29/11/2005

A vos agendas !!

Après le Beaujolais nouveau et la belle gelée nouvelle, voici le nouveau calendrier 2006 du Championnat du Monde Moto GP :

26 mars - Espagne, Jerez de la Frontera
8 avril** - Qatar, Doha/Losail
30 avril - Turquie, Istanbul
14 mai - Chine, Shanghai
21 mai - France, Le Mans
4 juin - Italie, Mugello
18 juin - Catalunya, Catalunya
24 juin** - Pays Bas, Assen
2 juillet – Grande Bretagne, Donington Park
16 juillet - Allemagne, Sachsenring
23 juillet* - Etats Unis, Laguna Seca
20 août – République Tchèque, Brno
10 septembre - Malaisie, Sepang
17 septembre - Australie, Phillip Island
24 septembre - Japon, Motegi
22 octobre - Portugal, Estoril
29 octobre - Valencia, Ricardo Tormo

* : Catégorie MotoGP uniquement
** : Samedi

Pour ce qui est des évolutions des machines et des transferts des pilotes, je vous invite à consulter les sites spécialisés consacrés à la discipline, notamment ceux cachés sous les photos d'AGO et de NIETO.

Et tant qu'on est dans les dates, certains clubs ont déjà dévoilé le programme "Voyages" pour l'année prochaine, notamment "Moto & Loisirs" avec lequel nous avons, en mai dernier, traversé la Manche. Pour ceux qui ne seraient pas abonnés à leur newsletter, en voici un aperçu :

L'Allemagne - Ahr
(I)Du jeudi 25 au dimanche 28 mai 2006
Double 220€ - Single 260€
(II) Du vendredi 2 au lundi 5 juin 2006
Double 220€ - Single 260€

L'Allemagne - Cobourg / Nouveau voyage!
Du vendredi 2 au mardi 6 juin 2006
Double 330€ - Double en chambre de luxe 360€ - Single 380€

La France - Ardèche / Autre hôtel!
(I)Du samedi 8 au dimanche 16 avril 2006
Double 450€ - Single 540€
(II)Du samedi 23 septembre au dimanche 1er octobre 2006
Double 450€ - Single 540€

La France - Champagne / Autre hôtel!
Du vendredi 1er au dimanche 3 septembre 2006
Double 230€ - Single 290€

La Grande-Bretagne - Wales / Autres hôtels!
Du thursday 25th au monday 29th of may 2006, indeed
Pilote 520€ - Duo 460€ - Single 620€

La Grande-Bretagne - L'Ecosse
Du friday 14th au sunday 23th of july 2006
Pilote 1300€ - Duo 1300€ - Single à l'hotel 1500€ - Single à l'hôtel et au bateau 1700€

La Grande-Bretagne - Kent
Sunday 25th june au ???? what's up ?? 2006
Par moto (duo gratuit) 75€

L'Autriche - le Tyrol
(I)Du samedi 15 au dimanche 23 juillet
Double 420€ - Single 460€
(II)Du samedi 22 au dimanche 30 juillet
Double 420€ - Single 460€

Plus d'infos pour toutes les activités au n° de tél. 09/369.31.73. ou par e-mail à l’adresse gaetan.van.branteghem@metamedia.be ou actif@metamedia.be. Versement sur le compte 444-1740121-26.

Voilà déjà quelques destinations à envisager, probablement parmi beaucoup d'autres, qui restent ouvertes ...

Vivement la Chandeleur !!!!!!!!!!!!!

23:59 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

26/11/2005

La nouvelle est tombée ...

Et oui ... la nouvelle est tombée, la neige nouvelle !!! Après le Beaujolais nouveau, la belle gelée nouvelle.
Et comme souvent en cette circonstance, entre copains motards, on s'envoient de belles photos attachées à nos e-mails.
Cette année, c'est François qui a "ouvert le feu" (faudra que je pense à utiliser un peu plus le "feu ouvert", vu la flambée du prix du gasoil de chauffage ...) et qui, non sans un certain humour tout britannique alors qu'il ne l'est qu'à moitié ;-), nous proposait ce matin, dès 10:15 "une balade en ce beau samedi de novembre ?". 14 minutes plus tard, Didier dont l'humour est moitié flamand, moitié wallon et moitié bruxellois, lui renvoie la boule de neige, avec un message à l'intérieur "J’ai la moto qu’il faut…en plus c’est une Guzzi."Cette réplique prend tout son sens à partir du moment où l'on ouvre l'album dans lequel j'ai compilé toutes les photos prises et reçues ce jour (merci à leurs auteurs). S'ensuivit justement un mail d'Henri avec 4 photos et un commentaire qui fait froid dans le dos et qui glace le sang : "Chers amis,
Il est vrai que c'est plus pratique à pied qu'à moto pour l'instant. Il est surprenant d'avoir autant de neige si tôt ! Je pense que l'hiver sera rude et que nos motos resteront un bon bout de temps au garage.
Amicalement."

