30/03/2006

Tant qu'on est à faire des affaires ...

... vous aurez droit à deux messages pour le prix d'un aujourd'hui !!! C'est pas beau ça ??? Quand je vous le disais que la maison ne reculait devant aucun artifice !!!

Juste pour vous signaler qu'hier, au sortir du bureau, muni de l'invitation aux "Temptation Days" de Suzuki, je suis allé faire un tour chez le concess' où j'ai patiemment attendu mon tour (un grand dadais d'au moins une tête de plus que moi était là avec son papa et sa maman pour acheter un scooter ...) Mon heure venue je posai péremptoirement mes deux ... coudes sur le comptoir et dis : "Je viens chercher mon cadeau"
Philippe, joignant une fois encore le geste à la parole, écartant les pouces et index des deux mains en dessinant dans l'air une forme rectangulaire : "Vous avez la carte ?"
Moi : "La confiance règne à ce que je vois ..."
Lui : " C'est que ... je dois rendre des comptes !"
Moi, plongeant dans la poche intérieure de mon manteau : "Voilà ..."
Lui : " Merci "
Il est revenu quelques secondes plus tard et m'a remis le cadeau avec lequel ... je pourrai signer le bon de commande de ma prochaine Suzuki ...
Et justement d'embrayer, déjà, sur cette éventualité ... et d'évoquer l'attente d'une GSR 750 carénée ...
D'après Philippe, preuve à l'appui, il n'est pas improbable que Suzuki ai déjà prévu une version carénée, certains appendices au niveau de la colonne de direction, laissant à penser qu'une déclinaison plus routière n'est pas à exclure ...
Attendons comme dirait Achille, ou "Qui virera verra" comme dirait François !
François, justement avec lequel, pas plus tard qu'hier en toute fin de journée, nous avons discuté, en long, en large et en travers, de cylindres, lui étant un fervent amateur du "bi", il a d'ailleurs énuméré la liste de ses motos qui, toutes, possédaient un bicylindre, moi ... plus réservé ... ancien possesseur d'un monocylindre, possesseur actuel d'un bicylindre et ... ouvert à l'idée de passer au tricylindre (façon Tiger), voire au "katpat" ... Nous craignons, l'un comme l'autre, que le "katpat" soit trop exempt de sensations et autres good vibrations ... Mais, rien de tel, pour se faire une opinion, que d'en essayer un et, justement, si j'ai bien compris, chez Suzuki, dès la semaine prochaine, ils auront des "Bandit" et des "Gsr" à l'essai ... sans engagement bien sûr ... signez là monsieur ;-)

21:11 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

With a "lidl" help from my friend ...

Encore un titre de chanson, prétexte au message du jour ...
"Lidl" c'est l'enseigne d'une chaîne de magasin "omni-articles";
My friend : pour l'occasion il s'agit de François ...
Explication :
le 22 mars à 20H05 François, the occasional friend indeed, transférait à notre attention une "newsletter" de la chaîne en question qui signalait une offre temporaire, valable à partir du 28 mars et jusqu'à épuisement du stock, offre qui comportait des articles destinés aux motards : vestes, pantalons, casques cross ou jet, protections dorsales, sacs de réservoir, combinaisons pluie, gants, housses de protection, préservatifs, câbles antivol, chargeurs de batterie, interphones pour casque, chaussettes, cagoules, ceintures lombaires, bloque-disques (petit jeu : cherchez l'intrus qui s'est glissé subrepticement dans cette longue énumération) ... le tout à des prix totou rikiki ... qui, du fait de leur rikikitesse justement, ne laissaient rien augurer de bon quant à leur qualité intrinsèque, voyez, mais qui n'en attisèrent pas moins une certaine curiosité, voyez, voyez ...

Avant hier donc, au sortir du bureau, je fonçai tout droit au "Lidl" du coin, et commençai une fouille en règle, non pas de la caissière, quoique ... je reviendrai dessus ... si je puis me permettre cette expression ... fouille des grands bacs métalliques qui contenaient les articles convoités. Je constatai que je n'étais pas le premier, la main de l'homme y avait déjà mis les pieds comme on dit, et, après avoir retourné le tout et essayé l'une ou l'autre pièce, je pris sous le bras deux paires de chaussettes (une 40-42 pour mon boss qui m'avait dit que ça l'intéressait et une 46-48 pour moi (je chausse du 43-44 mais , manque de bol, il n'y avait plus cette pointure et comme mon pied doit encore se donner vu que je compte le prendre encore très souvent avant la retraite au flambeau ... j'en vois qui ne suivent plus ...)), une cagoule et une ceinture lombaire, le tout pour 26,96 €.
J'arrive à la caisse alors que la caissière taille une bavette avec la cliente qui me précèdait, cliente qui évoque sa fille, qui a les pieds sur terre d'après ce que je comprends et qui le prouve en racontant un truc à la dite caissière, truc que je n'ai écouté qu'en prêtant une oreille distraite, qui plus est la mauvaise oreille, celle qui ne capte plus les aigus ...
Bref, la bavette se termine par la question de l'âge de la fille de la cliente qui me précédait ... et ... arrive mon tour : la caissière m'encaisse et me dit "Vingt-six euros nonante-six" ! Moi, idiot, "C'est votre âge ça" sachant qu'elle devait en avoir une dizaine de plus, vil Don Juan que je suis ;-)
"Nonante-six ?" qu'elle me répond : marrante la caissière !! Elle ajoute qu'elle en a trente-cinq et me bassine un peu avec "le fossé des générations" qui se creuse de plus en plus vite ... Déjà ! A son âge ! Vous vous rendez compte ? Qu'est-ce qu'on doit dire nous les quadras en fin de cycle ??

Enfin, passons ...
Je quitte le magasin et montre mes nouvelles acquisitions à ma colombe : pour une fois c'est moi qui l'importune avec mes essayages alors qu'elle semblait concentrée sur une émission télévisée ... En général, c'est elle qui descend plusieurs fois de la chambre pour me demander si je préfère telle tenue plutôt que telle autre ;-)))))) alors qu'elle sait pertinemment bien que celle que je préfère, c'est sa tenue d'Eve, adon !!!!

20:06 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

28/03/2006

Elias, trois fois Elias ...

Vous n'êtes pas sans savoir que "Il Dottore" VALENTINO Rossi a été sorti dès le premier virage du grand prix de Jerez ? Vous savez aussi que c'est le fait de Toni ELIAS qui est venu toucher le bras oscillant de la Yamaha et qui l'a fait se coucher ? Vous devez savoir que dès avant qu'il rejoigne le box il est allé s'excuser en bord de piste auprès de "Sa Sainteté". Et bien ... savez-vous ce qu'a déclaré "Vale" au journaliste qui l'interrogeait à se sujet ?

