30/12/2004

Il est temps de clôturer l'an 2000, ça va faire 4/5ème de lustre ...

Après cet interlude où nous avons été, je l'espère, nombreux à karaoker, je vais résumer les derniers mois de l'année 2000 à la vitesse grand V. Non que les évènements évoqués soient sans importance, loin s'en faut, mais j'ai à coeur de boucler l'an 2000 avant que ne se termine 2004 : c'est psychologique et aussi une question de budget ... !

Le 24/09 : balade de fin d'été (Compte rendu) : une photo prise alors que nous sommes debout à Sy ...

Le 1/11 : Henri réalise l'exploit de parcourir + de 1.000 km en solitaire avec son monocylindre en remontant de Narbonne en 1 jour. Là aussi, compte-rendu sur SON site à l'adresse suivante Un petit coup de kick ici

Le 12/11 : "Le sanglier c'est dans la tête". Lors d'une balade qui nous réunissait tous, Henri flanqué de Bernadette menaient la troupe (comme souvent), a fait une "mauvaise" rencontre, un ... gibier de potence ... Pour tout savoir, direction le site de François cette fois ! Dernière minute : le récit de chasse se retrouve aussi sur le site d'Henri ... Un autre petit coup de kick ... avec les mots de François : quelle équipe (wat een ploeg) ils font ces 2 là !!

Le 17/12/2000 : "Le Hainaut en hiver" (ou presque). Compte-rendu "chez François" : la neige ? c'est dans la tête !
Ne cherchez aucun texte, il n'y en a pas mais en cadeau bonux, il est pas marqué "bécane ici", un road-book TOUT FAIT !

En professionnel que je suis (si, si) l'heure est venue d'établir le bilan de cette première année ...

J'avais moi-même cru au départ à une espèce de "coup de tête", l'achat d'une moto étant avant tout, me semble-t-il, un caprice, quelque chose de déraisonnable, un rêve d'enfant qu'on réalise, etc ...
Bien sûr, cela reste vrai ... mais en même temps, pour peu que l'on s'accroche au guidon et que l'on accepte les règles du jeu, cela peut vite tourner à la passion.
Ainsi, je remarquai que si je ne sortais pas au minimum 1 x par quinzaine, je devenais neuneurasthénique, mon humeur s'assombrissant au fil des jours ...
Je compris d'emblée le plaisir que pouvait apporter la conduite, ou mieux encore, le pilotage d'une moto : rien à voir avec celui d'une automobile sauf à posséder 500 chevaux peut-être ... (je reviendrai sur le pilotage d'un 2 roues, c'est sûr).
En plus, à partir du moment où j'ai rencontré de fidèles compagnons de route, j'ai retrouvé l'ambiance de mes 18/20 ans, un sacré coup de jeune pour un quadra jusque là rangé.

Donc, bilan largement positif après ... près de 9.000 km en 8 mois avec, à l'actif, rien que du plus et au passif, pas de moins ... et en matière de compte d'exploitation, les comptes sont vite faits, c'est un ... conte ... de fée !!!

De quoi aussi démarrer 2001 sur la roue arrière !!!!!!!!!!!!

22:17 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Let's sing songs to forget all that's wrong ...

Thank you John !!!

So this is Xmas And what have you done
Another year over And a new one just begun
And so this is Xmas I hope you have fun
The near and the dear one The old and the young

A very Merry Xmas And a happy New Year
Let's hope it's a good one Without any fear

And so this is Xmas For weak and for strong
For rich and the poor ones The world is so wrong
And so happy Xmas For black and for white
For yellow and red ones Let's stop all the fight

A very Merry Xmas And a happy New Year
Let's hope it's a good one Without any fear

And so this is Xmas And what have we done
Another year over A new one just begun
And so happy Xmas We hope you have fun
The near and the dear one The old and the young

A very Merry Xmas And a happy New Year
Let's hope it's a good one Without any fear
War is over, if you want it War is over now

Happy Xmas

- - - - - - - -

Imagine there's no heaven
It's easy if you try
No hell below us
Above us only sky
Imagine all the people
Living for today...

Imagine there's no countries
It isn't hard to do
Nothing to kill or die for
And no religion too
Imagine all the people
Living life in peace...

You may say I'm a dreamer
But I'm not the only one
I hope someday you'll join us
And the world will be as one

Imagine no possessions
I wonder if you can
No need for greed or hunger
A brotherhood of man
Imagine all the people
Sharing all the world...

You may say I'm a dreamer
But I'm not the only one
I hope someday you'll join us
And the world will live as one



18:20 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

29/12/2004

2000 suite : "Les coûts, quand ça vous arrive, oh oui, ça fait mal ..."

Perçons l'abcès : la moto, ça coûte un pont ! Le tout, c'est de parvenir à ne pas aller "A bridge too far" ...
Voici (dessous) une liste chronologique et non exhaustive des dépenses encore effectuées en 2000 après celles déjà citées en bas de ça :
- 19/10 - bottes 100 % étanches RICHA (la droite étant plus étanche encore que la gauche d'ailleurs) : 5.500 Bef
- 04/11 - pantalon Goretex RICHA + tour de cou + horloge Suzuki avec attaches Velcro : 8.010 Bef
- 02/12 - "gros" entretien des 12.000 km avec changement des plaquettes ARR : 4.430 Bef.

Evidemment tout cela ne compte pas à côté du "capital plaisir" engrangé pendant ces milliers de kilomètres, c'est comme qui dirait, de la roupie de sansonnet.