Espérons qu'il ait tort sur ce point, trois points de suspension.
Pour donner la parole à tout le monde, on est en démocratie bord... de mer.., voici la réaction de Philippe à 12:15 :"Et bien, si je n'avais pas la crève, je pensais sortir Miss DR dans les chemins ce doit être le pied; le tout c'est d'y arriver bien sur.... Déjà avec 4 roues ce matin c'était pas évident quoique j'ai croisé un type en scooter !!!!"
Ce qui est sûr c'est que moi je ne bouge pas d'ici !!!

11:42 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

24/11/2005

En fait de porte de bois ...

... elle n'était pas non plus vitrée ... elle n'était tout simplement PLUS DU TOUT !!
Non, elle n'avait pas volé en éclats suite à une tentative d'intrusion avec une "moto-bélier", non, on ne l'avait pas volée pour en faire une serre ... toutes choses possibles dans notre belle, riante et prospère contrée.
A force de frottements répétés, elle est tout bonnement tombée en miettes ... et moi qui croyais me réchauffer un peu en attendant l'intervention !!! Je n'ai pas manqué de souligner l'accueil de plus en plus froid que le concessionnaire réservait à ses bons clients et de lui conseiller d'organiser plus souvent des ... portes ouvertes !!!

Pendant que le patron-mécano s'affairait à remplacer le flanc de la Déelle qui ne prête l'autre flanc à la critique que pour quelques petits détails mineurs (voir les divers essais à ce sujet), je m'entretins avec "le gars du comptoir" (qu'il m'excuse mais je ne connais pas son prénom ...) entre autre de la nouvelle GSR 600, du nouveau propriétaire de ma chère Freewind, du futur entretien des 24.000 km, de l'attention à porter à la tension et au graissage de la chaîne, de la politique "course" de la marque, etc ... Vers 18 heures, le travail terminé, le patron sort la moto, me ramène les clés, je paie 167 € et quelques cents, je sors, et pendant qu'il commence à barricader la concession derrière des grillages, pont-levis, mortaises et autres meurtrières, j'enlève mes lunettes, coiffe le casque, remets les lunettes, enfile les gants, lance le bicylindre et ... mets le cligno droit pour quitter les lieux ... Tiens ? Le cligno ne clignote pas !? D'habitude ... un coup il va, un coup il va pas, un coup il va, un coup il va pas ... mais là, RIEN !!!
Je klaxonne pour avertir le patron du problème et le voilà bon pour remonter le grillage, baisser le pont-levis, etc ... Il a dû démonter le tableau de bord pour avoir accès aux connexions (alors qu'il n'y avait pas touché ... mais bon ...) et finalement j'ai quitté l'endroit à près de 19 heures.
Un grand merci à tous pour la disponibilité : vraiment tous des gars sympas !!!
Au final, 148,2 km de plus au compteur et une Déelle qui n'est plus gênée de montrer ses deux meilleurs profils !!!

12:27 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

23/11/2005

Pas facile en effet ...

Pour tout dire, la météo annonçant, pour ce matin, l'inexistence de température, le thermomètre devant "freezer" le zéro degré, une lourde masse nuageuse et des routes glissantes ... j'ai contacté le concessionnaire en lui demandant si je pouvais passer en début d'après-midi plutôt, c'est-à-dire plus tard, que le matin à la première heure comme convenu initialement : le boss m'a dit que ça ne posait aucun problème ... apparemment sans consulter l'agenda des rendez-vous, vu la célérité de sa réponse.
Pour rappel j'avais pris un petit jour de congé - sauf erreur il doit me rester quelque chose comme 36 heures à prendre d'ici la fin de l'année. Je commençai donc la journée pépère par la trithérapie (kiné, ergo et physio) habituelle.
Faits de ce matin :
- le kiné auquel j'avais prêté, lundi, mon chargeur de batterie "Oximizer", celui-là même qui fut victime d'une chute à moto il y a quelques temps et qui s'en est tiré avec une luxation de l'épaule qui l'a mis "HS" pour 5 semaines, (je ne vous avais pas raconté ?) le kiné disais-je a oublié de me le rapporter, ça sera pour vendredi;
- la jeune et jolie kiné (une française de Perpignan) termine son stage demain, bouuuuuuuhh :-((( - elle me manque déjà;
- en physio, les électrodes qui me collent de moins en moins à la peau, éprises de liberté, ont fait des caprices ... à deux, ok, pas de quoi en faire un fromage ...