"J'ai vu Toni arriver à l'intérieur et il m'a percuté ... Evidemment ça fait partie de la course et ce genre de choses arrivent. Cela fait des années que je connais Toni et je sais que c'est un bon pilote. Il s'est excusé après la course et je lui ai dit de ne pas s'en faire - seulement de se rappeler de freiner la prochaine fois et si c'est trop tard, qu'il aille percuter quelqu'un d'autre que moi !"

Perso, no comment ... et vous ??

00:24 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

26/03/2006

Voilà ... je monte sur le tas de fumier ...

Aaaaahhhh ... vous fumiez ... et bien toussez maintenant !

JE MONTE SUR LE TAS DE FUMIER, disais-je, et je "cocoricotte" un bon coup !! Vous avez regardé le Moto GP de Jerez ? Vous avez vu comment Loris Cââââpirossi sur Ducââââti a remporté cette première course ? Vous l'avez vu "tout en glisse", maîtrisant les 250 chevaux de sa machine, en y prenant manifestement du plaisir et en s'amusant comme un gamin ? Non ?? Vous avez raté du beau spectacle.

Pas moi : j'ai regardé la course du début à la fin ... quoique ... en mangeant un "lapin pollenta" et en répondant aux nombreux "sms" que m'a envoyés Henri.
Leur contenu ?
Valentino par terre et Alberto dans son divan.
Bon appétit ! Tu roules après ?
Après la pluie que j'ai eu hier, pas de problème, j'irais bien dire bonjour à François.
Bravo Ducati !
Bravo Ducati !
Ok, bonne promenade
La dernière réplique est tombée en réponse à ... ma réponse : "J'aurais plûtot envie de rouler que d'aller en visite".
Faut me comprendre aussi : ça fait quinze jours que je n'ai pas rincé la poignée ... si c'est juste pour faire une trentaine de bornes, saluer les amis et refaire les mêmes trente bornes dans l'autre sens ... y a pas de quoi être emballé non ? NON ?? Ouais, bon, ce n'est pas très ... amical de ma part certes ... mais comme vous le savez, dans chaque motard, il y a un loup solitaire qui sommeille : quand on roule, on a beau être entouré d'amis motards, il n'en reste pas moins qu'on est tout seul derrière sa visière, tout seul dans son casque, seulement concentré sur la route et sur la meilleure trajectoire :-) ... Et c'est de cela dont j'avais besoin aujourd'hui, seulement de cela ...

Quand j'ai raconté mon après-midi à François (le loup solitaire s'est mué, le soir venu et sur Msn, en jovial gentleman) je suis parvenu à lui dire que j'étais parti de la maison à 15H15' heure d'hiver et que j'étais rentré à 17H15' heure d'été ... et que j'avais parcouru 228,7 km pendant ce temps ...

Je vous laisse encaisser tous ces chiffres et vous conseille d'utiliser tous vos doigts pour faire vos calculs ... pendant ce temps là je vais me régaler d'une "Saison" ...

Pom Pom Pom Pom ...

Pom Pom Pom Pom ...

Alors ? Et oui, ça ne nous fait qu'une heure, cher lecteur, soit du 228.7 km/heure de moyenne !!! Philippe en bave de jalousie, je le vois d'ici !!!

En fait, en personnes intelligentes que vous êtes, au contraire de votre serviteur, vous aurez immédiatement corrigé : "Parti à 15H15' heure d'été, je suis rentré à 17H15' heure d'hiver. Et après ça il y en a pour clamer qu'il n'y a plus de saisons ma pauv'dame ...
Cela dit, tous comptes faits et bien faits, de quoi affoler le compteur spatio-temporel avouez, cela représente 3 heures de balade. Je me disais aussi que, certes j'ai roulé bien vite, poussé dans le dos par Loris, mais de là à atteindre une moyenne de 228,7 km/heure, arrêts plein (carbu à Gedinne) et vidange (vessie, quelque part sur la N97 à hauteur de Villers-Le-Gambon) compris, il y avait de la marge !!!!!
Alors qu'au départ je pensais faire les sempiternelles vallées de Meuse et de Molignée, ce sont finalement Beauraing et Vresse-Sur-Semois, Our, Daverdisse et Porcheresse, Dion et Opont, Heer et Agimont, qui ont eu le privilège de voir passer le beau motard et sa belle moto bleue :-))))))

... Euh ... A propos de Dion ... Vous avez le bonjour de Renaix ... pfffffff ... Ouais ... Faut dire à ma décharge que j'ai descendu une Saison ...

23:31 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

25/03/2006

Cocorico ...

En ces temps de grippe aviaire, voilà un titre et un cri qui pourrait faire peur à certains ... et c'est, entre autre, pour cela que je le pousse !!!
Un rugissement féroce et terrible éructé par le roi des animaux en personne ne ferait pas le poids ...

En fait vous connaissez mes origines latines (Didier ne m'a-t-il pas, lors d'un voyage, surnommé le "Latin Lover") et c'est pour cette raison que je pousse un double cocorico car c'est mon compatriote Loris Capirossi, sur une machine italienne, la ducale Ducââââti, qui s'est emparé de la "pole position" au 1er Moto GP de la saison devant un régional de l'étape, Sete Gibernau, lui même sur Ducââââti !!!

En fait c'est un "chicchirichi" que j'aurais dû pousser car en italien "cocorico" se dit "chicchirichi" : sachant que "ch" placé devant les voyelles "i" et "e" se prononce "k" je vous invite à relire cette onomatopée sans chichis ...

La photo du message a été tirée lors des toutes premières qualifications : je l'ai choisie parce que, à côté de la Ducââââti, il y a une Suzukirikiki, la N°21 de John HOPKINS, avec les couleurs du nouveau sponsor "Rizla" ...
Sans présumer de ce que je ferai demain, il est pratiquement certain que je serai scotché devant la télé, sur "Club RTL" entre 13H30' et +/- 15H15' ...

21:44 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

23/03/2006

Papa was a rolling stone ...

...Wherever he laid his "helmet" was his home ;-))))
Une superbe chanson des ... des ... T E M P T A T I O N S ... bien sûr dont vous trouverez les lyrics ICI .

Et pourquoi, me direz-vous, évoquer, là maintenant tout de suite, ce groupe mythique mi-motown ???
Et bien tout simplement, comme dirait "Bibi" (vous te souviendre de Bibi ?) parce que, du 28/03/2006 au 02/04/2006, se déroulent les "Temptation DayS" avec un S comme dans SUZUKI !!!!!!