Cela dit, il faut tout sommer et assumer ! Je crois que toutes ces motos que l'on trouve en occasion avec 2 ou 3 ans d'âge et 2 ou 3.000 km au compteur sont là parce que leurs propriétaires
- soit ont sous-estimé les dépenses qu'engendraient la possession et la pratique de la moto
- soit ont sous-estimé les exigences qu'impose la conduite d'une moto ...
- soit ont sous-estimé la réaction de leur "moitié" ou de leur "tout" ... mais là, c'est du ressort (doïng doïng) de la vie privée et, cela ne ... nous regarde pas ... tout à fait, Thierry !
- soit ...
- enfin que soit ...

Il est évidemment possible de faire des économies :
- en ne roulant pas
- solution intermédiaire : en alternant wheelings et stoppies, ce qui permet d'économiser respectivement les pneus avant et arrière
- en ne freinant pas ou alors le + tard possible
- en ayant des "entretiens privés" avec la moto, attention toutefois au "total respect" de la mécanique, car j'en connais qui font la vidange avec de l'huile usagée de friteuse ... !

Si vous avez de bonnes idées du même tonneau, n'hésitez pas à les poster en commentaires, ça pourra toujours servir !!

23:47 Écrit par Alberto | Commentaires (5)

26/12/2004

Tous ces aller/retour dans le temps ...

sont exténuants.

Je ne sais plus où j'en suis. En plus du sens de l'orientation je suis sur le point de m'égarer sur la ligne du temps, alors qu' une chanson de Brel s'insinue dans ma tête ... "la pendule d'argent, qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, et puis qui NOUS attend" ... bonjour la déprime.
Normale en cette période, la fameuse déprime de fin d'année, plus prosaïquement appelée "le treizième mois", parfois le stressième mois et aussi le détressième mois !

Pour retrouver le fil conducteur me voilà contraint et forcé (!) de consulter les sites de mes amis François et Henri ... avec, à chaque fois, la tentation de lire et relire tous les voyages, de mirer et d'admirer toutes les photos de paysages, de me creuser les méninges (c'est d'ailleurs en creusant qu'on fait ... des trous de mémoire !) à la recherche de détails anecdotiques, tac, tic-tac, tic-tac ... Aîe, revoilà la pendule, ça me reprend ...

CARPE DIEM, CARPE DIEM !!!

Bon, trêve de balivernes et autres billevesées, revenons à nos motos.

Les "grandes vacances" 2000 touchaient donc à leur fin ... Les amis, revenus de leurs escapades, étaient à nouveau disponibles pour des randos d'un jour.

L'une d'entre elle fût particulièrement mémorable à plus d'un titre. Elle se tînt en août et elle réunit Didier, Henri et moi, destination AVIOTH et sa cathédrale...

Mémorable, oui !!

La basilique vaut absolument le détour pour son histoire, son architecture gothique et ses nombreuses gargouilles ... http://www.gargouilles.be/avioth/a.htm

Mémorable aussi pour 2 autres raisons :
primo : j'ai "laissé" tomber la moto ...
Au moment de quitter un parking en légère montée, je n'ai pas donné assez de gazzzzzzzzzzzzz tout en braquant à fond de butée -> conséquence et sentence immédiate, bardaf, la mob était par terre ... la honte ... les appels au secours ... et les copains pour ... relever ... le niveau ...

deuzio : on a, comme on dit, "essuyé" un orage, mais de ceux que n'aurait pas renié Noë avec son Arche qui, entre charentaises, aurait probablement été submergée.

C'était épouvantable !!! Didier et Henri, plus "hermétiques" à ce genre de souci, étaient partis devant, je ne les voyais plus, d'ailleurs on ne voyait plus à 20 mètres, les courageux caisseux restaient derrière moi qui leur servais d'ouvreur !!!

Je décidai de m'arrêter sur la bande des pneus crevés mais ... après 2 ou 3 minutes au cours desquelles je sentis l'eau qui commençait à ... euh ... pénétrer mon intimité, je repartis comme en 40, et à du 40 d'ailleurs, en espérant trouver un abri.

Heureusement, quelques interminables minutes plus tard, j'atteignis un poste frontière désaffecté où m'attendaient mes compagnons de "croisière".

Nous avons pris le temps de tout essorer et d'attendre une accalmie pour repartir en trombe ... mais pas en trombe d'eau, hein !!! Didier a dit que j'avais été baptisé ... jeté dans les "hauts" fonds baptismaux, oui !!

Je n'ai plus eu l'occasion de rouler sous un tel déluge depuis ... même si beaucoup d'autres gouttes sont tombées sur nous ainsi que des flocons, voire des boules de neige et des nappes de brouillard épais ... en fait il n'y a que le ciel, lui même, qui ne nous soit pas (encore) tombé sur la tête !


12:56 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

25/12/2004

Gens qui rient, gens qui pleurent ...

En cette période de joie et de liesse imposées par le calendrier, un triste et douloureux évènement est venu subitement me rappeler que la vie était bien trop courte et que même à quatre-vingts ans, le "départ" était TOUJOURS prématuré.
Cela a suscité le besoin de feuilleter les vieux albums de famille, avec les photos en noir et blanc du bon vieux temps jadis.
Sur l'une d'elle, datant des années 50, on voyait la VESPA de mon père ... Je lui ai fait remarquer que cela confirmait, quelque part, que c'était bien lui qui m'avait transmis le virus du 2 roues. Et bien je ne croyais pas si bien dire. Au moment où ma grande soeur a raconté qu'elle se souvenait avoir voyagé, calée entre mon papa et ma maman, sur la VESPA ... mon père a ajouté :"On a même roulé à 4 dessus !"
Moi qui suis d'habitude si vif d'esprit (si, si) ... je n'ai pas compris tout de suite.  Et bien "Oui" dit mon père :" Moi devant, ta soeur au milieu et maman derrière avec toi dans le ventre !!!!"
(Gens qui naissent, gens qui meurent ...)