Onze heures : les soins terminés je prends, en bagnole donc, la route de Namur, destination "Banque Nationale" pour échanger quelques bons vieux francs belges retrouvés par hasard dans le fond d'une bonne vieille paire de chaussures, voilà qui confirme le proverbe "L'argent ne se trouve pas sous le sabot d'un cheval".
Comme elle (la banque) n'était pas très loin de l'institut où j'ai terminé (après 10 ans d'hésitation) mon graduat en 1991-1992, j'ai poussé la porte du secrétariat et obtenu très rapidement le diplôme qui marinait là ( ... elle a des poils en dessous des bras ...) depuis bientôt 15 ans !!
Restait à revenir, casser la croûte, se changer et foncer (toujours à allure modérée) chez Performance Bike.
J'arrive à +/- 14H16'73" et comme je m'y attendais, on ne m'attendait pas ou plus ! Le patron n'avait pas prévenu son employé modèle et j'avais alors le "tri-choix" suivant :
- attendre au moins 2 bonnes heures sur place ... Même si le show-room est superbement achalandé, et à moins de pouvoir essayer toutes les motos (ce qui est désespérément interdit) ça risquait de faire long;
- fixer un nouveau rendez-vous mais ça ne me seyait guère
- soit aller faire un petit tour en attendant mon heure ... qui devait normalement sonner un peu plus de deux heures plus tard !!
Malgré une météo totalement frigide mais agrémentée de larges éclaircies, c'est cette dernière option que je choisis.

Passant par Châtelet, Gougnies, Biesme et Oret, je suis arrivé à Bioul (au moins 56 femmes seules au 1/01/2005 ...) - petit village où l'on assemble des moteurs Harley Davidson à des châssis un peu plus sportifs, le tout baptisé avec des noms du genre "Lightning" ou "Ulysse" ;-) - j'ai pris quelques secondes pour en admirer le château et les dépendances, après quoi ce fut Annevoie ou je m'arrêtai à nouveau, d'une part pour un peu changer de position car je craignais que mes membres ne restent figés à jamais façon "Hibernatus", et d'autre part pour, là aussi, admirer les jardins sous une lumière intense.
A propos de lumière, il était temps d'activer avant que la nuit me tombe dessus et que je trouve porte de bois (même si elle est vitrée) chez le concessionnaire. Arrivé à Dinant, j'ai donc pris la route du retour, via Namur et la vallée de la Molignée où je n'ai pas pris le temps de chauffer les pneus, la route étant bien trop froide !!!

J'ai rejoint Dampremy vers 17h00' et me suis, d'entrée, inquiété de savoir s'il n'était pas trop tard ...

23:10 Écrit par Alberto | Commentaires (6)

Difficile ...

... après ça d'embrayer, d'un ton léger, sur mes petites aventures mais ... la phrase bateau "The show must go on" est une fois de plus de rigueur : avant hier c'était le tour de Fabrizio Meoni, hier celui de Richard Sainct, aujourd'hui Bruno Bonhuil, "demain" qui sait, ça sera le mien ?!?!
Purée, je croise les doigts et me signe à nouveau mille fois car "demain" justement, je suis de sortie avec la Déelle alors que dehors il commence à faire un froid à ne pas mettre un motard dehors, alors que le brouillard est givrant et que moi, vous le saviez déjà, je suis givré.
Et oui, je sors : je vais emmener la belle chez le concessionnaire pour une petite opération de chirurgie esthétique, un ravalement de façade qu'elle attend depuis ... le 14 avril 2004, date à laquelle elle a vu son portrait légèrement retouché à la suite d'une chute dont je vous entretiendrai prochainement .
Mais d'abord, il faudra que je publie le "bilan 2002": ça sera plus prochainement encore !!

00:22 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

20/11/2005

Bruno BONHUIL ...