Et bien, curieusement, à moins que chez Suzuki on soit au courant de ma double vie, ce qui ma foi serait étonnant mais bon ... on ne sait jamais ... big sister (ma grande soeur quoi !) aurait-elle cafté ?? ... enfin que soit ... où en étais-je encore avec toutes ces supputations ? ... ah, voilà ... curieusement donc, j'ai reçu DEUX invitations aux "Temptation Days" de Suzuki et, puisque j'en ai reçues deux, je vais vous livrer in saecula saeculorum et in extenso, le texte intégral en français et, une fois n'est pas coutume ... en néerlandais :
Rendez-vous chez votre concessionnaire officiel Suzuki durant les "Temptation Days" pour y découvrir nos différentes offres plus intéressantes les unes que les autres ! Lors de la remise de cette invitation, vous recevrez égalment (NDLR : je reproduis la faute telle quelle par respect pour l'auteur) un joli cadeau Suzuki.
En néerlandais toch :
Ga tijdens de "Temptation Days" (NDLR : tiens, ça se dit pareil en flamand ?) lans bij een offciële Suzuki dealer en ontdek tal van interessante aanbiedingen ! Bij afgifte van deze uitnodiging ontvangt u tevens een mooi Suzuki geschenk.
A la question de savoir si je vais y aller, chez le concessionnaire, je répondrai en bruxellois : "Non peut-être !" et je dirai même plus : "Pluto deux fois qu'une, une fois !!"

21:16 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

22/03/2006

O.T. nan pas E.T. ...

Je ne pense pas encore l'avoir évoqué : à une époque je m'étais inscrit dans un forum basé en Italie qui rassemblait une trentaine de propriétaires de SUZUKI Freewind ... et comme tout forum qui se respecte chacun y allait de ses commentaires, expériences, impressions et jugement de valeur ...
Le modérateur était très attentif au contenu des messages y déposés et ne s'interdisait pas de ramener ses brebis sur le droit chemin quand elles s'égaraient ...
Je me souviens par exemple du cas d'un inscrit qui voulait revendre ... sa Freewind je crois ou un de ses accessoires, et dès lors qu'il fit paraître cette "annonce", le modérateur susnommé intervint illico presto subito en signalant que ce message était "O.T." ce qui, corrigez-moi si je me trompe (nan, on ne frappe pas un plus petit que soi !!), devait signifier "Out of Target" mais je n'en suis pas certain : Voltaire traduirait cela par "T'as loupé ta cible".

Ce long préambule pour en arriver à continuer de vous parler de mon week-end SANS MOTO (Week-end O.T. donc), n'en déplaise à certains "single minded" auxquels je conseille de tourner quelques pages de ce récit et de m'attendre au tournant ;-) un peu plus loin ...

Je me rends compte, au fur et à mesure de l'avancement de ce message à rallonge puisqu'il fait suite au précédent, de son manque total d'intérêt ... un signe que le "feu sacré" ne brûle pas trop pour l'instant ... encore la faute à ce printemps hivernal ... et qu'un week-end SANS MOTO ... n'est pas un week-end qui suscite de longues phrases, surtout ... dans un blog ... dédié à la moto : pour la plupart d'entre vous, chers lecteurs, il s'agit là d'une évidence et je ne puis que vous donner raison.

Je vais donc essayer de rebondir ... (les trois points de "suspension" venant bien à point pour me permettre de rebondir pfffffff )

Au retour du "Salon de la Maison", j'allai voir mes e-mails et j'eus la "désagréable surprise" de voir que Didier proposait une nouvelle fois de se rendre en repérage au Luxembourg. Pourquoi "désagréable" me demanderez-vous ? Si, si, je vois d'ici votre air interrogateur et dubitatif ! Parce que ... j'ai pris le pli de ne prévoir des sorties motorisées en 2 roues qu'un dimanche sur deux, pour des raisons que vous devinerez sans doute ...(celui qui a répondu "Pour n'user qu'une roue sur deux" va directement en prison sans passer par la case départ) ... et ... si vous suiviez ( ce dont je doute car je ne vous vois plus dans mes rétros !) vous sauriez que la dernière virée remontait au dimanche précédent ... m'excluant par conséquent de facto et de celle-ci ... et dans la mesure où je m'étais déjà engagé ailleurs ... j'aurais eu doublement du mal à m'esquiver.

En Ourthe alors que François m'avait laissé entendre qu'il ne roulerait pas et qu'il attendrait le 26 pour la prochaine sortie, je fus aussi un peu surpris de sa réponse au mail de Didier "Je serai là sauf s'il y a trop de brouillard", comme je fus tout aussi surpris de ne voir aucune littérature de la part d'Henri ...
Personnellement je me consolai en me disant que:
- je me lèverais tôt le dimanche pour regarder le grand Prix de F1
- j'accompagnerais ma colombe à Mont-Godinne pour voir le beau-père ...
deux raisons suffisantes pour envisager le dimanche avec une certaine "paix de l'esprit", ce qui, dans mon chef, est assez rare croyez-le bien ...

Finalement, pour faire court, ce qui vous changera de l'habitude ;-), ce sont Philippe et Didier qui se sont retrouvés à Bierges et qui se sont rendus de concert au Luxembourg, alors que François rebroussait chemin après avoir fait une tache rouge sur une ... nappe de brouillard et qu'Henri, je l'ai appris après ... appro ... restait bloqué chez lui à cause d'un caprice mécanique du Tigre.

Je vais, de ce double-click, copier/coller le compte-rendu de Didier, je sais qu'il ne m'en voudra pas et cela ajoutera de l'action au présent message qui en manque cruellement :

Bonne journée avec splendide soleil (ciel dégagé après la vallée de la Meuse).
Philippe avait la moto de son copain : une Kawa 1200TRX (genre Bandit, mais moteur refroidi par eau et 122 ch.) de 3000km (je lui laisse faire la comparaison avec la Pan).
L’hôtel a l’air très correct et la patronne avait bien enregistré notre réservation. Philippe le trouvait très bien mais s’étonne qu’on loge à 200km de chez soi… J’y ai mangé une bonne truite pour 12.5 euros. On est en bord de rivière et le restaurant est dans une véranda au bord de l’eau. Je n’ai pas visité les chambres, mais c’est un coin calme et Vianden a l’air d’une petite ville sympa.
Au lux, les virolos sont très nombreux, il y avait encore de la neige au bord de certaines routes et des parties ombrées avec du sel mouillé, donc mollo (Philippe et moi avons d’ailleurs dérapé de la roue arrière en freinant avant un lacet).
Rentré par Clervaux, Vielsalm, Durbuy, et café à Huy (total 450 km).
Essence au Lux : 1.077€/litre
Vous avez raté une belle balade.
Rem : Alberto pourrait-il faire signe quand il est mort ?
Il est drôle lui : comment pourrais-je faire signe si je suis mort ?
Tant qu'à faire et pour, probablement, poster le plus long message depuis la création de ce blog, voici la réaction de Philippe :

