30/08/2006

Phrase du mois ...

Chers amis motards, le mois d'août nous aura tous pourris !!!!!!!

20:34 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

29/08/2006

ça s'agite et puis ça s'assagit ...

C'est de l'homme qu'il s'agit, (avec un petit "h" pour la circonstance), l'homme qui s'agite et puis qui s'assagit ...

On bavardait avec François hier sur Msn, le sujet de la conversation tournait autour ... euh ... de quoi encore ... ah oui, de motos ... - les gonzesses ça n'est plus trop de notre âge, hélas, quoique ... enfin ... on reste encore capable d'en parler et puis on a déjà fait le tour, les contours harmonieux et les courbes divines ... de la question ;-) - car là est la question contrairement à ce que prétend Shakespeare ...

Donc, pour revenir au sujet, nous parlions "motos" et plus précisément de la "prochaine" de François ...
Dans son caddie, en plus de celles qu'il énumère sur son site, il a mentionné également la DL 650 millésime 2007 avec l'ABS (corpus !).
J'ai manifesté mon étonnement au sujet de la descente en cylindrée qu'il était prêt à faire, passer des 900 cc de la belle Cagiva aux 650 de la ...... DL (les points de suspension, c'est pour ajouter le qualificatif que vous voulez), me semblant un peu risqué, car même si la puissance est proche (73 chevaux contre 67) c'est au niveau du couple que la différence doit se marquer de façon importante me semble-t-il ... Ce à quoi il a dit, qu'en raisonnant comme ça, on finirait tous sur une TRIUMPH Rocket III qui, comme chacun sait, est propulsée par un deux litre trois (!!!) et d'ajouter que son parcours motocycliste était assez chaotique (ce n'est pas là le terme exact qu'il a utilisé mais c'est comme ça que je l'ai interprété ...) avec l'énumération de la cylindrée des motos possédées dans l'ordre chronologique à savoir 200, 500, 600, 850, 1100, 500 et 900 (pour les modèles, voir son site).

A cela j'ai répliqué, du tac au tac, et toc !, c'est là un tic, que si on faisait abstraction de sa période d'égarement (la MOTO GUZZI 1100 et la KLE 500), la série me donnait raison ... ce à quoi il a dû se résoudre de mauvaise grâce, en marmonnant, si si ça se voyait aux "fonts" utilisés ;-) que la Guzzi n'était pas à mettre dans le même sac que la Kawa (voilà un passage qui va plaire à l'ami Jacques ...)

A suivre ... je "tchatte" avec les potes .. et je reviens ...

Alors qu'est-ce que je disais ?

Je disais que j'avais raison (c'est tellement rare qu'on me donne raison, à tort d'ailleurs, que je me devais d'insister là-dessus) ... et pour expliquer pourquoi on ne finirait pas tous sur une "Rocket III", j'ai dit :"Arrivé à un "certain" âge, l'homme s'assagit, tu verras gamin !"
François est bien plus jeune que moi, quelques mois en fait, c'est pourquoi je me suis permis cette familiarité paternaliste ;-))

Cela dit, certains s'assagissent plus tard que d'autres, d'autres encore ne trouvent la paix, la sérénité, qu'une fois la mention "ci gît" au dessus de leur tête ... brrrrrrr ... ça jette un froid !!!

En ce qui me concerne, je dois me situer quelque part entre ces extrêmes ...

Pour ce qui est de la voiture je suis revenu d'un "deux litre" à un "treize cents", par contre pour ce qui est des motos, la Freewind était une 644 cm3 alors que la DL possède un fougueux 645 cm3 :-))))))) ...
A ce rythme là et en supposant même que je change de moto chaque année - façon François :-) - dans 150 ans (comme dirait le chanteur "Raphaël") j'aurai ma VFR 800 !!!!!!!!!!

Vvvvrrrr'o'ffffffffffffffff

12:52 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

26/08/2006

Motocollant ...

Petit texte matinal juste pour signaler qu'hier j'ai enfin collé un autocollant qu'Henri m'avait offert en 2004 ...

Pourquoi avoir attendu près de 2 ans ? S'agissant d'un autocollant destiné à afficher sa "qualité" de motard, il est logique de l'exhiber ailleurs que sur sa moto, isn't it ?! Donc, par déduction, c'est sur la bagnole qu'il faut l'apposer ...
Voilà qui ne répond que partiellement à la question. Si j'ajoute à cela que, dès 2004, j'envisageais de changer de caisse (voir le texte du ../../.. pour confirmation du présent propos) vous aurez compris que je réservais cet autocollant auquel j'adhérais à 100 %, à la nouvelle caisse que je comptais acquérir. Etant donné que la "Ferrari Testa Corsa" n'est arrivée qu'en 2006, l'explication devient on ne peut plus claire...

Quand je vous aurai dit qu'Henri avait commandé ce motocollant sur le site http://www.lemotard.com , qu'il est repris sous la mention "Motocollant Sport", il ne me restera, pour clore le sujet, qu'à recharger les piles de mon appareil numérique pour faire la photo du cul de la Ferrari agrémenté du précieux adhésif et de le joindre au présent message : j'ai bien essayé de copier l'image sur le site mais ... la copie est interdite !

Bon week-end à toutes et tous, portez-vous bien !
Attention, à Gerpinnes c'est la fête aux Flaches, alors roulez cool !!

PS :
1. rien à voir mais ... je vous ai dit que je copiais/collais les petits textes dans un logiciel de traitement de texte pour vérifier l'orthographe et pour garder une trace écrite - verba manent ... et bien ça nous fait 308 pages au jour d'aujourd'hui !!
2. euh ... faudrait que j'embraye à nouveau sur les voyages passés, l'avenir étant une autre histoire ... Promis, je m'y motocolle incessamment bientôt sous peu !!
3. Addendum : vous n'imaginez pas comme ça me fait plaisir, à chaque fois que je regarde dans mon rétro, je vois cet autocollant qui me rappelle que je suis aussi motard et ça me console de mon état de caisseux ;-))

10:39 Écrit par Alberto | Commentaires (4)

23/08/2006

Habeas corpus ...

