15/07/2007

Sachsenring

Rossi au SachsenringAlors ce dimanche ?
J'espère que vous avez profité du beau temps pour vous éclater, en toute sécurité, sur les routes !
Personnellement c'est ce que j'ai fait entre 11 et 13 heures, sans chercher de midi à quatorze heures ... mais ... avec les bottines de marche et flanqué de ma tendre compagne.
Nous avons arpenté la campagne à partir de Franière, non loin de Floreffe : un parcours varié, boisé, ombragé et vallonné à souhait.
A l'arrivée quelle ne fut pas ma surprise d'entendre crié mon doux prénom ;-). Tiens, me disais-je, sans doute une fan, dingue de mon blog qui m'a reconnu ... En fait c'était Christine, la compagne de François, compagnon de route devant l'Eternel, qui avec lui, revenait, au même moment, après 20 km de parcours tout aussi, je dirais même plus, doublement varié, boisé, ombragé et vallonné à souhait, alors que nous nous étions contentés d'en faire la moitié : étonnante coïncidence, non ?
Nous avons bavardé quelque peu dans la cour de l'école et nous avions bien envie de prendre un pot ensemble mais nous avions promis à notre fille que nous rentrions vers 13H30' pour lui permettre de planifier le repas de ... midi ! Nous nous sommes promis de nous concerter la prochaine fois pour marcher de concert ...

D'excellentes tomates/crevettes accompagnées de pommes de terre rissolées et d'une salade bariolée nous attendaient pour nous récompenser de nos efforts !
Evidemment, j'ai égoïstement faussé compagnie à la maisonnée pour assister au Moto GP du Sachsenring !
J'en suis sorti un peu déçu : est-ce la chute prématurée du "Dottore" au sixième tour, ou bien l'avantage déterminant qu'a très rapidement pris Dani PEDROSA sur tous ses adversaires, ou un manque de verve de la part des commentateurs ;-) (Notez ici qu'il n'est pas dans mes habitudes de critiquer, chacun faisant comme il peut ou comme il lui plaît, mais Mr "Pothrat" qui assiste notre Didier aux commentaires n'a pas la dynamique qu'on pourrait espérer. Par exemple dans son commentaire il a dit deux fois que PEDROSA roulait devant comme un "métronaume", je l'écris ainsi parce que c'est ainsi qu'il l'a prononcé les 2x : il aurait au moins pu dire qu'il roulait comme un ... METRO GNOME, non ? Enfin, un détail sans doute ... Où est passée la charmante demoiselle qui secondait parfois Mr DE RADIGUES et qui prononçait "Valentino" comme nulle autre pareille, mmmhhh ?), quoi qu'il en soit, ce ne fut pas le meilleur grand prix auquel j'ai assisté ! Néanmoins, la bagarre pour les places d'honneur a réussi à sauver la fin de course lorsque STONER s'est fait +/- "déposer" par CAPIROSSI, HAYDEN et EDWARDS et que MELANDRI et HOPKINS fondaient sur lui ! Course en demi-teinte des "Suzuki boys" qui, semble-t-il sont tous deux en partance pour d'autres teams : bizarre, bizarre ... Euh, si les pontes de chez Suzuki ont besoin d'un pilote qu'ils sachent que je puis me disponibiliser quelques week-ends d'ici la fin de la saison, uh uh !!

Après ça j'ai chouchouté la DL : je l'ai sortie du garage et j'en ai fait plusieurs fois le tour, avec le tuyau d'arrosage, l'éponge et l'eau savonnée, la "récurette" et l'essence pour enlever un maximum de graisse sur la jante, le bras oscillant et le protège-chaîne, graisse qui a pris un malin plaisir, un peu comme le principe des vases communicants, à se déplacer de là où elle était vers un autre bras, le mien en l'occurrence, et la main, et le pantalon et la chemise ...
Enfin, le résultat est là : une DL "nearly new" prête à en découdre avec le bitume sitôt que son pilote lui demandera !
Reste à ce dernier à se jeter dans un bon bain bien mérité ce qu'il s'apprête à faire là tout de suite !
Bonne semaine, et oui, le week-end c'est déjà du passé, il faut être d'attaque pour mériter sa paie, car le boulot, ça paie !

22:53 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.