30/01/2005

Oh oh Belgique, oh oh mè-è-re chéri-i-i-e ...

La Brabançonne, vous connaissez ?

Et bien toute année motocycliste qui se respecte commence par une balade qui est ansi nommée : la Brabançonne. En 2001 elle se tenait le 18 mars.

Attention : pour un pourcentage "relativement " important (je n'ai aucune statistique là-dessus, donc le "relativement" est à prendre avec les précautions d'usage ) la saison motocycliste commence en mars pour se terminer en octobre, j'en veux pour preuve que la plupart des clubs organisent des événements dans cette fourchette, j'en veux pour preuve également la moyenne du kilométrage du motard belge tout aussi moyen qui doit tourner autour des 5.000 km par an.

Je ferai une recherche un peu plus "professionnelle" sur ce paragraphe ... à l'occasion ... mais là c'est dimanche, encore un "lendemain de veille" ... donc faut pas trop m'en demander.

Je rappelerai simplement que dans notre petit club ... les fourchettes (période + kilomètres) sont beaucoup plus larges (elles comportent autant de dents que nos pignons) puisque nous roulons du 1er janvier au 31 décembre et nos moyennes kilométriques oscillent entre 12.000 et près de 30.000 km par an pour les plus gros rouleurs ;-))

Cela dit, nous ne sommes pas des "roule toujours" car aucun d'entre nous n'utilise sa machine pour aller bosser tous les jours : nous restons essentiellement des ... "motards du dimanche" sans aucune connotation péjorative, bien entendu !!! On empiète bien sur certains jours de semaine quand on fait des voyages de ... + d'1 jour mais, généralement, on se retrouve le dimanche pour écumer toutes les routes qui mènent quelque part et parfois ailleurs !!!!!

Cette Brabançonne fut marquée sous le sceau ... d'eau comme vous le révélera le compte-rendu de François !

Vous connaissez sans doute le vieux dicton :

"Quand il pleut comme vache qui pisse

La saison commence sous les meilleurs auspices"

PS : suite au commentaire de "F" j'ai légèrement modifié le contenu de ce "post" pour ne heurter personne ...
Je précise en "Ourthe" que le nombre de kilomètres parcourus, la vitesse à laquelle ils sont parcourus, le type d'engin sur lequel ils sont parcourus, n'a (presque) aucune espèce d'importance (pas d'ostracisme ici !) et que les motards forment une seule et même famille animée par le même esprit ... quant à définir cet "esprit" je laisse le soin aux sociologues, psychologues et autres analogues (qui ne manquent pas d'esprit) d'en cerner la nature ...

17:17 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

28/01/2005

Voyages, voyages, ...

Ainsi donc, lors de cette Chandeleur 2001, entre une crêpe Chantilly, une autre au miel , une troisième au chocolat, une quatrième à la cassonade, une cinquième à la confiture , une sixième ... allez, on va reprendre une Chantilly, .. nous convînmes d'au moins autant de voyages, bien décidés à ce que, pour faire mentir nos devises, les voyages ne soient pas que dans la tête !!!

Pour certains, ça ne posait aucun problème ni ne remuait probablement aucun scrupule s'agissant déjà de la gnègnème année qu'ils entreprenaient des périples qui leur avaient révélé les beautés de la France, de la Corse, voire de la Sardaigne .
Mais en ce qui me concernait c'était une autre paire de manches au bout desquelles ... il fallait mettre des gants ... de velours ... tout en y glissant une poigne de fer ... pour tenter d'imposer ... comme un fait acquis (à moi bien sûr) ... ces voyages auxquels je rêvais de participer.
Ma tendre moitié, que dis-je mon tout, ne se montra pas trop farouche (attention, ne me faites pas écrire ce que je n'ai pas écrit : ce n'est pas pour autant ce qu'on pourrait appeler une "fille facile") : l'option que je pris sur la Normandie, la Forêt Noire ... et (!) la Bretagne ne déchaîna ni son ire ni son courroux, ... et moi de roucouler, cou cou rou coucou ...

