28/11/2004

En attendant Potos ...

Ainsi donc, armé de mon orange mécanique, j'usai les mêmes itinéraires à en tracer des ornières ! A quelques reprises je me joignis à des clubs, notamment Moto bike avec des départs "Au gros vélo" à Plancenoit, "Les P'tits gris" un club de Namur. Mais je me sentais toujours un peu "à côté de mes roues", et comme dirait l'autre "Dans la foule on est toujours tout seul". Sans doute était-ce de ma faute, à cause de ma timidité ou de mon manque d'audace.   Reste que je roulais à ma main, en suivant les road-books à mon rythme qui, parfois était nettement plus élevé, souvent nettement plus rapide que celui adopté par les autres qui roulaient pour la plupart en meute :-))

C'est alors que j'ai eu l'idée, au lieu de lancer mon mono comme d'hab, de lancer un "moteur de recherche" avec mon navigateur (solitaire comme moi) avec la formule magique : FREEWIND. Je suis tombé (d'oû l'expression "Alberto Tomba", faut ski faut) sur le site d'Henri, lui aussi heureux propriétaire d'une Suzuki Freewind. Je laissai un mot sur son Livre d'Or, genre "Vieux croûton motorisé cherche autres idem pour balades pépères dans les environs + connaissez-vous un club de Freewindistes ?" et très gentiment, il me fixa un rancart ...

C'est ainsi qu'il était prévu que je les rejoigne, lui et ses copains, à Dinant, sur la place de la gare, le 2 juillet 2000 à 10 Heures !!!


23:17 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

26/11/2004

Une dernière pour la route ...

Décidé à économiser les deniers de ma bourse, la couche d'ozone, la surface occupée au sol, en achetant une plus petite caisse à 4 roues (beurk) ... je me suis rendu chez un concessionnaire auto (re-beurk) pour demander un prospectus sur une marque et un modèle que je vous laisse deviner grâce à la charade suivante :
- mon premier est une interjection de surprise ou la quinzième lettre de l'alphabet ou une histoire d' ...
- mon second , on la roule ou on ramasse les feuilles mortes avec
- mon troisième, je compte le donner à la science si elle en veut
- mon quatrième n'est ni ma ni ta ...
Alors vous avez trouvé ?? Peu importe car ce n'est pas là l'intérêt (fondamental s'il en est) de l'anecdote.
Ce qui a attiré mon attention ce sont les premières phrases du prospectus. Je cite :
La vie devient intéressante quand il n'est plus possible de faire demi-tour ... et aussi Dans la vie, certains moments restent gravés à jamais dans votre mémoire. Des moments où vous vous êtes dépassé.
D'une part c'est un peu la devise de notre petit club ABDFHP "Jamais demi-tour !!!" et d'autre part, les moments gravés dans nos mémoires sont de + en + nombreux et les dépassements de plus en plus mémorables ;-))) !!!!!!

16:50 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

23/11/2004

Burn out ...

Dans la série "Digression" et "Pour ne par mourir idiot" (pour continuer dans le sens du commentaire de François), j'ai vu une émission ce soir sur notre chaîne nationale qui traitait du burn out ... des infirmières !
Tout motard qui se respecte sait ce qu'est un burn out : c'est le fait de faire patiner son pneu arrière jusqu'à ... épuisement total du caoutchouc qui le compose.  La figure peut être agrémentée par un pivotement de la moto pour tracer un superbe 360° au sol ...
Si on n'est pas sponsorisé par une  quelconque marque de pneu, Mi-chemin, Happy New Year, Dune Dorp, Pyrolise, Bridget Jones, ou autre ... c'est une pratique qui peut s'avérer très ruineuse, sans parler de sa futilité.
Et que viennent faire les infirmières là-dedans, me direz-vous ?   Rien, sauf que  lorsqu' on évoque le burn out des infirmières il s'agit en fait d'état d'épuisement avancé  provoqué par l'excédent de travail qu'elles DOIVENT  ABATTRE (heureusement qu'elles n'en font pas autant avec leurs malades ...)  

Un salut respectueux à la profession au passage .
Un salut respectueux aussi à toutes les professions à finalités sociales, sans lesquelles le monde ne serait qu'un énorme aquarium peuplé de requins.
 
Ce dernier paragraphe, c'est juste pour élargir mon "public" potentiel et pour faire  plaisir aux clubs d'aquariophiles, bien entendu !!!
 
