31/01/2006

Desireless moi ?!?! Que nenni !!! Voyages, voyages ...

Un scoop ce soir : en avant première, et avant même que les "potos" ne soient mis au courant, sans attendre notre assemblée plus qu'extraordinaire prévue ce dimanche, je vous livre, emballage cadeau à la clé, le résultat de mes cogitations ...

Après avoir parcouru le calendrier des "voyages à moto" disponible sur le site de François et en tenant compte des impératifs (!) suivants :
- durée limitée dans le temps because of the beloved witch fée du logis ;-) ...
- en dehors des "coups de feu" inhérents à la profession, pas d'armurier mais de comptable fiscaliste : à cause des délais qui, semble-t-il, vont devenir de plus en plus courts, et les amendes de plus en plus lourdes en cas de non respect de ceux-ci, notre patron devient légèrement parano. En effet, il a fait savoir qu'on allait probablement être obligés de prendre nos congés "hors saison" ... et comme ... il n'y a plus de saison ... j'ai la vague impression que nous devrons les prendre ... pendant le "treizième mois" ... ce qui justifiera, enfin diront les ultra-libéralistes, le paiement de cette foutue prime de bon Dieu de fin d'année !!!!

Voici donc les résultats du jury composé d'un seul membre mais ... quel membre !!!

Pentecôte en Jura
Date : du 2 au 5 juin
Description : Le Jura, ses montagnes, ses pâturages, ses forêts et ses très jolies routes souvent sinueuses seront au programme de notre randonnée de Pentecôte 2006. Au départ d'un hôtel confortable situé à deux pas de la frontière suisse, on profitera aussi de ce séjour pour déguster quelques spécialités locales... et pour aller dire bonjour aux Helvètes. Quatre jours et trois nuits de bonheur garanti!

Cela dit ... il ne faut pas prendre l'Helvétie pour une lanterne ... ni les frères pour des lumières ;-)

Loch Ness Tour 2006
Date : du 15 au 20 septembre
Description : On n’abandonne pas une formule gagnante ! Depuis plusieurs années, cette randonnée en Ecosse est un must du programme du Club Moto 80. Changement de dates néanmoins en 2006, puisque ce sera du 14
??? au 20 septembre que le Loch Ness Tour ira à la découverte des Highlands, avec un logement trois nuitées dans un hôtel confortable d’Aviemore. Pour limiter le kilométrage des liaisons, et se retrouver immédiatement “à pied d’oeuvre”, on profitera des excellents services de la compagnie maritime Superfast Ferries qui relie en une nuitée Zeebrugge à Rosyth, non loin d’Edimbourg.

Vous aurez remarqué :
- que ces 2 voyages sont proposés par le club "Motte aux quatre vins", c'est pourquoi je vire dès ce soir la modique somme de 30 € pour avoir l'honneur d'en faire partie une fois de plus;
- qu'ils sont de courte durée pour satisfaire une demande ... plus que pressante;
- que les prix ne sont pas encore connus mais que de toute façon, quel que soit le voyage, le plaisir de rouler n'en a pas ;-)
- que bien qu'il ne s'agisse encore que de projets, ils vont déjà me permettre d'un peu voyager dans ma tête, car les voyages, n'est-ce pas, c'est dans la tête et ... comme, en plus, ils forment la jeunesse ... et que j'ai tendance pour le moment à pleurer ma jeunesse passée ... je fais ainsi d'une paire de couilles d'une pierre deux coups !!!

PS : la photo a été piquée sur le site de Moto 80 et en parcourant l'album du "Loch Ness Tour 2005" j'ai reconnu Michèle et Christian et surtout leur DUCATI Multistrada noire ;-), trio que nous avions rencontré lors de notre périple dans les Dolomites en 2005 (voir message du 19/09/2005).

22:01 Écrit par Alberto | Commentaires (4)

29/01/2006

Brisons la glace voulez-vous ? ...

Ouais, en fait, petit message aujourd'hui, bref et concis : le projet de balade dominicale est tombé à l'eau ... En fait ... il n'est même pas tombé à l'eau puisqu'il a rebondi sur la glace ;-)))

En clair, températures trop basses, des "potos" enrhumés voire anginés, une soirée "Lions" qui s'est terminée aux petites heures ... tout concourrait pour que nous restions chacun bien au chaud, au coin du feu pour reposer nos vieilles carcasses !!!

Voilà : il reste à attendre dimanche prochain pour se retrouver autour d'une bonne crêpe ...

14:22 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

27/01/2006

Et si on faisait son marché ...

Pour les amoureux des chiffres, graphiques et statistiques en tous genres, alors que je papillonnais sur les sites qui traitent du sujet qui nous occupe, j'ai découvert ceux qui concernent le marché français .(Merci à Moto-Station)
Si vous "down scrollez" vous verrez qu'à la rubrique "Le top 100 moto/scooter 2005 de + 125 cm3", la DL 650 pointe le bout de son saute-vent en dixième position : un beau petit succès commercial, indeed !!!
Et vous avez vu où elle se situe ? Entre la SUZUKI GSX-R 1000 et la YAMAHA YZF 1000 R1 ;-)))
Elle a dépassé la R1 par la droite et s'apprête à faire l'intérieur à la GSX-R, ah ah ah ah ah !!!
Pour les novices et autres béotiens du 2 roues, qui se seraient égarés sur ce blog, qu'ils soient entre charentaises les bienvenus, il faut savoir que ces 2 machines sont de véritables "épouvantails", dont le rapport poids/puissance tourne autour du "1" absolu, à savoir quelque chose comme 165 chevaux pour 165 kilos ... de quoi laisser, au démarrage et derrière soit, dentier, oeil de verre, stérilet, bijoux de famille et/ou autres objets personnels ;-)))))
Vous comprenez pourquoi, retrouver la DL coincée entre ces deux furies, est pour le moins cocasse et prouve l'éclectisme du marché français ...

