29/09/2006

Jamais tombée ...

jamais tombeeVoilà une photo trouvée au hasard de ma visite sur le site "Moto Web" consacré aux motos d'occasions ...

Le proprio signale qu'elle n'est jamais tombée ...

Ce qui est sûr en tous cas, c'est qu'elle a dû méchamment freiner au moins une fois ... pour éviter ... un carton !!!

A propos de carton ... Je discutais avec un collègue ce matin et me plaignais que mon bureau était devenu un "repaire à caisses" de toutes sortes contenant pêle-mêle des archives, papier blanc pour copieur-fax-imprimante, papiers de couleurs destinés au recyclage, etc ... et d'ajouter qu'en ce qui me concernait, j'avais l'impression de "travailler dans plusieurs boîtes " à la fois !!!
Cela étant, ma paie n'est pas multipliée par autant hélas, c'est là que le bas (de laine) blesse ...

00:18 Écrit par Alberto | Commentaires (4)

26/09/2006

Après le MOTO GP, le GPS MOTO !!

Ces derniers jours, François nous a fait partager une bonne affaire potentielle : un GPS pour Moto, le TOM TOM Rider à un prix défiant toute concurrence à condition de grouper une commande de 20 pièces ...

Evidemment les questions ont fusé de toutes parts pour en savoir plus sur le comment, le pourquoi, le où, le quand, le pour, le contre, le yin et le yang, les tenants, les aboutissants ... Ouais, rien n'est moins vrai que cela : en fait, ça n'a semblé intéresser que Didier, toujours à l'affût des bonnes affaires à faire car, de son côté, Henri ne croit qu'aux bons vieux guides Michelin et François, lui, se tâte (encore ! ça devient une "manie").

Et en ce qui me concerne, voici la réponse que j'ai envoyée :

Moi j’ai adopté deux « top » modèles : le "RiRi Botte" et le "Coucou Long Ride" …
En plus de vous guider, ce que font +/- bien tous les autres modèles, ils s’entretiennent avec vous à l’étape et offre même des pots !!!
Le "Didi Chief" est aussi un modèle à recommander : il a une taille plus … ergonomique, un centre de gravité situé extrêmement bas mais sa sophistication technologique le rend un peu moins accessible à toutes les bourses …
Sans rancune mes amis, c’est pour le fun hein ;-)
A++
Al

PS : sur la photo, en utilisant les toutes dernières techniques en matière d'imageries, médicale et autres, on voit à "quoi" ressembleront, dans à peine quelques lustres, mes trois amis, de gauche à droite François, Henri et Didier ;-)))))))))))
Moi je suis ... caché derrière (c'est mon bras que l'on voit en fait, car je l'ai long) : on oublie trop souvent de mettre les petits devant !!!!!!!!!!!

22:30 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Aïe ... Le professeur ferait-il la leçon au kid ??

Photo vue, ce midi, sur le site "motogp.racing-live.com" ...

Quelqu'un en sait plus sur le contenu de cette "conversation" ?

N'hésitez pas à laisser parler votre imagination, elle a aussi le droit de s'exprimer de temps en temps, car même si elle est silencieuse elle n'en pense probablement pas moins ...

Dans le verbe je ne sais pas, mais dans le geste elle me rappelle la conversation que j'ai eue avec Henri la dernière fois que je l'ai dépassé par la droite ;-))

13:19 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

24/09/2006

Veni Vedi Pevy !!

Et oui, aujourd'hui c'était la désormais traditionnelle balade direction Pévy, pour assister à la première spéciale du "Moto Tour".

Ce soir je vais juste vous communiquer le lien vers l'album photos que j'en ai ramené. Pour le compte-rendu je compte un peu sur François et sur un peu plus d'allant de ma part ...Une chose malgré tout : à partir de la +/- 33 ème photo (ça doit justement être celle avec la seule Cagiva en compétition) j'ai augmenté la résolution, les photos avec les "ancêtres" notamment peuvent être largement agrandies et donnent ainsi un bien meilleur rendu, poil au ...

Ainsi donc, rendez-vous était fixé chez Henri : François se tâtait (ça lui arrive aussi apparemment, hein que ça fait du bien ?), se raccrochant à des prévisions météorologiques très peu engageantes, moi, sevré depuis trois looooooooooooongues semaines, la veille à 00:15' j'y étais déjà dans la tête au moment de mettre le réveil sur 7:15'. Il sonna comme prévu, bien trop tôt pour un "jour du seigneur" mais comme déjà dit, pour faire de la moto il faut aussi faire des concessions ...

Vous savez quoi ? En même temps que je vous entretenais là à l'instant, je surveillais du coin de l'oeil le site de François ... et figurez-vous qu'après un gnègnème "refresh" j'ai vu qu'il avait mis son compte-rendu en ligne : je l'ai lu et, une fois n'est pas coutume, je n'ai quasi rien à ajouter, INCROYABLE NON ???
Etant donné l'heure qu'il est, que je dois encore, à la demande de la chef, me rendre à la cave pour transférer les linges de la lessiveuse au séchoir, me laver les dents, me badigeonner le portrait de "crème anti-rides ;-)))", tout çâââââ, j'irai de mon petit commentaire supplémentaire demain, si vous le voulez bien. Voici, en attendant, le lien vers le compte-rendu
de François : qu'il soit remercié pour ce bel effort.

