08/01/2008

La prem des prem's de 2008 !!

20080106 LA GALETTE DES ROIS 009_640x480J'avais tout le temps pour arriver à l'heure chez Henri pour le départ de la virée puisque le rendez-vous était fixé à 13H30 !
J'aurais eu le temps de me lever, tranquille, peinard, alors que pourtant j'ai ouvert l'oeil, gauche, dès 6H00 ... J'ai tenu bon jusque +/- 8H00 et puis, exaspéré par les borborygmes de la belle au nez ronflant ;-) je me suis levé ... Faut vous dire, Monsieur, que j'avais étrangement grand FAIM
J'ai malgré tout commencé par nourrir la ménagerie en confectionnant l'habituel mélange de croquettes et de viande en boîte sinon j'aurais eu 10 yeux de chats m'implorant de leur lancer les restes de mon petit déjeuner ;-) or, je déteste ça ... donner les restes de mon petit déjeuner car en général je mange TOUT et si je ... donne ... c'est que je me prive ;-)) et ... je n'aime pas ça ... me priver !!
J'ai déjà oublié ce que j'ai foutu tout au long de cette matinée, sans doute ai-je glandé derrière le pc, puis je dois avoir lu l'un ou l'autre chapitre de HP VII, j'ai probablement mis à jour mon agenda professionnel, enfin, rien de bien particulier en somme si ce n'est un bon bain moussant et relaxant ainsi qu'un double shampoing, point.
Midi est vite arrivé, j'ai déjeuné seul et "en décalé" vu que la petite famille s'est levée bien plus tard que moi et qu'à cette heure là, les gazelles étaient encore aux courses.
Justement, alors que je m'apprêtais à ... me préparer, voilà t'y pas qu'elles arrivent et comme, hum, ma douce n'était pas très heureuse que je file ... en douce dans la mesure où elle aurait préféré que je l'accompagne chez ses parents, je me suis senti en devoir de les aider à remonter les sacs et à ranger les commissions, en bon garçon : la vie n'est que concessions, je vous le concède ! Et même par delà la vie finalement, puisqu'il faut en acquérir une pour réserver sa place au cimetière !!!
Et voilà, comme d'habitude, je suis parti à la bourre ! Je n'ai même pas pris le temps de faire le plein car ça m'aurait encore coûté du temps et, bien entendu, de l'argent ;-))

Malgré le retard, j'ai attendu que le moteur soit bien chaud (3 barrettes au manomètre), il faut respecter la mécanique pour qu'elle vous respecte, avant d'ouvrir en grand !!
Mais rien ne sert de courir comme le chante Philippe LAFONTAINE, il faut partir à point, un point c'est tout !
Evidemment je suis arrivé avec près d'un quart d'heure de retard au rendez-vous et quand j'ai sonné à la porte, j'ai juste eu le temps de saluer Bernadette et de me faire engueuler par Didier ;-))
Entre-temps, Henri avait téléphoné à la maison pour savoir si j'étais bien parti et, pour faire mousser l'affaire, s'étonna auprès de ma douce du fait que je n'étais pas encore arrivé, sous-entendant par là que j'avais dû m'arrêter en chemin pour ... je ne sais quelle raison !
J'ai préféré m'assurer et rassurer en envoyant un sms de confirmation de mon arrivée à ma Dulcinée.
Vu que les éphémérides ont l'esprit étroit en cette saison, il valait mieux faire notre virée directement et de profiter de la Galette des Rois au retour ...
Didier avait proposé le road-book qui devait nous mener à l'Etang de la Motte et au site de Blangy , connu pour sa cascade. Il demanda à Henri de nous piloter jusqu'à Baileux après quoi il prendrait les devants jusqu'à l'étang et c'est ce que nous fîmes ...

A suivre ...

23:24 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.