Je ne sais pas si des infos sont déjà disponibles concernant "notre petit" marché national : je vais guetter et j'enverrai le lien dès que j'en saurai plus.

Pour le reste, rien de "spéce" si ce n'est un spleen hivernal qui devrait se résorber avec la remontée du mercure ;-) et aussi grâce à un projet de balade ce dimanche après-midi, projet à confirmer et, autant que possible, à réaliser !!!!!!!
Je vais, de ce pas, envoyer un ch'tit mail aux copains à ce sujet ...

Allez, un bon week-end à toutes et tous !!!!!!

23:13 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

23/01/2006

Crêpe, crêpelé, crêpelure, ...

...crêper, crêperie, crépi, crêpier, crêpiere, crépine, crépinette, crépir, crépissage, crépitation, crépitement, crépiter, crépon, crépu, crêpure, crépusculaire, crépuscule ...

Pas trop difficile à comprendre ce message, non ? C'est en effet de la Chandeleur dont il va s'agir ...
Vous n'êtes pas sans savoir que notre petit club tient son assemblée générale plus qu'ordinaire à la Chandeleur, l'occasion de se retrouver avec nos épouses respectives et respectées et de mettre sur la table ... tous nos ... projets, pendant que nos belles se crêpent un peu le chignon : rien de neuf jusque là. Vous vous doutez également que cette "crêpe party" fait, en principe, l'objet d'une tournante.
Et bien ... cette année ce devait être au tour de Philippe d'ouvrir sa table d'hôtes. Et comme nous ne voyions rien venir, tels les frères de soeur Anne ..., Didier, qui d'autre aurait osé ?, a posé, via e-mail, la question de savoir si NOUS avions reçu l'invitation de Philippe, des fois qu'elle lui aurait échappé : quelle finesse ce Didier :-))))

La réaction de Philippe point ne tarda, (il lui arrive d'être rapide) les téléscripteurs crépitèrent et l'invitation tomba : le dimanche 5 février, nous sommes donc conviés chez lui et même s'il prévoit que nous serons un peu à l'étroit, nous profiterons de ses largesses (enfin ! diront les mauvaises langues).

Il va falloir que je trouve le temps de me pencher sérieusement sur le calendrier des voyages tout en faisant apparemment déjà une grande croix sur les voyages de plus d'un jour ;-)) ... Ca se "présente par le siège" cette année ... et la montagne va sans doute accoucher d'une souris !!!!!!!

23:26 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

21/01/2006

Et si on passait au salon II ??

Une deuxième fois n'est pas coutume, je vais intégralement et honteusement copier/coller le "courriel" que nous a envoyé Henri Didier suite à sa visite nocturne au "EUROPEAN MOTORSHOW BRUSSELS SCHILD EN VRIEND ALS U BLIEFT !" : en tant qu'auteur, compositeur et interprète, il faut parfois une fois encore déléguer en espérant pouvoir maintenir l'intégrité, la qualité et ce qui fait la spécificité de l'oeuvre ;-))))).

Allez, comme on dit toujours à Jandrain-Jandrenouille, je vais arrêter de vous casser les ........ et vous livrer le compte-rendu d'Henri de Didier et, rien que pour lui faire plaisir j'ai téléchargé la paire de photos qu'il nous a envoyées, mais que finalement je n'ai pas gardées et par conséquent pas su transférer du service de skynet vers celui de "GLOUGLOU".
J'ai aussi été au salon lundi et j'ai quelques photos. Je ne sais pas comment les mettre sur un site (pas possible sur Skynet, car je suis Telenet). Je vous envoie néanmoins une photo typique du carrossier constructeur Malfait , un nom prédestiné.
J'y ai rencontré mon concess Yam (Dynamic Motor), qui m'a dit que celui qui a acheté ma TDM noire en est toujours très satisfait (elle a plus de 100.000km), qu'il roule plus qu'avant car elle est beaucoup plus confortable que son ancienne (un chopper). En fait il disait faire 5000km/an, mais maintenant il en fait 10000km (et surveille le niveau d'huile).
Je m'intéressais aussi aux cabriolets, il faudra bien un jour que je change ma Chrysler de 7 ans et 140000km. Si j'étais Philippe j'achèterais une Jaguar XK, rien que pour faire baver mon voisin et son coupé Aston Martin (à V12 : très beau bruit).
Il est possible que j'attende la 207 CC, ou que je prenne un VW Eos (je signale aux Opeliens que l'Opel Astra Twin Top n'est pas mal non plus).
VW livre son CC en septembre ("Vous attendez qu'il pleuve" ai-je dit au vendeur), alors qu'Opel livre en mai. J'ai encore une autre possibilité : je connais bien un concessionnaire Volvo (il ya une nouvelle Volvo CC) à qui j'achèterais bien une Volvo CC turbodiesel (163 ch.)de direction, mais le modèle diesel n'est annoncé que pour mi-2006.
C'est vrai que j'essaierai la BMW F800 : Faignoy va en avoir une à essayer en mars. Mais ma TDM n'a que 22000km ...