Chacun regagna ensuite ses pénates (sauf Henri qui était chez lui bien sûr) avec un planning sous le bras et des rêves plein la tête , car ... les rêves c'est dans la tête, n'est-ce pas ?!

Un e-mail s'ensuivit, accompagné de photos de l'événement, avec un récap des options prises par chacun : une organisation sans faille que tous les clubs de motards de la terre et par-delà nous envient.

Depuis lors, Le système a, en plus, beaucoup évolué grâce au concours de François cette fois.

D'une part on a tous accès à un "Livre des envies et souhaits" pour l'année en cours et les années à venir, et d'autre part, il a mis à disposition un agenda électronique "home made by himself alone tout seul wizz his little gold fingers" dans lequel on transcrit les événements motocyclistes du club et toutes ces sortes de choses, mais à 2 roues bien sûr !

 


18:19 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

24/01/2005

Chant du coq, champ d'honneur, chandeleur ...

C'est quoi encore ce titre ?

En fait il s'agit d'une sorte d'ellipse, de métaphore (comme me le disait encore hier un copain : "Mais t'as fort ... grossi toi ?!"), en un mot un bête jeu de mots qui rappelle à la fois les chevaliers d'antan et leurs duels dès l'aube, les braves soldats de tous temps (celui qui a ajouté "khamon" sera privé de dessert !) et ... les nouveaux chevaliers des temps modernes que nous sommes, qui sillonnons les routes pareilles à des sentiers de guerre.

Certes, certes me direz-vous ... mais pourquoi "Chandeleur" ? Et vous aurez raison de poser la question.

Ne tournons plus autour de la poêle : en fait, il s'agit d'une idée GENIALE d'Henri.

Chaque année, depuis 2001 donc, nous nous réunissons à la chandeleur pour discuter des projets de balades et surtout de voyages que nous pourrions entreprendre ensemble en fonction des congés de chacun. Evidemment, certains ont (beaucoup) plus de congés que d'autres et ... les mêmes "certains" ont souvent plus de "liberté de mouvement" (si vous voyez ce que je veux dire) que ces mêmes autres. Tout l'art réside dans le fait d'essayer de mettre en commun un "maximum" de ces jours pour pratiquer ensemble notre passion tout en n'empiétant pas trop sur les ... "vrais" congés que sont les sacro-saintes vacances familiales ;-)))

Certains intellectuels billieux se demanderont "Mais qu'y a-t-il de génial la-dedans ?"
J'y viens, j'y viens !!
Notre bon génie Henri a pensé à inviter nos épouses également : vous connaissez déjà Bernadette (qui est très chouette), il me reste à vous présenter Christine (qui est divine), Gabrielle (qui est très belle), Renata (une vraie diva) et Josée (reine de beauté). Ainsi donc, dans une bonne humeur générale légèrement arrosée, on les prépare tout doucement, c'est sans doute ce qu'on appelle "les préliminaires ?" à l'idée qu'elles vont devoir se passer de nos bons et loyaux services pendant quelques malheureux jours au cours de l'année.

C'est ainsi que pour 2001, les destinations suivantes ont été mises sur la table en même temps que les crêpes : la Normandie, la Forêt Noire, la Bretagne, le Vercors, le Morvan, les Alpes, le sud de la France, l'Auvergne, la Corse et les Dolomites  !!!!!

Reste à parler des crêpes : cette année là elles furent très bonnes. Je lève un coin du voile sur le futur (plus qu'imparfait au jour d'aujourd'hui) ? Allez : une certaine année, on a plus parlé d'une "Crépi party" que d'une crêpe party ... Mais que celui qui n'a jamais "foiré une cuisson" me jette la première crêpière !