Les plus fidèles d'entre vous auront sans doute remarqué que cette photo a déjà été utilisée dans ce blog ...
Et en effet, elle illustre le propos du 3ème message posté en novembre 2004 ... Elle avait été prise par Henri le jour où nous nous sommes rendus à Pévy pour assister à une spéciale du "Tour de France Moto". Je soulignais que nous avions eu de la chance ce jour là car la photo réunissait le futur vainqueur de la spéciale du jour et le futur vainqueur du tour, Serge NUQUES. Quant au vainqueur du jour, qui est penché sur la table de chronométrage, il s'agissait de Bruno BONHUIL ... qui, malheureusement, n'est plus.
Deux autres PHOTOS de Bruno alors qu'il arrivait, sur sa Voxan Scrambler au pointage chronométrique, photos que couvait encore mon ami Henri et qu'il vient de m'envoyer en "attachment" de son e-mail : qu'il en soit doublement remercié !!

00:46 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

19/11/2005

Rail - Ti Dji Ouno !!

Alors que je jouais avec la "zapette à pubs", qui est à la télé ce que la "tapette à mouches" est à ces insectes zélés, je tombai (sans me faire mal cette fois) sur le journal télévisé de la première chaîne italienne (d'où le titre de ce message écrit phonétiquement).
E allorà ? me direz-vous ! Rassurez-vous, les nouvelles, même chantées dans la langue de Dante Allegro (?) ne sont pas pour autant meilleures ... Rassurez-vous aussi, après la politique et le sexe, je ne vais pas vous bassiner avec un autre sujet "hors propos" ici.
En fait (vous voyez que j'y viens, faut me laisser le temps !), le sujet sur lequel je tombai concernait la moto et les motards ... J'entends d'ici un aaaaahhhhhhh de soulagement.
Cela se passe dans la province de Brescia (d'où est d'ailleurs originaire ma sainte mère - je me signe par la même occasion), si j'ai bien compris sur une route provinciale aux alentours de San Eusebio. Le week-end venu, des motards se réunissent par dizaines et font la course sur ce tronçon de provinciale. Rien d'extraordinaire à cela me direz-vous, nous connaissons des endroits en Belgique où cette pratique est ... courue !
Reste que là, les riverains en ont eu marre, ils avaient carrément demander l'interdiction formelle aux 2 roues (motorisés). Il aura fallu attendre près de 5 ans et 150 accidents dont 16 mortels pour que les poulets, que beaucoup ont pris en grippe ;-), embusqués dans la végétation environnante pendant plusieurs jours, caméras aux poings, organisent un grand coup de filet : des poulets à la pêche en quelque sorte !!
Toujours est-il que, apparemment il s'agissait d'une véritable organisation avec, toujours si j'ai bien compris, prêts de machines (des hypersportives évidemment), paris et gains à la clé, ce qui expliquerait la confiscation pure et simple de 65 motos et la mise en examen de 55 personnes ...
Inutile de dire que ces pratiques sont évidemment condamnables en plus d'être hyper-dangereuses.
Alors, motard "allumé" en manque de sensations fortes : pour éviter le court-circuit, cours sur circuit !!!!

01:01 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

15/11/2005

Et un peu de sexe à l'oeil ... mmhhh ??

Même intro que ci-dessous à savoir " pas dans mes habitudes > mais > Didier > autorisation > blog > assimilation > ordre"

Ouais ... l'effet est complètement loupé ... Le format affiché ci-contre permet une lecture très aisée du texte mais ... si vous prenez la peine de cliquer sur l'image, ce qui a pour effet de l'agrandir, cela devient un peu plus compliqué. Par contre ce "Chineese Stuut" comme on dit à Bruxelles ne peut que "sauter aux yeux" hé hé ... lorsque l'on tire sur leurs bords extérieurs pour les brider comme ceux d'un chinois.

Et la moto là-dedans me direz vous ? No problemo : "brider > japonais > Yamamoto > Yamaha > moto " et je n'ai pas pris le chemin le plus court !!!!
Je viens justement de me rendre sur le site du Club Moto 80 qui vient de subir une mise à jour, et oui, TOUT arrive !! Hélas je n'y ai trouvé aucun lien vers le site de François ou, mieux encore ;-), vers mon blog ... et sur le voyage dans les Dolomites, juste 14 photos sans commentaires : décevant !!!!!

22:30 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Un peu de politique ...

