08/08/2007

La Savoie, pays d'Abondance ...

ALPES 2007 031_640x480

4 journées sur place avec les 3 premiers road-books confectionnés par Jacques et mis en musique par François.  Jacques, qui ne manque pas de caractère, utilise un dérouleur fixé au guidon de sa prestigieuse 1200 GS et a besoin d'une police dont la taille dépasse l'entendement.  Si on avait laissé les r-b tels quels nous aurions eu besoin d'une demi douzaine de pages par jour avec arrêt forcé tous les 10 km pour les tourner ;-)))  C'est pourquoi François L'Ingénieux a eu l'excellente idée de les remettre au format "normal", arrivant ainsi à faire tenir chacun des itinéraires sur une page A4 ...

Le premier, intitulé "Abondance" en référence à un fromage savoyard à l'appellation d'origine contrôlée depuis 1990, comportait 371 kilomètres et autant de cols ... Hum, j'exagère un peu car en réalité au menu il y avait le col des Aravis et  le col de la Colombière, plus loin celui de Joux Plane en guise de mises en bouche et ensuite ceux du Corbier, de la Forclaz et des Montets comme plats de résistance ... 

Nous sommes montés sur la N90 direction Albertville et après quelques kilomètres nous avons croisé une RENAULT 21 qui gisait, le moteur en feu, sur la voie des urgences, dégageant des hautes flammes et une épaisse fumée noire ...
Nous nous sommes arrêtés en ville, le temps pour Didier d'acheter une bombe de graisse chez un concessionnaire SUZUKI. Petit détail en passant : du fait qu'il a payé au moyen d'une carte bancaire, le garagiste a dû lui sortir une facture. Rien de tel chez nous, où il suffit, dans ce cas, d'ajouter la recette dans les "ventes comptoir" !
Didier a graissé la chaine de la TDM, assisté par Henri et Jacques, l'un pour incliner la moto (pas de béquille centrale) et l'autre pour faire tourner la roue, pendant que Didier, à plat ventre, badigeonnait parcimonieusement les maillons.
La N212 nous mena jusque FLUMET, la D909 jusque ST JEAN DE SIXT via LA CLUZAZ, ensuite la D4, LE GRAND-BORNAND et CLUSES par le col de la Colombière, puis la D902 jusque TANINGES, la D907 et SAMOENS jusqu'au pied du SIXT FER A CHEVAL et son cirque ...

Après une descente d'anthologie ;-) du col de la Colombière, arrivés à un rond-point, alors que nous attendions depuis ... trop longtemps sans doute, Jacques et François qui était sagement resté derrière lui, me sentant pousser des ailes, j'ai entrepris seul de prendre la direction de TANINGES.
Quelle ne fut pas ma surprise, en arrivant au pied du "cirque" de voir François et Jacques qui s'étaient installés à la terrasse d'un bistrot au bord d'une rivière sauvage comme on en voit souvent dans les contrées montagneuses. Eux-mêmes furent aussi surpris de me voir arriver seul ...
Apparemment nous avions choisi des routes différentes, la leur étant la plus courte ... mais pas forcément la meilleure, contrairement aux blagues ;-)))
Henri et Didier sont arrivés une dizaine de minutes plus tard et la charmante patronne du bistrot nous a autorisés à déballer notre pique-nique, acheté à FLUMET ou ailleurs, je ne m'en souviens plus, quelques heures plus tôt ...
Pour la peine (?) j'ai offert les deux tournées, m'allégeant ainsi de quelque 17 € !!

Nous avions parcouru 130 bornes, il en restait 241 à abattre ...
Le cirque était fermé, pas de représentation pour cause d'affaissement, nous sommes donc revenus sur SAMOENS et avons pris à droite vers le Col de Joux Plane, puis MORZINE, LE BIOT, le Col du Corbier, ABONDANCE où Jacques tint à s'en payer une belle tranche, puis la frontière SUISSE où nous fîmes les pleins d'essence. Je serais bien en peine de vous dire si le précieux liquide était meilleur marché de ce côté-là de la frontière, je me souviens juste avoir acheté des cigarettes à 3,96 € le paquet de 20 (bien moins cher qu'en Ecosse indeed !).
ALPES 2007 039_640x480Ensuite ce furent MONTHEY, MARTIGNY, le Col de la Forclaz, le retour en douce France, cher pays de votre enfance chers voisins d'outre Quievrain, puis CHAMONIX et ST GERVAIS où Jacques prit un raccourci que François, englué dans le trafic, ne nous vit pas prendre, ce qui nous obligea à l'attendre, chacun son tour n'est-ce pas, à LES CONTAMINES .
Enfin, MEGEVE, UGINE, ALBERTVILLE et N-D DE BRIANCON où nous arrivons à plus de 20 heures ...
Douche, bière au bar (offerte comme chaque soir par le patron - il ne s'agit plus de la "Bâton de Feu" mais on n'y perd pas au change), passage à table pour une assiette de charcuteries, une côte de porc (mmmhhh ... une côte de porc comme l'aime OMER SIMPSON) garnie de légumes et un tranche de flan caramel.
Chacun paiera son pichet de vin quotidien cette fois, sauf François qui marche à l'eau (et pas marsh mallow !) aux repas et à la bière en apéritif.

Une marche digestive plus tard, je me retrouvais seul dans ma chambre à étudier le road-book du lendemain que nous attendions tous avec plus ou moins d'appréhension car il était question de faire de la piste, entendez par là des chemins non asphaltés ...
Tout un programme ... à suivre !!

13:00 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Commentaires

flumet...j'y suis allé skier dans ma jeunesse....

Écrit par : bernard | 11/08/2007

Tombe la neige, tu ne viendras pas ce soir ... Tiens tiens, un revenant !
Moi c'est à LA CLUSAZ que j'ai skié pour la seule et unique fois de ma vie. C'était en 1985, on a été avec le beauf et les belles-soeurs (4 couples), on a squatté un chalet, on a loué le matos et on a dévalé les pistes du matin au soir. J'ai pris des gamelles, mais des gamelles que j'te raconte même pas ! Cela a duré 3 jours que j'ai passé sur le dos plutôt que sur les skis ! Mais après cet écolage douloureux dont j'ai gardé quelques bleus ;-) j'te raconte pas non plus le pied que ça a été !! Géniaaaaaaal quoi ! Ce furent probablement mes plus belles vacances ... avant que je ne découvre la moto bien entendu ;-))) Avant d'être complètement rouillé sur pattes j'aimerais bien me payer des vacances aux sports d'hiver !!

Écrit par : Alberto TOMBA | 12/08/2007

Les commentaires sont fermés.