P.S.1 : nous ne sommes pas tous sur la photo, certains étaient occupés en cuisine
P.S.2 : en moins de 4 ans on a pris un foutu coup de vieux, non ???
P.S.3 : jusqu'à présent nos compagnes ne se sont pas encore crêpé le chignon => pas de changement de "kit chignon/peigne " à prévoir prochainement !
P.S.4. : dans la série "Friends", il y a un certain ... Chandler, donc les amis, nous n'avons rien inventé (ouais, bof, ...)


23:03 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

23/01/2005

Il se passe toujours quelque chose ...

... pour m'écarter de ma route.

J'étais bien reparti pour énumérer dans un ordre ... religieusement chronologique les faits et gestes du club dans le courant alternatif de l'année 2001 et voilà que ... paf ... une petite visite au "Brussels International Motorshow dames en heren" vient de nouveau perturber l'histoire, que dis-je la Geste que je comptais vous conter, mais, comme disent les autres, quand on M on ne ... CONTE pas ... ou alors on arrête de compter à partir d'un certain chiffre.

Ainsi donc, aujourd'hui, lever à 8h00 pour aller à un meeting point prévu à Drogenbos à 9H40' où m'attendait François.

Ensuite direction parking A du Heysel, gardé, vestiaire prévu par "Bike To Beach" (dépôt du Shoei et de la veste) et entrée dans le caverne d'Ali Baba, caverne constituée de 3 palais remplis de joyaux de la technologie autrichienne, coréenne, françoise, germaine, sidonie, italienne, etc ... brillant de mille et un feux de stationnement, de croisement, de warning, etc ...

On s'en est mis plein les mirettes pour quelque trois cent soixante-cinq jours !!

On a un peu discuté avec un sympathique gars de "Bike to Beach" : à retenir, le transport de nos bécanes dans le cas d'une destination trop lointaine (les tarifs variant de 250 à 375 € suivant le nombre transporté. Pour en savoir plus il existe un site avec l'extension .com.
Retour sur terre avec une petite faim à 12h00 tapant (François a un chronomètre dans le ventre) avec un sandwich mixte (jambon/fromage - j'ai demandé un fromage/jambon mais il n'y en avait plus) à 4,20 € (un prix scandaleux mais ... n'épiloguons pas) arrosé d'un coca (chacun ! on n'a pas regardé à la dépense - vu que c'était François qui régalait !)

Pour terminer sur une note d'une portée générale (normal qu'une note soit sur une portée - un salut particulier aux virtuoses du clavier), je dirai que l'offre est de plus en plus vaste, qu'il y en a vraiment pour tous les goûts, toutes les couleurs, toutes les confessions et toutes les bourses : par conséquent, tout le monde peut y trouver son bonheur !

Nous sommes justement rentrés de ... bonne heure car nous craignions les averses de neige annoncées la veille par les météorologues. J'étais à la maison à 14h30' et, merci petit Jésus, la petite famille passait seulement à table ce qui m'a permis de me goinfrer de 2 plats de risotto : on ne se refait pas, hélas ! De toute façon, le régime ... c'est dans ... l'assiette ;-)) ... et plutôt deux fois qu'une..

Pour le compte-rendu de François, il suffit de se rendre à l'adresse habituelle ... le lien ne fonctionnant apparemment pas !

23:01 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

21/01/2005

Après 2001, l'Odyssée de l'espace ...

... il est G R A N D temps que je vous narre MON odyssée à MOI au cours de cette première et pleine année de moto ...

Il me reste à structurer mon récit pour le rendre le plus attrayant possible et surtout éviter les double emplois avec tout ce qui se trouve déjà sur les fab'sites de mes fab'potards !!!!

Cela dit, je me pose (et vous pose en même temps) la question de ... l'intérêt de revenir 4 ans en arrière ... sur des événements qui n'intéressent probablement que moi ... Il n'empêche que tout futiles fussent-ils , ils ont marqué un tournant, voire plein de tournants ;-)))) dans la rectitude rectangulaire de ma petite vie d'automobileux ...