 
P.S. : j'ai choisi le burn out de la photo ... à dessein.  François a été l'heureux possesseur d'une KLE (Kawazaki 500, bicylindre, trail) et ...  Jacques en possède toujours une., le choix est donc doublement opportun.


21:02 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

20/11/2004

268,831 km/h !!

Et une autre digression, une !
Et qui digresse, dit graisse comme disait un potobèse ...
Aujourd'hui j'ai été faire un tour au parc à conteneurs avec mes vieux papiers, cartons, verres blancs et colorés, plastiques, vieux fer, vieux zinc, vieilles batteries, vieilles lessiveuses, ... Oyez, Oyez, braves gens ... Profitez de mon passage !!!
En sortant du parc je suis tombé sur (et pas dans) le panneau "La nature vous dit merci".
Et bien, ça m'a fait plaisir, croyez-le ou non.
A mon tour maintenant de la remercier.
Car depuis que je fais de la moto, je suis beaucoup plus sensible à la nature et ses beautés qu'auparavant (chinois ). Je n'ai jamais autant regardé le ciel que depuis que je suis motard, c'est bien la preuve d'un retour à la nature ça non ?


Autre chose, dans le conteneur à papier, une gazette flottait et le titre d'un article indiquait : 268,831 km/heure à vélo !!!!! Je n'ai pas plongé dans le bac à papier pour en savoir plus, mais voilà qui m'interpelle quelque part ... de quoi me réconcilier avec les vélotiers (avec lesquels je ne suis pas vraiment fâché ). Faut que j'en parle à mon GRAND ami Philippe, ça va aussi le faire réfléchir ... j'ose à peine imaginer sa réaction au moment où il se ferait doubler par un cycliste alors que le compteur de sa PAN EUROPEAN afficherait 225 ... (sur une teutonne autobahn bien sûr)





14:59 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

19/11/2004

22 ...

Une petite digression, pour changer !!

J'ai eu droit à un commentaire sur mon blog de la part d'un collègue qui se reconnaitra et que j'ai trouvé assez marrant (pas le collègue, quoi que ... s'il prenait la peine de venir un peu plus souvent au bureau ... on se marrerait plus) ...
Bon il a dit ceci :

" Je n'aime pas la police !!"

Je lui ai dit qu'il n'était probablement pas le seul dans le K ! mais qu'il devait considérer que nos policiers faisaient un métier difficile , qu'il fallait du caractère pour assumer cette profession, bla bla ...

Ouais, bon ...

Il y a police et police de caractères ...

En fait, il m'a dit que ce mode d'écriture lui posait des problèmes de lecture ...

J'en peux rien s'il ne fréquente pas assez son ophtalmomino au tablier bianco ...

Que de poudre aux yeux !!!

Pfffffffff ... je suis lessivé après un tel effort pour trouver tous ces jeux d'OMO.


19:31 Écrit par Alberto | Commentaires (6)

Orange Mécanique

Où en étais-je déjà ?
Ah oui , aux beaux virages des Ardennes, à ne pas confondre avec le beau vélo de Ravel ... nettement moins "speed".
Et bien, tout en négociant ces virolos, ma pensée s'égara, telle Hélène , et tout en taillant la route ... je commençai à réfléchir (si, c'est possible !) à la nécessité de trouver des compagons pour écumer l'asphalte et pourquoi pas des compagnes pour ... la même raison et plus si affinités ...

(Pense-bête : ne pas autoriser "mon tout" à consulter ce passage)

Je commençai dès lors à éplucher les patates (petites ?)annonces à la recherche de clubs de motards, d'évènements motocyclistes, de concentres, etc ...

Je passai même une annonce : "B. J.H, cher. club pr éch. pass. avec S.M." ... Je vous vois venir avec vos idées tordues ... Ca voulait juste dire "Beau jeune homme (ouais, bon ... y a qu'à voir la photo du premier blog !), cherche club pour échange passion avec sa moto".

Armé de cette annonce, de mon "Orange Mécanique" comme je l'avais baptisée, et ... de patience ... ça devait marcher, mieux encore, ça devait rouler. !!!


00:18 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

17/11/2004

Petite pause poétique

François nous avait envoyé une petite annonce concernant une Cagiva Navigator (ou à raison d'ailleurs, là n'est pas la question) et il regrettait qu'elle ne fut point rouge et noire mais bleue ...