Encore un vilain jeu de mot, un gros "à peu près" qui est la contraction (non, celle-là n'est pas douloureuse mais ... gardez le monitoring à l'oeil !!), la contraction disais-je (oufti, la deuxième en quelques secondes, va falloir attraper la valise et filer en clinique), pffffff ... je n'y arriverai pas ... de "ABS encore plus" ...
Je vois d'ici votre grimace qui consiste en un lever du sourcil droit accompagné d'une extension des lèvres façon "moue dubitative". Je ne vais pas vous laisser ainsi, d'une part parce que ça n'est pas votre meilleur profil ;-), et d'autre part, parce qu'il faut bien que je développe le sujet sinon je ne l'aurais pas commencé évidemment !!!!!!

Alors ? Pourquoi "ABS ENCORE PLUS" ?
Et bien, parce que la SUZUKI V-Strom DL 650 millésime 2007 arrive avec l'ABS !
Je ne résiste pas à transcrire textuellement l'intro de l'article qui lui est consacré dans le Moto 80 du 11 août :
A l'heure où l'on évoque de + en + la sécurité, il était assez normal que Suzuki propose la nouvelle version de sa V-Strom DL 650 avec une option ABS. De quoi donner encore un peu plus d'arguments à cette étonnante Trail "Adventure sport".
NDLR : :-)))))))))))))))))))))))))))Des phrases qui ont de quoi me conforter dans l'excellent choix, ma foi, que je fis lors de l'achat de la belle, en février 2004 ...
Mais ce n'est pas tout, j'en veux encore !!
De tous les moteurs V-Twin, le 650 à 90° qui équipe la V-Strom est sans doute l'un des plus réussis, au point de faire des envieux auprès de la concurrence.
(NDLR : encore, encore !!!)
Non content d'avoir du caractère, ce moulin, initialement dérivé de la SV, fait preuve de douceur, n'est pas sujet aux habituels à-coups de l'injection et permet autant de se balader tranquillement que de faire monter votre adrénaline dans le rouge en même temps que l'aiguille du compte-tours.
(NDLR : Oh oui, oh oui, encore !)
Je vous dispense du blabla que constitue le "ventre mou" de l'article, à noter toutefois et juste :
- une seconde bougie d'allumage par cylindre
- un nouveau "timing" de l'allumage électronique
- un nouvel échappement
cela pour répondre aux normes Euro 3
- un nouveau bras oscillant plus long de 15 mm pour loger le système ABS sous la selle
- quelques petits détails revus comme des caoutchoucs de protection au-dessus des repose-pieds pour ne pas abîmer la couleur du cadre en alu ...
pour passer à la conclusion :
Avec sa position de conduite aussi agréable et facile que confortable, avec son moteur attractif, avec son bel équilibre et sa facilité de conduite, avec son prix, la V-Strom DL 650 possédait déjà mille atouts pour convaincre. Aujourd'hui avec l'ABS, elle avance un nouvel argument permettant la poursuite de sa carrière. Voici une moto décidément née sous une très bonne étoile et qui ne pêche que par un encombrement un peu trop conséquent pour sa cylindrée (cela se ressent notamment en ville, entre les files (NDLR : je confirme pour l'encombrement, elle fait vraiment "grosse moto", ou moto de pro quoi ;-) !!!) et par une finition qui mériterait un brin plus d'attention.

Evidemment j'en entends certains au fond de la classe qui disent "Oui euh ... tout çâââââ euh ... de toute façon chez Moto 80 toutes les bécanes sont bonnes ... euh ... dans leur genre ... euh ..."
A ceux-là je dis : "Tsss Tsss ... tous les journalistes ont un devoir d'objectivité et d'impartialité Maïté et s'ils écrivent que la DL fait des envieux, fieu, auprès de la concurrence, Horstense, c'est que c'est vrai, Audrey !!!"

Autres petites niouzzzz en vrac :
- j'ai sorti la DLcinée lundi et aujourd'hui pour me rendre chez des clients (j'ai utilisé le sac de selle "Oxford" pour trimballer les classeurs) : ça change la vie d'aller travailler en moto !
- j'ai eu des nouvelles d'Henri qui m'a téléphoné pour me dire qu'il avait acheté un blouson estampillé "Triumph" pour lequel il s'y est pris à 3 reprises pour trouver la bonne taille;
- enfin, j'ai chopé la crève : gros rhume (le cerveau ne semble pas atteint ... les microbes ne l'auront pas trouvé, hé hé ?!), nez bouché, yeux rouges, gorge râpeuse : purée de temps !!

00:11 Écrit par Alberto | Commentaires (4)

20/08/2006

Le "héros" du jour ... ou ... "Quand le bolognais envoie la sauce !!!!!!"

Vous avez vu le sourire du "petit vieux" ?

C'est-y pas un beau sourire ça ??

Je dois dire que j'ai "un faible" comme on dit, pour Loris CAPIROSSI d'une part parce qu'il est (encore!) plus petit que moi :-))) et d'autre part, quand je vois comment il se bat, comment il vit sur sa Ducati, je suis béat non pas d'admiration mais presque ... D'autant qu'après la chute collective du Moto GP de ... - question concours :-) - il était l'un des plus touchés !

Et bien aujourd'hui, à Brno, République Tchèque, il a fait le "hole shot" et largué la concurrence, lui prenant plus de huit secondes, avant de relâcher la poignée pour en conserver près de 5 sur Valentino ROSSI (le docteur enrhumé ?) qui a dû batailler ferme avec Dani PEDROSA pour garder sa deuxième place.