A commencer par une date historique de plus dans la vie du club : le 7/01/2001. Ce jour là, en effet, Henri étrennait sa nouvelle SUZUKI Bandit 1200 S !!! Si ça c'est pas historique alors, faudrait qu'on m'explique !!!!

Et, entre nous, ne le répétez surtout pas, je l'ai trouvé "très culotté de cuir" de passer ainsi d'un mono 47 canassons à un 4 cylindres de 98 pur-sang !!!! Voilà un truc que je n'aurais jamais osé faire, voire même envisagé, moi l'éternel débutant.

On n'a pas fait plus de 100 km ce jour là, le temps était pourri, une fois n'est pas coutume ;-) et le but ultime était de déguster un bon spaghetti en cuisine d'hôte ...

Si vous êtes attentifs vous remarquerez qu'à l'intérieur du panneau en bois derrière nous, François a incrusté la photo qu'il avait tirée ce jour-là à" l'Eau Blanche" : encore une belle attention de sa part ...

Cette balade fut suivie par une autre le 28/01 qui vit la fin du rodage de la Bandit : elle pouvait dès lors "exploser" à 11.000 tr/min, ne devenant très rapidement à nos yeux ébahis qu'un minuscule point rouge à l'horizon ...

Dans son compte-rendu, François épingle la nécessité de bien nettoyer sa moto au retour d'une telle balade, le sel répandu sur les routes étant sans pitié à l'égard de nos montures. Alors ... je n'ouvrirai pas un débat sur le bien-fondé d'utiliser de l'eau froide plutôt que de l'eau chaude, ne l'ayant moi-même pas inventée ... toujours est-il qu'il ne faut pas se laisser aller et la "déssaler" dès la balade terminée : elle vous en sera gré pour de longues années.


13:07 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

16/01/2005

Et si nous passions au salon ?

J'ai pensé qu'une bonne façon de relancer la mécanique de ce blog sans trop me fatiguer (vu l'heure tardive et les évènements évoqués ces derniers jours au Dakar qui m'ont quelque peu laissé sans voix et par voie de conséquence sans mots) serait de vous inviter à consulter cette U.R.L. . Il s'agit du compte-rendu de MON ami HENRI qui s'est rendu en V.I.P.(O ?) à l'ouverture du "Brussels International Motorshow", ce vendredi 14 janvier, flanqué de son fidèle écuyer (sa fidèle écuyère étant restée au chaud dans le tiroir à couverts ...)

Un tout GRAND merci à lui pour cet aperçu de première main au cours duquel il a néanmoins pris son pied.

Il est prévu que j'y aille à mon tour avec MON ami FRANCOIS dimanche prochain, jour de clôture.

Philippe y est allé de son côté et pour nous prouver, si besoin était, son goût pour l'extrême il nous a envoyé le lien suivant http://www.dodge.com/tomahawk/flash.html

Quant à Bertrand Didier, il y est allé 2 fois et ... pour deux fois rien ;-)) : une première fois le 14 invité par Henri en V.I.P. (0's ?) , il y a passé la soirée et dîné chez ... Jaguar si ma mémoire ne défaille pas et la seconde fois à la nocturne du jeudi 20, "nuit" au cours de laquelle il s'est un peu plus intéressé aux cabrioles et aux cabriolets ...

00:29 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

11/01/2005

Dakar dark days ...

Après le décès hier de José Manuel Perez (41 ans), c'est aujourd'hui le tour de Fabrizio Meoni (47 ans) d'éteindre son phare à jamais.

Vous aurez beau dire "ce sont les risques du métier" ou "ils savent ce qu'ils font", le genre de phrases creuses qu'on ressert à chaque fois, je trouve pour ma part qu'ils ont fait un peu trop fort cette année au Dakar et loin de moi l'idée de polémiquer ...

L'aventure avec un grand "A" est-elle à ce prix ?