Ah oui ! Vous avez raté une belle balade ... quoique très très froide au début car, comment voulez vous que j'enfile plusieurs couches de pull et encore entrer dans ma veste ??? Pourtant XXXXL !!!! J'ai déjà dû m'offrir un nouveau pantalon (à bretelles) car je n'entrais plus dans l'autre .... C'est sans doute à cause de la "ménopause" des hommes ... comment dit-on encore ???(NDLR : l'andropause)
Bon trêve de plaisanterie, après 2 capuccino à Bastogne, c'est sous un soleil radieux que nous nous sommes dirigés vers Vianden. Le village est très sympa et je pense que vous y serez bien.
Cela dit, c'est au guidon d'une superbe Kawasaki ZRX1200S que j'ai fait cette balade. Cette moto appartient au copain avec lequel je partage le garage, il vient de l'acheter d'occasion (05/2002 1800 kms au compteur 5750€) ! Je l'ai examinée sous toutes ses coutures avant qu'il ne se décide et rien rien rien elle est absolument superbe. A priori étrange bien sûr, cependant après ce dimanche je pense que le kilométrage est réel car on sent que rien n'est encore "débridé" si je puis dire, car tant les freins, que le moteur "demandent" à partir ... ou stopper c'est selon ... En tout cas en fin de journée, j'ai remarqué que le moteur prenait déjà mieux ses tours, quoique je n'ai jamais dépassé 6000 rpm (000 kmh).
(NDLR : j'ai dû, une fois de plus, comme à chaque message de Philippe ;-) d'ailleurs, supprimer le chiffre devant "kmh") Et là, avec moi dessus, rien ne va plus .... car ça pousse ça pousse ça pousse mais moi, vu que j'en prend plein la tronche ben ça freine ça freine ça freine .... Bref je suis trop grand pour cette moto. Sinon ce moteur à l'air super sympa (comprenez MUSCLE) pour le reste c'est relativement dur... Surtout après une PAN où tout se passe en douceur (sans rire). Un très très bon point pour la qualité de la finition par contre. Bref, je roulais moins vite qu'avec la PAN (il ne fallait pas la casser non plus ...) un avantage de nos jours .... car nous avons quand même croisé beaucoup trop de Schtroumph en FJR1300 ....
Voilà voilà

Philippe

PS : je viens dans les Pyrénées ... rien que pour la "salle de bain de l'anglais". Voilà un truc KITCH qui vaut le détour !!

Voilà pour la petite histoire, histoire de donner la parole à tout le monde !

00:01 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

19/03/2006

A plus d'un titre ...

... Week-end dédié à la "petite famille" plutôt qu'à la grande, celle des motards ...
Non que je le regrette, mais presque car ... aujourd'hui, sur la route d'Yvoir, alors que je rendais visite, accompagné de la "mère-en-loi", de la chère colombe et du dernier rejeton, au beau-père hospitalisé, j'ai croisé, sur des routes aux courbes délicieuses, des tas de motards, dont je devinais le sourire derrière leurs visières fumées ...
Car comment ne pas sourire quand :
1. on roule à moto
2. on profite d'un soleil enfin retrouvé
Même les motards plus introvertis, portent ce sourire à l'intérieur ;-) et ... ce qui se passe à l'intérieur se voit à l'extérieur comme le dit une pub sur un yaourt au bifidus actif !

La veille, samedi, un client m'ayant donné 2 entrées + parking gratuit pour l'ouverture du "Salon de la Maison" à Charleroi, nous avons donc fait un tour à l'expo : d'abord un petit discours de Jean-Claude Van Cau himself en chair et en os, surtout en chair et aussi, quelque part, en chaire puisque derrière un pupitre planté de 2 micros, ensuite un petit cortège au détour des allées et enfin, un petit verre de bienvenue, deux pour moi d'ailleurs, au diable l'avarice !
Verres bus, nous avons véritablement commencé notre visite, allée après allée, hall après hall, after all, de façon méthodique pour ne rien rater.
Animés tous deux par la fièvre acheteuse, nous sommes sortis de là vers 17H00, avec sous le bras 2 nappes provençales, un tapis d'Orient et un bon de commande pour un salon 3+2 à livrer pour la fête des mères !!!!! Heureusement que l'invitation et le parking (2,5 € !) étaient gratuits, c'était toujours ça de gagner ...

Autant nous avions été animés par la fièvre du samedi après-midi, autant, arrivés à la maison, étions-nous, comme nos porte-feuilles et porte-monnaies, complètement vidés !!! Et alors que le couscous que ma fée du logis avait préparé pour recevoir notre fille et son "Fa" était quasiment prêt, mais que nous devions encore faire un complément de courses pour l'apéritif et ajouter à cela quelques fastidieux préparatifs, nous décidâmes de commun accord, un seul regard suffît d'ailleurs, de les inviter au restaurant !!!! Deux coups de fil plus tard, l'affaire était entendue : il nous restait à comater dans les sofas en attendant 19h30', ce que nous fîmes sans nous faire prier.

Amen

23:36 Écrit par Alberto | Commentaires (6)

16/03/2006

L'or, l'argent ...

... ne reste plus que le bronze ...
Je vais en couler un et je reviens de suite ;-)

Très très élégante l'entrée en matière ... bien qu'en l'occurrence il s'agissait plutôt d'une sortie de matière ...
Ouuuuuhhhh, de plus en plus "smââââârt" le message du jour ...
Mais bon, il faut aussi que ces choses là se fassent, don't cha think ?!?!?!

L'or, l'argent, le bronze ça fait aussi immanquablement penser à la "compète", aux médailles et aussi à leurs revers ... et bien ... à ce propos, de revers donc, alors que la semaine dernière encore toutes les revues spécialisées (non pas celles qu'on trouve aux rayons "X", Pâââââbôôôôôô ça !) titraient : "Valentino ATOMISE la concurrence !" (j'ai lu ça pas plus tard qu'aujourd'hui lors d'un passage éclair en librairie pour acheter le nouveau "Moto Journal" qui n'est hélas pas encore arrivé chez nous), on lit par contre aujourd'hui dans un article sur "Moto Mag", qu'aux derniers essais officiels, il n'a réalisé que le 10ème temps à plus d'une seconde de l'atomique Ducâââââti de Capirrrrrossi !!
Allez comprendre vous ? N'est-ce pas juste pour vendre du papier ?? Pour faire monter la pression ??? Pour tenter de déjà ménager une sorte de suspense ???? ????
Allez plutôt vous forger (comme disait Guy, le tennisman) votre opinion en lisant le long article sur le sujet.