Je faisais donc déjà du 2 roues avant ma naissance !!

Eh, les amis, y en a-t-il un parmi vous qui puisse en dire autant ??????

PS : je souhaite avec effet rétroactif au 24 décembre un JOYEUX NOEL à toutes et tous et je pousserai même une petite pointe jusqu'à souhaiter aux mêmes toutes et tous une EXCELLENTE ANNEE 2005



22:35 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

21/12/2004

Pour être motard, il faut savoir faire des concessions ...

Aujourd'hui, en fin de journée, petit crochet (du gauche) chez le concessionnaire Suzuki du coin.  Je vérifie d'abord si mon "ex", comprenez ma Suzette  Freezette est toujours là : elle est toujours perdue au milieu d'autres bécanes d'occase qui attendent un propriétaire. J'espère qu'elle va en trouver un car elle le mérite, elle était tellement affectueuse, conciliante, toujours prête, elle démarrait au 1/4 de tour, elle n'était pas gourmande, ni en essence ni en huile et en plus elle était propre et bien dressée... Alors, mesdames, messieurs, faites un tour à la S.P.M., faites -lui une p'tite caresse de ma part, dites-lui que je ne l'ai pas oubliée et adoptez là car .. l'adopter c'est l'essayer et lycée de Versailles.
Signé : l'homme qui parlait aux moteaux ...

Trêve de sentimentalesse et de tendreté : l'objet de ma visite était de +/- convenir de la date pour l'entretien des 12.000 km et du changement du pneu arrière. Dans les 2 cas, il m'a assuré qu'il suffisait de l'avertir 2 jours à l'avance pour que rendez-vous soit pris et qu'il ait le temps de commander le boudin noir ARR. Reste à décider de la marque car le BridgetJones Chickenwing d'origine me parait franchement dur ... Mon cher concess me propose carrément de monter un pneu "route" à peine plus cher mais certainement plus accrocheur. Je me tâte et suis perplexe car ce que je vais gagner en "grip", je vais le perdre en longévité ... et à 196 € le boudin ça fait cher du mètre. Il est vrai que ce "trail" n'a du vrai trail que la position de conduite, c'est en réalité un roadster déguisé en trail. Faudra d'ailleurs qu'on m'explique pourquoi les compagnies d'assurance l'ont classé dans les "enduro" avec une légère sur-prime à la clé (des champs) ...

J'ai aussi vu la DL 650 de 2005 avec déjà quelques modifs cosmétiques : la couleur rouge est nouvelle (en + du noir, gris et bleu), un nouveau striping sur le réservoir avec un grand "S" stylisé (miam miam), le cadre et le bras oscillant peints en noir. Elle a un air plus ... léger et sportif, non ? Ce nouveau strip me tente ... il permettrait peut-être de cacher certaines vilaines choses dont je vous parlerai le moment venu.

Cela dit, un strip .. qui cache ... c'est nouveau !

Mon concess m'a aussi gentiment offert deux entrées gratuites pour le Salon de Bruxelles et j'en réserve une pour mon ... autre frère jumeau FRANCOIS : je la mets au courrier demain s'il se manifeste aujourd'hui, c'est-à-dire avant minuit, cachet de la poste faisan farci au foie gras d'oie !!!

La photo provient du site français de Suzuki http://www.suzuki.fr
Vous constaterez que la DL 650 est considérée comme une routière et pas comme un trail, CQFD et ... autant savoir !!!!


18:34 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

19/12/2004

Chronique d'une balade de toute fin d'automne ...

Jeudi 16/12 : Henri envoie un e-mail auquel il joint une carte météorologique (motorologique ?) pour dimanche (Il y a du soleil sur la France et le reste n'a plus d'importance ...)
Vendredi 17/12 : je réponds que c'est bien tentant mais attendons confirmation des pornosticks (pronostics ?)
Samedi 18/12
- 21H40 : François dit "Alors, que dit la météo pour demain ????"
- 23H49 : j'annonce des éclaircies pour l'après-midi ...
Dimanche 19/12
- 00H02 : Henri confirme et pense qu'il fera un p'tit tour pour se dégourdir les jamtes
- 11H20 : je m'inquiète des membres du club qui ne se sont pas manifestés m'interrogeant sur une éventuelle hibernation (façon ursidés)
- 11H54 : Henri me dit qu'ils ne sortiront pas de leur caverne aujourd'hui et confirme que si le temps se maintient il fera une petite virée de 100 bornes, de quoi recharger les accus
- 12H57 : je lui demande par e-mail à quelle heure il compte s'évader car je pourrais envisager de le rejoindre
- 13H17 : je lui envoie un SMS (Sending out a SMS, sending out a SMS .....) et lui demande "Alors Caisse tu fé ?"
- 13H28 : sans nouvelles, j'envoie un mail pour dire que je me casse tout seul !!!
- 13H33 : la SUZUKI est dehors, me reste à enfiler le casque élégant et les gants
- 13H34 : j'entends un bruit feutré, félin et familier, c'est le 3 cylindres de la TIGER domptée par Henri !!!!

Si c'est pas ça de la transmission de pensée, qu'est-ce-donc ?