C'est clair que, nous motards, sommes conscients de courir plus de dangers que l'automobiliste lambda derrière les airbags frontaux, latéraux et rideaux et de la structure à déformation programmée de la coque de son vaisseau amiral, vaisseau qui s'apparente de plus en plus à un char d'assaut d'ailleurs, mais là n'est pas le propos ...

Je ne poste plus rien pendant AU MOINS 2 jours en mémoire à Perez et Meoni.

13:54 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

10/01/2005

Rien de neuf aujourd'hui ...

Pourquoi rien de neuf ???

Parce qu'on est le dix !!!

Allez, j'vous balance quelques chiffres, ça me semble une suite presque logique. Evoquons le rapport poids/puissance de toutes ces machines rutilantes.
Avec un poids à sec de 215 kg pour 105 chevaux, c'est la Tiger qui décroche la palme : on atteint les 2,04762 kg/ch. Si vous croisez un jour une tigresse avec des palmes, c'est celle d'Henri. Si vous croisez un jour un motard avec un entonnoir comme couvre-chef au lieu d'un casque ... C'EST MOI !!
La "dauphine" qui cache bien son jeu derrière sa bulle électrique, avec 289 kg et 126 chevaux pour un rapport de 2,29365 kg/ch (nan c'est pas en €) n'est autre que la Pan European, et oui, la Pan étonne (à ne pas confondre avec le panettone, gâteau italien de Noël).
Sur la plus petite marche du podium (c'est Didier qui a écrit chez Yam Japon pour demander qu'on la mette sur la plus petite marche du podium, ...), voilà qui voilà ? la TDM qui, avec 202 kg et 82 chevaux, pointe à 2,46341 kg/ch.
Viennent ensuite la belle Cagiva avec 2,75342 kg/ch (201 kg pour 73 cavallini) et la Suzuki DL 650,qui bien que la plus légère et de loin puisqu'elle n'atteint que 189 kg est aussi la moins puissante avec 67 chevaux et un rapport poids/puissance de 2,83528 kg/ch.

Commentaires :
- malgré son embonpoint, la Pan récolte des bons points;
- pas de "miracle" elle reste Lourde ... pfffff
- plus sérieusement : dans tous les cas le rapport reste bien souvent meilleur (alors, c'était bon ?, heureuse ?) que toutes les Porsche et autres Ferrari de route : la sensation d'accélération est du genre "walibienne ou sixflaguienne" si vous voyez ce que je veux dire, aidée en cela par le contact direct avec les éléments extérieurs, vent, bruit, etc;
- les hypersportives comme les Yamaha R1, Honda CBR et Suzuki GSXR-1000, qui restent a priori des motos de route et pas de circuit atteignent maintenant 180 chevaux pour 170 kg soit un rapport inférieur à 1 !!
- ça ne sert à rien de vanter ce coefficient si, soi-même on est plus large que haut (et là je ne vise personne en particulier, croyez-le bien), mais ... le régime c'est ... dans la tête !

Voilà : ça sera tout pour aujourd'hui car il se fêtard (y a des lendemains de veille comme ça ...) et puis les kilos ... on s'en balance ...
Ouais, bon ... l'est grand temps d'aller piquer une petite tête ... sur l'oreiller .

@+

PS : pourquoi cette photo ? parce que ... dix, neuf, ... huîtres ... oh, les ronds !!!


22:52 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

07/01/2005

Et enfin, Philippe et son "joyau de la technologie japonaise", une fois !

Alors, ... vite fait, bien fait !
Après une SUZUKI DR 800 "Big" dont l'essai d'un utilisateur peut être lu ici
et une HONDA Varadero qui termina un peu brutalement sa carrière (je pourrais ici ouvrir une parenthèse pour vous expliquer le pourquoi du comment mais ... chuute ...), après qu'elle ait toutefois parcouru plus de 50.000 kms, il dut se décider pour une nouvelle monture.

Selon ses dires, il entra chez un concessionnaire HONDA pour acheter une VARADERO d'occasion ... et il en sortit avec une PAN EUROPEAN ABS : ils ont de bons vendeurs dans les concessions HONDA, ils appellent ça "faire le coup de la Pan"!!!

