12/06/2007

Dépouillage ...

Roger RABBITFrançais, françaises, vous avez la bravitude de Ségolène Royal, nous avons le "dépouillage" d'Anne Delvaux ...
Anne Delvaux, c'est notre présentatrice du "JT", notre Claire CHAZAL à nous en quelque sorte ... en fait ex-présentatrice dans la mesure où elle s'est laissé attirer par les sirènes (ou les requins c'est vous qui voyez, voyez !) de la politique ! Elle est venue allonger la liste des édiles du CDH (notre "Centre" à nous) avec dans sa hotte, un potentiel de voix qui a dû se faire frotter les nageoires aux susdits requins ;-).
Et bien au moment où un ex-collègue journaliste lui demandait ses impressions sur l'évolution des résultats qui continuaient d'affluer, (nous votions également hier) sans doute sous le coup de l'émotion elle a dit que le ... dépouillage ... était loin d'être terminé et qu'il fallait encore attendre pour se prononcer sur les tendances définitives !
De qui veut-elle la peau au fait ? De Roger RABBIT ?
Je ne vais pas chercher des poux (épouiller ?) à cette brave Anne, mais quand même ! Il ne faut pas avoir fait science-po pour savoir ça ...
Finalement dans l'histoire, c'est toujours l'électeur qui est ... plumé, non ??
Pour continuer cette charentaise politico-judiciaire politique, sachez que si toute la famille est allé voter hier matin, ce fût sans moi. Ben oui, même le passeport international est refusé devant l'isoloir !
Et dans la foulée de cette complainte du fils d'immigré, il faut savoir aussi que l'accès au dépôt électronique de la déclaration fiscale m'est interdit, sauf à aller chercher les codes secrets jusqu'à la Capitale ... De quoi vous dégoûter de déclarer vos revenus, non ?
Tiens, je vais boycotter le truc cette année, ça m'évitera une hernie fiscale ;-)))

Bon bon ... Et la moto me direz-vous ?
Et bien, si le voyage en Ecosse approche à grands pas, François est déjà occupé à nous mitonner les road-books aller-retour pour le prochain voyage dans les Alpes et à réserver les chambres d'étapes alors que pour le séjour sur place c'est l'hôtel du Capricorne qui aura l'insigne honneur de nous recevoir pour la gnègnème fois en autant d'années ...
Que du bonheur en perspective même si comme à chaque fois, à la veille de mes départs, je déprime un peu !!
"Ca n'vaut pas la peine,
De laisser ceux qu'on aime ..."

Autre complainte connue !
Si quelqu'un a les paroles complètes en inuktitut, ça serait sympa de me les faire parvenir ...

00:02 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.