Ce fût une très chouette balade, courte mais salutaire, comme le ver ..., bien que nous étions deux !! Au départ de Charleroi, nous avons rejoint Mettet via la N5 et la N932, puis Annevoie, Dinant, belle remontée vers Falmignoul et arrivée à Pondrôme au Relais du Motard (ouvert 7 jours sur 7 mais fermé, sans doute étions-nous le 8ème jour avec copain Henri) ... Demi-tour gauche, direction Dinant à nouveau puis la vallée de la Molignée, Ermeton, la N98 et Philippeville où l'on se séparât non sans se jurer, et pas trop tard, qu'on nous y reprendrait encore et encore et encore ...
Nous avons emprunté (on les a rendues après) des routes parfois humides, souvent sèches qui permettaient l'essorage à 8.000 tr/min !! On a même fait une pointe à une vitesse à peine inférieure de 10 unités par rapport à celle réalisée par D lors de sa petite balade accessoire du jour ...
A la fin, Henri s'est plaint d'avoir froid aux pieds : je pensais que la Tiger avait des repose-pieds chauffants !?

Bref, +/-150 bornes de plaisir, ça va sans dire !!!

Petit détail : au Relais, il y avait un panneau qui indiquait "Boulevard du Motard Heureux - Commune de Pleingaz-Sur-Goudron" que je n'avais jamais remarqué auparavant ... (celui qui a ajouté "chinois" va au coin !)


18:20 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

17/12/2004

Seuuul, quand on se re-retrouve seuuuul ....

A peine avais-je fait connaissance avec eux, que déjà ils me laissaient tous, sur le bord de la route, "à poil sans mes bottes" comme dirait RENAUD !
Non pas qu'ils m'aient chourré ma mob et mes Santiag', je n'avais pas eu à faire au "loubards team" mais vu qu'on était en période estivale, et qu'ils faisaient partie .... des gens du voyage (sans la caravane, les boîtes à conserve, les chemises à fleurs et les guitares) ... ils sont tous partis pour l'un ou l'autre trip à moto. En juillet, Philippe et François sont partis s'éclater en Alsace avec Cap Moto pendant qu' Henri avec Bernadette ont fait les châteaux cathares et les Corbières avec Moto 80 et, l'août venu, la croisière Lazer les emmena voir les châteaux de la Loire.

Moi je n'étais pas mûr pour ce genre d'aventures et même si d'aventure je l'avais été, "mon tout" était encore loin ... d'être prête, de près comme de loin d'ailleurs !!

Je vécu donc encore quelques temps d'expédients.

Le 6 août (nan pas le Zizou) la FREEWIND avait atteint les 6000 km au compteur, l'heure était venue du premier véritable entretien . Bilan : 3.021 Bef. J'en profitai pour acheter des gants "All weather" de marque Richa (2.200 Bef) et un pantalon de pluie (1.100 Bef) pour "All the year" vu que chez nous, la drache nationale peut tomber à tout moment, surtout quand on ne l'attend pas. Jusque là je n'avais encore jamais roulé sous la pluie, le jeans velours n'étant pas étanche !!

J'expédiai donc quelques balades estivales, seul ou en meute, qu'il fasse sec ou qu'il pleute (ça rime !) en attendant leur retour, impatient d'entendre le récit de leurs périples et de lire les comptes-rendus sur leurs sites.

J'emmenai "mes gazelles" en Tunisie cette année-là et nous sommes revenus avec un tapis de 3x2m en peau de chameau : pour éviter d'être en "surpoids" au retour, une charmante dame avec laquelle nous avions sympathisé sur place, accepta d'enregistrer une de nos valises en son nom ...
Motoralité : si vous allez en Tunisie, ne vous laissez pas entraîner par un type sympa qui vous dit qu'il va vous emmener voir une fabrique artisanale de tapis ...

22:42 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

C'est tout vu !

Extrait du magazine "Touring" de décembre 2004 :

Voir et être vu ...

La perception de la distance varie en fonction de nombreux facteurs (météo, état de la route et du véhicule,...) mais aussi de l'AGE du conducteur : à partir de 20 ans, la quantité de lumière nécessaire pour voir dans le noir double tous les 13 ans. A 59 ans, il faut donc huit fois plus de lumière pour voir la même chose !

Données en vrac :

- sachant que D est aux frontières du troisième âge
- que ABFHP sont encore de plain-pied dans le deuxième
- que certains d'entre eux n'ont probablement jamais quitté ... le premier ;-)
- que, paradoxalement, seul D ne porte pas encore de lunettes
- que ce même D "oublie" régulièrement d'allumer ses phares

Pensées en vrille :

- D est-il plus brillant encore que suspecté, au point qu'il diffuse une telle lumière qu'il en devient notre phare ?
- qu'il a calculé qu'en n'allumant pas les siens, l'économie d'énergie ainsi réalisée lui permettait d'accomplir 137,5 mètres supplémentaires par plein d'essence ?
- sommes-nous encore bien prudents de le suivre aux vitesses supersoniques auxquelles il nous entraîne parfois ? Avez-vous remarqué qu'avec le temps (va tout s'en va) il aime de + en + rouler le dernier ? ;-))))
- croyez-vous qu'à 72 ans nous serons toujours aptes à "viroler sec" alors qu'il nous faudra 16 fois (4x4 pour les nouveaux tous-terraintistes d'opérette) plus de lumière ????

J'attends vos réactions et commentaires avec intérêt ...