Bien que nous le chambrions de temps en temps concernant sa "camionnette" à la grande capacité bagagère et au haut (oh, oh !) poids conséquent, force est de reconnaître que c'est une très belle et excellente moto dans son genre (tiens ? on se croirait chez Moto 4x20) et après une prise en main un peu frileuse, il est redevenu ce qu'il était : Ze king oeuf ze road ;-))

Pour tout savoir sur cette merveille de la technologie nippone (ni mauvaise, oui j'ai osé !), kicker ici

Il a aussi une deuxième moto depuis quelque temps : une irrésistible et "indécrotable" (comme dirait l'XT250 de Didier) envie d'aventure, de sable, de "trans-tourista", d'agadou, dou dou ... enfin, ne (dé)raillons pas, ça nous pend au nez à tous ... il s'agit d'un retour au source et d'une YAMAHA XT600 , la sienne est bleue mais je n'ai pas de photos car je ne l'ai encore jamais vue de visu.

PS1 : comme Philippe, j'invite les autres membres du "clubinet" à poster des commentaires s'ils ont quoi que ce soit à ajouter à ma petite présentation de leurs objets fétiches et demande pardon si j'ai fait tache ;-))

PS2 : oui, c'est une console de jeu ... et quelque part ce n'est pas un hasard, car l'ami Phil s'est offert un ... troisième joujou en "la personne" d'une SUZUKI DRZ 400 qui devrait mieux répondre à ses envies d'évasion : plus de chevos et moins de kileaux que la XT600 qui, avis aux amateurs, est à vendre.

14:19 Écrit par Alberto | Commentaires (4)

Après François et sa Cagiva, Henri et son félin ...

Henri a un long passé motocycliste ... que je vous invite à découvrir sur son site. Reste que j'ai fait sa connaissance grâce à sa deuxième Freewind, oui, sa deuxième, la première ayant parcouru près de 60.000 km par monts et par vaux (en partie les mêmes monts et vaux que Didier et sa Funduro d'ailleurs). Le sort de la deuxième fut vite "plié" puisqu'elle finit sa course "dans" un sanglier dérangé par des chasseurs planqués ... une histoire ... tordue ... que vous avez probablement déjà lue si vous suivez les liens qui lient !

Il fallu donc en changer et, multipliant la puissance par 2 et les cylindres par 4 (excusez du peu), Henri opta pour une SUZUKI BANDIT 1200 S Lire l'essai Moto-Station ici .

Pour voyager, souvent à 2, cela semblait un bon choix et, de fait, il lui fit parcourir plus de 90.000 km en à peine 3 ans (je crois l'avoir déjà dit ça, si je me répète faut m'le dire, je commence à gatouiller, ça doit être l'âge ... l'âge n'aidant pas comme on dit ...)

C'est en avril 2004 que, fidèle à son concessionnaire TT 2000, qui distribuait aussi la marque TRIUMPH , redevenu fidèle aussi à un type de moto intelligent et polyvalent, j'ai nommé le trail, qu'il choisit sa nouvelle compagne de route (en gardant Bernadette parce qu'elle est très chouette), une TIGER !!! Pour la dompter, kickez ici

Vous ai-je dit que j'ai ... aussi flashé sur la Tiger ? Non ? Sûrs ? Et bien je l'avoue maintenant ...
J'ai essayé plus d'une fois de grimper dessus chez le concessionnaire tout près de chez moi mais n'y suis jamais parvenu :-))) Il aurait fallu mettre des butées aux suspensions pour en reduire le débattement et redonner à cette moto une taille "h u N a i n e" ... si vous voyez ce que je veux dire ... mais ç'eut TT délicat ... d'autant que son prix était aussi haut perché que sa selle ... et même si "Quand on aime on ne compte pas", je renonçai aussi à ce projet !