21:14 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

23/09/2006

Arrêt sur image ...

La pole c'est chaud, le pôle c'est froid ... et entre ces deux pôles, c'est tiède alors ?

N E W !!!

Après le Moto GP du Japon, Valentino se rapproche à 12 points de Nicky ... Il va finir le nez dans son échappement ... dans le dernier virage qui déterminera le champion 2006 : le suspens devient intolérable, intolérable ... de lièvre en l'occurrence, le lièvre étant justement Nicky Hayden !!!

00:58 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

21/09/2006

Mise à jour ...

Voilà qui est fait et ... bien fait ... pour "le" lecteur impatient :-)

Avouez qu'il s'agit d'une prouesse : faire une mise à jour alors que la nuit vient à peine de tomber ! ... Là dessus je m'éclipse !!

Coucou ...

En fait, je suis de nouveau un peu en panne, une panne sèche, et au prix où est le carburant, je tarde à refaire le plein (d'idées) : je mets de côté ... au compte-gouttes et ... la goutte, vous savez, celle qui fait déborder ... d'imagination, tarde à tomber.

A propos de gouttes, vous avez remarqué comme le mois de septembre, par rapport à un août intarissable, fait preuve de beaucoup plus de retenue ...
Sans doute est-ce par mimétisme que, moi-même, qui vous écris en ce moment, je sois un peu porté par les nues, ballotté, bercé par les vents (qu'est-ce que je peux allonger comme conneries alors ...) au point de mettre ce qui me sert de cerveau, telle la goutte, en ... suspension.

Cela dit, j'ai quelques excuses à faire valoir :
- j'ai atteint le demi-siècle (celle là pourrait suffire à expliquer bien des choses ...)
- justement, le dimanche j'ai un peu trop forcé sur tout (comme d'hab diront certaines mauvaises langues) : le mousseux, les zakouskis, le mousseux, la brochette de scampis, le vin blanc, la soupe aux courgettes et roquefort et ... vin blanc, l'escalope roulée et les tagliatelle, le vin rouge, la ronde de fromages, le vin rouge, les fruits, le vin rouge, le gâteau, le Champagne, la tarte aux myrtilles, le Champagne, la tarte aux pommes, le Champagne ... De quoi pousser le bouchon un peu trop loin, comme le poisson "Maurice" de la pub !
- week-end "chargé" donc, suivi d'une semaine tout aussi chargée : des contrôles fiscaux, des déclarations fiscales sociétés à sortir à la chaîne, des déclarations TVA mensuelles à établir et pour couronner le tout, un gros travail de mise à jour (celle-là dans les heures de bureau) d'une comptabilité qui avait pris plus de trois mois de retard par la faute d'un client d'une négligence rare, condamnable et d'ailleurs coupable, messieurs les jurés !!

Voila, j'espère que cette plaidoirie sans gros effets de manches (avec le beau temps actuel on a tendance à les porter courtes) aboutira à un acquittement, je ne vais donc pas faire comme ce chanteur belge dont le nom m'échappe pour l'instant ... Jacques Brêle je crois ... qui culpabilisait sans cesse et qui disait à qui voulait l'entendre : "Ne m'acquitte pas !" ...

Là-dessus je vous quitte, quitte à revenir rapidement pour parler MOTO à nouveau car c'est bien le seul sujet qui nous préoccupe, n'est-ce pas ???

23:23 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

19/09/2006

Poème

Il était une fois,
Du côté de Charleroi,
Une famille d'émigrés italiens
Qui, un beau matin
Du 6 septembre 1956 eurent la joie
(Oh ! Surprise !) D'avoir un petit gars
Un "NomDeFamille"
Petit et gentil
Qu'ils nommèrent Alberto
En souvenir d'un nonno.

Et voilà ! 50 ans plus tard
Toujours bon pied et bon oeil
Toujours petit et sympa
Alberto sur sa belle moto
Réussi avec brio
Moustache et bouc au vent
A faire la nique au temps !

Bon, c'est pas tout ça mais j'arrête ici ma plume (j'ai les méninges qui chauffent !!) pour te souhaiter un Joyeux Anniversaire mon petit frère.
Bisous

Pina

Merci Grande Soeur, tu me fends le coeur ;-))

00:20 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

17/09/2006

Au départ ...

... je voulais juste mettre cette image pour ... justifier de ce "long" silence de trois jours !
Evidemment ce temps mort m'a fait penser à la Grande Faucheuse qui nous attend sur le champs, enfin ... quand je dis sur le champs ... faudrait voir à nous laisser encore un peu de temps hein Chère Madame !!!
Dans la foulée, cela m'a aussi fait penser à un conversation que nous tenions lors du repas annuel que nous offre notre vénéré et honorable patron. Nous discutions "affaires" et il évoquait une maison de repos dont il ne se rappelait pas le nom ... "Les heures douces" ... quelque chose avec "heure" en tous cas disait-il, et moi de demander : "La dernière heure ?" ...

N'allez pas croire que dans la gazette du même nom on ne trouve qu'une longue rubrique nécrologique !!