PS :
1. l'âge c'est ... dans le corps et pas dans la tête !!!!
2. mes respects du soir à "Celui-dont-je-n'ai-pas-prononcé-le-nom"
3. ça n'a rien à voir mais il faut que je me penche sur l'hibernation de l'ours : il semblerait qu'il pousse le bouchon un peu loin ...
4.Si nos 5 bécanes représentent les 5 merveilles du monde ... il y en a 7 autres, dont le phare d'Alexandrie. Allez voir à l'URL http://7merveilles.free.fr
5.Coïncidence ? Une des merveilles n'est autre que le ... colosse de Rhodes ... (Private joke isn't it ?!)

18:07 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

15/12/2004

2000.07.02 début de l'Histoire (la préhistoire a été finalement très courte)

Je n'ai pas grand souvenir de cette première balade avec les copains, j'avoue que c'est impardonnable.
Heureusement il y a le compte-rendu de François (voir son site).

Je crois me souvenir que le rythme m'avait semblé, et c'est un euphémisme, "relativement élevé" ... alors que la Freewind d'Henri était en rodage ! J'avais manifestement encore beaucoup à apprendre !

Ce dont je suis sûr, c'est que j'aurais dû accepter l'invitation de François à manger un spaghetti chez lui, ... car j'ai attendu jusqu'au 1er mai 2004, pour qu'il renouvelle l'invitation et que je puisse enfin goûter à ses pâtes succulentes, presque aussi bonnes que là-bas dis. Je dois dire que le parmesan que j'avais apporté y était probablement pour beaucoup ;-) !!

PS: Si j'ai attendu près de 4 ans pour le spaghetti, je me dois (dans l'oeil cette fois) de dire que j'ai été aimablement hébergé (breton en l'occurrence) plus d'une fois et plus d'un jour dans la maison de ses parents en Bretagne ... il faut rendre à François ce qui appartient à ses parents ... Merci encore à eux pour ce chaleureux accueil ... euh ... c'est quand vous voulez n'est-ce-pas !!

20:17 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

14/12/2004

Et un petit dernier ...

En voilà un qui ne manque pas d'air !!!

Je dois penser à reprendre le récit là ou je l'avais laissé, c'est-à-dire quelque part entre Dinant et Charlerwè ...

Tiens, ... une petite blague façon "Mr et Mme X ont un fils ou une fille prénommé(e) Y :

Mr et Mme NAMURALANAGECESTDUR ont un fils ... Comment se prénomme-t-il ?

Si vous en avez de meilleures dans le même genre "Mr et Mme ... ont ..." n'hésitez pas à les "poster" dans les commentaires, je ferai une sélection et publierai les "best des meilleures".

00:13 Écrit par Alberto | Commentaires (6)

Les grandes orgues !!!

L'arrière train sifflera quatre fois !!

Voilà des feux derrière lesquels on ne se lasse jamais de rouler ...
Je ne vous ferai pas l'injure de vous demander à quel modèle appartient cette sculpture !!!

00:09 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

12/12/2004

L'important c'est de ... concourir !

Petit test pour faire la différence entre les vrais et les faux "pros du pot" !!!

Est-ce quelqu'un peut me dire à quelle moto appartient la poupe incendiaire jointe au message ci-dessous ???

Elle a été prise, par derrière ;-), en traître, au salon de Bruxelles 2004, lors d'une visite en V.I.P. grâce à un billet que j'avais gagné en participant à ... un petit concours sur le site belge de Suzuki.
MERCI SUZUKI

23:26 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Comment taire les commentaires des copains motaires ...???

Et bien, oui ! Moi, je te lis tous les jours mais je ne mets pas de commentaires partout.Je te signale d'ailleurs que, sur la photo du club ABDFHP, il manque le plus beau !
François

Bonjour Alberto,
Je ne te lis pas quotidiennement mais je mesure ma frustration ... Quelle plume .. et quelle humanité.
Sympa. Merci pour la galerie de portraits.
Amicalement.
Eric

Ton blog, j'y vais voir chaque jour que Dieu fait....!
Henri

Cet excellent site reste à diffusion limitée : comment se fait-il que Google l’ignore ?
Il y a bien un motard Albertino en Suisse et une fille dont le prénom est Albertino ??
François a peut-être une explication : les blogs seraient-ils ignorés de Google ?
Didier

Super chouette, tout ca.
Celui-la, je le garde dans les archives.
A+
Jacques

Excellent ! Excellent on reconnaît bien là la verve d’Alberto (attention j’ai écris verve avec un V hein Alberto). Les portraits sont supers le mien est particulièrement réussi. Peut être trop ….
Dans celui de Didier par contre je n’ai pas trouvé trace de son titre !!!! Grave lacune, fais gaffe car comme tu le dis toi-même il est plus grand que toi !!
Pas trace non plus de ma célèbre devise, François lui la mise au top de son site. Tu es donc aimablement « prié » d’inscrire la devise du club dont je revendique la paternité comme mentionné plus haut en en-tête

GAZ UN JOUR GAZ TOUJOURS !
A bientôt,
Philippe

- - - - - -

Merci les copains, ça fait du bien tous ces compliments ... mmmhhh mais au fait ?!

Je soupçonne une cabale
Je suis bon pour payer une tournée générale
Lors de notre prochaine balade hivernale !!!

14:32 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

Einstein avait (presque) tout compris ...

Savez-vous ce qu'il a dit ? "La vie c'est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre."

Il a tout-à-fait raison sauf qu'en fait il faut "upgrader" son affirmation en disant "La vie c'est comme la motocyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilbre" et la formule E=mc2 signifie en fait "Equilibre = MotoCyclette au carré !!!"

Et pensez ce que vous voulez mais faire de la moto contribue, pour moi, à mon équilibre général. Un peu à la façon de Francis Cabrêle je dirais :

J'ai besoin de ça pour vivre
C'est une question d'équilibre
Etc ...