Cela dit, la "compète" c'est pour très bientôt, le 26 mars exactement aura lieu le premier MOTO GP de la saison à "Thérèse l'Effrontée" ou Jerez de le Frontera si vous préférez : alors, les gars, à vos agendas !!!!!! Et aussi, ne ratez pas le prochain "Moto Journal", il y a un spécial "MOTO GP" de 48 pages à l'intérieur ... dedans ... pour tout savoir et plus encore.

22:40 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

15/03/2006

Si le silence est d'or ...

... la parole, elle, est d'argent.
Deux questions me viennent à l'esprit mesdames, messieurs :
- est-ce que "donner la parole" à quelqu'un équivaut à lui donner de l'argent ? auquel cas à partir de maintenant, je me contente de "monologuer" !
- et "donner SA parole" à quelqu'un est-ce aussi lui donner de l'argent ? auquel cas j'arrête de faire des promesses ... que de toute façon souvent je ne tiens pas ...

Cela dit, c'est d'argent, le seul véritable moteur de notre société actuelle dans laquelle nous nous débattons tous, dont il sera essentiellement question dans le message du jour ...
Car s'il y a une réalité à laquelle il faut toujours s'accrocher lorsqu'on commence à rêver de posséder une motocyclette, quelle qu'elle soit, c'est son coût ... Comme ... le cou d'une girafe, le ticket de l'addition peut s'avérer interminablement long ...

Il y a quelques jours de cela je vous faisais part de l'estimation des frais que je pensais encourir suite à l'entretien des 24.000 km et si j'ai bonne mémoire, il m'a suffi pour cela de relire le passage en question, c'est de +/- 400 € dont il était question ... Je précisais alors que c'était une estimation "à vue de nez" mais ... en fait, c'était une pure ... vue de l'esprit, car tous deux, le nez comme l'esprit, se sont mis, pour ainsi dire, le doigt dans l'oeil jusqu'à l'omoplate et en réalité j'ai été de la ... revue !!!

Chers amis, vous me voyez ravi ... car, alors qu'il n'était manifestement pas encore achevé (comme la symphonie ...) car commencé pratiquement à la fin de la pause de midi au bureau, le message du jour a déjà suscité trois commentaires, ce qui prouve, si besoin était, à quel point vous êtes fidèles à ce blog, ce dont je vous remercie in(dé)finiment ;-)


Cette charentaise ouverte et refermée, il me reste à révéler le montant exact, "l'injuste" prix de cet entretien ... avec un vampire qui ne vous vide pas de votre sang mais fait tout comme avec votre ... pauvre bourse !
Rrrrrrrrrroulement de tambourrrrrrrrr : cinq cent soixante trois euros quarante-sept cents, mesdames et messieurs, ni plus ni moins, ni plus ou moins d'ailleurs ...
Alors, évidemment, on essaye de se consoler en serinant :
- que lorsqu'on aime on ne compte pas
- qu'une Cagiva, bien plus belle ;-)), coûte bien plus cher à l'entretien
il n'en reste pas moins qu'au moment de glisser la carte de crédit dans la fente du lecteur (bonsoir cher lecteur !) on se trouve, comment dire, démuni (?), dépité (?) et on espère être le millième client du jour qui se voit offrir, pour l'occasion, un entretien gratuit !!!! Mais on déchante vite au moment où s'affiche le message "Paiement accepté" et où sort le ticket avec le poli "merci et au revoir".

Je n'ai pas encore reçu la facture mais, avec Philippe, l'employé-derrière-le-comptoir-dont-je-me-suis-rappelé-le-prénom, nous avons parcouru les divers postes
- kit pignon chaîne (180 €)
- plaquettes de freins ARR (27 €)
- huile extra vierge première pression à froid (+ de 25 €)
- joints de culasse (réglage des soupapes oblige) (40 €)
- diverses petites fournitures (sais pas €)
- 4 heures et demie de main-d'oeuvre (sais pas non plus €)
- silent bloc (dont je passerai le prix sous silence)
- TVA 21% sur le tout
et on arrive péniblement, au sens premier du terme, à la somme précitée que je n'ai pas le courage de répéter tellement que ça me fait mal ;-)))))

Pour la petite histoire j'ai demandé ce qu'était exactement ces "silent blocs" et Philippe, toujours disponible pour ses clients, s'est dirigé vers la GSR 600 rouge , s'est accroupi et joignant le geste à la parole, m'a expliqué qu'en fait, il s'agissait de pièces en caoutchouc qui se trouvent dans la "couronne" (voir photo : voilà de quoi justifier le prix de ces joyaux, indeed !) entre le pignon et l'axe de roue qui amortissent le passage de la puissance (la traction). Sur ma Déelle, il y avait un peu de jeu à ce niveau et il était préférable d'intervenir sous peine de dégâts aux conséquences ... qui me sont inconnues.
Un petit bonjour, au passage, à toutes les belles inconnues !!

12:48 Écrit par Alberto | Commentaires (4)

14/03/2006

Silent blog ...

Chhhhhhuuuuuutttttttttt .....

12:57 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

12/03/2006

Moisson de photos ...

Nous étions quatre pour la balade du jour, Didier, François, Henri et moi. Les trois quart d'entre nous (faites les comptes, une simple règle de trois devrait vous y aider ... si pas elle me servira à vous taper sur les doigts ... ) étions équipés pour immortaliser ces trop brefs instants de bonheur motocycliste. Les amis François et Henri m'ayant envoyé le résultat de leur chasse aux images, de leur safari photo, je vous communique les divers liens :

- l'album de FRANCOIS

- l'album d' HENRI

- le plus beau, le MIEN

Voilà pour ce qui est de rendre à César ce qui nous appartient à tous ... et Lycée de Versailles.

C'est ainsi, alors que ma colombe remplissait son devoir de "bonne fille au père" en allant lui rendre visite à l'hôpital, accompagnée de sa mère et de ma fille qui se trouve être également la sienne - coucou fifille - (vous suivez ?), c'est ainsi donc, que Didier nous avait donné rendez-vous sur la place de Nivelles à 13H30' pour un "petit tour dans le centre".
Aujourd'hui il valait mieux en effet s'en tenir au centre car les extrémités du pays auguraient de températures tout aussi extrêmes ...
Il faut dire, pour la petite histoire, qu'initialement, Didier avait l'intention, au départ de Bastogne de faire un scouting vers le Luxembourg pour choisir l'hôtel qui nous accueillerait début mai ... mais, parce qu'il y a un mais, le mercure n'ayant pas daigné se lever ce matin, il avait prévu un itinéraire "bis", influencé d'ailleurs pour la circonstance par un voeu que j'avais émis dans un mail que j'avais envoyé la veille après un "chat" avec les 2 autres participants à la balade du jour...
Voilà le décor planté, suit le résumé ...

