02/11/2007

Librai ...

SUZUKI crosscageBesoin de lecture pour meubler ces longues soirées d'automne, d'autant plus longues qu'elles débutent une heure plus tôt depuis le changement d'heure ...
J'suis donc passé en librairie après le boulot, exceptionnellement bouclé à 13h30' aujourd'hui, et je me suis fendu de 13 € :
- 10 pour le MOTO REVUE "Hors-Série 244 pages", le guide d'achat le plus complet du marché, ce n'est pas moi qui le dit, c'est la couverture, toutes les motos du monde - et par delà ;-) - 500 modèles 2008. A la réflexion, je me demande pourquoi j'achète ce "truc", les prix sont les prix français, toutes les machines un peu sportives ont mystérieusement la même puissance (je doute que les motards français apprécient ce trait d'humour typiquement belge) et les spécifications techniques sont accompagnées d'un commentaire d'à peine 5 ou 6 lignes au maximum sur une demi largeur de page, l'autre moitié étant consacrée à la photo, alors que 3 modèles sont présentés par page. C'est clair ça ?
Un exemple pour clarifier ?
Un exemple au hasard ??
No problemo !
Alors, WAZAAAAAAAARD ......
J'ouvre et je tombe sur ...
Tiens, le hasard fait bien les choses ! Faut que je joue au lotto (loto en France) car je suis tombé pile poil sur le com' sur la DL V-STROM SUZUKI 650 (dans le désordre !), le voici, le voilà :
Lancée en 2003, la DL 650 V-Strom reprend le twin vitaminé du roadster SV650. Au passage, la mécanique a perdu 5 chevaux, mais en conserve suffisamment pour offrir à cette petite V-Strom un caractère sympathique. Comme sa grande soeur, la moto repose sur une partie cycle dont la rigueur permet sans réserve des allures dynamiques sur route sinueuse. Depuis 2007, une version enrichie du freinage ABS est proposée contre 7999 €.
Au suivant, circulez !
Alors ? Un peu court, non ?
L'inconvénient de tous les "catalogues" qui se veulent exhaustifs : un minimum d'infos sur un maximum de produits. Cela dit, hum, je l'achète chaque année ;-)))
J'estime que c'est un "Hors Série" à posséder absolument et si un jour ma moitié me demandait de faire de la place dans les armoires encombrées par les centaines de revues MOTO accumulées depuis 7 ou 8 ans, il est sûr que je garderais en priorité ce genre de "Hors Série" justement !
C'est un peu ce que j'ai fait avec les revues AUTOMOBILES (ouais, beurk, je sais !) quand ... je suis passé à autre chose ;-)
Je n'ai gardé que les revues qui récapitulaient les essais effectués pendant l'année ...
Et ceci m'amène tout naturellement (ouais, bon ...) à la suite.
Souvenez-vous j'ai claqué 13 € en librai, 10 pour le MOTO REVUE et les 3 autres pour le dernier "MoniBeurk de l'Automobeurk" ?
Pourquoi l'acheter dès lors que "beurk" ??
Bof ...
Que soit ...
Reste qu'à peine avais-je ouvert le magazine, que je tombai (?) sur un édito assez intéressant, même s'il ne nous apprend rien A NOUS MOTARDS INVERTEBRES, rédigé par un certain Xavier DAFFE qui, à plus de 40 ans, (vieux motard que jamais, ouah elle est bonne celle-là krr krr) découvre les vertus du deux-roues motorisé, en un mot, la motocyclette !!
Je l'ai tapé en "Word" rien que pour vous bande de veinards et je le copie/colle ci-dessous, petits canailloux, il l'a titré "Courtoisie ?" :
Bon, ça y est, j’ai craqué ! La quarantaine passée, on se rassure en se disant qu’on n’a plus l’insouciance de ses 18 ans, qu’on est plus adulte, mois « chaud » sur la route, plus responsable aussi … Les dangers inhérents à la circulation n’ont certes pas disparu, mais la maturité aidant ainsi que l’expérience construite sur la base des erreurs passées, on se sent mieux armé pour les prévenir autant que faire se peut. Bref, tout ça pour dire qu’effectivement, j’ai craqué. J’ai acheté un deux-roues. Pas par vraie passion, mais plutôt pour diverses raisons, bonnes ou mauvaises. Un deux-roues … motorisé, quand même ! Une moto, quoi ! Une moto avec laquelle j’effectue de temps à autre le trajet d’une soixantaine de kilomètres entre mon domicile et mon lieu de travail. Une moto qui, je m’en aperçois maintenant, me fait gagner pas mal de temps en me permettant de remonter les files sur l’autoroute et à jouer – prudemment – à saute-bouchons. Si je vous parle de tout ça, c’est pour dire que, bien sûr, à moto, le fait de se sentir vulnérable dicte une prudence de tous les instants et le caractère délabré du réseau routier saute aux yeux avec encore plus d’acuité. Le MET (le Ministère de l’Equipement et des Transports) a d’ailleurs été condamné récemment pour l’accident ayant coûté la vie à deux motards suite à un défaut d’entretien d’une route. Mais c’est aussi pour signaler un fait que j’avais déjà pu noter auparavant comme automobiliste, sans toutefois me rendre compte de sa réelle portée. En réalité, en tant que motard occasionnel, voire « d’occasion » à mon âge … je suis – agréablement – surpris par la courtoisie manifestée par la plupart des automobilistes, qui n’hésitent pas à s’écarter légèrement lorsqu’ils aperçoivent une moto en train de remonter les files. La rancœur et la jalousie d’un « caisseux » à l’arrêt dans les files envers un motard, par définition plus mobile, semble en effet en perte de vitesse. Ça n’a l’air de rien, mais ces quelques centimètres de gagnés font toute la différence en matière de fluidité et donc de sécurité. Bien sûr, il reste des distraits, qui changent de bande sans prévenir, si possible téléphone en main, voire un journal ouvert sur le volant (ne riez pas …). Mais d’une manière générale, je voulais saluer cet élan embryonnaire de courtoisie et de respect, récompensé d’un petit geste de la main. Allez, tout espoir n’est pas perdu …

Alors ? Je vous l'avais dit, rien de bien transcendant là-dedans, n'empêche, cet article a le mérite d'aider à donner au caisseux lambda une image positive des motards et ... heu ... quand c'est positif ... heu ... c'est un plus, voilà voilà !

A part ça, cela sent vraiment la fin de saison : aujourd'hui PM j'ai tondu pour la dernière fois cette année et j'ai remisé table, chaises et transat' et hier, bonjour la chronologie !, ma douce n'a pas dû beaucoup insister pour que je mette des bûches dans le feu ouvert ...
photo 006_640x480Nous nous sommes calés tout les deux dans le sofa, un bon bouquin à la main, et avons profité du crépitement du bois et de la douce chaleur qu'il dégageait en se consumant.
Et pendant ce temps-là, mon ami Henri profite d'un été indien dans le fin fond de la France pour jouer dans le sable avec sa petite-fille Manon !!
Bonjour à toutes et tous là bas !!!!!!

PS : le Tokyo Motor Show est ouvert depuis le 28/10 et fermera ses portes le 11/11. La photo est un proto présenté par SUZUKI : vous avez remarqué le "monobras" à l'avant ?!?!

21:48 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.