Ouais, cela nous éloigne encore une fois du sujet et pour y revenir j'évoquerai juste le Moto GP d'Australie, que je n'ai pas vu dans son intégralité (non, ça ne veut pas dire que d'habitude, quand je regarde un Moto GP je coiffe mon casque intégral !) car nous fêtions nos deux anniversaires en famille et "ça-ne-se-fait-pas-de-regarder-la-télé-quand-on-reçoit-NON!!!-même-si-c'est-"juste"-la-famille !!!". J'ai donc entrevu les 4 derniers tours avec :
- l'agréable surprise de voir Marco Melandri revenir aux affaires (3ème victoire cette saison, seul Valentino a fait mieux jusque là);
- la grande surprise de voir Chris Vermeulen en deuxième position sur Suzukiiiiiiiiiiiiiiiii : apparemment le fait de courir sur ses terres (nan, pas sur setter, nom d'un chien !!!) l'aura bougrement stimulé;
- "l'habituelle surprise" de voir Valentino terminer en force, soufflant la troisième place à un Gibernau ressuscité mais qui n'en est pas encore revenu (pas de l'Au Delà mais de s'être fait subtiliser une place sur le podium au dernier virage !!).
Rossi remonte en deuxième position au "World Championship Classification" avec désormais 21 points de retard sur Hayden qui en compte 225. Avec 3 grands prix restant à disputer, rien n'est encore fait pour le titre suprême ...

Plus prosaïquement, il me reste à vous dire que ce week-end seuls Henri et Bernadette ont roulé, alors que François et moi, nous réservons pour dimanche prochain où il est question d'une sortie à Pévy pour assister - arrêtez moi si je me trompe - à la première étape du Tour de France moto : vivement dimanche donc !!!!!!!!!!!!!!

23:43 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

14/09/2006

L'euroMillau ...

Rien à voir avec la moto (èmotéo) pour une fois ;-)
Juste une historiette sur des faits qui se sont passés au bureau aujourd'hui, à ne pas confondre avec des conversations de comptoir ou de café du commerce ...

Une avalanche d'anniversaires avec effet boule de neige touche collègues et patron en cette première moitié de septembre ...
A cette occasion un de nos plus assidu et intarissable client a offert une série de billets de "grato-ellotétéo-keno-aikido-noodle" à une collaboratrice.
Alors que nous discutions de tous ces jeux de hasard auxquels trop de gens consacrent des sommes pour le moins déraisonnables, comparativement à celles qu'elles pourraient offrir, avantage fiscal à la clé s'il vous plaît, à l'aide dans le monde par exemple, il fut question du "partage" éventuel des gains tous aussi éventuels voire plus éventuels encore, et s'agissant de "l'EuroMillion" j'ai dit que j'étais prêt, moi, à partager : "A toi l'euro et à moi le million" !!

23:12 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Viaduc de Millau ...

... à ne pas confondre avec la Vénus de Milo , statue qui symbolise comme chacun sait l'idéal de la beauté féminine.
Cela dit, si elle avait vu le viaduc elle aurait été ébahie par le gigantisme de "la sculpture" et elle aurait pu dire : "Les bras m'en tombent !" ce qui aurait expliqué bien des choses !

Ce qui est sûr, en tous cas, "ma main à couper" comme on dit, c'est qu'elle ne porte pas de "Wonder bras" ...

18:11 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

13/09/2006

Plus haut que le Viaduc de Millau !!!

Pour ceux qui auraient un doute, qu'ils mettent leur incrédulité et leur scepticisme zzmmzzmm au vestiaire, qu'ils enfilent la panoplie du parfait alpiniste et qu'ils montent à l'assaut du compte-rendu que François a rédigé sur ce fabuleux tour de France en 7 jours.
Moi, perso, je m'y suis cru : je me voyais à sa place, sur une "vraie" moto évidemment ;-), parcourant par mont et par vaux cette France d'en bas et d'en haut (ça c'est juste pour la "musicalité" Maïté) ...

A la lecture j'ai regretté de ne pas avoir au moins essayé de monter des pneus 100% route sur la DL : souvenez-vous, au moment d'en changer, je me tâtais (encore !!!) suite à l'essai par Moto Revue, et il était dans mes intentions de monter le Metzeler Roadtec Z6 tant vanté dans le test ...
Arrivé chez Alpha Moto, je n'ai même pas interrogé les mécanos qui ont "d'office" monté le Tourance ...
Je n'en suis pas mécontent, loin de là, mais au vu des sculptures qui le balafrent, il est certain qu'on perd quelques mm2 de gomme, par conséquent de contact avec la route et subséquemment d'adhérence : sachant que la surface de contact ne représente probablement que quelques cm2, on a tôt fait d'élaborer la théorie du "pneu mieux faire" !

Ouais, pendant que je blatère et déblatère autour et alentour de pneumatiques qui ne manquent pas d'air, le compte-rendu d'Henri est tombé sur les téléscripteurs, mesdames, messieurs : autour des mots, de splendides photos qui donnent imparablement l'envie de bondir sur sa moto et de filer "tout virolo" pour se retrouver dans chacun des tableaux !!!

