtes de fin d'année par le côté artificiel du bonheur qu'elle sont sensées véhiculer (en 2 ou 4 roues voire en traîneau) mais, je dois à la Vérité avec un grand "V" de dire que, aussi bien la veillée de Noël, que le jour de Noël, ainsi que la St Sylvestre et le lendemain de la veille, ont été des moments très agréables, sans doute étais-je beaucoup plus relax vu que j'ai passé cette semaine à la maison, dans mes parenthèses charentaises, complètement décalé par rapport aux horaires habituels (je me suis rarement levé avant 10H00', un délice !!) en allant me coucher à peine plus tard que d'habitude (01H00'), toujours entouré des miens, femme, fille et fils, en prenant le temps de ... prendre un peu de recul pour discuter un peu plus sereinement des choses et d'autres de la vie ...
On devrait avoir une semaine de congé par mois, je dis !!
Et en ce qui concerne ces foutues "bonnes résolutions" me direz-vous : je ne sais pas ... C'est clair que j'en suis pavé, un peu comme l'Enfer ;-) et c'est l'intention qui compte n'est-il pas ??
Je ne vais pas les énumérer ici car quelqu'un m'a dit un jour : il ne faut pas faire des promesses qu'on est incapable de tenir ...

11:09 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

01/01/2008

Hum ...

godasseIl me semblait que j'avais un message à faire passer mais ... je n'arrive pas à me rappeler lequel ...

Sais pas ... sais plus !

Le lendemain de la veille sans doute ...

Cela me reviendra, c'est une chose sûre !

18:06 Écrit par Alberto | Commentaires (3)