A l'en croire, Philippe serait arrivé au rendez-vous à 13H00, transi par le froid, et, ne voyant personne, il serait reparti ...cela avant que le quart d'heure académique soit passé puisque Didier et Henri sont arrivés à 13h15 ... A sa place, je serais entré dans un quelconque café et aurais attendu sagement, mais bon ... chacun à sa place comme chaque chose d'ailleurs ...
En ce qui me concerne, je suis arrivé avec un léger retard, oh quelques minutes à peine et ce n'est pas faute d'avoir roulé, le bout d'autoroute qui sépare Charleroi de Nivelles n'ayant pas vraiment eu le temps de me voir passer ... J'espère ne pas avoir été "photographié" car à hauteur de Luttre, j'ai vu une VW PASSAT ancien modèle bizarrement stationnée à l'entrée d'une aire de repos et j'ai juste eu le temps de lâcher un peu de lest, entendez de gaaaazzzzzz, pour me retrouver à une vitesse encore largement ... supérieure aux normales saisonnières comme on dit ;-))

Arrivé sur la place j'ai fait un "tour gratuit" (sens unique oblige) juste pour voir si la fiduciaire où j'ai travaillé il y a une vingtaine d'années était toujours là, au Square Gabrielle Petit ...
J'ai ensuite rejoint les copains au "Canotier" : François m'y a offert le café et après quelques échanges verbaux mais néanmoins cordiaux, nous avons pris la route direction "quelques châteaux". Ce fut d'abord
le château de "Bois Seigneur Isaac" dont la majestueuse et interminable allée a été, pour les sacro-saints besoins du "tout-à-la-voiture", littéralement et obliquement, coupée en deux par une voie de circulation
ensuite le château d'Ecaussines-Lalaing , bâtisse féodale qui dégage un caractère mystérieusement indéfinissable, faite de coins et de recoins ombragés et ombrageux, de quoi donner des frissons le soir venu ...
enfin, ce fut le tour du château de Le Roeulx dont j'essayai de prendre une photo des alcôves par un petit trou de serrure, mais sans y parvenir apparemment.

Ensuite, et c'est là que Didier a rencontré le voeu que j'avais émis la veille, nous avons fondu sur la région du "centre" pour d'abord visiter la cantine des italiens site qui évoque l'historique, juste après la deuxième guerre mondiale, de l'immigration en masse de travailleurs italiens "invités" à extraire le charbon des entrailles de la terre ... Après ça nous avons marché quelque peu le long du canal où nous avons été témoin d'un miracle : un canard sain (pas "saint" mais S-A-I-N, vu qu'il n'avait pas d'écharpe et donc pas de grippe), se prenant pour ... Dieu sait quoi ... marchait sur l'eau, mesdames et messieurs !!!!
Nous avons ensuite posé devant l'ascenseur hydraulique de Strepy-Bracquegnies en révisant le principe d'Archimède.
Enfin, Henri nous invita chez lui pour boire une bonne soupelette que Bernadette avait, parait-il, préparée avec ... amour, entre autres ingrédients ! Excellente cette soupe d'ailleurs, elle est venue bien à point pour nous réchauffer le corps.

23:31 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

11/03/2006

Buzzzzz ....

Juste un petit passage éclair en ce début de nuit ...
Petit message pour signaler que j'ai appelé le concessionnaire (allez voir le SITE , il vient d'être rafraîchi ... c'est de saison) en fin de journée pour connaître l'état d'avancement des travaux sur ma chère Déelle ...
Et bien, ils n'étaient pas terminés, car en plus du gros entretien, du changement du kit pignon-chaîne, des plaquettes de freins, le mécano a remarqué qu'il était en plus nécessaire de changer le "silent-bloc", pièce qui n'était pas de stock et qu'il a fait commander. Elle lui sera livrée demain et l'employé-derrière-le-comptoir-auquel-j'ai-demandé-le-prénom-l'autre-jour mais que j'ai déjà oublié, m'a promis que tout serait terminé avant midi ...
Le "silent-bloc" ? Vous savez ce que c'est vous ?? Bof .. du moment que ça ne soit pas "le silent blog" qui m'aurait contraint au silence ;-)))

00:21 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

08/03/2006

Slalom ... nain !!

C'est en conversant avec François que m'est venue l'idée de "slalom nain" : c'est vrai quoi, il y a bien le slalom géant ... pourquoi ne pas qualifier de "slalom nain" (vu d'une part ma stature et, d'autre part leur faible amplitude) la suite de zigzag que j'ai dû faire aujourd'hui pour sortir la Délle du garage afin, primo d'éviter les plaques de glace et, twingo, de l'emmener chez le concessionnaire ...

Car finalement, malgré un temps à confiner veaux, vaches, cochons, cannes, cannetons, oies, oisons, poules, poulets, chapons, tourterelles et autres pigeons, j'ai pris mon courage à deux mains, quitté le bureau vers 16H00, je suis arrivé à la maison, ai donné un coup de téléphon - non pas à Gaston, mais à ma Madelon (pour l'avertir de mon projet et lui demander de passer me chercher à la concession), ai enfilé les gants, casque, tour de cou, veste, pantalon et bottes (petit jeu : remettre cette séquence dans un ordre logique - vous avez 5 secondes chrono en main ...1...2...3...4...5 STOP !!!!! Je ramasse les copies)
et continuerai demain ... A+

Le lendemain ...

J'en étais donc resté à la séance d'habillage - autant le dire tout de suite à celles qui attendent avec impatience une séance de strip-tease, ce n'est pas à "l'ordre" du jour ... - dans l'ordre le pantalon, les bottes, le tour de cou, la veste, le casque et les gants élégants ... Un petit slalom plus tard, je quittais le garage, puis l'allée et prenais la route avec une prudence de sioux, la plume en moins, mais, comme lui, l'oreille collée au bitume guettant le danger ... qui pouvait surgir de toute part car par ce temps et à cette heure, le manque de visibilité, les routes grasses, les pneus froids, les automobilistes pressés de regagner leurs logis, TOUT concoure à multiplier les risques (bardaf) d'embardées !!!