Maintenant que vous avez eu accès aux comptes-rendus et pour être exhaustif je donnerai la parole, un court instant n'ayez crainte, à Didier, pour lui permettre d'exercer son droit d'aînesse :
Excellent compte rendu de François (je peux lui garder la chambre St François pour ses prochaines étapes). Il doit de toute façon retourner pour pouvoir bien distinguer sur les entrées d’autoroute la différence entre Aix en Provence et Nice. C’est bien agréable d’avoir des compagnons qui font le roadbook, les photos, le compte-rendu, les achats de pique-nique…
Mais je suis assez d’accord avec sa conclusion : moi il me faut un peu plus de haltes touristiques (surtout dans la 2ème moitié) : on est passé un peu vite dans les Corbières et les châteaux Cathares. Encore plus vite dans l’Aveyron, heureusement que je vous ai obligé de vous arrêter à Villefranche de Rouergues que je n’ai repéré qu’en roulant. Il est vrai que j’avais eu le grand tort de ne rien préparer et de ne pas repérer à l’avance les *** du Michelin. C’est ainsi que j’ai constaté qu’on était passé à 15km de Conques qui a lui seul demande au moins 2 heures d’arrêt. Avec la longueur des étapes, tout cela n’était pas possible, mais c’est aussi à cause de moi qu’on est parti un jour plus tard…

Je dis ça, j'dis rien et ne contredis point mais j'ai ouï dire que les Corbières étaient peu singulières, les châteaux Cathares pleins de cafards, l'Aveyron ... et ses environs ... pas folichons ... et que Conques était quelconque : pas de quoi regretter de les avoir manquer !! Pfffff ... j'ai déjà fait mieux comme enfantillage : désolé, c'est le poids des ans qui me rend de + en + lourd ...

Pour clore cet article, je vous offre gracieusement le road-book que j'ai suivi, bien que tout seul ;-), dimanche entre 10h50' et 13h00'. Pour qu'il ait de la gueule et vous faciliter la tâche, j'ai pensé qu'il serait intéressant de trier les patelins traversés par ordre alphabétique. Quant au lieu de départ, sachez qu'il est le même que celui d'arrivée.
C'est parti : Agimont, Beauraing, Biesme, Cerfontaine, Chimay, Corenne, Couvin, Falemprise, Falmignoul, Freyr, Fromiée, Gerpinnes, Givet, Gochenée, Hastière, Lompret, Loverval, Matagne, Nalinnes, Nismes, Oret, Petit Doische, Romérée, Rosée, Silenrieux, Somzée, Stave, Treignes, Walcourt, Waulsort et Z'y êtes. Normalement vous devriez parcourir autour de 170,5 km !!!
Evidemment à côté des 4.000 bornes avalées en 7 jours par "DFH" c'est léger, si si je dois l'admettre, mais comme le disait mon arrière-arrière-arrière grand oncle par alliance : ""Faut pas dépasser les bornes et pas non plus pousser borneborne dans les sorties !" et il avait, ma foi, quatre mille fois raison !!

Deux anecdotes au cours de cette mini-solo-sortie :
- alors que je croyais angler à bon rythme en descendant sur Dinant, je me suis fait rattraper et dépasser par un type en Kawa Z1000 qui, en plus, trimballait, comble de la honte pour moi, un sac de sable !
- alors que je venais de dépasser, sur la route entre Lompret et Cerfontaine, deux potes, 1 en "chopper", l'autre en ... Kawa Z1000, je me suis fait rattraper et dépasser par ... le type en Kawa Z1000 (une impression de déjà lu ? Normal !) : je ne sais pas ce qui m'a pris, alors que je ne sais pas nager, j'ai ... plongé dans sa roue alors que l'aiguille du tachymètre plongeait à son tour vers la vitesse maximale de la DL ... Arrivés à un virage plus serré que les autres, j'ai vu la Kawa embarquée carrément sur la gauche de la route et là je me suis dit à moi même :
"Mon p'tit vieux (double qualificatif qui me sied à merveille et de plus en plus ouiiinnnnnnn) va falloir te calmer si tu veux encore profiter quelques années" ...
Le "Kawasakiste" s'est rangé 2 km plus loin pour attendre son copain "chopperiste" et je l'ai salué du pied droit avant de remettre plein gaaaaazzzzzzzzz mais moins vite ;-)))))))))

...

Une adresse pour voir toutes les photos qu'Henri a ramenées du TdF !!

00:20 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

11/09/2006

Guides au guidon ...

Voilà, j'ai fini de me tâter ;-)
Après tout, on n'a que le bien qu'on se fait, n'est-ce pas ?
Et à ce propos, j'ai finalement renoncé à faire "le chemin à l'envers" comme je l'avais envisagé avant hier soir : il y aurait eu peu de chances que je les croise effectivement d'une part parce que je me serais immanquablement trompé de chemin et, si tel n'avait pas été le cas, d'autre part, encore aurait-il fallu que le timing soit coordonné.
Par contre, dimanche matin je n'ai pas pu résister à une balade en solitaire ... Je savais mes amis fatigués et je ne comptais pas sur eux pour, comme à l'habitude, me servir de guides au guidon !!

Au fait, ils sont bien rentrés mes amis !!! Samedi soir, ils étaient de retour de leur fabuleux périple dont tous les détails vous sont désormais connus ...
Aïe, en écrivant cela je sais que je vais m'attirer leurs foudres et leurs courroux, coucourou coucou, car enfin, jusqu'à preuve du contraire, ce sont LEURS COMPTES-RENDUS qui apporteront LEUR ECLAIRAGE particulier (dans les moindres recoins, coin-coin, soyez-en sûrs), la bonne surprise étant qu'Henri m'a promis d'y aller de sa propre prose plutôt que de se contenter de glisser un lien vers celle de François : deux comptes-rendus pour le même prix, miam miam ... Il ne manquerait plus qu'un "concentré de compte-rendu" comme seul en est capable Didier, pour que le tableau devienne une oeuvre d'art ;-)

Pour l'heure, je vous lâche un "scoop" : alors que le viaduc de Millau est terminé, le compte-rendu du voyage par François est, lui, toujours en construction ;-))))))))))
Gageons que, comme le Viaduc, il atteindra des sommets dans l'art scriptural !!!!

