12/11/2007

Bip ... bip !!

bip bip_640x480De mauvais poil ces derniers jours et ces dernières nuits...
Facile, pas rasé depuis vendredi, ceci devant sans doute expliquer cela.
C'est pourquoi aujourd'hui, récupération du 11/11 + couverture par certif' médical pour éventuellement 8 jours, j'ai décidé de me reprendre en main ... et avec les 2 autres j'ai décollé les hideux sparadraps qui me balafraient la gueule, empoigné le rabot et la mousse et me suis rasé de près et de frais. Ajoutez-y un bon shampoing et j'ai retrouvé un semblant de visage humain plutôt que de mutant neandertalien !
N'empêche ...
J'ai un doute quant à la réussite de l'opération ...
Sans compter que, samedi, pendant que j'étais chez mes parents, nous avons reçu l'habituelle visite d'une infirmière qui vient s'occuper de ma sainte mère, infirmière qui dès qu'elle m'a vu, n'a pu cacher son amusement étonnement face à cette appendice tuyère dont on m'avait affublé. Il était clair, pour elle, que ça ressemblait plus à une "sonde urinaire" qu'à autre chose, et qu'on aurait pu faire "dans le beaucoup plus discret" !
Je m'en doutais évidemment !
Quant à l'opération, si elle a permis de faire un grand nettoyaccchhhhhhh au niveau du sinus, je crains que l'obstruction ne tienne pas ...
Et cette nuit, vers 4h00 du matin alors que ma douce se réveillait à cause d'une mauvaise faim et que j'ai failli la rejoindre dans la cuisine pour ... dévaliser le frigo mais que je me suis retenu parce que j'ai pensé au dicton "Qui dort dîne" et que du coup j'ai pris mes gargouillis en patience ;-) - j'ai commencé à gamberger sur des thèmes comme "LA COMPETENCE", "LA CONSCIENCE PROFESSIONNELLE" et "LE DEVOIR DE RESULTAT" ... Vachement plaisant de déraper sur de tels sujets à 4H00 du mat' croyez-moi !
Et ouais, le vieil aigri refait surface ...
Pour peu qu'il soit contrarié ...
Non mais ... c'est vrai quoi ! Ces mots-là ne signifient plus grand chose de nos jours, non ?
C'est un lieu commun de dire que "dans le public", sous-entendu "chez les fonctionnaires", ils n'ont jamais eu cours et, c'est probablement injuste pour la plupart d'entre eux ... Hum, je ne voudrais pas me mettre près de 800.000 agents de l'état (dont quelques policiers et contrôleurs fiscaux) sur le dos, n'est-ce pas ! Aigri mais pas (encore totalement) sénile !
Mais, avec les années qui passent, j'ai l'impression que cette mentalité qu'on leur prête abusivement (hum, hum !) fait tache d'huile et gagne du terrain dans le SECTEUR PRIVE ...
Difficile d'encore entrer en contact ou d'obtenir des renseignements le vendredi après-midi par exemple, que ça soit dans les banques ou d'autres institutions sensées être au service du citoyen ...
Difficile également de ne pas tomber sur un répondeur numérique qui essaye à tout prix de filtrer votre appel en énumérant toute une série de raisons pour lesquelles vous êtes susceptible d'avoir osé le déranger, raison qui n'est jamais la bonne d'ailleurs ... sans compter que, dans notre petit royaume, le robot têtu est parfait bilingue, doublant ainsi le plaisir de l'attente, tout ça pour aboutir à un morceau de musique classique et ... un bip bip bip rapide qui signale que la communication a été coupée !

A suivre ... j'y viens j'y viens !

14:49 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

Commentaires

Y'a un manque évident C'est évident - et je sais de quoi je parle car j'en souffre aussi en ce moment - et il faut y remédier rapidement !

C'est grave, docteur ?

Ca dépend... Ca pourrait le devenir si on ne prend pas des mesures immédiates.

Dites-moi docteur, que dois-je faire ?

Vous prenez votre moto et vous partez à l'aventure. Et si vous n'avez pas le temps ou que le temps ne s'y prête pas, faites au moins un tour du bloc.

Ah merci docteur ! Vous pouvez me faire une prescription ? C'est pas pour ma mutuelle, c'est pour ma femme...

Écrit par : Francois | 12/11/2007

Les commentaires sont fermés.