J'ai donc roulé, je n'ai pas whonte (comme dirait la maman de Kevin) de le dire, façon lopette pendant les quelques kilomètres qui me séparaient de "Perf'Bike". J'y étais quelques minutes plus tard à peine, faisant fi des embouteillages récurrents, soulagé et un peu rincé. J'ai ensuite laissé la Déelle sur sa béquille à l'abri et suis entré, par la porte vitrée habituelle. J'ai ENFIN pu voir une GSR 600 en chair et en os : elle était de couleur rouge, maintenue par une béquille d'atelier, et belle ... à damner un motard. Voilà un beau roadster dont je ne m'étonnerais pas qu'on développe une version correctement carénée et pourquoi pas une version 750 plus coupleuse pour faire la nique à la Z750 de Kawa qui fait un malheur en France : si Suzuki ne le fait pas, ça sera une erreur de marketing de plus ;-)

Comme j'avais un peu d'argent de côté et du temps devant moi, ma colombe se faisant désirer, j'ai essayé des pantalons "goretex" de marque Richa et, à mon grand dam, c'est le modèle "XL short legs" (qui en dit long sur ma morphologie racée) qui m'allait ... comme une paire de gants. C'est ce modèle que je déposai donc sur le comptoir avant d'aller à l'étage pour faire le tour de la solderie.
A mon retour, mon portable vibrait au fond de ma poche : le temps que j'y plonge la tête la première que déjà il était trop tard ... "Au bout du fil", enfermée dans la boite à messages, la douce voix de ma Dulcinée qui me signalait qu'elle était en face du magasin à m'attendre ... Mais en fait, sur l'entre fait elle avait traversé la rue et franchissait la porte vitrée, la même porte vitrée que j'avais franchie moi même quelques instants auparavant ... J'en profitai pour lui montrer la GSR (je vous ferai grâce de sa réflexion à son sujet) et ensemble, bras dessus bras dessous, nous quitterons les lieux vers 17h45' sous une pluie battante et un tonnerre d'applaudissements, je déconne ;-).

Le prix du pantalon ? 165 € !
Le prix de l'entretien ? Sais pas, mais s'agissant d'un gros, avec réglage des soupapes et plus que probablement changement du kit pignon-chaîne, je m'attends à une belle ardoise qui devrait friser, à vue de nez (comme si on avait les yeux dans les narines, pfffff) les 400 € ... Je vous tiendrai au courant, restez branchés en prise directe !!

23:26 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

06/03/2006

Alors qu'on confine ...

... hum ... je suis assez content du titre ... mais n'ai pas l'inspiration pour la suite ... un peu con con "in fine" n'est-il pas ?
En fait, ce terme "confiné" se rapporte, vous n'êtes pas sans le savoir, à nos basses-cours, mais même si nos volailles sont à plaindre, elles qui ne peuvent plus gambader en liberté, je parle ici des poules élevées au sol contrairement à celles qui sont élevées dans les airs (?), que dire de notre sort à nous, motards, qui devons ronger notre frein, mordre sur notre chique ... hein ???

Alors, quelques points en vrac :
- le Festival de la Moto à Mons des 3 au 5 mars ? A part Henri qui nous a envoyé le lien vers son compte-rendu de l'an dernier, je n'en ai aucun écho ... écho ... écho ...
- Dimanche prochain c'est la "Wallançonne", appellation déposée par le Club Moto 80 pour sa première balade en ouverture de saison, précédée, la veille, par un stage de formation ou de perfectionnement au centre de maîtrise de Nivelles, formation à laquelle je participai en mars 2004 avec ma Déelle flambant neuve (je reviendrai sur le sujet le moment venu). Pour la balade il y aurait normalement lieu de s'y inscrire et de verser 9,00 € sur le compte du club moyennant quoi on a droit au road-book, au café, au croissant et, probablement, au verre de fin de virée ... A ce prix là, il ne garantit même pas le beau temps !! Y a-t-il des inscrits parmi ... nous, minou ou des intentions d'inscriptions ?
- un mini-trip au Luxembourg est en gestation ... dans l'enceinte ... de NOTRE club, mini-trip qui déroulerait son itinéraire du 29 avril au 1er mai avec un programme alléchant que je vais, ne m'en veux pas Didier, copier/coller de ce pas, un petit pas pour l'homme ;-)... (je fais juste l'aller/retour vers ma boite à mails, je reviens de suite ...)
Hotel soit à Vianden, soit à Bitburg (Eifel)
Circuit :
jour 1 : routes luxembourgeoises (Sûre, Muellerthal…)
Jour 2 : Trèves, Moselle, Nurburgring
Jour 3 : retour par Monschau et les barrages

Me revoilà ... enfin, façon de parler puisqu'on est demain, par rapport à hier s'entend, à savoir qu'on est le 7 mars ... et je viens de me rappeler que j'avais dit au concessionnaire que je déposais la DL cette fin d'après-midi. Le problème c'est qu'une fois de plus, dindon de la farce, j'ai été de piquet au bureau pour faire compagnie à l'informaticien alors qu'il venait (pour) résoudre le problème réseau et qu'au final j'étais à la maison à 19h30'... après que le boss fut revenu et que ma colombe m'appelle pour m'intimer, de sa voix douce et toujours sexy, l'ordre de rentrer à défaut de quoi je mangerais mon plat ... froid, comme la vengeance ;-)

Un steak-frites-salade plus tard et un désormais quasi traditionnel petit somme d'1/4 d'heure pendant les infos et dans le "cuir deux places ivoire" du salon, voilà que je vous livre, à livre ouvert, la suite de mes cogitations ... En fait il n'y a pas véritablement de suite car ... tout était déjà dit ou écrit hier ... Je voulais juste souligner le constat suivant : c'est que même si, sur le terrain, les choses ne bougent pas, ça commence toutefois à frétiller allègrement au niveau des projets immédiats à savoir le Luxembourg et L'Aude-Les Pyrénées en mai ... Pour le plus long terme, il me restera à trancher une fois pour toute au sujet du voyage en Ecosse ...

Ah oui ... une dernière petite chose, sur l'insistance de mes amis Henri et François, qui m'ont certifié qu'il s'agissait d'un bon cru, j'ai acheté le dernier "Moto & Loisirs" ... mais je n'ai pratiquement pas encore trouvé le temps de l'ouvrir : 4,70 € pour un beau magazine en papier glacé ... même si c'est de saison, c'est cher payé ... surtout si c'est pour ne pas le consommer !!!

23:46 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

04/03/2006

Les jours se suivent ...

Alors ... Quoi de neuf depuis tout ce temps ?
Euh ...
Les journées passeraient-elles toutes sans qu'elles soient différentes des journées qui les précédèrent et de celles qui les suivront ?
Si c'est le cas ... il faut réagir au quotidien et faire en sorte que les choses changent ...
Pfffffffff comme dirait Henri, encore des mots, toujours des mots, qui n'ont ni queue ni tête ... Normal : vous avez déjà vu des mots avec une queue et une tête vous ? Ah bon ?? Euh ... vous fumez quoi au fait ???