20:31 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

09/09/2006

Il est 00:00 ...

Il est 00:00 à l'heure où je commence le message du jour, mais de quel jour me direz-vous ? Vendredi ou samedi ? C'est vous qui voyez !!

Un peu inquiet d'être sans nouvelles de mes amis à 2 roues, j'ai envoyé un sms vers 19h45' à François : "Et alors les gars ? Still alive after all these kilometers ?"
J'ai usé de ce message bilingue car, souvenez-vous, je vous ai dit en son temps que François avait la double nationalité franco-anglaise ou anglo-française suivant qu'il est de face ou de dos ...
Evidemment, le comique de service va me demander : "Et de profil alors ?". L'unique réponse idiote à ce genre de question idiote ? "Il a le profil grec, et toc !!

Sa réponse, à François, point ne tarda, façon frères Gibb : "Yes ! Stayin' alive" ... et d'ajouter "A dimanche ?"
Voilà une réponse qui eut le don de me rassurer d'une part et de m'interpeller quelque part d'autre part ;-) Car quoi ? Il revient demain d'un périple qui lui aura fait parcourir près de 4.000 kms en 7 jours et il serait d'ores et déjà partant pour une balade dominicale ???
J'envoie un sms derechef en signalant qu'une visite à la jolie maman est prévue dimanche et qu'en plus, j'ai promis à ma fille de l'écoler quelque peu en comptabilité ... mais ... qu'une petite balade à partir du centre de maîtrise automobile de Nivelles, dans le cadre de la journée du patrimoine, me tenterait bien ... en lui demandant s'il comptait éventuellement la faire !!!

Mon portable se mit à entonner " La camisa negra " (il faut bien que Juanes se passe ...) tout en tortillant de partout : il fait toujours ça quand quelqu'un m'appelle ... sans doute pour montrer qu'il est content, c'est comme le chien avec la queue.
C'est François "au bout du fil" qui me salue, me souhaite à nouveau un joyeux non anniversaire et qui me passe rapidement Henri, pressé qu'il est de prendre sa douche. Henri me confirmera qu'ils venaient à peine d'arriver de leur étape du jour et que François puait le fauve ... Il m'a raconté qu'ils avaient roulé au sec tout le temps du voyage, sauf un petit brouillard et un tout aussi petit crachin dans les Pyrénées ...

Dès qu'ils auront pondu les comptes-rendus de leur tour de France, je ne manquerai pas de vous en communiquer les liens !!

Du coup, je ne vois pas trop l'intérêt, contrairement à ce que j'avais annoncé dans le message précédent, de vous faire "baver" en résumant les étapes qui l'ont constitué ...
Allez, juste quelques morceaux choisis pour vous et me faire patienter, le temps que leur enfant naisse :
- le dimanche 3/09 les voyait arriver à Viriat en passant par Ligny-en-Barrois où nous prîmes ensemble le repas, mais ça vous le saviez déjà;
- le lundi 4/09, le "route-livre" les menait jusqu'à Savines-le-Lac après 439 km et le Lac d'Aiguebelette, les Gorges du Guiers Mort et celles de la Bourne (tous des noms qui chantent encore à mon oreille ...);
- le mardi 5/09 ils débarquaient à Pont d'Argens via le Col de Pontis, les Gorges de Valabres, les Gorges du Cians (supérieures et inférieures), les balcons de la Mescla et la corniche sublime, balcons et corniche que j'ai ratés en mai dernier pour avoir bêtement suivi la direction "Moustiers-Ste-Marie" en sautant quelques lignes du road-book ! (à refaire une prochaine fois donc);
- le 6/09, date historique s'il en est, ils rejoignaient Armissan après 587 km avec comme "spots" le Canyon de la Dourbie et le Viaduc de Millau ;
- le 7/09, départ de Armissan direction Montauban-de-Luchon avec un crochet du gauche à Andorre;
- le 8/09 ils prenaient la direction de Saint-Pourçain (la note maximale quoi !) via les Gorges de l'Aveyron et celles de la Sioule avec arrivée à l'hôtel "Le chêne vert" ... à ne pas confondre avec le "Sapin Vert" bien connu des gerpinnois, un peu moins des gerpinnoises : et encore 629 km dans l'escarcelle, Marcel;
- tout à l'heure, tous trois quitteront St-Pourçain pour accomplir les derniers 650 km qui les séparent de leurs triples foyers ...

J'ai un moment pensé faire la route à l'envers pour les rencontrer quelque part sur celle de leur retour ... A l'heure qu'il est je me tâte encore ... mmmhhh ... ça fait du bien ;-)))

00:01 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

07/09/2006

Concis des rations ... cul ... inaires ...

Voilà, le cap du demi-siècle est passé et, je vérifie en me pinçant énergiquement, l'énergie du désespoir sans doute, aïe ouille aïe, je suis toujours vivant.