Voilà qui a le don de resserrer les positions au classement du championnat, augurant d'un beau suspense pour l'octroi du titre suprême cette année !

Il reste 5 grands prix (Malaisie, Australie, Japon, Portugal et Valence en Espagne ) et les positions actuelles sont :

1. Nicky HAYDEN 201
2. Dani PEDROSA 176
3. Valentino ROSSI 163
4. Marco MELANDRI 161
5. Loris CAPIROSSI 151

La suite à l'écran ...

Pour ce qui est des sujets qui me "touchent de plus près" (bas les pattes vous !), je citerai en vrac :
- l'entretien des 30.000 km de ma DLcinée : RAS, tout est nickel, "on ne change pas des pièces qui ne s'usent pas" selon la formule consacrée : total 97,66 €;
- François, qui a mis sa CAGIVA en vente, est "chaud bouillant" pour se porter acquéreur d'une BMW 1150 GS de 2003 avec 9000 kms au compteur. C'est drôle, il nous a envoyé un e-mail pour susciter nos commentaires au sujet de cette possible transaction et il terminait en disant qu'il s'agissait de ses pensées du jour ... Ce à quoi j'ai répondu que plutôt que de "pensées" il s'agissait de "panzer", la 1150 GS ayant plus l'air, il faut bien le reconnaître, d'un char d'asso que d'une motaut et vice versa ;-))))))) - (Et encore quelques lecteurs de perdus !)
Nonobstant, c'est une excellente machine et, vu que tous les goûts et toutes les couleurs sont dans la verte nature, sa "plastique" ne doit pas occulter ses atouts qui sont nombreux ...
It's up to you François !!
- enfin, dernier point du jour, j'ai un peu le sentiment d'être, comme qui dirait, une gare, ou pire, une vache qui regarde passer les trains (je ne vois pas d'autre image même si les 2 sont peu flatteuses) : en effet, mes amis qui reviennent à peine d'un voyage dans le Vaucluse et la Lozère, repartent dès le 3 septembre pour un "tour de France" d'une semaine ... Et moi "j'intercepte" quelques e-mails qu'ils s'échangent, j'ai même poussé la plaisanterie jusqu'à demander qu'ils me transmettent l'itinéraire qu'ils vont emprunter, tout en sachant que je resterai sur le quai à les voir partir ... Ooohh, rien de grave bien sûr, on ne peut pas monter dans tous les trains, un train pouvant d'ailleurs en cacher un autre c'est bien connu ...
Mais bon ...

22:58 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

18/08/2006

Balade ardennaise ... l'Aller et le retour ... sans plus de détours !!!!!

Vous l'avez bien mérité ce road-book que je vous livre d'autant plus gracieusement que je n'en suis pas l'auteur, n'étant moi-même pas à la hauteur pour ce genre d'exercice ... Voilà, à vos cartes, prêts :

Montignies-St-Christophe, Coulsore, Hestrud, Clairfayts, Eppe (taxi), Moustiers, Macon, Momignies (le retour de la momignies ...), St Michel, Watigny, Any, Cordy, Fligny, Tarzy, Antheny, Champlin, Estrebay, Flaignes, Cernion, L'Echelle, Rouvroy-s-Audry, Remilly-les-Pothées (d'où proviendrait l'expression très connue "remis les potées à l'heure"), Clavy, Neuville, Fagnon, Warnécourt, Touligny, Guignicourt-s-Vence, Villers-s-le-Mont, Villers-le-Tilleul, Omont, Chagny, le Chesne, Stonne (et son incontournable, bien qu'on puisse sans problème en faire le tour, butte), Yoncq, Mouzon, Carignan, Florenville, Herbeumont, Bertrix, Paliseul, Maissin, Wellin et Beauraing !!!
Un parfait panaché de petites routes (blanches et/ou vertes) où il fait bon flâner, visière ouverte, pour profiter des senteurs dont n'est pas avare la campagne, et de routes plus roulantes où il fait bon ... fermer la visière ... pour ouvrir en grand la poignée :-))))))))

Quelques points à mettre en exergue :
- nous avons pique-niqué sur les bords du Lac de Bairon (à côté de le Chesne)
-à Florenville, alors que nous nous étions arrêtés pour un café, Henri y est allé d'une dame blanche, moi d'un panaché de sorbets et François, contraint et forcé, d'un banana split !!! Nous avons regretté notre générosité à l'égard de la serveuse (20 cents de pourboire !!) car elle ne nous lâchait plus, au point que je lui ai demandé, en plaisantant, de nous rendre les 20 cents ...
- alors que nous n'avions croisé que très peu d'avions de motards, arrivés à Beauraing, il devait y avoir un nid (celui qui a dit un hydravion file au coin !) car il en venait de partout : au carrefour, connu de nous tous, alors qu'il y avait un trafic de ouf, et que je dépassais à allure très très modérée, 2 files de voitures (c'est vrai au delà de la ligne blanche mais bon ... si on ne veut pas rester englué ...) ne voilà t'il pas qu'un tûûûûûûûûût de motard qui venait dans l'autre sens, se met lui aussi à dépasser, dans le léger virage juste avant le feu, en balançant la purée comme s'il était sur la grille de départ d'un Moto GP : quand il m'a vu, j'ai lu la panique dans ses mirettes et l'ai vu zigzaguer pour prendre une trajectoire tangente qui nous évita un tête à tête !!!!
- un peu plus tard, alors que nous nous étions tous séparés, je quitte la N40 à Petit-Doische pour enfiler la charmante et étroite petite route qui serpente vers Gochenée et Rosée lorsque j'arrive à hauteur d'un monospace VW Touran gris métallisé immatriculé VHG... si j'ai bonne mémoire, qui déboîte pour dépasser un cycliste et qui reste planté au milieu de la route ... Je fais un appel de phare, sympa, sans plus, m'attend à ce qu'il serre à droite, mais il tarde ... je lâche mon guidon en écartant les bras comme pour dire "Et alors fieu ? tu dors ou quoi ?" ... il réagi et se range mais ... juste ce qu'il faut et au moment où j'entame le dépassement, il donne un petit coup de volant à gauche comme pour me faire peur !!!!!!!
Inutile de dire que j'ai poursuivi mon dépassement en enfonçant le klaxon et en regardant le "con ducteur" tout le temps qu'il a duré : à mon avis il s'est fait engueuler par sa bobonne parce que, alors que je n'ai pas forcé l'allure, il a rapidement disparu de mes rétroviseurs.
Purée quand j'y repense, j'aurais dû m'arrêter, relever sa plaque et porter plainte dès le lendemain matin à la police : un tel comportement au volant c'est de l'assassinat !!!