Voilà, vous savez tout et le reste sur ce salon : en ce qui me concerne, finalement je n'irai pas photographier les belles hôtesses (paraît qu'il y en a de nouvelles Jef !), des déclarations de TVA à terminer pour demain et un gros contrôle fiscal à préparer pour le début de la semaine prochaine m'en empêchant ... et c'est en pêchant qu'on ferre le thon ... hein ? keskidi ? Il pêche encore par omission ... omission impossible évidemment ... Pffffffffffffffffff

00:24 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

19/01/2006

Et si on passait au salon ?

Une fois n'est pas coutume, je vais intégralement et honteusement copier/coller le "courriel" que nous a envoyé Henri suite à sa visite nocturne au "EUROPEAN MOTORSHOW BRUSSELS DAMES EN HEREN ALS U BLIEFT !" : en tant qu'auteur, compositeur et interprète, il faut parfois savoir déléguer en espérant pouvoir maintenir l'intégrité, la qualité et ce qui fait la spécificité de l'oeuvre ;-))))).

Allez, comme on dit à Jandrain-Jandrenouille, je vais arrêter de vous casser les ........ et vous livrer le compte-rendu d'Henri et le lien vers son album.

C'est grâce à la gentillesse d'Alberto (NDLR : c'est moi) qui m'a filé une entrée gratuite à la nocturne de ce jeudi que j'ai visité le salon de 16h00 à 20h00.
En voici quelques photos :
Pour vous rendre sur cet album, veuillez cliquer sur le lien (*) :
http://skynetphotoservice.wistiti.be/Skynet-Id-8708:salon*
Si ce lien n’est pas cliquable, vous pouvez copier ce lien et le coller dans la barre de navigation votre navigateur Internet.
Amicalement

UN TOUT GRAND MERCI pour ce qui ressemble furieusement à un véritable compte-rendu exhaustif ... Je me demande si cela vaut encore la peine de m'y rendre ... Peut-être pour faire quelques photos des hôtesses de l'aire HONDA dont j'ai eu un aperçu ou d'autres constructeurs qui savent aussi ce que signifie "the power of dreams" ...

Petite fierté en passant aussi : dans les "blogs qui roulent" et au nombre de visites on trouve mon p'tit bloguinet déjà en page 4 (sur 105 !!!) et en 44ème position yesssssssssssss A moi le top Fifty !!!! Y a plus qu'à viser la POLE !!!!!!!!

23:57 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

18/01/2006

En passant et avant de passer à autre chose ...

Une chanson entendue sur le CD "Double Tour" de Cabrel enregistré en public ...

Les passantes
Paroles: Antoine Pol. Musique: Georges Brassens

Je veux dédier ce poème,
A toutes les femmes qu'on aime,
Pendant quelques instants secrets,
A celles qu'on connaît à peine,
Qu'un destin différent entraîne,
Et qu'on ne retrouve jamais.

A celles qu'on voit apparaître,
Une seconde à sa fenêtre,
Et qui, presque, s'évanouit,
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu'on en demeure épanoui.

A la compagne de voyage,
Dont les yeux, charmant paysage,
Font paraître court le chemin;
Qu'on est seul peut-être à comprendre,
Et qu'on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main.

A celles qui sont déjà prises,
Et qui, vivant des heures grises,
Près d'un être trop différent,
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D'un avenir désespérant.

Chères images aperçues,
Espérances d'un jour déçues,
Vous serez dans l'oubli demain;
Pour peu que le bonheur survienne,
Il est rare qu'on se souvienne,
Des épisodes du chemin.

Mais si l'on a manqué sa vie,
On songe avec un peu d'envie
A tous ces bonheurs entrevus,
Aux baisers qu'on n'osa pas prendre,
Aux cœurs qui doivent vous attendre,
Aux yeux qu'on n'a jamais revus.

Alors, aux soirs de lassitude,
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir,
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l'on n'a pas su retenir.

Après cette lecture, qu'il me soit au moins permis de dire que la vie est une loterie, un ... concours ... de circontances : "le jeu de l'amour et du hasard" comme dirait Marivaux !

Mais revenons sur terre et plus précisément sur la route : finalement chacun ayant voulu vivre sa "petite expérience en solitaire", je vais plus que probablement en faire de même et me rendre au salon ce samedi et pour éviter les embouteillages auxquels il faut s'attendre, probablement aussi que j'irai en DL ... Un accueil avec parking et vestiaire semble prévu par "Bike to Beach" ... Restera à trouver l'Atomium ;-))

23:39 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

15/01/2006

Et pourquoi pas ... par la route ?

Alors que :
- Didier avait proposé de nous servir de guide pour une balade au départ du "Carrefour" de Jambes;
- que nous avons tous décliné l'invitation, François parce qu'il avait planifié une visite au salon avec son fils (pour l'extraire du jeu "WoW" pendant quelques heures), Philippe parce qu'il avait un repas familial, Henri parce qu'il avait un repas amical et moi, bien que terriblement tenté, j'avais pour impératif d'être de retour vers 14H00 vu qu'on étaient invités chez belle-maman pour fêter, en hiver, ses septante et un (soixante et onze) printemps ...