00:05 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

11/12/2004

Neige vraiment oublié personne ...

Evidemment, j'ai, paraît-il, oublié le plus beau, bien que son portrait figurait déjà en bonne place et par ordre alphabétique dans la galerie de portraits désormais illustres cloués ci-avant ... mais bon ... faisons lui plaisir, ... ça lui fera plaisir !! Pour le reconnaître sur la photo, voici un petit refrain qui devrait vous mettre sur la piste :

En rouge et noir, j'exilerai ma peur ;
J'irai plus haut que ces montagnes de douleur,
En rouge et noir, j'afficherai mon cœur ;
En échange d'une trêve de douceur,
En rouge et noir, mes luttes mes faiblesses,
Je les connais, je voudrais tellement qu'elles s'arrêtent ;
En rouge et noir, drapeau de mes colères,
Je réclame un peu de tendresse.

Vas-y Franckie, à toi !!!

12:12 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

10/12/2004

Pour n'oublier personne ...

Olivier - DUCATI MOSTRO 900, Brigitte et Luc - BMW 1100 LT, Bernard - YAMAHA Tenere, j'en passe et des pas pire, ... un tout grand V à tous les motards et motardes croisés ... lors de nos croisades contre l'ennui, le stress, l'adversité, la compétitivité et l'agressivité au volant, TOUT LE CONTRAIRE de cette sérénité qu'on atteint dès le posé de la main sur la poignée droite ...

Je n'irai pas jusqu'à dire que les motards représentent une GRANDE FAMILLE unie (d'ailleurs est-ce ça existe encore une famille unie par l'étang qui coule et les taons qui bourrent ?) mais il existe sans conteste "UN ETAT D'ESPRIT" motard !

Pfffff ... enfin j'me comprends, j'me comprends ...

23:34 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

ABDFHP et ... les autres !

Ce club, très fermé, très "select", soudé comme les 5 doigts de pied, autorise parfois, après assemblée générale extraordinaire et décision unanime ratifiée par "Vous-savez-qui" (non, il ne s'agit pas de Voldemort ... bande d'em"potter"), autorise disais-je certains autres motards à se joindre à la fête.

C'est ainsi que l'ami Jacques - KAWA KLE 500 (en jaune sur la photo, on ne peut pas le rater), Eric - BMW R1150 R (le Man in Black robot rétif à ses côtés) et Benoît - YAMAHA FAZER 600, (fils de Jacques) ont eu le privilège de nous accompagner dans notre périple alpestre en août de cet an de grâce 2004. Cette photo a été faite au sommet du col de la Croix de Fer (si je mens j'y retourne pour la refaire !). Aaaah, quelle nostalgie rien que d'y repenser. Vivement l'été prochain !!

00:33 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Et les autres ...

Ben ? et les autres ? Où qu'ils sont passés les autres ? Ca y est, je les ai perdu !! Evidemment quand on oublie de regarder dans ses rétros de temps en temps ... c'est ce qui arrive !

Aaaahhh, ça y est je les vois : ils sont devant !?!?! Comment se fait-ce ?

Oufti, j'ai bien eu peur d'être définitivement perdu, moi qui n'avais prévu ni cartes, ni copie de l'itinéraire, ni boussole ni même emporté avec moi mon légendaire sens de l'orientation !!! Hou, hou, les copains, ohé, attendez moi, j'arrrriiiiiivvvvvve !!!!!!

00:20 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

08/12/2004

Pour ne pas être en reste ...

je sacrifie mon meilleur profil au morphing ! Si on laissait faire l'évolution, ça devrait être plus ou moins la tête qu'on pourrait avoir en roulant sans casque, non ? d'où l'intérêt d'en porter un dès qu'on enfourche son fier destroyer

C4 ... coulé !

23:24 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

Philippe qui flippe quand ça ne va pas assez vite !

Alors, un portrait vite fait bien fait. Lors d'une sortie à 2, il s'est un peu épanché sur son histoire non sans avoir préalablement étanché sa soif. Je n'en lèverai qu'un petit coin du voile : d'après mes souvenirs il est presque né sur une moto, en tous les cas sur un engin à 2 roues, quelque part en Afrique, le siècle dernier. Il aime la moto, la vitesse, le froid, la bière ... et déteste presque tout le reste, je me trompe ?
Ces dernières montures furent une SUZUKI DR800, une HONDA VARADERO et actuellement il roule sur une HONDA PAN EUROPEAN à la ville et sur une YAMAHA XT600 au champ ...
C'est un excellent compagnon de voyage ... quand tout va ... vite.
Je suis le A du club, il est le P, soit les deux extrêmes, dans la lettre et dans les centimètres !

22:46 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

07/12/2004

Henri, le dompteur de tigre, qui nous fait son cirx ...

Son "Idéfix" à lui c'est de faire un max de kilomètres : avec sa SUZUkI B12 il a parcouru + de 90.000 kms en 3 ans ... Les "gros" rouleurs attendent des motos carburant au diesel avec turbo, 2 roues motrices, 150 chevaux et une conso de 5.5 litres au cent !!!!
On le surnomme Obélix depuis qu'il est parti à la chasse au sanglier : en cherchant sur son site, vous saurez tout sur cette rencontre inopinée.
C'est lui qui m'a fait rencontrer tous les autres, je ne sais pas si je dois le remercier pour ça d'ailleurs ;-), et qui m'a entraîné dans ses voyages de 2, 3, 4, 5 .... jusque 8 jours. A cause de mes absences parfois prolongées, je lui dois aussi que "Mon Tout" me soit plus d'une fois tombé dessus "Abraracourcix" !!