Enfin, je ne suis pas mort, je ne vous écrit pas de l'au-delà, et je suis sûr que des énergumènes pareilles j'en rencontrerai encore et probablement de plus en plus ...
J'allais me lancer dans une tirade concernant la bêtise humaine mais je vais m'abstenir car je suis moi même un humain ...

Une dernière chose : allez voir le compte-rendu qu'a fait François de cette sortie dominicale : merci à lui pour la photo !!

23:52 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

17/08/2006

Phrase de la quinzaine ...

Elle aurait pu être de moi, mais je suis obligé d'en laisser la paternité à ... qui la revendiquera : je l'ai entendue aux infos d'hier lors d'un reportage sur la météo de cette première quinzaine d'un août automnal ...

Le soleil a surtout brillé par son absence !!!

Le gars qui a dit ça en connaît sûrement un rayon ...

Ceci me rappelle une petite anecdote vécue au cours de mes études secondaires supérieures (en mille neuf cents et quelque ...) : j'avais comme professeur de français Monsieur Wasterlain qui, lors de la correction d'une rédaction qu'il nous avait donnée à faire, cita une phrase que j'avais pondue à l'époque et qui introduisait le sujet ...
Le comble serait maintenant de fermer cette parenthèse en disant que je ne m'en souviens plus ... Ce ne serait pas la première fois, en effet, que je commencerais une histoire ou une blague et de me rendre compte, au cours de la narration, que j'en ai oublié la fin ou la chute ... et de ... laisser tomber, bafouant ainsi le "devoir de ... mémoire" ... des anciens !!
Mais pour en revenir à l'exemple qui nous occupe, je me souviens de la scène et de la phrase : "Sous le règne ensoleillé de Louis XIV ..."
Ok, je sais, ça n'a aucun intérêt, mais on reste dans le domaine de la météorologie, non ?

Ca m'en rappelle une autre

A suivre ...

Voilà, ça se passait également lors de mes études secondaires supérieures me semble-t-il, ou inférieures, toujours est-il que ça s'est passé au cours ... d'un cours de religion. A l'époque, assez paradoxalement, les abbés, étaient chargés, entre autres missions impossibles ;-), des cours d'éducation sexuelle ...
Une parenthèse à ce sujet : une note avait été insérée dans nos journaux de classe qui demandait aux parents s'ils voyaient un inconvénient à ce que ces cours soient prodigués par un homme d'église et devinez ... les miens furent les seuls à se faire tirer l'oreille : autant vous dire la foudre que m'attira cet épisode de la part de mes condisciples qui voyaient en eux et en moi, des empêcheurs de pécher en rond ... pfffff
Bon, venons en au fait :
ce jour là, l'abbé Lombard, puisque c'est ainsi qu'il se nommait (j'ai l'image d'un petit bonhomme rougeaud, le bedon rebondi, les yeux pleins de malice) en était à la gnègnème leçon, on avait déjà passé en revue (arme sur l'épaule, drrrrrrroite - vantard !) tous les organes incriminés ainsi que leur fonctionnement, et notre bonhomme évoquait le foetus qui baignait dans le liquide amniotique et c'est là que je sorti "C'est le petit baigneur, quoi !".
Il s'ensuivit un fou rire général qui dura ... une éternité !!!
Il faut savoir que ce film avec Louis De Funès et la famille des "Castagnier", était complètement d'actualité ... à l'époque, ce qui ajoute à la drôlerie de la situation, n'est-ce pas ?

Tout ça pour dire finalement que j'ai toujours aimé écrire et ... autant que possible, faire rire !!!!!!

14:18 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

16/08/2006

Balade ardennaise ... Le Retour ... et l'Aller aussi !

Au départ de Beaumont disais-je ... (voir ci-dessous). Et quoi de plus normal que de vous faire profiter, gratuitement, du road-book que nous avons suivi ce dimanche là ?
Quand j'aurai précisé qu'il est l'oeuvre de notre guide, spirituel et dévoué, généreux et désintéressé Henri, qu'il consiste en une longue énumération de patelins, énumération couchée au verso d'un e-mail que Bernadette avait envoyé à une certaine "Martine VDD", e-mail qui remerciait cette dernière pour la très belle soirée d'hier (hier étant en l'occurrence le mercredi 2 août), Bernadette précisant que c'était "très réussi", qu'elle avait bien mangé, bien bu (je lui fais confiance pour ça), qu'elle avait bien ri et que le discours qu'avait tenu la "Martine" était plein de tendresse, d'humour et très émouvant, quand j'aurai enfin ajouté que cette liste tient sur une feuille format A4 pliée en deux, il me restera à aligner stoïquement les villes et villages traversés ...

Ca sera pour demain si vous le voulez bien !!!

22:54 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

12/08/2006

Balade ardennaise ...

Un oranger, sur le sol ardennais,
On ne le verra jamais
Un jour de neige embaumé de lilas,
Jamais on ne le verra.