J'avais toutefois laissé entendre, à qui avait l'ouïe fine, que je me "taperais" une petite ... virée de quelques heures en solitaire.

Malgré une nuit encore agitée, entrecoupée par un lever vers 4H00 du matin pour avaler un "Daf 1g", j'avais programmé le réveil de mon portable pour 8h15'
Ouais ... j'ai finalement basculé la couette vers 9h00, puis j'ai pris le temps de me gaver d'un petit déjeuner "cool", puis de nourrir les quatre chats (Nutella, Lucky, Gribouille et Shaggy - voir sa photo dans l'album, prise au retour de ma balade pour montrer que pendant que certains idiots se les gèlent ... d'autres se la coule vachement douce ;-) au coin du feu), les nourrir disais-je d'un mélange de croquettes et de ragoût de viande, de consulter ma boite à e-mail des fois que Didier aurait eu la bonne idée de modifier ses plans pour une balade au départ de chez moi ...

Finalement, j'ai sorti la DL vers 10h40' pour prendre la direction de Dinant via Châtelet, Fosses-La-Ville et Profondeville. Ensuite j'ai enfilé la N ... vers Beauraing et Bouillon. Une douzaine de kilomètres avant de le boire, j'ai pris direction Oizy, une route connue parce que mon fiston avait fait un "hike" avec les scouts dans ce coin là. Ensuite, retour via cette même "N" et au lieu de prendre sur Dinant je suis revenu par Givet puis Philippeville. Sur la N40, à hauteur de Doische, j'ai, comme d'habitude, pris à droite vers Gochenée, Rosée et Biesme, la superbe petite route dont je vous ai maintes fois parlé.
Voici l'album du jour pour vous faire partager "les oies" de la moto ;-))))))
Et 228,4 km de plus pour arriver à 23.534 si je ne m'abuse, docteur...

A signaler également qu'Henri s'est offert "une petite solitaire" aussi mais samedi et que je me suis permis d'ajouter la photo qu'il nous avait envoyée dans l'album du jour et que François nous a livré son compte-rendu de la visite au salon (voir son site à cette fin...)

Voilà, les batteries sont rechargées pour une nouvelle semaine de dur labeur, l'argent du labeur et qui sait ?, le sourire du patron, pfffffffffff ;-)?)?)

21:48 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Peau aime ... Par la porte ou par la fenêtre ;-)

Elle a la voix qui porte
Quand elle s'emporte
Pas besoin de porte-voix
Elle traverse les portes ...
Les fenêtres, les cloisons à claires-voies
Quand elle "s'éclaircit" la voix
Elle trouve sa voie
Et arrive toujours à moi
Elle vient frapper
Marteau, enclume et étrier
Quand elle se met à crier ...

10:14 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

13/01/2006

Molle hier ... dure aujourd'hui !!

Affaire à suivre comme on dit ...
Je ne sais pas ce que vous avez imaginé avec ce titre ...
Il n'y avait évidemment aucune connotation sexuelle, encore eût-il fallu ... y penser, certes ou que cette pensée vous habite ... (pffffff... comme je peux être lourd parfois - parfois ?!?!?).
Je voulais juste évoquer la dure journée qui m'attendait : les vendredis, comme les lundis d'ailleurs, n'étant pas ma tasse de thé ... (Tea for two and two for tea, it's me for you and you for me ...)
En plus je me savais tributaire de l'envoi ou non de documents de la part de divers clients qui m'auraient permis de bien la remplir ... Et comme je le redoutais, les courriers attendus sont restés lettres mortes. J'ai donc dû composer avec "des restes", ce qui ne m'a pas mis en appétit. J'aime travailler en fait, je sais ça parait contradictoire par rapport à ce que j'ai dit au sujet des lundis et vendredis mais j'm'en fiche ... et d'aller au bureau sans être sûr d'être occupé mes 480 minutes, a pour effet d'un peu me miner. En plus, nous avons eu droit à une splendide journée aujourd'hui, froide mais très très lumineuse ... et dès qu'il fait ensoleillé et lumineux, nous motards, n'avons pratiquement qu'une seule envie, n'est-ce pas ?? ...
A défaut de grives on mange des merles, et c'est d'une balade à pied dont j'ai profité pour m'aérer l'esprit, j'en ai "très beaucoup" besoin ces derniers temps, des questions existentielles du genre "D'où viens-je ? Où vais-je et dans quel état j'erre ? ... ou encore "Suis-je mûr pour le mur ?" me taraudant de façon aigue, l'approche de la cinquantaine y étant, entre autres et sans doute, pour quelque chose ...

Bilan : journée décevante sur bien des plans, reste à faire des plans pour les deux jours qui viennent. Un truc que je vais plus que probablement faire c'est une virée, même seul, dimanche avec retour impératif pour +/- 14HOO, anniversaire de la "belle doche" oblige.
Alors qui "m'aime" me suive ou me précède !-))

Mea culpa, j'allais oublier une fin de soirée agréable et familiale (ce qui n'est pas toujours conciliable ...) autour de châtaignes, grillées au four pour moitié et cuites à l'eau avec des aromates pour l'autre moitié, le tout arrosé par un excellent vin blanc sucré. J'ai malgré tout dû "aller faire un petit tour" quand on a évoqué mon potentiel futur état de "grand-père" ... et quand, au retour, ma soeur a demandé si j'avais des problèmes psychologiques liés à l'avancée inexorable de l'âge (sympa la soeur hein ?), j'ai rétorqué : "Non, pas psychologiques ... psychomoteurs !!!" et en tournant virtuellement la poignée des gazzzzzzzz j'ai ajouté : "C'est parce que la moto me manque tellement !!!" ... Belle pirouette n'est-ce pas ??