PS : toutes ces photos morphées, c'est lui qui les a fées ...

23:49 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

François, le motard heureux et sa Cagiva

François a de l'anglais
Le calme et le fair-play
Tout en y ajoutant
Du latin le chaud sang !
Mais trève de bavardage
Ca ferait à MSN ombrage ...
Pour en savoir d'avantage
Son site vous ouvre ses pages

Depuis que je le connais il a changé 4 fois de moto : une YAMAHA TDM850, une MOTO GUZZI California, une KAWASAKI KLE 500 et, enfin une CAGIVA Grand Canyon, moteur Ducâââââti 900 cc ... C'est notre pilote essayeur, il est aussi, avec Didier et Henri, un des G.O.du club "Mad".

23:48 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Didier, le jeune premier ...

Pas plus haut que trois pommes
Bien que "plus grand" que moi
C'est un sacré bonhomme
Du club il est le roi
Ses décisions font loi
On suit comme un seul homme
Pourquoi ?
Parce qu'on n'a pas le choix,
En somme ...
Didier il se prénomme
Et une "ola" pour toi !!!

Il s'est mis à la moto quand les filles portaient "queue de cheval et jupe plissée", c'était en 1900 rrr zzz rrr zzz rrr zzz. Il a notamment possédé une MOTO GUZZI V7 Sport dont il parle encore ... Il pourrait écrire un bouquin sur toutes ses aventures motocyclistes mais au prix où est l'encre ... il n'en a pas les moyens ;-))

23:45 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Bernadette, elle est très chouette ...

Ainsi donc, ce 2 juillet 2000, sur la place de la gare de Dinant, m'attendaient, Bernadette, Didier, François, Henri l'heureux mari de Bernadette et, last but not least, Philippe. Donner de la "profondeur" à tous ces personnages risquerait d'être fastidieux, même si plein d'intérêt :-).

Je me contenterai de brosser un portrait "grossier", burp, pardon ... de chacun d'eux. Je leur accorde d'ores et déjà un droit de réponse, les commentaires étant là pour ça (je pourrai toujours les effacer s'ils devenaient, à leur tour, grossiers ...) Bernadette ? Gentille, sympathique, rigolote (ben elle le dit elle même), serviable, intelligente et surtout, très très très compréhensive : son veinard de mari, Henri, peut se permettre toutes les sorties, tous les voyages, sans qu'elle mette de bâton dans ses roues à rayons et ça, chez une femme de motard, c'est une qualité primordiale. On a tous eu envie un jour de l'avoir pour épouse (pas pour maîtresse, la femme et la moto d'un copain c'est SACRE, l'une comme l'autre ne s'échangent jamais !!!)

Certains motards machos (un pléonasme ?) appellent leur passager "le sac de sable" et aimeraient parfois ... lâcher du lest. Et bien, nous ne sommes pas de cette sorte là, ou alors il y a longtemps, ou alors j'ai oublié ... (air connu).

23:17 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

06/12/2004

Back to the future II

Or donc, le réveil sonna comme prévu ce dimanche 5 décembre. Je me levai, je la bousculai, elle ne se réveilla pas, comme d'habitude ... je me dirigeai vers la fenêtre et vis dans le reflet du carreau mon regard s'illuminer : la pelouse avait perdu son manteau blanc , le vert était mis. Et quand c'est vert, c'est bien connu, ON ROULE !!! Le thermomètre extérieur me confirma la fabuleuse température de 6°, soit 20% de plus qu'espéré !!!!

Je téléphonai à Henri pour lui confirmer ma venue. Le temps de mettre les triples couches de pulls, les doubles couches de chaussettes et de gants, je pris la route vers 9H45 non sans avoir fait l'appoint d'essence. Je constatai rapidement que les routes étaient très grasses et qu'une prudence de sioux s'imposait. Il faut parfois savoir conduire façon "lopette" en dosant savamment la poignée des gaz de la main droite, la manette de frein avant de cette même main, celle d'embrayage de la main gauche, la pédale de frein arrière du pied droit, et le levier de vitesse du pied gauche ... Facile la conduite d'une moto ? Vous plaisantez : il faut éviter de s'emmêler les doigts de mains et de pieds ! Je reviendrai ultérieurement sur le sujet, il vaut bien quelques paragraphes : vous voilà prévenus !

J'arrivai chez Henri vers 10h15, François était déjà là avec sa belle CAGIVA Grand Canyon. Nous bûmes le café, convînmes d'un itinéraire et après avoir embrassé Bernadette sur les joues qu'elle a roses, nous prîmes la route direction Chimay via les Barrages, puis Rock Roi, descente vers Fumay, où quelques cheminées en faisaient autant, alors que la température chutait à 2 ou 3 ° ...

La bonne surprise de la journée fût le repas du midi. Un petit bar-restaurant à Beauraing "Le Belvedere" où nous avons mangé à 3 pour 29.70 €. Nous avons eu droit à un petit bol de potage et 2 cuisses de grenouille chacun en guise de mise en bouche et un petit alcool (commençant par "B" et finissant par "Lise") en guise de pousse et ça, sans avoir rien demandé. François et moi avons pris une omelette, ce qui était normal après avoir roulé "sur des oeufs", Henri a préféré les attributs d'un gibier couillu, en réalité deux belles boulettes sauce tomate, le tout accompagné de frites. En fait, la serveuse, une jeunette de 80 printemps, nous avait annoncé qu'il y avait du gibier au menu et quand elle a apporté l'assiette à Henri, on a "flashé" d'autant que Philippe nous avait envoyé tout récemment un "Conte québécois de Céline" ou Laurent Gera prend l'accent à Dion pour raconter l'histoire d'un caribou qu'avait les profiteroles bien pendues....