Qu'est-ce que ça peut faire ? me direz-vous !
Ce n'est pas à moi qu'il faut poser la question mais au regretté BOURVIL, parti en vadrouille quelque part ... par delà pour chanter sa ballade (avec 2 ailes) aux angelots !

Cette intro poético-angélique ;-) pour amener le sujet du texte du jour : la balade (avec 2 roues) dans les ardennes françaises du 6 août qui réunissait Henri, François et moi au départ de Beaumont ...

19:15 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

10/08/2006

Alpha, bêta, gamma, delta, epsilon, zêta, êta, thêta, iota, kappa, lambda, mu, nu, xi, omicron (totu rikiki), pi, rhô, sigma, tau, upsilon, phi, khi, psi, omega

Souvenez-vous :
Mais ... Qu'entend-je, qu'ois-je ? On sonne au portââââil du chââââteau ... blabla ... Mais ch'est l'ami Henri !?!?!? Il avait annoncé sa vijite chertes, mais pour l'apérôôôô ...
Cela se passait samedi, 5 août, vers 10h00, Henri venait de récupérer sa moto chez le concessionnaire Triumph le plus proche après l'entretien des 50.000 km (déjà !!) et passait me dire un petit bonjour. Il me trouva encore en pyjama alors que j'étais en train de travailler ... sur mon blog : je commençais le compte-rendu des vacances.

Nous devisons quelque peu, je lui fais part du semblant d'intention que j'avais eue d'aller jusqu'à Liège pour changer mon pneu arrière, dans l'espoir secret - comme l'agent - qu'il saisirait la balle au bond - my name is Bond, James Bond - et me proposerait de m'y accompagner.
Gagné !
"On peut y aller maintenant si tu veux ?" qu'il me dit.
"Non, sans blague ?!" que je lui dis
"Pas de problème, je n'ai rien de prévu" qu'il précise
"Tu es bien sûr ? ça ne te dérange pas, hein ?" que j'ajoute
"Non, non" qu'il affirme
"Bon, bon, je vais vite me frotter la tronche et les dents et on y va" que je lance en grimpant les escaliers 4 à 4
"Je préviens Bernadette, dépêche-toi" conclu-t-il en commençant à s'entretenir avec ma Josée qui repassait dans une tenue affriolante ;-)
Par acquit de conscience, et sur mon insistance, il a été jusqu'à téléphoner chez le marchand pour savoir s'il n'était pas en période de congés annuels ...
Entre temps je lui avais prêté la carte du sud de la Belgique, vous savez "la haute", pour qu'il se fasse une idée de l'itinéraire que nous allions suivre : il n'a en effet pas l'habitude de prendre Charleroi comme point de départ.

Alors qu'avec l'ami Henri, nous avons virolé sur plus de 160 km pour rejoindre Embourg et Alpha Moto, l'ami Chelin (hein ?) m'avait imprimé un aller par autoroute d'à peine plus de 100 bornes. Pas très "direct" cet aller amical mais ... quelle différence en matière de plaisir de rouler ! Et puis au point (de corde !) où en était le pneu, 60 km de plus ou de moins ...

Nous sommes arrivés vers 13h15' me semble-t-il.
Les mécanos terminaient leur pause de midi et ... il n'y avait aucun autre motard : ils se sont directement occupés de la DL. Pendant ce temps Henri et moi, nous nous sommes mis à la recherche d'un troquet pour becter et avons atterri à la cafétéria du Super GB du coin.
On a mangé un croque garni, bu une bière et un coca, appelé l'ami François pour lui faire part de notre équipée du jour et ponctué le tout par un café pour moi avec un godet de liqueur à l'avocat et ... une grosse glace à l'avocat pour l'incorrigible Henri qui fond toujours devant la carte des desserts ...
Au moment de payer, je me lève d'un bond (décidément c'est une histoire à rebondissements !) en disant que "c'était pour moi" ... mais arrivé à la caisse, il a fallu que je déchante car il était impossible de payer par carte : je suis revenu, tout penaud et comme je n'avais que 10 € sur moi, j'ai juste payé la moitié du compte :-(
Il est tellement facile d'être généreux quand on n'a pas le sous !!
Cela dit, en fonction des consommations respectives, je lui ai probablement offert la "cigarette russe" qui était plantée au sommet de son iceberg ;-)))))
Petite anecdote : en parlant avec le serveur, nous avons appris que son père avait été mécano chez Alpha Moto pendant de longues années et que, si on voulait "avoir des prix" il fallait dire qu'on venait de la part de Monsieur ALVAREZ (c'est ça Henri ? j'ai un doute sur le nom ? c'est peut-être SANCHEZ, ou HERNANDEZ, ou PATAQUEZ ? Dondè està Pedro ? Pedro està en el rincon !)
Nous avons aussi appris que la liqueur d'avocat était un produit maison, fabriqué par le patron du bistrot.

Ouais, bon ... le moment était venu de retourner chez Alpha pour récupérer ma DLcinée et pour payer la douloureuse : 129,40 € tout compris (montage, équilibrage et taxe de recyclage) pour un METZELER TOURANCE 150/70 R 17.
J'ai vérifié combien m'avait coûté le premier changement, à 12.787 km exactement suivant facture du 13.01.2005 et j'ai été édifié : 171,20 € juste pour le pneu !! ça fait déjà une différence de 41,80 €
Sachant que la facture concernait l'entretien des 12.000 km et qu'elle comporte un poste "main-d'oeuvre" de 2H30, il est légitime de penser qu'il englobe certainement le temps passé au montage et à l'équilibrage ...