08:16 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

10/01/2006

A propos de Molière et avant d'en revenir à nos motos ...

... le petit bout de phrase du message d'hier "... l'amour qui tue ..." m'a fait penser à un autre morceau d'anthologie du même auteur, extrait de la scène IV de l'acte II du "Bourgeois gentilhomme" qui se passe entre Monsieur JOURDAIN et le Maître de philosophie et au cours de laquelle Monsieur JOURDAIN lui demande conseil pour rédiger un mot doux à une belle marquise sur laquelle il a des vues ...
Je ne résiste pas à le transcrire ci-dessous :

MONSIEUR JOURDAIN. - Par ma foi ! il y a plus de quarante ans que je dis de la prose sans que j'en susse rien; et je vous suis le plus obligé de m'avoir appris cela. Je voudrais donc lui mettre dans un billet : "Belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d'amour", mais je voudrais que cela fût mis d'une manière galante, que ce fût tourné gentiment.
MAITRE DE PHILOSOPHIE. - Mettre que les feux de ses yeux réduisent votre coeur en cendre; que vous souffrez nuit et jour pour elle les violences d'un ...
MONSIEUR JOURDAIN. - Non, non, non, je ne veux point tout cela; je ne veux que ce que je vous ai dit : "Belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d'amour."
MAITRE DE PHILOSOPHIE. - Il faut bien étendre un peu la chose.
MONSIEUR JOURDAIN. - Non, vous dis-je, je ne veux que ces seules paroles-là dans un billet, mais tournées à la mode, bien arrangées comme il faut. Je vous prie de me dire un peu, pour voir, les diverses manières dont on les peut mettre.
MAITRE DE PHILOSOPHIE. - On peut les mettre premièrement comme vous avez dit : "Belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d'amour." Ou bien : "D'amour mourir me font, belle marquise, vos beaux yeux." Ou bien : "Vos yeux beaux d'amour me font, belle marquise, mourir." Ou bien : "Mourir vos beaux yeux, belle marquise, d'amour me font." Ou bien : "Me font vos yeux beaux mourir, belle marquise, d'amour."
MONSIEUR JOURDAIN. - Mais, de toutes ces façons-là, laquelle est la meilleure ?
MAITRE DE PHILOSOPHIE. - Celle que vous avez dite : "Belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d'amour."
MONSIEUR JOURDAIN. - Cependant, je n'ai point étudié, et j'ai fait cela tout du premier coup. Je vous remercie de tout mon coeur, et vous prie de venir demain de bonne heure.

Un vrai bonheur non ?? Enfin, moi ça me botte ... et pas besoin de chute rigolote ;-)

En outre, n'est-ce pas, cette scénette corrobore une citation d'un contemporain de Molière, Nicolas (BOILEAU)... N'a-t-il pas dit :
Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement
Et les mots pour le dire arrivent aisément."

Et toc !

Encore deux ou trois petites choses :
- au courrier du jour, une lettre de "Bike To Beach" avec un cadeau de 50 + 50 € si je réserve un prochain voyage durant la période du salon. Pourquoi fifty + fifty € ? Parce qu'il faut une passagère pour doubler la mise ... S'agissant de "gros sous" peut-être arriverai-je à convaincre ma blonde comme on dit au Canada, car la mienne, qui en réalité est brune comme vous le savez, est très près des sous ;-))))
- j'envoie demain à l'ami Henri le billet d'entrée au Salon pour la nocturne du 19/01 et ne sais toujours pas avec qui et quel samedi j'irai à ce même salon
- les "blogs" ont été upgradés (en franglais dans le texte) et ... il faut s'y habituer ! Notamment, j'ai été le premier surpris en voyant la taille de la photo qui illustre, et de quelle illustre façon, le présent message. Pour l'anecdote, il faut que vous sachiez, je ne m'y ferai jamais à cette conjugaison ;-), qu'elle a été prise en 2004 quelque part autour du Lac de Garde en Italie. Vous avez vu "mon livre de chevet ?" Chassez le naturel et il revient au galop ...

21:55 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

Toujours cette soif de culTURE ... une petite tétée ;-))

En fouinant à la recherche de la phrase "Cachez ce sein que je ne saurais voir ..." (comme quoi j'ai de la suite dans les idées ...) je suis tombé amoureux en arrêt devant ces quelques vers, illustrant l'imparfait du subjonctif :

Complainte amoureuse de Alphonse Allais :

Ah ! fallait-il que je vous visse,
Fallait-il que vous me plussiez,
Qu’ingénument je vous le disse,
Que fièrement vous vous tussiez.

Fallait-il que je vous aimasse,
Que vous me désespérassiez,
Et que je vous idolâtrasse,
Pour que vous m’assassinassiez

Comme quoi ... il n'y a pas que le ridicule qui tue, l'Amour aussi !!