Voici un p'tit texte que j'ai pondu un dimanche matin, au réveil, vers 11h30 ...

Elle n'est pas bleue,

Elle est lavande,

Si tu la veux

Eux, ils la vendent !!

C'est selon la dure loi

De l'offre et de la demande

Personne n'en veut sauf toi

Faut p'têt plus qu't'attendes

Un aut'blaireau pourrait

Flairer la bonne affaire

Te piquer le jouet

Dont ils ne savent que faire !

Sa réponse ne se fit pas attendre et il poèta un bon coup, plus haut que son .. Q .. I ....

C'est bien vu, Alberto
N'est pas bleue, c'te moto !
Et c'est bien là le hic
(Pour une fois qu'c'est pas l'fric)

Une moto bleue lavande
Fera tache dans
la bande
Et
ne parlons même pas
Des vêtements qui vont pas.

Refrain:

Chantons tous de bon coeur
Quelle musique, ce moteur
Belle moto que voila !
C'est une Cagiva

Car la Navigator
Est
restée en accord
Toujours au diapason
Avec
la Gran Canyon

La
ligne est inchangée,
Le Bon Dieu soit loué,
Les stylistes italiens
Sont doués, on l'sait bien

Refrain

Pour c'qui est du moteur
C'est un cas d'force majeure
Abandonné des siens
Le choix fut Cornélien

Depuis que Ducâti
Est sortie d'Italie
Ne restait que l'option
De lorgner vers l'Japon

Refrain

Mais nous ne mépriserons
Les ingénieurs nippons
Car pour un deuxième choix
Suzuki fait
la loi

Le
résultat est là
Et ne l'oublions pas:
"Jamais ne critiquera
La superbe Cagiva"

Refrain:

Chantons tous maintenant
Plus d'musique, c'est navrant
Belle moto resteras
Tu es une Cagiva


Alors, c'est-y pas rigolo ça ?
On a bien envie de trouver une musique pour accompagner les paroles, non ?
Appel de phare à tous les mélomanes !!



23:44 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

I'm a poor lonesome motard ...

But I'm not far away from home ...
Keskidi ??
Ben oui, c'est bien beau d'avoir la moto, le casque, la veste, les gants, les boots, tout çââââââ ...
Mais pour aller où ? Car, il faut le dire, les bornes sont vite ... très vite abattues en motocyclette.
Alors, après des dizaines de tours du quartier, qui avant "vous" était un quartier calme, des dizaines de balades en solitaire vers les destinations obligées que sont Namur et sa citadelle, Chimay et son alambic, Durbuy, ses p'tites ruelles et ses p'tites boutiques, Annevoie et Yvoir (mais Anne n'y voit rien ...), le triangle d'or Mettet-Loncin-Hannut, après ces quelques mises-en-roues apéritives, on a envie de plus, de beaucoup plus !!
On croise d'autres motards auxquels on fait des grands V, car chez ces gens-là, Monsieur, ça fait des grands V (comme le chanterait Jacques Brêle), on met son cligno et on s'aventure parfois à dépasser l'un ou l'autre motard égaré (attention, il faut déjà une certaine expérience pour ça, surtout pour rester devant en gardant sa concentration), on sort et tend alors la jambe droite , pas pour pisser sur sa roue, mais en guise, en guise, en guise de salut confraternel ... et on finit par se demander : mais d'où viennent-ils tous, qui sont-ils tous, où vont-ils tous ? La question classique et existentielle quoi !!

Attablé à la terrasse d'un bistrot, on englouti son cornet de frites mayo et sa boisson non alcoolisée ...
On cherche bien parfois à entamer une conversation avec un autre astronaute de la route ... mais sans conviction, pressé d'en découdre avec les beaux virages qui tordent nos ardentes Ardennes ...

Dieu que c'est beau ... permettez que je me relise !!



22:25 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

16/11/2004

3 jours plus tard ...

Alors, est-ce le remords de laisser "mon tout" sur le trottoir alors que moi j'allais égoïstement prendre mon pied ailleurs (ne cherchez pas de double sens dans cette phrase !), toujours est-il que dès le 6 mai je retourne avec elle , ou ma fille je ne me rappelle plus bien, de toute façon elles sortent +/- du même moule et de la même frite, une fois, je retourne disais-je chez le "super concess" pour lui dégoter une veste qui va bien la fagoter et un casque qui va bien la décoiffer :-))
Et encore 9.495 Bef : pour sortir couvert faut pas hésiter à mettre son compte à découvert !!
Couvert, découvert ... ça me fait penser aussi à un truc vachement important : la couverture d'assurance !!!!