Pour ce qui est de la mienne, de journée, j'ai pour une fois quitté le bureau un peu plus tôt (38 heures/semaine dont 6 le vendredi, ceci explique cela - mais ces deux derniers vendredis j'ai été retenu par des problèmes d'installation de nouveaux pc's, tributaire de l'horaire de l'informaticien installateur et des problèmes rencontrés avec le réseau ... )
J'ai donc levé l'encre de mon stylo vers 16h00 et, sur le retour, chemin faisant, je me suis posé la question : "Tiens, n'irais-je pas voir mon cher concessionnaire, lui faire un petit bonjour amical ?" D'autant que je dois fixer une date pour qu'il effectue l'entretien des 24.000 km et vu que la saison n'est pas encore lancée il n'y aura pas trop de monde, j'aurai ainsi le loisir de mirer et d'admirer tout mon saoûl la nouvelle GSR"
Que voilà une excellente idée me répondis-je !... et ne me faisant pas prier je pris la direction de "Performance Bike".
J'arrive, me gare et franchi la porte vitrée en lançant un bonjour auquel l'employé-derrière-le-comptoir me répond par un bonjour et un questionnement sur mon bon fonctionnement :
Vous allez bien ?

Immotep, immotep
Je constate d'entrée et avec effroi - la faute à l'hiver - qu'il n'y a plus de GSR dans le chaud-room !!!
Je m'en inquiète derechef et, interrompant la conversation qu'il menait avec le client accoudé, peinard, au comptoir, je lui demande
"Où sont les GSR qui étaient là pas plus tard que l'autre jour ?"
Vendues !!
Déjà ?!?
Voilà, convînmes-nous, qui augure d'un beau succès commercial ...

Finalement vu qu'il n'y avait pas de GSR à mirer et admirer je musardai dans le show-room jusqu'à atteindre le présentoir à gants. Là je me souvins que la paire "toutes saisons" que je portais depuis plus de 5 ans commençait à dater, d'autant qu'elle avait été légèrement ajourée suite à mon brusque contact avec la terre (Allo, la Terre ?) le quatorzième jour du quatrième mois de l'an de grâce 2004 - inutile, ici, de vous rappeler les faits je suppose - et j'entrepris donc d'enfiler plusieurs mains droites (?) dans plusieurs modèles ... Comme ils étaient ou trop petits ou trop grands - je ne trouvai pas chaussure à mon pied comme on dit - je continuai mon exploration, me glissant habilement entre les rayons vestes, bottes, pantalons, casques, etc ...
Je retournai ensuite au comptoir et attendis mon tour ... qui vint quelques minutes plus tard. Je m'enquis pour savoir s'ils avaient d'autres tailles (de gants) en stock, c'était le cas, je montrai le modèle qui m'intéressait, l'employé disparut dans "la réserve" et revint avec une taille "10" qui m'allait comme un gant ... Nous tentâmes de fixer un RDV pour l'entretien (avec la météo actuelle, il est hasardeux de "prévoir" des dates fermes) et discutâmes des points à voir, notamment du kit pignon-chaîne qui semble déjà à remplacer ...
Avant de partir, j'achetai également une bombe de graisse pour chaîne et, finalement, saluai poliment la cantonade.
Cette année il est fort probable que je doive investir dans un tout nouvel équipement car le pantalon comme la veste commencent à être marqués par le temps ...

PS : la photo ? Mon fils et ma fille déguisés en "vamps" un jour de carnaval sans doute, quoique, dans la famille on n'attend pas le carnaval pour déconner, toutes les occasions étant bonnes à prendre : ça se passait il y a ... hum ... au moins une douzaine d'années, c'est juste un clin d'oeil de presque circonstance, en passant !!!

00:21 Écrit par Alberto | Commentaires (5)

02/03/2006

Question du jour ... Z is the question ... Z is fiction ... I can't get no ...

LIFE ON MARS ???

Voilà une "UFO" façon de démarrer ce nouveau mois ...
Je vais de ce pas, un petit pas pour l'homme, etc ... vous copier/coller les lyrics de cette chanson ... au succès planétaire et par delà ... du grand beau oui, j'ai nommé BOWIE, prénommé David, comme l'étoile du même ... prénom, étoile qu'il fut dès les années 60, cela ne nous rajeuni pas ... Allez, allumez les briquets, et levez les bras en les balançant ...

It's a god-awful small affair
To the girl with the mousy hair
But her mummy is yelling "No"
And her daddy has told her to go
But her friend is nowhere to be seen
Now she walks through her sunken dream
To the seat with the clearest view
And she's hooked to the silver screen
But the film is a saddening bore
For she's lived it ten times or more
She could spit in the eyes of fools
As they ask her to focus on

Sailors fighting in the dance hall
Oh man! Look at those cavemen go
It's the freakiest show
Take a look at the Lawman
Beating up the wrong guy
Oh man! Wonder if he'll ever know
He's in the best selling show
Is there life on Mars?

It's on Amerika's tortured brow
That Mickey Mouse has grown up a cow
Now the workers have struck for fame
'Cause Lennon's on sale again
See the mice in their million hordes
From Ibeza to the Norfolk Broads
Rule Britannia is out of bounds
To my mother, my dog, and clowns
But the film is a saddening bore
'Cause I wrote it ten times or more
It's about to be writ again
As I ask you to focus on

Sailors fighting in the dance hall
Oh man! Look at those cavemen go
It's the freakiest show
Take a look at the Lawman
Beating up the wrong guy
Oh man! Wonder if he'll ever know
He's in the best selling show
Is there life on Mars?

Finalement, restons sur terre et posons nous des questions plus terre à terre, demandons nous, par exemple, ce que va nous réserver ce mois de mars, un coup de barre et ça repart, direction le PRINTEMPS !!!!
Bordel de merde : on veut voir grimper le mercure par Jupiter, on attend tous ça ... à des degrés divers - c'est toujours de saison - évidemment pas les veinards qui sont partis tout schusssss sur les pisssss enneigées ... mais TOUS LES AUTRES, ceux qui se les gèlent au sortir du bureau après une journée pendant laquelle ils ont abattu ... froidement ... leur ... travail ... et qui attendent ... fébrilement (d'où les chauds et froids et les rhumes subséquents) ... le week-end pour s'éclater, certains sur les pissssss cyclâââââppes, d'autres sur les pissssss de danssssse , d'autres encore dans des pissssscines chauffées et nous motards ... en faisant vibrer nos pissssssstons dans les culassssses des mono-bi-tri-quadri cylindres de nos dessssstriers ... faisant fi des pissssse-froid et des pissssse-vinaigre qui persssssiste à penssssser que les motards sont des sssssauvages ;-)))))))))))))

20:03 Écrit par Alberto | Commentaires (3)