Ce n'est pas dans mes habitudes de parler "politique"mais Didier, notre druide, m'a autorisé à utiliser cette image pour le blog et une autorisation du chef correspond plutôt à un ordre si vous voyez ce que je veux dire ...
Cela dit, j'ai enfin trouvé le temps de regarder le film de Michaël Moore "Bowling for Columbine" qui, au-delà du dramatique "fait divers" qui lui sert de fil conducteur, met en exergue la toute puissance du lobby des armes aux Etats-Unis. Ajouter à cela, une diarrhée d'images de violence et de haine que vous répandez, tel du lisier, à longueur de journée sur toutes les chaînes TV de proximité, et vous engendrez plus de 11.000 victimes par an, tuées par balles !!
Et que fait "Dubble You" pour inverser la tendance ??? Ils ont bien raison dans le Connecticut de s'excuser d'être son lieu de naissance, à New Haven plus exactement, ce qui dans le language de Gordel Vondel signifie Nieuwpoort !!!
Cela dit, il faut bien être né quelque part comme dit la chanson, là ou ailleurs ... ce n'est guère le lieu qui compte, c'est ce qu'on fait de sa vie ...

21:50 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

14/11/2005

DeBaDo ... : Demi balade dominicale (suite)

J'ai laissé l'histoire au moment où Henri écrivait qu'il attendait ma réaction ...
Et bien la voici la voilà ! A peine levé, encore dans les brumes matinales dans lesquelles baignaient mollement mon cerveau et sa matière enrobée de gris, j'allumai mon PC pour ouvrir ma boîte aux lettres et me donner lecture de son contenu. Il devait être 10:00 (am). En voyant que les messages ne remontaient qu'à une demi heure, je pensai avec un à-propos qui eu le don de me surprendre moi-même, que, peut-être, un de mes "friends" serait là, sur Messenger, dans l'attente de mes nouvelles ET c'était effectivement le cas, Henri était là : je lui envoyai un "Wizzzzz" pour lui signaler ma présence ... bref ... nous fixâmes finalement le rendez-vous chez lui vers 1:30 (pm) et convînmes qu'il en avertirait François, ce qu'il fît illico presto moto subito.

Je profitai du reste de la matinée pour épauler la compagne de mes jours dans les mille et un travaux d'Hercule que constituent les innombrables tâches ménagères ... une façon de se donner bonne conscience en quelque sorte ... pour ensuite engloutir quelques tortellini "alla carbonara" qui traînaient dans le frigo, oubliés là la veille, ainsi qu'une tartine de pain aux céréales garnie de prosciutto, le tout arrosé d'un grand verre de "Welcome to the world" citron. Il était près de 13:15 quand je descendis au garage pour enfourcher la Déelle et prendre la direction de Beaumont. Comme j'étais un peu à la bourre, à peine le moteur à température, je filai à 160/170 (sur autoroute allemande bien entendu), bien abrité derrière la bulle en position basse. J'ai essayé les 3 positions que permet le réglage en hauteur du saute vent et c'est dans cette position que je me suis trouvé le mieux, les autres provoquaient des turbulences désagréables, voire violentes au niveau du casque ...

Bon ... j'arrive chez Henri à 13h40' ... comme il a donné la dernière goutte de café à François ... qu'il ne lui reste plus qu'un filtre pour faire le café du lendemain matin ... que s'il l'utilise il va se faire tuer par Bernadette ... qui entre parenthèses n'était pas là, partie chez sa fille à Corroy, aidée pour ce faire par un road-book que lui avait confectionné sur le coin de la table son attentionné mari ... il me propose généreusement un verre d'eau ... que j'accepte volontiers. Il nous distribue ensuite des magazines, achetés en France, pour occuper nos longues soirées d'automne et d'hiver, et nous prenons ENFIN !! la route.
Comme le dit François dans un mail :"Nous avons roulé de 14h00 à 17h30 dans la région de Beaumont, Cerfontaine, Couvin, Chimay pour une balade tranquille.".Comme d'hab, quelques points à souligner :
.............Voilà qui est fait !!!
J'ajouterai en sus que :
-la Cagiva était éblouissante tellement elle avait été lustrée : son rouge était plus italien que jamais, à savoir ... superficiel et profond à la fois ;-)
- lors de l'arrêt capuccino à Couvin (MERCI François) Henri nous a exposé en détail son projet de Tour de France 2006 en 8 jours que j'vous raconte même pas comme j'ai déjà l'eau à la bouche rien que d'y penser;
- nous, les "2 be 3", nous sommes dit au revoir devant le "Only 4you"
- au bout du compte, ce sont 199,5 km que j'ai parcouru ce dimanche et plus encore de minutes de plaisir.
Merci
- à Henri pour le verre d'eau, les photos et la guidance,
- à François pour le capuccino à Couvin et le "brôôôôôôô" du bi Ducati par intermittence
- enfin à la météo ainsi qu'à ma Dulcinée pour leur clémence !

Autre chose : la 63a Esposizione Internazionale del Motociclo se tient à Milan du 15 au 20 novembre ... A suivre, notamment sur le site de Moto-Station !!