Attention, je ne crie pas "Haro sur le concessionnaire", il a des marges à tenir pour couvrir tous ses frais qui sont probablement plus élevés que ceux auxquels doit faire face, avec son meilleur profil, s'il ne veut pas l'avoir dans le dos, un marchand spécialisé ...
Il n'en demeure pas moins que le consommateur final, celui qui, in fine, douille, reste libre de faire son marché là où c'est le meilleur (sous-entendu marché bien entendu ) ;-)

Finalement, nous sommes revenus par l'autoroute car j'avais comme impératif d'être rentré vers 15H30' pour la visite hebdomadaire aux géniteurs. Avant d'enfiler nos casques nous nous étions fixé rendez-vous au dimanche 10H00' pour un petit déjeuner chez Henri et une balade dans les Ardennes françaises , mais cela est une autre histoire que je vous conterai, toujours sans compter, comptez là dessus, une prochaine fois !

Un grand merci à Henri pour sa disponibilité et sa diligence, tagaglop tagaglop tagaglop !!

21:31 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

08/08/2006

La saga bourguignonne, suite et fin

Lundi 31 juillet
Ainsi fut dit, ainsi fut fait : réveil à 8h15', lever à 9h00', petit déjeuner sur la terrasse couverte et départ à 10h30'.
Le gamin est resté au domaine car il a enfin rencontré des jeunes de son âge qui, en sus, parlent la même langue, yoooo.
Par la D977 et la N151 nous arrivons à AUXERRE vers midi.
Nous nous garons comme l'intime le Guide Vert au quai de la marine (page 121), ouvrons à la page 123 sur laquelle est tracé un parcours à suivre pour voir dans l'ordre la Cathédrale St Etienne **, l'ancienne abbaye St Germain, la Tour de l'Horloge ...
Alors que la plupart des boutiques étaient fermées, l'appétit lui ... s'ouvrait.
Nous nous mîmes (celui qui a ajouté "Marceau" sera privé de dessert) à la recherche du restaurant "La P'tite Beursaude", rue Joubert 55, recommandé par le sacro-saint guide.
Dans la rue, on ne voyait aucun numéro et c'et en levant les yeux pour admirer une des nombreuses façades à colombages que nous avons aperçu qu'ils étaient perchés au premier étage (les numéros, pas les colombages, faut suivre hein !) : demi-tour pour trouver le numéro 55.
On entre, on est accueillis par une jeune dame en costume traditionnel qui nous demande de ne pas trop tarder à faire notre choix vu l'heure avancée : côte de boeuf sauce bourguignonne (2 cvts) + pichet de pinot noir, le tout pour 49 Euros.
Les "contours" comme on dit en Italie (traduction de "contorni") étaient copieux : rata de courgettes et poivrons, frites "home made", choux frit, pomme vapeur, mange-tout, etc ...
Au moment de payer j'interroge bêtement sur l'existence des vignobles car jusque là je n'en ai guère vu ...
Nous décidons de faire un crochet (de +/- 18 km) vers l'est jusqu'à CHABLIS pour leur tirer le portrait.
Retour par la D965 jusqu'à Toucy, tout çââââââââ, gauche par D955 jusqu'au chantier médiéval de Guédelon : entrée à 9 Euros (et non 8 comme indiqué dans la Bible selon St Bibendum) et visite pendant plus d'1h30' avec petit spectacle du "poisson funambule" à la clé.
En un mot : projet fou de construire un château fort du Moyen Age avec les moyens de l'époque. Rendez-vous en 2023 pour la ... pendaison ... de la crémaillère, promis gibet, euh j'y vais !
Retour par la D955 jusqu'à MYENNES et autoroute A77, sortie 37 : au total 307 km.
J'ai juste eu le temps de dîner, de me jeter ensuite, tout habillé, sur le lit à 21h15' pour dormir jusqu'à 10h30' du sommeil du juste.
Les images

Mardi 1er août :
un départ anticipé à Jeudi se confirmant, nous décidons, pour changer de l'habitude, d'encore faire une excursion, plus courte toutefois, plutôt qu'une journée à glander au domaine.
Pour faire mentir le vieil adage "Never say Nevers", c'est cette ville que nous prenons pour cible.
Après le déjeuner, nous partons à 2 pour une visite qui s'avèrera plaisante. Comme le dit la chanson "Il suffit de passer le pont" ... c'est tout de suite la Cathédrale St Cyr-et-Ste-Julitte, le Palais Ducal, les églises St Etienne et St Pierre, la porte de Croux, la promenade des remparts et celle, obligée, des boutiques des tranquilles rues piétonnes ...
Un petit "mokkacino" et un milk-shake vanille au bistrot "L'Agricole" au n° 10 de la place Carnot, suivis un peu plus tard d'une glace artisanale 2 boules (chacun, on n'a pas regardé à la dépense !) et voilà que la sortie du jour touche déjà à sa fin.
Reste à improviser une sauce au thon pour accompagner les "farfalle" au menu du soir, bonsoir !!!!
L'album

Mercredi 2 août :
Météo beaucoup plus maussade qui n'annonce rien de bon. Pluie sur toute la France ... et le reste n'a plus d'importance.
Le départ est imminent : pendant que le fiston profite des derniers moments avec ses nouveaux amis, nous décidons d'une dernière excursion.
A la hâte, je dessine un tracé qui nous conduit à DECIZE, au S-E de Nevers par la N81 et retour par LA MACHINE et CHEVENON via les D34, 172, 200 et 13.
On a juste eu le temps de faire la "promenade des Halles" (2 x 900 mètres) à DECIZE, de deviner le château de CHEVENON, d'acheter les filets purs chez le boucher, avant que la pluie commence à nous arroser abondamment : encore 100 km de balade bourguignonne.
Dernier dîner apprécié, un peu de ménage, un pré-emballage des bagages et quelques pages du roman de Dan BROWN pour clôturer la journée en attendant demain 7h45' que le réveil sonne !!!!
Les dernières photos

Jeudi 3 août :
C'est le grand retour : 2 photos pour montrer qu'alors que nous quittons le "nid", d'autres s'y installent sans attendre et 1 dernière photo pour fixer le "routier" qui nous restaura l'heure venue.
J'ai persisté dans la volonté de m'en tenir à un itinéraire "bis" alors que le gamin et même l'épouse par moment, me soufflaient à l'oreille qu'il aurait été de bon ton de prendre l'autoroute pour ... accélérer le retour : rien n'y fit, m'fi !
Bien entendu par moment, quand on se retrouve coincé dans une côte derrière un tracteur, ou derrière un convoi de mobilhomes, on peste un peu mais au final, la conduite est bien moins "soporifique, soporifique" (c'est dans quel film cette réplique ?) que sur autoroute et si l'on peste, ce n'est pas parce qu'on n'a pas pris l'autoroute mais parce qu'on n'a pas l'accélération d'une MOTO pour effacer toutes ces chicanes d'un revers de la poignée de gaaaaaaazzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz !!!!!!!

