27/06/2007

ATTENTION ! ON ROULE A GAUCHE !!!

bêêêk pas peurEcosse nous voilà, Ecosse nous voilà ... Voilà qui justement ou plutôt injustement est vite dit car, comme chacun sait, NEWCASTLE, ce n'est pas encore l'Ecosse, loin s'en faut d'ailleurs et sa frontière est annoncée, si on se réfère à la page 4, alinéa 6, Versys 7, Psaume 8 du road-book selon St Luc, en décrivant une diagonale qui passe par Jedburgh, à 87 kilomètres ...
A propos du road-book, il faut savoir que c'est lui qui m'a inspiré le titre du billet du jour, car, voilà encore un détail en passant, à chaque page cet avis est indiqué en caractère gras avec force points d'exclamation, des fois qu'on viendrait à oublier ce qui n'est par contre pas un détail du tout mais plutôt une question de survie sur cette île mystérieuse ;-)))
Nous avons de commun accord, le sien y compris, élu François comme GUIDE du fait, comme il dit, de son "passé britannique", comme ce fût d'ailleurs déjà le cas lors de notre séjour au Pays de Galle.
Il est donc parti devant, assez gauchement je dois dire ;-) pendant que nous le suivions au sortir du ferry. Sauf erreur, je crois qu'il nous a encore fallu montrer nos pièces d'identité avant d'être définitivement lâchés tels des fauves ... en proie à abattre ... du kilomètre !!!!
Je vous éviterai le couplet de la difficulté à trouver sa place sur la route pour les continentaux que nous sommes, j'ai certainement déjà abordé le sujet dans le compte-rendu de l'autre voyage dans les îles britanniques. Je dirai juste que, finalement, ce n'est pas plus idiot que de rouler à droite ;-) et moyennant un effort de concentration et la force de l'habitude qui s'installe rapidement, on s'y fait sans problème ...
La première halte "logique" aurait dû se situer à la frontière entre l'Angleterre et l'Ecosse, le road-book mentionnant "Parking, jolie vue et peut-être un petit air de cornemuse par un écossais véritable !. Or, arrivé à hauteur du parking en question, François passe outre et quelques centaines de mètre plus loin, il fait un signe qui, d'après ce que je connais du langage des signes, semble signifier qu'il fallait prendre à gauche, ce que j'interprète un peu librement comme un demi-tour pour rejoindre le dit parking, vous suivez ??
Comme la descente était belle, sinueuse et excitante à souhait, c'est à regret que nous avons dû l'abandonner pour remonter vers la frontière et comme j'avais compris la manoeuvre, j'étais reparti en premier. J'ai d'abord rejoint le parking mais en attendant mes acolytes j'ai vu que le road-book prévoyait de partir sur la gauche 500 mètres après la frontière, direction HAWICK par l'A6088. Le signe de François ne signifiait dès lors probablement pas "faire demi-tour" mais "prendre à gauche", je me suis donc avancé jusque là et j'ai bien été inspiré sinon, à l'heure où je vous parle, je serais toujours en train de les attendre !!!
On lui en a tous un peu voulu de ne point s'être arrêté mais il nous a promis qu'au retour nous prendrions le temps de ... prendre notre temps ;-))

Ouais, à votre tour de ne point m'en vouloir car ... par contre, je vais en rester là pour ce soir !

N.B. : j'ai piqué l'image du jour et son lien sur le site de qui vous savez, merci à lui.

00:01 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.