Hier, pour marquer le coup, on a fait une petite sortie au restaurant, ma dulcinée (nan, pas la DL), le fiston et moi : je me suis tellement goinfré de spécialités grecques, du hors-d'oeuvre au dessert, arrosés par du "chevalier de Rhodes", que j'ai passé une très mauvaise nuit et que, le matin venu, j'avais "la tête dans le cul", selon une expression très imagée qui est à comparer avec une autre du même tonneau qui dit, je cite, "avoir l'estomac dans les talons" ... Sans doute est-ce parce que, justement j'avais l'estomac dans les talons avant d'aller au resto, que je me suis retrouvé la tête où vous savez, une fois rentré ...

Cela ne nous a pas empêchés de passer une très agréable petite soirée, au cours de laquelle nous étions tous trois en verve, même le fiston, qui d'habitude est plutôt taiseux, s'est manifesté plusieurs fois au cours du repas ;-))))
Il faut dire qu'on a abordé un sujet qui l'interpelle quelque part comme on dit : l'acquisition d'un deuxième pc qu'on installerait dans sa chambre afin d'éviter des conflits de moins en moins latents et de plus en plus fréquents ... relatifs à la ... fréquentation du seul ordinateur domestique !
Dès le retour de François, il faudra que je l'interpelle quelque part à mon tour, pour qu'il me donne les meilleurs conseils pour intégrer ce "deuxième élément" de la façon la plus intelligente et la moins coûteuse qui soit, en espérant que ça soit conciliable, sans quoi il y aura conciliabule ...

Et François justement ? Que devient-il ? La dernière fois que je l'ai vu c'était dimanche vers 14H30', il filait devant moi, sa Cagiva lâchant un magnifique brôôôôôôôôôôô lorsqu'il dépassa la caisse merdique qui obstruait la voie publique ...
Depuis lors, à part l'appel du soir d'Henri, c'est le silence radio ... pas un mot.

Je me suis dès lors penché sur le road-book de leur voyage, l'ai imprimé pour m'en imprégner, (non je ne dirai pas pour autant que je me fais un sang d'encre !) et je me suis dit que j'allais vous le résumer, pour que nous bavions ensemble ...

A suivre ... à la trace ... comme les limaces !

20:37 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

05/09/2006

Ligny-en-Barrois > Charleroi

Mes voeux exaucés, le dessert et le café avalés, il restait à demander poliment l'addition : si vous ne le faites pas poliment, le serveur est en droit de refuser de vous la donner, si si !!

Alors qu'Henri avait annoncé qu'il offrait l'apéritif, je refusai tout aussi poliment et pris le tout à ma charge, non sans avoir fait un tas de grimaces au moment de lire l'interminable décompte ;-)))

En sortant, la "fille serveuse" m'autorisa à lui faire la bise ... et encore un voeu pieux exaucé !
A signaler qu'au cours du repas, Bernadette m'envoya un sms pour me dire que j'avais été très sympa d'accompagner l'homme de sa vie pour un bout de chemin et me souhaiter plein de bonnes choses, ce à quoi je répondis en "essemessant" que j'avais 2 regrets : d'abord, qu'elle ne soit pas là pour partager le repas et ensuite, que je ne puisse faire TOUT le chemin avec eux !!

A signaler aussi qu'elle (Bernadette) avait émis l'idée de descendre jusqu'à Ligny avec Henri et de remonter avec moi ... Après conciliabule sur msn et tergiversations de ma part (faut me comprendre, je n'ai plus fait de duo depuis bientôt 3 ans, jamais sur la DL d'ailleurs et en plus s'agissant de la femme d'un ami, la responsabilité m'accablait quelque peu, mais cela dit j'étais prêt à lui faire ce plaisir), c'est Henri qui trancha pour nous en prétextant que "je n'étais pas assez sûr de moi" : je ne lui en veux pas du tout pour ça car finalement, "ça m'enleva un poids" héhé ... le fameux "sac de sable" qui squatte l'espace vital à l'arrière de la selle ... Bernadette, s'il te plaît, prends ce paragraphe au deuxième degré, merci pour ton indulgence !

Bon, et bien, le moment était venu de me séparer de mes amis : je leur serrai la main, à François qui avait garé sa Cagiva au côté de la DL, je dis que je faisais encore quelques kilomètres avec eux avant de prendre, à gauche, la D958 à Saulx-en-Barrois pour remonter vers Commercy et à partir de là la D964 jusqu'à Mouzon ...

François fila devant, je lui emboîtai le pas suivi par Henri et Didier qui était resté en queue de peloton tout le temps de la descente ...

Evidemment, je n'avais pas pris la précaution de regarder la carte avant de le suivre et je continuai encore quelques kilomètres sur la D966 qui filait plein sud vers Gondrecourt, Domrémy (le village de Jeanne d'Arc) et Neufchâteau ... Plus trop sûr de mon fait, je ralentis petit à petit et fis signe aux amis de passer devant en leur faisant de grands signes d'adieu ...
Je me rangeai sur le côté et ouvris mon mini atlas Michelin 2002 à la page 19 pour me rendre immédiatement compte que je faisais fausse route ... Evidemment, quand on manque de "bon sens" on prend le mauvais !!
Demi-tour gauche, traversée de Ligny, arrêt au "Cheval Blanc" pour faire la bise à la "vierge mère de la serveuse" (je plaisante Josée, je plaisante !!), droite toute sur la N4, à Saulx, gauche sur la D958 jusqu'à Commercy, là, gauche à nouveau sur la D964 jusqu'à Mouzon en passant par Verdein où je fis le plun euh ... par Verdun où je fis le plein. J'en profitai pour acheter un bouteille de soda caféïné et enfiler ma veste de pluie car elle avait recommencé à tomber légèrement ... Il était d'ailleurs grand temps que je trouve une pompe à essence car j'étais sur la réserve depuis de trop nombreux kilomètres, le réservoir avala près de 20 litres et demi de précieux liquide !