Nous avons ensuite repris la route en longeant la Meuse et nous sommes séparés au rond-point de Floreffe pour François et après Fosses-La-Ville pour Henri. Encore une belle balade entre copains, loin des p'tits soucis quotidiens ...

19:17 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

05/12/2004

Back to the future ...

Bientôt le choc des photos, après le poids des mots !!!

Mais d'abord, à la façon de "back to the future", mettons le compteur spatio-temporel sur le 5 décembre 2004 ...c'est à dire aujourd'hui pour encore quelques minutes ...

De retour d'un long congé dans le sud de la France, Henri était désireux de faire tourner le moteur de sa TRIUMPH Tiger 955i, tricylindre, 105 chevaux qui, comme lui, piaffaient d'impatience à l'idée d'un galop à brides abattues sur les routes bordées d'une nature dévêtue ... Il lança une invitation via e-mail à qui voulait l'accompagner. François, après quelques hésitations, confirma sa présence, Didier, enchevêtré dans des problèmes de robinet était empêché, Philippe craignait trop le brouillard et moi, j'étais franchement refroidi par la météo du samedi qui n'annonçait rien de bon pour le lendemain. En sus, "Mon Tout" m'avait laissé entendre qu'il était bien fou d'envisager de prendre le guidon, que j'étais "malade !" de vouloir rouler à tout prix et en toute saison et d'ajouter : "Guéris-donc" !! (Ouais, ça c'était juste pour meubler ...)

J'organisai une table ronde à moi tout seul et convins de commun accord que je ne répondrais à l'appel de phare que si la température excédait les 5° dimanche à 9h00. Sur cette sage résolution, je montai me coucher vers 00H00 et mis le réveil à 8h30 ...


23:47 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

04/12/2004

D-DAY, traduit en français pas JOUR J, en italien par GIORNO G ...

Petite charentaise en passant au sujet des "langues étrangères au français" : quand j'étais petit, il n'y a que quelques centiimètres de ça, j'ai cru pendant un certain temps que, un peu comme un langage codé, les mêmes lettres du néerlandais (par exemple) remplaçaient systématiquement les mêmes lettres du mot français. Ainsi, "bonjour" devenant "Goed dag" , le "b" français valait un "g" flamand et ainsi de suite ... Je sais, c'est absurde, car quid du "d" de goed pour le "j" de bonjour et de l'autre "d" de dag pour le "o" de bonjour ? Quid aussi des mots de longueur différente ? Sans doute des exceptions me disais-je ...

Que celui qui, petit, n'a jamais cru ce genre de chose, ait le courage de me couler, le cul tourné vers St Nazaire, etc ...

Bon, bon ... c'est à Dinant qu'on m'attend et pas à St Nazaire. Il est 9 heures, j'ai sorti la mob du garage, je suis équipé de pied en cap, que dis-je en cap, ... en péninsule !, faut que j'arrive à l'heure, c'est la moindre des choses pour un premier rendez-vous ... Inquiétude : où est la gare de Dinant ? L'oeil hagard mais plein d'entrain, je me dis que ça serait bien le Diable si je ne trouvais pas et que de toute façon il suffisait de suivre les voies, non pas du Seigneur qui sont impénétrables, mais de chemin de fer , qui sont sans mystère ... quoique.. quand on voit le panneau "Attention, un train peut en cacher un autre" ... on est en droit de se poser des questions !

Oh, mais j'entends des voix : "Et alors ? la Gare ? Tu l'as trouvée ?" Bien sûr que je l'ai trouvée, c'te question ! Et comme de bien entendu, ils étaient déjà tous là, Bernadette et Henri, Didier, François et Philippe, juchés sur leurs destriers, respectivement une SUZUKI FREEWIND rouge pompier (et bon oeil), une BMW FUNDURO blanche, une YAMAHA TDM 850 rouge et noire et une HONDA VARADERO 'colore merda" (ça c'est Didier qui l'a dit, moi je n'aurais jamais zozé). Le petit club "BDFHP" était là, ne manquait plus que le "A" pour qu'il fut au complet : le club "ABDFHP" était sur le point de naître (ou ne pas naître, voilà une question que plus d'un foetus a dû se poser en s'arrachant le duvet) ...

Bientôt des photos de "LA BANDE A MOTO" sur ce même blog !! Ne ratez pas les prochains épisodes !!



14:33 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

01/12/2004

The lord of the Ring with the radars ... be carefull

Tiens ? Lundi j'ai regardé le premier épisode de la trilogie "Le Seigneur des Anneaux" (oui, je sais ... mais comme dit le proverbe Vieux motard que j'aimais), sous-titré La Communauté de l'Anneau... Vous ne trouvez pas que ça aurait aussi pu s'appeler "Qui veut la peau de Frodon l'hobbit" ?

J'attends le deuxième épisode, "Les Deux Tours" avec la même impatience que vous attendez la suite de ma petite histoire.
Je crois savoir que les arbres s'y (scie ?) meuvent ... Alors, quand on roule dans les sous-bois, il ne faut pas juste se méfier du gibier ? Faut aussi se méfier des feuilles qui ne sont pas aussi mortes qu'elles en ont l'air ? Et l'arbre cacherait-il la forêt ?

http://www.leseigneurdesanneaux.com


18:54 Écrit par Alberto | Commentaires (1)