20:53 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

13/11/2005

DBD : demi balade dominicale ...

Vous allez croire que je le fais exprès ... et je sais que vous attendez, avec une impatience que vous n'arrivez même plus à dissimuler derrière votre écran ... (si, si, je vous vois vous ronger les ongles, crisser des dents, tapoter nerveusement le contreplaqué qui recouvre votre bureau en teck ...) les prometteurs commentaires sur l'an 2002, mais encore une fois, des évènements dépendants de ma volonté sont venus contrarier mes plans ...
Il y a quelques jours de ça, par le biais d'MSN, Henri, en séjour à Narbonne chez son fils, me faisait part de son envie de s'offrir une balade entre amis : retour prévu le samedi 12 novembre, balade envisagée le 13 si le temps se montrait clément. J'en avertis le soir même François, que je croisai également sur MSN ...
Restait à attendre ... et à scruter le ciel et les bulletins météorologiques ...

Petite charentaise à propos de bulletin : le fiston en a ramené un bon, ça nous change de l'ordinaire, et en prime (ne pas prononcer "praïme", on n'est pas à la Star'Ac'), j'ai une promesse écrite (consignée via SMS) de sa part concernant le jeu WOW (World of Warcraft) et l'abus qu'il en faisait jusque là ... je crains toutefois qu'il faille une longue cure de désintoxication pour en venir réellement à bout ... enfin, "Qui vivra ... wowera" comme on dit !!
Une autre charentaise (ainsi vous aurez la paire) pour signaler que samedi soir nous sommes allés dîner chez ma fille Elisa et son copain Fabian dans leur accueillant appartement où nous avons passé une très agréable soirée agrémentée d'excellents mets et boissons, bercés par de belles musiques : un petit coucou à eux, je sais par ailleurs que ma fifille attendait ce compte-rendu dans la mesure ou je lui ai dit que "normalement" je roulais le dimanche.

Ainsi donc, Henri rentré, confirma son intention le 12/11 à 23:03 par l'e-mail suivant :
"Sommes bien rentrés et si la météo le permet je ferai une balade demain mais pas trop tôt voire même l'a-m. Tenez moi au courant, j'irai sur mon PC demain matin.
A+

(A-M pour Henri veut dire après-midi, ne pas se référer à l'habituel "a-m" qui veut dire "ante méridien" soit "avant midi" ... par opposition au "p.m." qui veut dire post méridien ...enfin ... bref !!
La réponse de François tomba le dimanche à 9:20 (am) et disait en substance :
"Henri,
En voila une excellente idée: une petite virée l'après-midi...
Cela me convient parfaitement, surtout que je viens seulement de me réveiller (9h00).
On se retrouve où ?
François
"
Du tic au tac, à 9:26 la réponse d'Henri fusa :
"Cher François,
Ok donc pour cet a-m.
(NDRL : après-midi donc, voir supra)
Où ? Je ne sais pas, chez Alberto ou chez moi.
Quand? Je ne sais pas, vers 13h30-14h00.
Attendons la réaction d'Alberto...
Sans réaction de sa part on pourrait aussi se retrouver ailleurs.
A+

A suivre ...

23:37 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

11/11/2005

Photos en vrac des virées de 2002 ...

Pour une fois, tout est dans le titre.
Voici l'album . Je vous le laisse feuilleter et reviens sous peu, avec quelques réflexions ...
Ouais, je constate, à regret, que "certains" visiteurs (voir les commentaires ...) se soucient bien plus des messages publicitaires qui entourent le blog que de son contenu ... Pour ceux-là, voici un lien vers un autre ALBUM qui, il faut bien l'avouer, ne manque ni d'intérêt ni de charme ...
J'insiste toutefois sur le fait, que vous aurez malgré tout droit à quelques informations de première main sur la "saison 2002", n'en déplaise aux mêmes "certains". ;-))))

18:53 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

07/11/2005

ARGOAT HAG ARMOR ...

Touriste, à vos gardes ...La Bretagne est terre de chemins creux, de landes et de tourbières où les nuits de pleine lune, d’improbables mais angoissants fantômes ressurgissent d’une Baie des Trépassés, où sonne encore le clocher de la Ville d’Ys....
Encore eut-il fallu que nous nous y rendions, c'est pourquoi, François et moi, convînmes d'un rendez-vous, apparemment chez moi, départ à 8h00' et arrivée prévue vers 20h26' après 754 km : autant de km en un seul jour, de quoi assouvir les plus gros appétits chez des non moins gros rouleurs !!!!!!!!!!!