Alors qu'au départ j'avais prévu de revenir par Charleville-Mézières, Renwez, Revin, Couvin et Philippeville, arrivé sur la N43, je changeai d'option et, empruntant les N58, N89 et N95, je revins, non pas par Revin comme déjà dit, mais par Sedan, Bouillon, Beauraing, Givet et Philippeville : le même itinéraire qu'à l'aller finalement !!

Je m'arrêtai à quelque 100 km du but, vers 16H30, pour soulager ma vessie, enlever la veste de pluie, signaler que tout allait bien et que "je ne saurais tarder" ... J'eus encore droit à de la pluie à partir de Givet et jusqu'à la maison.

Je confirmai aux copains que j'étais bien rentré et Henri m'appela vers 19H30' pour confirmer leur arrivée à Viriat, au Moulin de Champagne, chez Madame FAMY Anne-Marie, là même où nous nous étions arrêtés en mai, à la fin de l'étape baptisée "l'étape du poulet (de Bresse)" à ne pas confondre avec "l'étape du tonnerre (de Brest celle-là)".

Là-dessus, bonne nuit mon capitaine !!

Aaaarrrgghhhh ... j'ai 50 balais les gars ... je meurs ....

PS : je revis, car voici les premiers voeux qui tombent à l'instant dans ma boîte à e-mails :
Salut AL HILL,
Nous te souhaitons un joyeux anniversaire ;o) !
Bonne route
V
Amicalement,
L'équipe M-S
http://forums.moto-station.com
forums@moto-station.com

Merci à toute l'équipe !!

23:24 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

04/09/2006

Affûté, fûté et demi ...

Ainsi donc, samedi 2 septembre, nous étions à la veille d'un grand voyage motocycliste ...
Comment se fait-il dès lors que je sois déjà là, de retour pour vous le conter ? ...
N'allez pas croire que je trimballe un pc portable dans mon top-case ou bien que je tape ce texte via mon téléphone portable et son WAP/GPRS/3G/DENT BLEUE ... Je ne suis pas à ce point accro à l'écriture.

L'explication est bien plus simple : ce sont mes amis Didier, François et Henri qui partaient pour un "tour de France" dont je vous donnerai le détail plus tard.
En ce qui me concerne, souvenez-vous de l'image de la gare ou de la vache qui regarde passer les trains, de Margueritte et de Fernandel le prisonnier ... et bien, j'étais interdit de ... séjour ... à l'étranger.
J'ai donc dû me contenter de les accompagner pour un bout de chemin, un bon bout de chemin cela dit, jusqu'à Ligny-en-Barrois plus exactement, à 213,5 km de Beauraing à en croire le road-book établi par François !!!

Comme mon anniversaire (50 ans le 6/09 ... permettez, je vais pleurer ma jeunesse passée et je reviens une x sec ;-) ... était toute proche (plus proche encore à l'heure où je vous parle là maintenant tout de suite), et que j'avais fort envie de le fêter avec mes amis, j'ai eu l'idée, géniââââlllle, comment pourrait-il en être autrement, de leur offrir le repas de midi !

Mais reprenons les choses dans l'ordre chronologique.
La nuit agitée, ça vous savez déjà, le téléphone-réveil qui sonne à 7h15', le lever instantané, le café pareil avec les 4 petites tartines de pain noir aux céréales garnies de beurre et de confiture, le débarbouillage à l'eau froide savonnée et le brossage au dentifrice mentholé, l'habillage partiel en haut (caleçon, chaussettes, sous-pull et chemise), l'aurevoir et les habituelles consignes de prudence, le complément vestimentaire en bas (pantalon gore-tex, bottes Richa, tour de cou, blouson cuir, casque Shoei, élégants gants) et me voilà parti ...
La tûûûûûûût de pluie commence à tomber, je m'arrête pour faire le plein d'euro 95 (80-15 pour nos amis d'outre Quiévrain) et c'est par les N5 et N40 que je rejoins Beauraing et le "Relais du Motard" à Pondrôme, lieu de rendez-vous auquel j'arrive à 8H59'.
Là on échange quelques paroles, Henri offre à François une marmotte en peluche qui couine dès qu'on lui gratte le ventre, en souvenir sans doute d'un gnègnème voyage dans les Alpes, Didier fait le plein et nous partons sous un mesquin crachin qui ira s'amplifiant et qui nous contraindra à enfiler nos scaphandres à Bouillon.
Là je commençais à me dire : "Mais qu'est-ce que tu es venu foutre dans cette galère ? T'es maso ou quoi ? Non seulement tu ne pars pas en voyage, en plus c'est toi qui va payer le gueuleton et, cerise sur le gâteau d'anniversaire, tu dois rouler sur des oeufs sur des routes détrempées où tu ne peux même pas prendre ton pied !!
D'ailleurs, les amis, ne manqueront pas de me faire la remarque à l'étape : "C'est très gentil de ta part tout ça mais ... c'est un peu CON, non ?"
Aaaaah, les amis, toujours le mot pour rire, la phrase qui réconforte et qui vous réchauffe le coeur : c'est beau l'amitié avec un grand A !!!