Il ne s'agit pas de la Responsabilité Civile dont je veux vous entretenir, elle est obligatoire et son prix fluctue du simple au sextuple (oh ouiii, oh ouiiiiii) suivant la formule ("programme 6 roues" ou non, à savoir que si vous avez une voiture vous pouvez assurer la moto avec un rab' de 50%, compagnie avec ou sans courtier : on se balade de 110 € à 700 € l'an !).

Il s'agit en fait de "couvrir" votre petite famille au cazou cazou ... vous m'avez compris à Demi Moore ...
Moi plutôt que de souscrire une assurance-vie (très chère à mon âge , mais évidemment liée au montant du capital désiré), j'ai opté pour une assurance accident.
Grosso moTo que ça soit en cas d'handicap grave (se retrouver difforme style QuasimoTo ) ou de ... disparition (faudrait vraiment que je me perde ou que je roule à tombeau ouvert pour en arriver à cette extrême onction) je laisse un capital suffisant pour "voir venir" comme on dit.

NE PAS NEGLIGER CE POINT SVP !!!
C'EST TROP IMPORTANT QUE POUR ËTRE PRIS A LA LEGERE !!!

Alleï, tchin tchin
E viva la muerte !!!





21:46 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les premiers pas ...

La mésaventure  du "tout dans la hanche"  (ah ouais comme ça c'est bien ... Come on, let's twist again !)  me  fit réaliser que la moto était trop haute pour moi, ou que j'étais  trop bas pour elle, suivant le point de vue (panoramique  pour les touristes ) où l'on se place.
Faut avouer que je n'ai pas la taille mannequin mais plutôt manneken, ziet U !  Si je n'avais pris que ce critère pour choisir ma brêle ç'eut été une HONDA DAX ... rouge et noire avec le pot sport, comme sur la photo !!
Pas de selle réglable sur la Freewind mais la possibilité de l'abaisser de 3 cm en intervenant sur les biellettes arrières et en ajustant la fourche de concert : pas de doute, 80 cm au lieu de 83 cm de hauteur de selle ça devrait faire une sacrée différence., assurément de quoi entrer de plain-pied dans le monde des deuxroutards, et pas sur la pointe des panards ! 
Le problème  c'est que la béquille latérale devenait trop longue,  il fallait donc la changer pour assurer une bonne stabilité au stationnement.
Dans la foulée, j'ai commandé une béquille centrale .
Le 3 mai  2000 (vingt ans de mariage pile poil , bel anniversaire !) je sors de chez le concessionnaire avec une moto enfin à ma taille, pas terrib' terrib' mais au moins à ma taille, comme dirait Bedos dans "La drague " : y avait plus qu'à conclure, c'est pas si compliqué les motocyclettes ...
Et même si quand on aime on ne compte pas, je me voyais encore soulagé de 7.166 Bef : aaah chère moto !!
Bon cette fois ... tout est paré ... on peut larguer les amarres  ...
 


00:13 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

13/11/2004

Et elle roule ... elle fait au moins du ...

 160 à l'heure (sur autoroute allemande selon la formule désormais consacrée) !  J'ai même réussi à accrocher un fabuleux 172 (cent soixante-douze pour certains ...) mais c'était dans une légère descente avec un vent favorable soufflant à  2,99 Beaufort, il faisait d'ailleurs fort beau ...
Ouais, ouais ... bon ...
Alors cette Freewind c'est quoi au juste, Auguste ?
Ben, un monocylindre de 645 cm3, Gertrude,  avec 47 chevaux (quarante-sept, vous avez bien lu), j'en vois déjà Kiri au fond de la classe  et 162 kilos à sec.
Ben riez plus, ça nous fait 3,45 kg par cheval ça, madame, ça vous met la plupart des caisses genre  GTI Turbo D kitée et surbaissée dans le vent ça madame.
162 kilos pour une moto c'est léger, si si !
Reste que je les ai pris 2 fois sur la hanche , une fois en tentant un demi-tour en butée alors que j'avais à peine  fait mes premiers mètres et une 2ème fois en oubliant que j'avais béquillé sur un accotement un peu surélevé  et qu'en redémarrant, mon pied d'appui était dans la rigole (j'en vois un qui rigole, oh Gaby), quelques centimètres plus bas ... Merci à Elisa ma fille et à Henri mon ami pour m'avoir donné le "coup de pouce "pour redresser, au sens premier, une situation qui était ... fort compromise.  Pas merci à François, qui s'en souvient et qui "Henri "encore, le  bougre !!!
Finalement le plus difficile pour un débutant ce n'est pas de rouler mais de manoeuvrer (à l'arrêt et à faible allure), ce qui ferait dire à mes potes, l'important c'est donc de ROULER et, ils diraient même plus, DE ROULER A VIVE ALLURE.
 