Quant à la citation "Cachez ce sein, etc ..." elle est extraite d'une pièce de Jean-Baptiste Poquelin alias "Molière" (1622-1673), pièce écrite en 1669, sans doute une autre année érotique ... et intitulée "Le Tartuffe".

00:14 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

09/01/2006

Dessins animés ...

NO COMMENT ...

00:06 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

08/01/2006

Teeth for tooth and two for tea ...

J'en reviens au message d'hier ... vous l'aurez compris aisément.

Une petite déception entre charentaises avant d'aller plus avant : je suis un peu déçu de n'avoir eu aucune nouvelle de mes amis motards au vu de la relative belle après-midi dominicale que je vois au travers de ma fenêtre, car j'aurais bien enfilé la tenue pour quelques heures de "2 roues libres" ...
Cela dit, je n'ai pas dit mon dernier mot, Jean-Pierreuh, bien qu'à cette heure je sois encore en peignoir et que le "dîner de midi" soit encore figé dans un livre de recette !!!

Venons-en au fait si vous voulez bien !! J'ai évoqué la canine récalcitrante : la pharmacienne (une charmante assistante ... pfffffffff ....) m'a prescrit :
- des Dafalgan "Forte" 1g
- du Sulfa Sedemol pour les bains de bouche et
- joignant le geste à la parole, écartant le pouce et l'auriculaire de la main gauche tout en recroquevillant les 3 doigts intermédiaires (longs, fins, graciles ... re pffffffffff ...) et portant le pouce à l'oreille, mimant ainsi adroitement un "appel téléphonique", m'a conseillé de prendre rendez-vous chez un dentiste !!! Je m'en occuperai demain ...

Voilà pour la dent ...
Et Eve me direz-vous !? Oh, ça va hein ! si vous commencez vous aussi à jouer sur les mots, on n'est pas sorti de l'aubette !
Passons (enfin !) "à l'oeil". Cela faisait de trop longs jours que j'avais une gêne dans l'oeil gauche, comme une espèce de voile qui se baladait de gauche à droite et malgré une inspection ... visuelle ... en règle, rien n'apparaissait anormal. Vendredi, n'y tenant plus, j'ai appelé l'ophtalmo et j'ai réussi à obtenir un rendez-vous dans l'urgence ...
Diagnostic : je n'ai évidemment pas trop bien compris mais, apparemment, cette gêne est issue d'une espèce de poche de condensation qui s'est formée et qui devrait disparaître comme elle est venue ... Ca fera 38 € m'sieur !!
En fait, à ce prix là, j'ai quand même eu droit à un examen complet, ma dernière visite remontant à plus de cinq ans. Et comme je m'y attendais, me voilà obligé de rentrer dans le club des "progressistes", les disparités entre ma vue de loin et celle de près nécessitant une trop longue "mise au point", il est devenu impératif d'utiliser des verres progressifs. Comme quoi, en vieillissant, certaines choses progressent !!
Sachez également que nous avons évoqué :
- mon "dossier" qu'elle (l'ophtamlo) détient depuis 1963 ;
- la curiosité que représentent mes ... nerfs optiques, qui contrairement à la "normale", ne sont pas ronds mais aplatis (je connais quelqu'un qui ferait un procès à ses parents pour moins que ça ;-);
- l'intérêt de garder la vieille paire de verres pendant un certain temps, celui de l'adaptation;
et, enfin, son départ à la retraite !

Ensuite ce fut la visite chez l'opticien pour choisir une nouvelle monture et commander les verres : là, j'ai dû énormément rogner sur mon capital "patience", une dame (charmante par ailleurs) qui me précédait essayant au moins une dizaine de paires solaires pour finalement, vous l'aurez deviné, ne rien acheter !!
J'ai veillé à choisir , rapidement !, une monture peu encombrante, légère et souple en soulignant au vendeur que ces paramètres étaient importants quand on portait le casque.
Il m'a confirmé que certains motards étaient revenus chez lui pour acheter une deuxième monture parce qu'ils n'avaient pas anticipé le problème et d'ajouter qu'au moins, MOI, j'y avais pensé ;-)))) Comme quoi on peut être à la fois myope, astigmate, hypermétrope, voire ... au pire ...presbyte ... TOUT EN RESTANT CLAIRVOYANT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

PS : A propos "d'yeux" ... avez-vous jeté un oeil à l'image animée du jour ? Si vous dites non, je ne vous croirai pas ... Et bien, voilà deux de ses saints ;-))
Et j'ajouterai qu'il s'agit d'une image "gift" plutôt que "gif", un don du ciel en quelque sorte ... don't you agree wizzzzzzzzzz me ?

12:36 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

07/01/2006

Dent pour dent, oeil pour oeil ...

Encore une dérive perso ...
A force de dériver je vais me retrouver "seul" à écrire et à me lire, sur une île déserte ... bah ... du moment que je tombe sur une "Vendredi" aux yeux bleus comme l'océan, aux cheveux blonds comme le sable doré ... ouille-ouille ... à nouveau le chant des sirènes ... avec lesquelles, on le sait d'avance, on ne peut vivre que des histoires qui finissent en queue de poisson ... ou pire ... en eau de boudin
STOP : c'est assez, dit la baleine ..., ou je me cache à l'eau !!! On arrête de dériver, même si c'est pagaie, pfffffffff !!!