Sans doute l'aurez-vous compris, si je tourne autour du pot, c'est parce que j'ai peu de souvenirs de ce voyage, mais quelques flashes me sont revenus. Par exemple :
- je vois bien la scène que décrit François en début de compte-rendu. Nous étions attablés, dehors, au soleil, et mangions dans un " rapide nourriture" en bord d'autoroute ... avec vue sur les motos;
- je nous vois arriver à la maison à Penvins, invités à passer directement à table (je crois qu'il y avait, entre autre, des haricots au menu, en tout cas quelque chose de vert ...) et bombardés de questions, entre autres sur le long déplacement que nous venions d'effectuer;
- je vois la nièce de François se balancer mollement sur la balançoire installée à l'arrière de la maison, entourée de ses deux frères, tous trois enfants de la soeur de François, mariée à un sympathique anglais. Ils étaient tous en visite et cela m'a donné l'opportunité d'entendre parler une langue que j'apprécie particulièrement. En étant très attentif, je parvenais à saisir une bonne part des conversations ... De là à y participer activement, il y avait un pas ... de Calais, que dis-je, un "Channel" ! (Dear François, would you be kind enough to remind me the names of your sister, brother-in-law and nephews, thanks a lot, my pote !)
- je nous vois tous manger des crêpes salées le soir du 16/08 (une spécialité locale que j'ai découverte, plutôt habitué que j'étais aux crêpes sucrées de la Chandeleur);
- je nous vois manger des ... crêpes salées dans un resto ancré sur une hauteur, surplombant la mer, alors qu'au "menu" il y avait un r-b de 450 bornes à avaler et alors, aussi, qu'il avait un peu plu le matin ...
- je me vois encore, dépassant un François "en balade", me faire surprendre par un virage beaucoup plus serré qu'il en avait l'air à son entrée (attention : l'entrée d'un virage, masqué tel Zorro, ne présume pas de sa sortie ...)
- je me vois encore, perplexe devant ces panneaux qui annoncent des routes "inondables" en fonction des marées ... voilà encore un phénomène qui m'interpelle quelque part ... et auquel, apparemment il faut rester vigilant pour les raisons que vous imaginez aisément : il ne faut pas "s'embarquer" à la légère sur les routes bretonnes;
- je me vois sur la N154, dépassant (encore !!) un François qui plafonne gentiment à 110 km/h, emballant le mono à 140/150, me sentant à feu et à sang ;-)))), chantant "Je n'ai pas peur de pourrir les cheveux dans le casque", le perdant dans mes rétros, et me perdant à mon tour, filant tout droit sur la ville d'Evreux au lieu de la contourner par l'est ... A l'est, rien de nouveau comme dirait l'autre : j'arrive en ville, je suis d'abord et intelligemment les panneaux "Toutes directions" qui contrairement à ce qu'ils supposent, ne me mènent en réalité nulle part ... et partout à la fois, semant une plus grande confusion encore !! Je m'arrête, compulse
- le road-book,
- la carte sur laquelle j'avais, avant le départ, tracé l'itinéraire au marqueur fluorescent,
- le GSM qui s'était mis à vibrer dans le fond de ma poche étanche et qui contenait un message de François.
Finalement, avec un peu de chance (j'en ai vraiment besoin dans ces cas-là) je l'ai retrouvé (pas mon GSM, hein !) qui m'attendait à la terrasse d'un café à Gournay-en-Bray, quelque 32 km plus loin.
Inutile de dire qu'après ça, j'ai suivi religieusement son rythme, pendant près de 250 km jusqu'à Chimay, où nous avons partagé le dernier verre, et encore pendant les 75 derniers kilomètres qui me séparait de la maison.

22:13 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Bretagne 2002 ...

L'actualité moto commençant à se réduire à peau de balle ou peau de chagrin, devenant ainsi de plus en plus maigre, contrairement aux éminents membres du club dont j'ai l'honneur et le privilège de faire partie, (faudra qu'on songe tous à un petit régime, mais pas sans selle !!), l'occasion de revenir aux évènements de l'an 2002 s'est donc imposée à moi, la transition avec le voyage de François en Bretagne en ce week-end de Toussaint en étant, par ailleurs, le moteur. Voilà pour le long préambule, totalement inutile j'en conviens, mais qui a le mérite de replacer les choses dans leur con texte, en deux mots !!
Vous devez avoir normalement déjà lu le compte-rendu de François et vu les photos d'Albertino Vé-Stromboli, restait à mettre l'un derrière l'autre, quelques mots au sujet de ce voyage.
Un peu de patience, cela ne saurait tarder ;-)
En attendant, pourquoi ne pas aller surfer sur le SITE OFFICIEL.COM ???

