17/10/2007

L'Abbaye du Dragon et la Caverne de Vauclair ...

A moins que ça ne soit le contraire ...
Vous rectifierez par vous même !
On arrive enfin à l'Abbaye et avant de visiter le site, on cherche un endroit pour pique-niquer.
Didier était sur le point de déloger une famille qui squattait un banc au soleil lorsqu'il aperçut un autre banc, quelques dizaines de mètres plus loin, tout aussi bien exposé : c'est là que nous avons déballé nos victuailles.
20071014 ABBAYE DE VAUCLAIR 008_640x480J'avais pris 3 tartines (jambon cuit, jambon de parme et salade de poulet mayonnaise), une pomme et une canette d'Ice Tea light : il n'en fallait pas plus pour faire remonter l'estomac à la place qui lui a été allouée par le Créateur ;-) alors qu'il était tombé dans les talons après plus de cent cinquante kilomètres à dos de moto, le fait des "good vibrations" sans doute ...

On a parlé des absents, qui ont toujours tort, et notamment de Jacques & Solange, qui sont bien revenus de Grèce où ils ont séjourné 2 semaines. Pour rappel, ils sont descendus en 3 jours (et en moto bien entendu) alors que le retour était prévu en 2 étapes, la dernière de 900 km !!!
Apparemment cela s'est bien passé, Solange, a très bien supporté le rôle de ... "sac de sable". Alors qu'en Normandie elle avait renoncé et terminé le voyage dans la 206 avec Gabrielle et Josée, là elle a tenu bon. Il paraît toutefois qu'ils n'ont pas roulé tous les jours, notamment une fois à Athènes où ils sont restés 3 jours afin de faire le tour exhaustif de toutes les richesses historiques que la ville recèle.
Je suppose qu'un compte-rendu succinct comme seul Moto 80 en a le secret est paru dans un de leur numéro, à moins qu'il y ait quelques images sur le site du Club ...

On a aussi parlé de François et d'Henri mais ... ils n'avaient qu'à être là pour entendre ce qu'on avait à dire à leur sujet ;-)) au lieu de, respectivement, marcher dans les bois avec Christine ou faire de la draisienne avec Bernadette !
Leurs oreilles ont dû siffler.

Tiens à ce propos, j'ai fait visiter mes "portugaises" par un ORL qui m'avait été recommandé par mon paternel.
Il n'a rien trouvé, ni sable, ni bouchon, ni cerveau entre les 2 pavillons ;-).
Quant à l'acouphène dont je suis victime, (un sifflement permanent qui a poussé plus d'un quidam au suicide - j'ai lu ça quelque part sur internet - charmant !) il m'a prescrit du "bio zinc" à prendre pendant 25 jours à raison de 2 pilules quotidiennes après quoi, si l'Airbus 380 continue de survoler la zone, il faudra faire appel aux services de Bert ANCIAUX très apprécié chez nous pour son plan de dispersion des vols de nuit et de jour au départ de l'aéroport de Bruxelles-National.
Et tiens, puisqu'on parle de "bobos" il faut que je vous confie que mon ami Didier "S" m'a entretenu, pendant pratiquement toute la visite du site de Vauclair, de son problème d'yeux.
Quoi de plus normal que de parler de problème d'yeux dans une abbaye me direz-vous au même titre que j'aurais pu lui parler de mes problèmes de foie, ma foi !
C'est là qu'on se rend compte qu'on vieilli : on se raconte ses douleurs, les médocs qu'on prend et qui commencent doucement à envahir la table pour qu'on n'oublie pas de les prendre avant ou après avoir mangé ;-))
Lui, c'est du syndrome de Jaffé dont il serait atteint à un oeil. Le syndrome de Jaffé ? "un remaniement rétinien maculaire caractérisé par la présence de plis et de déformations vasculaires. Il peut entraîner une baisse de l'acuité visuelle" ... Bah, tant que ça ne touche pas à l'acuité sexuelle, on ne va pas se plaindre et on continuera de baiser à l'oeil ;-)))
Oufti, désolé, je retire ce que j'ai écrit !
Rien de grave à priori, n'est-ce pas Didier ?, il faut juste laisser un peu de temps au temps tout en surveillant l'évolution, quitte à pratiquer une intervention le moment venu.