14:12 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

Interlude ...

"Hier", trois émissions TV à la gloire de la Moto avec un grand "M".
D'abord, actualité oblige, les quotidiennes sur le Paris-Dakar sur l'A2 et FR3. Une étape marathon de + de 650 km ... A 20h30, lors du direct présenté par Gérard HOLTZ, 28 motards étaient arrivés alors qu'il en était parti 198 le matin, à 7H30' !! La nuit a dû être très longue pour certains aventuriers des sables ...

Ensuite, en zappant (merci les pubs envahissantes) je suis tombé sur une émission "Superbike 2000" sur AB4 avec la rétrospective des essais réalisés en 2004 : de biens belles images indeed !!
Lors d'une séquence qui évoquait le comparo entre 4 roadsters le journaliste a prononcé la marque "Buell" comme ça : BIOUL ... oui ! notre petit patelin dans la province de Namur ... Qu'en pensez-vous ?

Dans le même ordre d'idée ... tout le monde prononce "Freewind" comme "Vent libre" mais j'ai perso un doute. Vous connaissez tous la chanson des Scarabés (bourdonnants) qui s'intitule "The Long and Winding Road", don't you ?? Et bien ça veut dire texto "La longue et tortueuse route" ... donc "Freewind" = "Viroler librement" <=> CQFD !!!

En zappant encore (merci encore les pubs décidément de + en + envahissantes, faudra d'ailleurs faire quelque chose paske commencent franchement à faire ....) je suis arrivé sur Club RTL et l'émission "Moteurs", avec une rétrospective du Championnat Supermoto et là aussi de belles images de Chambon, Fiorentino, ... en pleine glisse ...

En cette période d'hibernation pour la plupart d'entre nous, la race des motards, ça serait même bien qu'ils nous repassent en "intégrule" toutes les courses, tiens !!!

00:11 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

05/01/2005

Après Didier, sa TDM et sa TT ...

... voici François et sa belle CAGIVA !!!!
En juillet 2000 il roulait en YAMAHA TDM aux couleurs stendhaliennes ...
En 2002 2003, elle affichait un peu plus de 52.000 km au compteur et il estima qu'il était temps de lui chercher une remplaçante.
Une California de chez Moto Guzzi se présenta et, s'agissant d'un rêve de gosse, il l'acheta avec d'autant plus de précipitation qu'elle étrennait les mêmes couleurs que la TDM : son casque et sa combi ne "déteignaient" dès lors pas.
Patatra, le voilà avec 2 motos sur les bras !!
Heureusement un amateur point ne tarda et de sa TDM (à contre coeur) il se sépara.
Mais l'histoire ne s'arrête pas là : pas trop heureux de sa California, une annonce il inséra et que ne vit-il pas arriver de sur sa porte le pas ? Un transi de California qui peu négocia et sur sa remorque l'emporta !!!

Voilà notre ami devenu temporairement piéton ... et à la recherche, de toute urgence, d'une moto qu'il dira "tampon" avant de trouver la belle et bonne occasion ... (qui dit temporaire dit tampon)
Petite insertion suite à son commentaire : en général on cherche "de midi à quatorze heures" ... lui pas : il cherche de 14 à 16 heures ... faut toujours qu'il fasse autrement que les autres ;-)
La moto tampon : une KAWA KLE à la gloire de la poupée Barbie puisque de rose et fuchsia garnie. Nous l'avons tolérée quelque temps dans nos rangs mais souvent "en les yeux fermant" !
Enfin arriva la CAGIVA : une Grand Canyon millésimée 2000 avec le moteur 900 ie desmo de Ducââââââti (encore desmo, toujours desmo, le même desmo, ...refrain connu !!!!).

Vous ai-je dit qu'avant de choisir la FREEWIND j'avais flashé sur la ... CAGIVA Canyon 500 (34 bourrins à la roue arrière !) ? Non ? Sûrs ? Et bien je l'avoue maintenant.