Voilà : après cette looooooooooooooooooooongue digression qui, je l'espère, vous aura tenus en haleine (fraîche) du début à la fin, je promets, juré, craché, "Croix de bois croix de fer, si je mens je me tape le col de la Croix de fer", de retomber enfin sur mes roues et pas plus tard que demain avec le récit de nos aventures de ce dernier week-end !!!!!!!!

20:43 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

07/08/2006

La Bourgogne ... suite ...

Merci au monde entier (et pas "oh, mon dentier ?" comme le répétait souvent pépé) pour les innombrables télex, télégrammes, fax, bouteilles à la mer, reçus m'exhortant à continuer ce fabuleux récit de vacances qui range au rayon "roupie de sansonnet" les pseudos aventures de Koh Lanta et autres îles de la tentation (ce n'est pas moi qui l'écrit, c'est un lecteur qui me l'a dit ;-))

Mercredi 26 juillet : VEZELAY
Excursion à Vézelay ( 3* au Guide Vert) par les D977 et 951 et retour par N151 avec crochet, mon capitaine, à LA CHARITE-SUR-LOIRE : 226 km.
Déjeuner fait d'une salade à la "Fortune du Pot" (on voulait manger à "La Madonette" - cité par le Guide - mais on y est arrivé vers 14h00 et le cuistot avait un rencard... on a juste pris la photo des lieux)
Grosse pluie : promenade autour des remparts ajournée ...
Le reportage photographique

Jeudi 27 juillet : R.A.S. le retour ...
Voir mardi : aucune animation prévue le soir ... Domaine pour familles avec enfants en bas âge !!!!

Vendredi 28 juillet : MONT BEUVRAY
Excursion vers le Mont Beuvray via CHATEAU CHINON au départ duquel j'ai essayé d'emprunter un maximum de routes vertes vers St LEGER, puis ST PRIX, la Forêt de Glenne, ANOST, le lac des SETTONS, puis VAUCLAIX et retour sur Château Chinon. Près de 300 km de virolos qui auraient été bien plus appréciés à moto !!!!!!
Déjeuner à Château Chinon d'une salade morvandelle arrosée par une bière d'abbaye belge, une fois !
Le livre d'image

Samedi 29 juillet : Projets
Projet de
- courses (Intermarché de Challuy)
- course (karting de Magny-Cours : on veut retâter du bitume)
Karting reporté à Dimanche pour cause de méforme générale.
Par contre comme il faut bien manger pour vivre, j'ai fait honneur de ma visite à l'Intermarché.
J'ai claqué 4,60 Euros dans le Moto Journal de la semaine : c'est un hebdomadaire qui parait en effet ... toutes les semaines.
Un bandeau traverse la Une avec la mention "180 pages anti stress" : incontournable !!
On y couronne "la reine des Alpes" avec à la clé une belle photo au sommet de la Madeleine, col cher à nous tous et maintes fois gravi et dévalé ;-)))))))
A noter, l'arrivée chez les "trails" de la Kawa 650 Versys qui devrait remplacer à terme et avantageusement le KLE de l'ami Jacques ...
Pour le reste RAS, si ce n'est mes progrès fulgurants en brasse ... Sur ce je vous ... embrasse et vais me coucher !!!!(ça c'était la conclusion que j'écrivais au moment ... ou je l'ai écrite, à savoir euh ...le samedi 29 juillet ou le dimanche 30 si les douze coups avaient sonnés)

Dimanche 30 juillet
Lever à 9h50' pour regarder Auto Moto sur TF1 et ... retour au lit : c'est fou comme on vit décalé en vacances ...
Petit déjeuner à 11h15' !
Josée et moi nous prenons la voiture jusqu'au bourg de Gimouille et entreprenons une balade pédestre jusqu'au "Pont-Canal" long de 373 mètres qui a permis la navigation marchande jusqu'en 1970, la navigation de plaisance depuis lors, sur le canal latéral de la Loire, celle-ci étant trop "sauvage".
L'album
On déjeune qu'il est 15h30' et on ... repart, cette fois à trois, non pas à Troyes mais à Magny-Cours.
On a de nouveau "signé pour 2 courses" et cette fois, j'ai remis les pendules à l'heure, non mais !! Si j'ai laissé 144 millièmes au fiston à la première séance c'est pour lui mettre près d'une seconde dans la seconde (vous suivez ?) : 1.09.106 contre 1.09.967.
Quand j'ai demandé aux gars si on pouvait faire quelques tours gratuits vu qu'on venait de loin, tout çaaaaaa, le Tom Cruyce de service (il lui ressemblait vaguement ... et de loin ... et de dos précise mon épouse qui lit ce passage en même temps que vous) a accepté : merci à lui.
Le soir : piscine, pizza, briscola et scopa (des jeux de cartes italiens), puis dodo sous le drap.
Au planning de lundi : visite de Auxerre ma biche et retour par les routes bucoliques et le chantier médiéval de Guédelon, mon colon.

Alors ? De plus en plus haletant ce récit avouez !?!?