21:59 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

J'ai des prix chez le marchand ...

Qu'est-ce qu'on fait chez le marchand ?
On marchande évidemment !
J'ai obtenu un rab' de 5.000 Bef, de quoi payer la  TMC et euh ... la paire de gants.
Le temps de courir chez mon courtier d'assurance, de  foncer à la poste pour le TF (ouf, pas en grêve ) et de galoper à la DIV, tout cela dans le désordre,  et j'avais ma plaque flambant neuve, noir sur fond jaune  commençant par un  M qui veut dire Motoooo, Motoooo, Motooooo, ... allez on se calme !! 
Entre--temps, le marchand avait chargé la Suzette sur sa remorque et me l'avait livrée au domicile.
Alors ... c'est quoi l'étape suivante , euh ... broum broum ?
Ah  non, d'abord le casque  (Caberg J1+ à 6.840 Bef)  et la veste de sécurité, renforcée  aux coudes et au dos (Richa à 5.500 Bef) achetés chez un concessionnaire Suzuki , j'avais déjà les godasses "The Cobles MA1 original" achetées au stock américain, les vieux gants en cuir ...  voilà , Gazzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz!!!!
 




21:03 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

Coup de foudre à Philippeville ...

Il faut savoir qu'entre le bureau et mon domicile, soit 4,1 km, se trouvent un marchand de moto d'occase et un concessionnaire .
Quelques semaines après que j'eus établi ma liste d'achat, que ne vis-je sur le stand surélevé du marchand ? Je vous pose la question ! J'attends la réponse ...
...
...
Pfffffff, il n'y en a que 2 ou 3 qui suivent !

UNE SUZUKI FREEWIND pardi !!!!!!!!!

Je freinai des 4 disques, jetai  la caisse gris métal sur le bas-côté et me dirigeai d'un pas ému, quasi chancelant, vers la belle.
Je la regardai sous tous les angles, droit, obtus et aigu, et ne lui trouvai que le défaut de sa ... couleur.
Je m'inquiétai de son ASV (ça veut dire "âge , sexe, ville "pour ceux qui ont l'intelligence de ne pas fréquenter certains "chats" que je ne qualifierai pas ici, le propos n'étant pas là).
Elle était de juillet 1999, comptait 3500 km, et m'était offerte pour 170.000 Bef : une affaire me sembla-t-il sans compter qu'elle était livrée avec le sac de réservoir de marque Bagster et le top-case Kappa de 28 litres), prête ainsi pour la grande aventure, les grands raids dans le désert, la terrible jungle urbaine ...




16:05 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

10/11/2004

La Suzuki Freewind

J'me foutrais bien des baffes parfois, mais ça m'f'rait mal  !
J'ai gardé une chiée de revues mais je ne parviens plus à remettre la main sur le N°431 ...
Toujours est-il qu'au final, et de mémoire, la Suzuki s'imposait sur presque tous les fronts : la maniabilité, la tenue de route, le freinage, la pêche moteur, l'économie d'utilisation, ne concédant la première place qu'aux chapitres confort et ... esthétique .
La  BMW Funduro qui fut sans doute l'instigatrice du genre "trail routier" n'était jamais loin , faisant bonne figure sur tous les points, mais le prof s'était fait dépasser par l'élève., celui-ci  ayant tiré profit de la leçon en y ajoutant juste un peu plus de fantaisie et, comme souvent chez Suzuki, un prix défiant toute concurrence.
J'étais décidé, c'est une Freewind qu'il me fallait : restait à éplucher les petites annonces car neuve elle coûtait +/- 250.000,-Bef.  Difficile de faire accepter une telle somme quand votre moitié est déjà plus que réticente à l'idée que vous deveniez motard, comme si vous n'aviez pas assez de votre bagnole, vélo et autre tondeuse ...
Je profite de la parole qui m'est donnée  après l'avoir prise ... pour remercier ma tendre moitié qui est en fait "mon tout" pour sa compréhension à l'égard de ce qui pour elle ne devait être qu'un caprice d'enfant attardé.
J'invite king kong a envie de "faire le pas" qui consiste à passer du stade d'adulte responsable à celui d'enfant attardé,  de visionner le petit court-métrage de Philippe Lucchese qui a reçu le Prix du Public au Motostra 2003 et qui s'intitule "Chérie, j'achète une moto"... c'est tellement ... vécu ... mais attention : le phénomène est souvent irréversible ... à savoir qu'on ne redevient jamais un adulte responsable ... ou alors par intermittence !!
 
