12/11/2007

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip !

dumboPour couper court à cette digression barbante, bien que je sois rasé de près ;-), je pourrais dire que François à mille et une x raison dans son commentaire au bas du texte de ce matin et ... en rester là !
C'est vrai que "l'état de manque", quel qu'il soit d'ailleurs, n'est pas bon conseiller au point qu'il arrive à occulter tout le reste ou qu'il fait en sorte qu'on ne voit plus grand chose de positif dans tout ce "reste" justement ...
Evidemment si on pose comme postulat que ce manque c'est LA MOTO ET SA PRATIQUE AVEC LES POTOS, ça la fout mal pour le reste en question c'est-à-dire la femme, les enfants, la famille en général, le boulot, les collègues qui vont avec, la vie quoi, la routine quoi quoi !!
Purée, mais ... où je vais là !!
Docteur ? C'est grave ??
Heureusement, dans ce cas précis, le remède est simple !
Va falloir se bouger les fesses et prévoir une sortie fissa !!

Mais vu que je suis têtu comme un âne bâté, je voudrais quand même aller au bout du bout de mes élucubrations matinales !
Je me posais la question de la responsabilité des actes médicaux ...
Un comptable qui se goure, ça ne fait qu'un peu plus d'impôt à payer ...
Un facteur qui glisse votre courrier chez le voisin, ça n'emmerde que le voisin qui, s'il est diligent, glissera à son tour l'enveloppe dans votre boîte aux lettres le jour même ...
Un flic qui oublie de brancher le radar de sa caisse banalisée, ça ne fera ... que des heureux !
Mais un anesthésiste, un chirurgien, qui vous plante une seringue ou un scalpel et ... qui se plante ?? C'est une question de vie ou de mort !
(D'où le titre du jour, un ECG plat !!!)
Et je reviens avec mes "COMPETENCE" et "DEVOIR DE RESULTAT" car, ce n'est un secret pour personne, tout le monde le dit d'ailleurs, on n'apprend plus rien à l'école, ou si peu ou si mal ... Je n'ai pas fait l'unif (vous vous en seriez doutés n'est-ce pas ?) mais je suppose qu'à ce niveau là aussi, la qualité de la chose enseignée se perd et le niveau baisse ... A côté de ça, les technologies, elles, évoluent à la vitesse grand V et elles n'entrent généralement dans le cadre de l'enseignement qu'avec des années lumières de retard ... De là à considérer que les spécialistes en tous genres qui sortent de nos universités ... ont encore tout à apprendre, il n'y a qu'un pas ... voire qu'un trépas !
Alors si ces spécialistes ont une seringue dans une main, un scalpel dans l'autre et nos vies dans la troisième, il y a de quoi attraper la chair de poule, hein ma poule ??
Ajoutez à cela l'appât du gain, l'égocentrisme des générations montantes et le "tout aux loisirs" et croyez-moi, on a du souci à se faire ...

Bon, là-dessus on va tâcher de dormir malgré tout sur ses deux oreilles : hum, à moins de s'appeler DUMBO je ne vois pas comment y parvenir !!

23:15 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.