22:12 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

05/11/2005

Dernier Moto GP ...

A ne manquer sous aucun prétexte, demain 6/11/2005, le G.P. betandwin.com DE LA COMUNITAT VALENCIANA, c'est le dernier Moto GP de l'année, chaque pilote voudra certainement finir la saison en beauté ce qui augure de belles bagarres "pour l'honneur". A l'heure qu'il est c'est Sete qui détient la pole ... à suivre !!

Cette date est aussi une date historique car ce sera l'anniversaire de CE blog : et oui, demain ça fera tout juste un an que je l'ai inauguré ... Comme le temps passe vite ... Vous pouvez lui envoyer vos meilleurs voeux, je les lui transmettrai !!

Autre chose : alors qu'Henri et Bernadette sont toujours au soleil , que je n'ai aucune nouvelle de Didier et Philippe, PAR contre, FRANCOIS, lui, est revenu de Bretagne où il était parti en moto : vous pouvez lire son compte-rendu ICI .

Voilà une très très belle occasion pour me permettre de rebondir, car je ne manque pas de ressort, sur les évènements de 2002 et plus précisément sur les voyages de cette année-là, car en plus de l'Ardèche dont je vous ai déjà parlé (voir les textes des 23 et 24 juillet 2005 !! alors que le programme 2002 a, lui, été posté le 23 avril 2005 !!!! ), j'ai aussi "fait la Bretagne", avec François justement.
"A tout motard, tout road-book", allez :
- d'abord parcourir SON RECIT
- ensuite feuilleter MON PETIT ALBUM
- enfin, lire ces quelques commentaires personnels ... mais il faut d'abord que je prenne le temps de me concentrer sur ce voyage et que j'en extraie la substantifique moëlle comme dirait Rabelais ... car je ne m'en ... rabelais plus très bien ... pffffffff

12:24 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

01/11/2005

Toussaint ...

Un petit texte de circonstance. Il s'agit des paroles d'une chanson des "golden sixties"...
Seriez-vous en mesure, sans tricher, d'en trouver l'auteur ??

Tu meurs d'ennui à jouer les ermites
Ta mélancolie ne te rapporte rien
Je connais des gens dont le chagrin profite
Ils en font des romans et puis ça se vend bien

Fais-toi donc croque-mort mon gars
C'est un sacré commerce
Fais-toi donc croque-mort
Y'a moyen que tu perces
Fais-toi donc croque-mort
Au moins ça te rapporte
Ton amie la mort
N'y va pas de main morte
Allons mon gars fais-toi croque-mort
N'hésite pas t'aurais bien tort
T'as la mine pour ça
Fais-toi donc croque-mort

Profites-en le vieux croque-mort est mort
Trop de boulot il ne suivait plus
Mais toi mon gros tu es jeune et bien fort
Qu'est-ce que t'attends, rattrape le temps perdu

Fais-toi donc croque-mort mon gars
Laisse pas passer la chance
Fais-toi donc croque-mort
T'auras pas de concurrence
T'auras pour clients
Les gens biens du village
Bourgeois et truands
Paieront le même voyage
Allons mon gars fais-toi croque-mort
N'hésites pas t'aurais bien tort
T'as la mine pour ça
Fais-toi donc croque-mort

Le plus drôle c'est que ce morceau d'anthologie est chanté sur un rythme endiablé de type rock-twist, avec un excellent solo de saxophone, à faire frétiller plus d'un asticot ;-)))

A propos de drôle d'asticot, j'ai encore reçu une vidéo : un tardmo qui se défoule à 299 km/h sur une autoroute, zigzaguant entre les teufs, empruntant la bande de secours, ralentissant à 100 pour repartir en wheeling jusqu'à 200 avant de pousser une nouvelle pointe à 299 ... Des trompe-la-mort qui roulent tombeau ouvert sur des routes ouvertes à la circulation, moi ça me fout les boules : ils mériteraient la selle électrique, une bonne décharge de 220 dans les coucougnettes, ça les calmeraient un peu, tiens !! Sans blâââââgue, mêêêêêerde, y a des limites quand mêêêêêêême, non ??
En tout cas, sur les routes ouvertes, c'est sûr qu'il y en a :-) Reste, pour ceux-là, les circuits, trop peu nombreux certes mais il y a bien des choses plus importantes, en quantité insuffisante ...

11:46 Écrit par Alberto | Commentaires (3)