Bon, on termine la visite par le jardin de plantes médicinales, et au moment de rejoindre nos motos, nous avons eu l'agréable surprise d'en voir d'autres, parquées au même endroit, plus rutilantes les unes que les autres : des Triumph pour l'essentiel (dont une bestiale SPEED TRIPLE "customisée" au niveau du dosseret de selle et des rétros notamment ainsi que des BONNEVILLE relookées sobrement et magnifiquement à la fois) ainsi qu'une HONDA CB 750 Four en parfait état
20071014 ABBAYE DE VAUCLAIR 026_640x480Quand on voit les splendides chromes de cette machine, on regrette un peu que les motocyclettes ;-) d'aujourd'hui soit "tout en plastique" ...
Paf, et encore un coup de vieux !!

La suite : Henri indique sur son road-book "Circuit local avec points de vue". On n'a pas fait le circuit, on a juste été jusqu'au site de "L'ailette" (terrain de golf, parc nautique, etc ...), on est repassé devant l'Abbaye et on a fait un rapide arrêt, le temps de prendre 3 ou 4 photos, au Musée de la "Caverne du Dragon". Nous avons également eu une petite pensée pour l'arrière grand-père de François, Emile Charles qui a combattu les Allemands sur cette crête ...

Didier "S" m'a confié qu'il n'appréciait pas particulièrement ces routes. C'est vrai qu'elles sont souvent étroites et bosselées mais en compensation, la plaine étant très peu boisée, on peut parfaitement voir leur tracé et dès lors préparer les meilleures trajectoires pour se jeter dedans à corps perdu ;-). C'est ainsi que parfois, je me laissais décramponner pour ... mieux attaquer ensuite. Reste qu'il valait mieux éviter tout optimisme car, jusqu'à preuve du contraire, la vitesse n'aplanit que partiellement les bosses et ... hum ... la DL s'est dandinée une ou deux fois sur ses amortos en ... euh ... modifiant légèrement la trajectoire ...

Les routes du retour étaient plus roulantes : les D925, 926, 985, 978 et la N 51 nous voyaient traverser Beaurieux, Pontavert, Neufchâtel-s-Aisne, Brienne-s-Aisne, Signy l'Abbaye, Rouvroys-s-Audry et Rocroi. Sur la N51, Didier ralentit subitement et j'en fus le premier (et le seul vu que nous n'étions que 2) étonné. Je me portai à sa hauteur et il me fit comprendre :
- que suite à un appel de phares d'un automobiliste, il soupçonnait qu'un "comité d'accueil en bleu de travail" soit installé, prêt à nous prendre en photo-souvenir;
- que nous allions nous arrêter pour boire un coup (un pouce tendu agité devant la bouche en étant un signe imparable).

Arrivés sur la place de Rocroi, on a béquillé nos brêles en face d'un bistrot. Didier s'est empressé de nous réserver une table au soleil (d'autres consommateurs semblant se diriger au même endroit) pendant que je sortais le Canon pour prendre les dernières photos.
On a bavardé de 16H40 à 18H30 avant de reprendre la route chacun de son côté comme je l'ai déjà raconté. Il s'est arrêté à Couvin pour faire le plein et nettoyer sa visière et il est arrivé à la maison à 20H12' alors que je suis arrivé chez moi à 19h27'69" en finissant sur une N5 épouvantable de trafic.
Malgré cette heure tardive, l'accueil fut presque "tiède" ;-)))
Etonnant, non ?!?
Pour me faire un peu pardonner, j'ai préparé le souper (le dîner quoi !) : des croque-monsieur "à la chaîne" et pour tout le monde (une quinzaine tout de même, hein !)

J'espère juste que lors de notre prochaine virée, on sera tous réunis !!!

19:50 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Commentaires

petites routes Alberto, ces petites routes bosselées sont en fait idéales pour la Tiger qui est nettement mieux suspendue qu'un DL ou qu'une TDM ! Pour le reste vous avez ratés la visite de la caverne du Dragon, dommage ! Enfin cela nous donnera l'occasion d'y retourner.
Amicalement

Écrit par : Obelix | 18/10/2007

petites routes Je trouve que ces routes sont beaucoup moins gaies que les routes viroleuses le long des rivières (Semois, Ourthe)ou que la route Baileux-France, ou Couvin-Rocroi . Les bosses ne sont pas un problème. On voit très loin, mais c'est presque toujours tout droit et on doit se retenir pour ne pas dépasser le 130 (heureusement les bosses aident). D'ailleurs à part vers Vauclair, elles ne sont pas bordées de vert par Michelin.
rem: il y avait un comité d'accueil à Rocroi qui avait d'ailleurs arrêté des Belges;

Écrit par : didier s | 18/10/2007

Les commentaires sont fermés.