C'est quoi encore le titre au juste ? Ah oui, la dent, l'oeil ... il y a une raison à cela, qui n'a d'ailleurs rien à voir avec la loi du talion, dont on pourrait, ici, discuter du bien-fondé par les temps qui courent ... mais le présent propos est ailleurs ... et le mien est riche ... vous suivez ??

To be or not to be continued ... wait and see !

15:26 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

05/01/2006

Pas grand chose à se mettre sous la dent ...

... heureusement d'ailleurs car cette foutue canine recommence à me faire un ... mal de chien, normal pour une canine me direz-vous.
Petite charentaise à l'attention de Bernard dont le chien, parait-il, aboie intempestivement : as-tu essayé les "ultra-sons" ? J'ai vu un truc à 15 € dans le folder "Euro Vanadium" qui semblerait efficace ... mais je n'y connais rien en ultra-sons, je n'en ai d'ailleurs jamais entendu !!!

Et oui ... cette canine ... alors qu'elle s'était faite discrète depuis les Dolomites en septembre, voilà qu'elle se rappelle, et de quelle façon, à mon bon souvenir : j'enrage contre ma négligence !!

A propos "d'enragés", les participants du Dakar en sont à leur sixième étape et ont rejoint la Mauritanie : Cyril Despres, motard en tête du classement jusque là, a fait une chute et s'en sort avec une luxation de l'épaule de stade 2 qui devrait l'autoriser à continuer la course, mais plus pour "la gagne". Quand je pense que le p'tit kiné motard Patrick, qui s'était entre autre occupé de moi lors de la rééducation, s'est absenté 5 semaines du boulot ... on est en droit de se poser des questions non ?

Cela dit je ferais bien de ne pas trop "la ramener" : ça fait six mois presque jour pour jour que je me suis peté le poignet et croyez-le ou non, dès que je fais des encodages kilométriques ou des flexions/planter du bâton/extensions ;-), lui aussi il se rappelle à mon bon souvenir : rien que des souvenirs qui font mal pour le moment ;-((

Alors ... la dent ... c'est fait ... le poignet ... c'est fait ... le Dakar, d'accord d'accord ... c'est fait ... Ben on est presqu'au bout (du rouleau), pour aujourd'hui ... Me reste à signaler que, oui j'ai honte de le dire, j'ai acheté le Moniteur de (beurk ...) l'Automobile ... l'occasion pour moi de faire, en fin de journée, la tchatche à la charmante employée de la librairie dont je deviens un assidu ... mais au fait ... elle est blonde ... elle tourne autour du mètre soixante ... elle a des yeux ... deux je crois ... clairs mais cachés derrière de rondes lunettes ... pffffff ... je m'égare encore ... de toute façon elle flirte avec ... la quarantaine ;-))
Je disais ? ah oui le Monibeurk de l'auto-beurk-mobile : il y a une entrée gratuite au Salon pour la nocturne du 19 janvier de 16:00 à 22:00 et je l'offre au premier des copains motards qui se manifestera, exception faite de "ds" qui, s'il est interessé, peut virer 3,44 € (le prix du périodique + les frais de port) sur le N° de compte que je lui transmettrai s'il en manifeste la volonté, selon laquelle il en sera fait ... AMEN !.
Au centre du magazine, un folder "Honda - The power of dreams", présente toute la gamme en faisant l'amalgame des 4 et 2 (!!) roues, voilà des publicistes intelligents : ils savent ce qu'autorisent la puissance et le pouvoir des rêves ...
Sur ce, faites-en de beaux et à plus tard ...

21:06 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

04/01/2006

L'Abbé Resina, l'Abbé Tise, L'Abbé Mousse Papam ...

Quand je vous le disais qu'il me fallait un blog-notes sur la table de nuit ... Voici le résultat d'un message ébauché vers 4h00 du mat' alors que j'essayais de soulager un besoin que j'avais cru pressant ... comme quoi, dans la vie, il n'est pas toujours besoin de parer au plus pressé ... Il a été inspiré par un "chat" avec François qui regardait "Speed Action" sur AB3 et qu'un des sujets concernait l'ABS sur les motos ... Comme vous le remarquerez, il est aussi "d'inspiration divine" ;-))))

Alors que
- "l'abbé P." a avoué qu'il a carburé au plaisir des sens;
- "l'abbé S." a enfreint les règles de l'Eglise;
- que "l'abbé D." n'a pas caché que lorsqu'il voit la bulle du Pape, ça l'excite, son dessein étant d'un jour prendre sa place et de brûler les planches du Vatican;
- que "l'abbé B." exhibe son membre prétendant que la bite ne fait pas le moine (pauvre homme);
- que "l'abbé C." est analpha et bête de surcroit, et pas "de sur croix";
- que "l'abbé H." corpuche;
- que "l'abbé I." de Maredsous;
- que "l'abbé J." est un tout petit pays pffffff;
- qu'à "l'abbé K." nnn ... nous préférons la moto;
- que "l'abbé M." est garée devant la baie;
- que "l'abbé X" est aux transporteurs ce que la Bible est à la littérature;
- qu'on ne "prêtre" qu'aux riches
et qu'on a ... cru s'y fier ... pour bien moins que ça ... et, qu'au surplus, je suis sur le point de toucher ... le fond baptismal ... je vais donc en rester là avant d'être excommuniqué !!

12:45 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

02/01/2006

Gelati Motards et capuccini ...