Nous atteignons le restaurant "Le cheval blanc" à midi tapante et les cloches de l'église du coin nous accueillent, place de la République, en battant à toute volée pour nous souhaiter la bienvenue : les dieux sont avec nous ! D'ailleurs à partir de ce moment là, la pluie cessa, un signe qui ne trompe pas !

J'avais téléphoné la veille pour réserver une table pour "quatre motards belges qui descendent vers le sud" : elle était dressée et nous attendait, perdue au milieu d'autres tables tout aussi bien dressées et qui attendaient d'autres clients ... Les serveuses, une mère et sa fille, se disputaient pour la médaille du plus beau sourire et nous commençâmes qui par une Suze qui par un Khir ... Le dimanche, le resto ne servait que le menu à 12,50 € ("merci Seigneurrrr" comme dirait Don Camillo) mais il proposait le choix entre 6 salades différentes en entrée (d'où les "ou" entre chaque proposition) et deux plats (saumon ou escalope de dinde), avec deux desserts au choix (fromage ou tarte au citron) : le tout était d'excellente facture (nan, ça ne veut pas dire que j'ai bouffé l'addition et que je l'ai trouvée délicieuse !!), François a arrosé le tout d'une bière sans alcool, Didier d'un Coca et Henri et moi d'un quart de vin rouge.
Au cours du repas, la "mère serveuse" qui avait appris que c'était mon anniversaire, est venue nous annoncer haut et clair qu'elle aussi était vierge ... ce qui eu le don de me faire rougir ;-) en lui rétorquant que ... "nous ne voulions pas le savoir" ;-))))))... avec à la clé un très, mais très très lourd sous-entendu ...
Le plus important c'est que les amis m'ont offert de splendides cadeaux !!!!!!!!!
Jugez Pluto, waf waf :
- une casquette "Suzuki V-Strom"
- un tea-shirt "Suzuki V-Strom" et
- un débardeur "Suzuki V-Strom".
Cela faisait plusieurs fois qu'en sortant de chez le concessionnaire je me disais que la prochaine fois je m'achèterais soit une casquette, soit un tea-shirt, soit un débardeur ;-) aux couleurs de ma Suzon !!!
Encore un voeu exaucé, la liste se raccourci ...

20:34 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

03/09/2006

Bon sang ne saurait ... mentisme ...zzzmmmzzz

Voilà le genre de phrase que serait capable de bredouiller Jamel DEBBOUZE ...

J'ai déjà expliqué, en son temps, ce que signifiait "mentisme" : les lecteurs fidèles n'auront pas oublié, les occasionnels sont invités soit à relire le passage où j'en donne la définition (message du 29/12/2005), soit à ouvrir leur vieux dico ...

En fait, cette nuit, j'avais le sommeil agité, comme souvent à la veille d'un départ en voyage motocycliste, et, circonstance aggravante, un moustique m'avait pris pour cible : je me suis envoyé quelques claques retentissantes (j'en suis encore tout bleu d'ailleurs) mais rien n'y fit ... En désespoir de cause j'ai fini ma nuit dans l'ancienne chambre du gamin.

Toute cette agitation eut pour effet de réveiller ma Dulcinée à laquelle je fis part de mon désarroi avant de faire chambre à part !!

Mais cela ne vous regarde pas, tout à fait, Thierry ...

Je voulais juste vous faire partager un moment de folie nocturne ...

Explication :
Il était +/- 4 heures du matin, et je ne sais pas comment cette "histoire d'eau" m'a traversé l'esprit, heureusement dans les passages cloutés, toujours est-il qu'en quelques secondes j'élaborais ... ceci.

C'est l'histoire d'une ... sardine qui souffrait de troubles de la personnalité, troubles probablement comme les eaux dans lesquelles elle avait nagé jusque là ... Son cerveau n'était définitivement plus étanche et, cherchant une perche à laquelle se raccrocher, elle alla consulter son "piscichiatre" en lui disant qu'elle était ... détruite.
Vous imaginez d'ici la scène : une sardine qui marche en crabe pour se rendre chez son "pisci" - elle marche comme ça depuis sa parano, ainsi elle voit qui est devant mais surtout qui la suit - arrive au cabinet et commence par dire qu'elle ... est "des truites".
On s'étonne après ça que les psys soient souvent, à ce qu'on dit, plus atteints que leurs patients.

Le pisci lui dit : "Planctons le décor et remontons le courant jusqu'à votre plus tendre enfance". Il eu le tact de ne pas lui poser la question bateau "Vous marinez chez vos harengs ?"
L'histoire se terminait, vous l'aurez deviné, en queue de poisson ...

Ouais, bon, les plus affûtés d'entre vous auront noté au passage que j'ai évoqué "la veille d'un voyage motocycliste" ...

Promis j'y viens dans un prochain message ...

Sur ce, A+ et bonjour chez vous !!

21:41 Écrit par Alberto | Commentaires (0)