15/05/2007

Le kart monde ...

Senna sur son kartEt oui ... je me suis souvenu ce midi qu'un des dépanneurs qui était venu rechercher la VW Bora m'avait parlé d'une endurance de karting sur le circuit de Mariembourg dans le courant du mois de mai ...
Il avait même "promis" qu'il déposerait une invitation dans ma boîte aux lettres et je me voyais déjà comme quatrième pilote dans l'équipe qu'il a constituée avec sa meuf et une copine à sa meuf ...
Et bien, l'endurance c'était le ... 12 mai !
Notez, il y en a une autre le 1er septembre, non loin de ma date anniversaire ...
Quoi qu'il en soit, en surfant sur le sujet, je suis resté scotché sur un article le concernant : LE LIRE SVP !!! . Voilà qui donne envie n'est-ce pas ???

Evidemment, je n'ai jamais essayé un kart de compétition, ni même de loisir, juste de ceux qu'on alloue et qu'on loue aux touristes comme Mr VAN DE PLOTE "de passage à Cajarc" ou ailleurs d'ailleurs ...
Cela dit, même avec ces tondeuses à gazon, on prend déjà un pied monstre et on se prend rapidement au jeu : au fur et à mesure qu'on engrange les tours, on finit par faire corps avec l'engin et on se retrouve dans une espèce de ... quatrième dimension où ne compte plus que la trajectoire, le chrono et ... le podium ! Enfin, moi c'est comme ça que je l'ai vécu les quelques rares fois qu'il m'a été donné de me défouler sur ces espèces de planches à roulettes ...

Planches à roulettes, toi-même, non mais !
En fait, pour être totalement honnête, même si le "pilotage" d'une moto, pratiqué en touriste entendons-nous, et sans jamais avoir essayé des "missiles de la route" comme les YAMAHA R1, SUZUKI GSX-R et autres KAWA ZX-R, apporte son lot de sensations, on est malgré tout assez loin de celles que procure celui d'un kart, même de location à du 60 km/heure à 1 cm du sol, on peut notamment s'essayer aux contre-braquages sans trop se faire peur. Il est vrai aussi qu'on ne le pratique que sur (petits) circuits, par conséquent sur "route fermée" et qu'on peut louper une traj' sans risquer de se retrouver face à un 30 tonnes ou un gros camping-car qui passaient comme par hasard par là ...
C'est moins évident sur route ouverte et la PRUDENCE doit rester le maître mot en toutes circonstances si on veut avoir la même belle et longue barbe blanche que St Pierre le jour où on "knock-knock-knockera on heaven's door" yeah yeah yeah yeah !!!!
Cela dit, depuis la maternelle on nous explique qu'il ne faut pas mélanger les pommes et les poires, sans parler des scoubidou-bidou, donc, je conclurai le chapitre en disant qu'il ne sert à rien de comparer des choses qui, à la base, ne sont pas comparables, voilà une façon comme une autre de mettre tout le monde d'accord ...

Et le coup de gueule me direz-vous ? On veut tout savoir !!
Ok, ok, vous êtes bien sûrs ??
Et bien, les réactions (des potes) ont été diverses.
François était étonné car, sauf erreur ou petite omission et en s'excusant presque, il était convaincu d'avoir fait part de son projet lors de notre sortie. Il a même poussé la gentillesse jusqu'à me proposer de l'accompagner jusqu'à "Le Mayet de Montagne", d'y partager la chambre d'hôtes et de revenir (sic) "tout seul comme un grand pfffffffff" vu que lui remontait par la diagonale inverse jusqu'en Bretagne ...
Henri, Jacques et Didier ont confirmé en choeur ses dires en ajoutant soit que je devais me laver les oreilles, soit qu'il fallait arrêter le mélange LEFFE / SOUPE AU LAIT ;-), soit encore qu'il fallait que je respecte la vie privée des uns et des autres, cette dernière réaction ayant échappé à ma compréhension mais bon, je ne vais pas Paul et Mickey une fois de plus ...
Cela devenait donc évident : le sujet a été abordé à Signy-l'Abbaye lorsque j'étais parti faire pleurer Popaul ou bien alors à Couvin lorsque j'ai été à la caisse pour payer le dernier verre (ça ne sera pas réellement le dernier, rassurez-vous !) après quoi j'ai été faire pleurer Popaul à nouveau (et oui, petit bonhomme, petite vessie, petite lanterne comme dit le proverbe).
Alors là je dis "OUI MAIS NON" car, et là permettez-moi un instant de m'adresser directement aux intéressés, où va-t-on si vous continuez à parler pendant mon absence !!! Vous devez attendre que je revienne sinon comment voulez-vous que je sois au courant de tout et du reste, hein ???
Je compte sur vous dorénavant ... ou bien alors, que l'un d'entre vous me fasse, après chaque absence justifiée, un petit compte-rendu ;-) de la conversation que j'aurais loupée.
Merci de bien vouloir prendre la présente en considération. Veuillez agréer, etc etc ...

12:39 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.