Quelle meilleure façon, en faisant abstraction de ce que je vous ai confié, hier, un peu à l'insu de mon plein gré d'ailleurs ;-))), que de commencer l'année par une virée en moto ???
Ainsi, dès le deuxième jour de l'an neuf, comme envisagé lors d'un "msn chat" avec Henri, nous nous sommes retrouvés chez lui vers 13h38'.

La météo, une fois n'est pas coutume, ne s'était pas trompée : brouillard givrant le matin, belles éclaircies l'après-midi. C'est donc sous un beau soleil que nous avons pris la route direction Cousolre, puis Solre-Le-Château,la vallée de la Thure, ... road-book qu'Henri parcourt les yeux fermés ... et que j'ai suivi les yeux grands ouverts ... car je voulais profiter pleinement de cette demi-journée.

Voici l'album du jour. Merci à l'ami de m'avoir d'emblée autorisé à y ajouter ses photos, via le mail suivant :
"Alberto,
Encore merci pour la compagnie et le café, ce fut une belle première balade en 2006.
Amicalement
PS : en annexe les photos pour ton blog
".
La virée s'est terminée par un capuccino que "j'offrites" ;-) et oui ... ma générosité devient dangereusement sans limite ... dans un bistrot sur la place de Beaumont, le Charles Quint, devant lequel stationnaient deux autres motos, une DL 650 noire et une Ducati Mostro 800 S2R. Elles appartenaient à un couple (monsieur & madame) qui nous a un peu raconté son parcours : ils avaient arrêté la moto pendant 12 ans, époque à laquelle lui faisait de l'enduro, elle pilotait une Triumph Bonneville ... puis ils s'y sont remis, sans trop y croire au début, mais ils sont maintenant complètement "mordus". Une petite phrase qu'il a dite à propos de la DL, pardon d'avance aux oreilles chastes : "C'est comme une femme parfaite ... elle ne me fait pas bander". Mon regard, apparemment interrogateur, glissant discrètement vers sa compagne elle ajouta avec un large sourire : "Heureusement, je ne suis PAS parfaite !!".

La virée s'est terminée sous la pluie, le froid et le trafic de fin de journée mais il n'empêche (au thon) qu'au final, j'ai parcouru 221,7 km qui s'ajoutent au compteur, portant son total à 23.286 km et 1000 fois autant de mètres de plaisir ...

19:26 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

01/01/2006

Le Premier de l'an ...

Un peu d'intimité ... vu qu'on commence doucement à se connaître.
Au début de la soirée d'hier, je n'étais pas "in the mood" et c'est "les pieds lourds" que je me suis rendu à la salle des fêtes avec femme, soeur et copines de la soeur ...
Je me suis fais violence (en fait, une bonne tarte dans la gueule, merci le gloupier !) et me suis ainsi repris en main ... en même temps que les premiers verres.

Puis sont arrivées Madonna et son "Hung Up", les Pussycat Dolls et leur "Don't cha" et, alors que je baignais dans du "Cabrel" depuis de longs jours mélancoliques et tristes, et quand je dis "baignais" ça veut dire "la tête au fond de l'eau" si vous voyez ce que je veux dire ... là, tout d'un coup, le déclic s'est fait : "Bertôôôôô (j'entends la voix de l'ange), tu es là pour t'amuser, pour profiter, on ne sait de quoi sera demain fait" :
Va danser, sous les sunlights des tropiques, l'amour se raconte en musique, on a toute la nuit pour s'aimer, en attendant va danser ... C'est ainsi que le rythme, réveillant en nous le tourbillon d'un vent de folie ;-))) nous a menés presque jusqu'au bout de la nuit, 4 heures 18' pour rester précis.
Nous nous étions promis, ma tendre et moi, de finir ... hum ... en feu d'artifice (Wababelooba et tutti chianti ...) cette mémorable nuitée, mais ... le temps qu'elle aille à la salle de bains pour se laver les dents ... que déjà je ... sciais du bois ... et même si c'est de saison ... ce n'était pas de circonstance : au lieu des jambes, se furent des promesses en l'air !!!!!
Cela dit, on s'est bien rattrapés ce matin ... mais ... cela ne ... vous regarde pas ... tout à fait Thierry !!

On referme ici la page du journal, plus intime que ça tu meurs comme on dit maintenant, et on "change de monture" selon l'expression de Philippe, le Géant du club, avec l'élégance qui le caractérise ...

L'actu moto : normalement dès demain, copain Henri et moi, nous avons une petite sortie en projet, reste à en définir les mondanités comme on dit au palais ;-), ce qui devrait se faire dans le courant de la journée. Pour le reste, j'ai reçu, au courrier, le programme 2006 du "Club Moto 80" (voir le site que je suppose à jour).
Enfin, j'ai compulsé le calendrier des balades et voyages organisés sur le site de François, et pour l'instant je ne retiens qu'un voyage, mais quel ! voyage, la Corse : pour le faire "passer" auprès de ma tendre moitié, ça risque d'être ... corsé car cela représente à nouveau 11 (!!!!!!!!!!!) longs jours d'abstinence d'absence et que cela fait ... des années ... qu'elle me dit texto "C'est le dernier long voyage que tu fais !!!". Bah ... on trouvera un terrain d'entente, c'est sûr :-)

12:31 Écrit par Alberto | Commentaires (0)