J'étais très emballé, surtout par une version "Lucky Strike" rouge et noire (comme par hasard).
Ca ne s'est pas réalisé faute d'un concessionnaire "sérieux" dans ma contrée : il y en avait bien un à Thuin mais il s'occupait plus de vélos que de motos, dans un atelier-cave à voussettes dans lequel, même moi, je devais incliner la tête pour ne pas arracher mon scalp ... alors ... "Indien vaut mieux que deux Thudibike" ... je renonçai à ce projet.

A lire concernant le desmo Article trouvé sur le site de "Planète Ducati.com"

L'essai de cette "bella motocicletta" sur le site de son heureux propriétaire ... Felice Francesco !

14:12 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

04/01/2005

Avant d'aller plus avant ...

l'envie m'est venue de faire une rubrique "LA (ou les) MOTO(s) DES COPAINS".
A tout seigneur, tout honneur et aussi parce que son "petit" nom vient en premier alphabétiquement, voici venir Didier !!

Quand je l'ai connu en 2000, il roulait, juché sur une BMW Funduro avec laquelle il a parcouru plus de 70.000 km.

En 2001 il a acquit, non pas une Kawasaki, mais une YAMAHA TDM 850 (Trail routier bicylindre en ligne de 82 ch/Din) qui l'a supporté pendant plus de 82.000 km (et quelques hectolitres d'huile) par monts et par vaux (cela dit, il ne l'a jamais appelée "mon veau" ...)

D'ailleurs, au moment de changer de monture, avec laquelle il était allé loin, il était indécis et dans l'attente de la moto de ses rêves (qui ressemble furieusement à une DL 650 d'ailleurs mais il ne s'en est pas encore rendu compte - un jour je lui ferai la courte-échelle pour qu'il en fasse l'essai ...) il en avait été tellement content qu'il a opté pour le même modèle, en occasion cette fois, avec un très faible kilométrage et aux t(h)ons classieux ...

L'essai de cette moto peut être lu ICI ou AILLEURS .

Pour la petite histoire, il vous faut savoir, qu'il a une deuxième monture pour faire un peu de TT de "T"emps en "T"emps : pour en savoir plus allez à Jacques Taës

23:53 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

02/01/2005

Voilà une année qui commence fort bien ...

Il ne s'agit pas de l'année 2001, ç'eut été d'une rare rigueur chronologique et vous aurez compris que la rigueur, ce n'est pas mon fort (à la rigueur j'aurais pu parler de la rigueur de l'hiver mais bon ... chacun s'mestî). Il s'agit en fait de CETTE ANNEE 2005.

Explication : on s'est déjà tous retrouvés (sauf Philippe qui a des problèmes de liaison et de vista ... sans rancune hein l'Grand !) pour une virée moto dans l'Avesnois sous un soleil éclatant (Boum, quand le soleil fait boum ...) et un ciel bleu azur !
Le compte-rendu et les photos ne devraient pas tarder à paraître sur le site de François, enfin on l'espère tous : Le voici, le voilà, merci François !!

Quelques considérations :
- voici une balade qui "fera date" (Henri nous a offert un calendrier, ainsi que le petit déjeuner - doublement MERCI Henri)
- me voilà un peu plus affranchi (François nous a offert une pochette de timbres - des prior mon señor - avec plein de motos en effigie - MERCI François)
- nous avons été trois à manger une spécialité tunisienne : la "ojja" (Un plat qui fait recette) enrichi de morceaux de merguez, pendant que Didier prenait un couscous
- nous étions tous très en forme, malgré "nos grands âges", heureux sans doute de se réunir si tôt dans l'année ...

Ambiance assurée par le quatuor à trails ... qui connait désormais la musique et les paroles, paroles, paroles !!

Encore des motos, toujours des motos, les mêmes motos, ... Rien que des motos oh oh ...
Des motos faciles, des motos agiles, la la lo looooo

17:50 Écrit par Alberto | Commentaires (0)