21:15 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

06/08/2006

La Bourgogne ... disais-je !

Je reviendrai sur la visite d'Henri et sur ses conséquences dès que j'en aurai fini avec le compte-rendu du voyage en Bourgogne, et ... hum ... ce n'est pas demain la veille ;-). Quoi que ... si je m'y attèle et ... qu'on me laisse faire (phrase pleine de sous-entendus) ça devrait pouvoir se faire avant la Noël !!!

Voici donc le résumé des premiers jours ... Pour la petite histoire il faut que vous sachiez (oui, je sais, c'est une conjugaison fort impropre du beau verbe "savoir") que, pour gagner du temps, si si je fais des efforts croyez le bien, j'ai tapé ces textes en "Word" sur mon vieux PC pendant que le gamin squattait celui à partir duquel je vous parle pour l'instant.

Voilà, maintenant que le décor est planté, on peut y aller !!

Samedi 22 juillet : départ
R.A.S, rien que des nationales et départementales prévues au road-book - repas de midi à MAILLY-LE-CAMP, à l'hôtel restaurant St Eloi, entre CHALONS-EN-CHAMPAGNE et TROYES sur la N77 - pas fameuse leur salade composée ... décomposée par endroit.
Arrivée à GIMOUILLE vers 17h30'.
La "villa" dans le Domaine du Grand Bois ressemble à s'y m'éprendre à un abri de jardin, elle en a la consistance car toute faite de bois et la superficie : certes j'exagère un peu mais ... si peu ;-)
Les photos

Dimanche 23 juillet : commissions
Courses à l'ATAC de La GUERCHE-SUR-L'AUBOIS : près de 200 € dont 10,50 pour le Moto Journal du 20 juillet (que m'avait chaudement recommandé François) et le "Hors Série" de juillet/août avec 250 modèles testés de 125 cm3 à 2300 cm3 : de la bonne lecture pour passer les longues soirées estivales ;-)

Lundi 24 juillet : APREMONT S/ALLIER et MAGNY-COURS.
Consultation du Guide Vert : Apremont s/Allier = 1 des + beaux villages de France + parc floral + petite route verte.
Boucle Gimouille, Apremont s/Allier, Mornay s/Allier, St Pierre-Le-Moutier, Magny-Cours et son circuit de karting puis retour par les D200, 149 et 134.
Le fiston et moi n'avons pas résisté, on s'est offert 2 séances de 10' de kart, des 4 temps 270 cm3.
Mon meilleur chrono à la première séance, 1.12.880 et lors de la seconde je descends à 1.10.580 alors que le "gamin" fait d'abord 1.14.708 et ensuite 1.09.836 soit 744 millièmes de mieux que son vieux père !!! A ma décharge (pondérale en l'espèce) il faut savoir que 10 kg = 1 seconde, dixit les gars du circuit, postulat que je fais mien et que je serine au gamin qui me répond "t'as qu'à maigrir pour aller plus vite " : ah non, c'est un peu court jeune homme ...
Pour vous donner une échelle de valeur (faites quand même gaffe en grimpant dessus, j'ai des mauvais souvenirs à ce sujet), par rapport à ces chronos, les 2 types qui s'occupaient de l'intendance, des habitués du circuit donc, on roulé avec nous et on fait respectivement 1.06.721 et 1.05.913. On n'a été largués que de 3 ou 4 secondes sur un circuit de 1.110 mètres : pas mal pour des "bleus" qui débarquent, non ? Allez les bleus ;-))))
Les images

Mardi 25 juillet : R.A.S. : piscine, ping-pong, cuisine, farniente, lecture, etc ...

Passionnant jusque là, non ?? Et attendez de voir la suite !!!!!!!!!!

21:38 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

05/08/2006

La Bourgogne ...

J'en suis déjà à me demander si je ne ferais pas mieux de vous dispenser de ce "journal intime" que j'ai tenu pendant les vacances familiales et bourguignonnes, comme me le conseille d'ailleurs l'ami François dans son sage commentaire ...

Bah, je vais toujours poster le compte-rendu des 3, 4 premiers jours et en fonction des réactions, j'aviserai ... A vous de faire péter l'audimat ou la VW à la peinture vernie, c'est vous qui voyez, voyez !?!?!

Mais ... Qu'entend-je, qu'ouis-je ? On sonne au portââââil du chââââteau : qui eche donc qui ose venir troubler séant à une heure aussi matinâââle ?... Mais ch'est l'ami Henri !?!?!? Il avait annoncé sa vijite chertes, mais pour l'apérôôôô ...
Je vais z'ouvrir et vous tiens plus amplement informés dès que faire se peut ...

10:20 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

03/08/2006

Prématuré ...

Le ciel ayant "perdu ses eaux", ici comme en Bourgogne, nous avons décidé de rentrer prématurément : c'est après un départ à 10H00' de Gimouille, un arrêt déjeuner au bar restaurant "RELAIS 77", un routier sur la RN77 à hauteur de Voué (10150), et près de 500 km que nous sommes arrivés à la maison vers 17H30' en n'ayant emprunté (à un taux de faveur vous l'aurez compris) que des nationales et des départementales ...

Là, je ne suis pas trop bien, un gros coup de froid ce matin et un peu de température ce soir - si le baromètre est en baisse, mon thermomètre est, lui, en hausse - mais j'ai une excellente nouvelle : j'ai pris la peine de tenir une sorte de "journal" là-bas et je compte vous en faire profiter :-)) dès que j'irai mieux : si si j'insiste ...

J'ai aussi un album avec plus de 350 photos, que je vais essayer de catégorier, pour que vous puissiez le parcourir petit à petit en fonction des lieux visités et faits relatés : un travail de bénédictin qui risque d'occuper quelques longues soirées estivales ...

A + tard et ... bonjour chez vous !!

21:18 Écrit par Alberto | Commentaires (2)