http://cinocheproduction.free.fr 

 

Pause crypton (comme disait Superman) :

1. le deuxième court-métrage  (qui a reçu le prix du documentaire au Motostra 2004), "Voyage sur un aigle" .... vole haut !  Attention âmes sensibles : avec ses commentaires qui vont droit au carbu  il risque d'arracher plus d'une goutte d'huile à vos carters !

2. un grand merci à François pour la  "cover" du précieux Moto 80 qui changea ma vie ... (ouais, c'est un peu exagéré comme expression mais bon ... on ne se refait pas !) 



21:00 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

09/11/2004

Pas moins mais ... pas plus

Ce titre pour évoquer la difficulté du choix d'une première monture, à ménager pour aller loin comme dit le proverbe.
Entre  cette "révélation" qui date approximativement d'août 1999 et l'achat en avril 2000, je ne compte plus les pages feuilletées (mille feuilles au moins !) de tout ce qui se fait en matière de magazine moto, tels Moto 4 vins et 4 fromages, Moto ou Moisir, Moto Répulsion, Moto 2, 3 et 4, Moto Revue et Corrigée, Moto Margarine, Moto Rhino Laryngogo, etc ... 
Les données étaient les suivantes :
- budget serré
- pas trop puissante et maniable, moto pour débutant
- proximité du vendeur / concessionnaire
- fiabilité (pas l'âme d'un mécano)
Les résultats de mes recherches me menèrent, par des chemins tortueux et bucoliques vers un trail , vous voyez le genre ?   Honda Transalp, BMW Funduro, Yamaha TDM et Aprilia Pegaso.
"Baraki" de conscience , je m'intéressai également aux modèles basiques tels (comme dirait Guillaume) la HONDA CB 500 S, la KAWA ER5 et la SUZUKI GS 500.
Mon choix se précisait petit à petit...
Je commandai 3 vieux numéros de Moto 4 vins, dont le 431, dans lequel  était rédigé un comparo entre  la FUNDURO, la PEGASO et une  troisième machine, la SUZUKI FREEWIND ...
 



22:19 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

08/11/2004

Avant la deuxième ...

Il y eut la première, car il en faut toujours une n'est-ce pas.
Mais ... pourquoi  se mettre à la moto à plus de 40 ans ?
Ca ne s'explique pas, ça s'impose et ça se vit. 
En fait, j'ai toujours aimé  la sensation de vitesse.  Déjà à 3 ans, sur mon tricycle,  je pédalais comme un malade pour aller plus vite que les autres.
Un peu plus tard mon père, Antonio ce héros, m'offrit une superbe voiture à pédales (une Ferrari bleue toute faite de métal avec les phares qui  s'allumaient ...).
Plus tard il m'emmena avec lui voir des courses de voitures, de motos, ...  C'était aussi l'occasion pour tous ensemble  pique-niquer (ta mère ...) dans l'herbe  et dévorer les escalopes panées, les oeufs durs, les salades aux tomates ... que ma mère  Giulia aidée par ma grande soeur Pina, avaient amoureusement préparés.
A 16 ans j'eus (de fruits de la passion) mon premier vélomoteur, un Honda Amigo, suivi 2 ans plus tard par une Honda 50 SS (4 vitesses, un bon 90 en pointe une fois ... euh ... libérée), que je gardai dans un coin du garage pendant plus d'une décennie ... avant de la vendre pour une croûte de pain et une larme au coin de l'oeil.
Et puis, au prix, ici, d'un énorme raccourci sur ma vie qui ne fut dès lors qu'un long fleuve tranquille sur lequel "mon péniche" vint et alla  ... une femme, 2 enfants, 3 déménagements ... l'une ou l'autre séance de karting in ou outdoor ... un jour ... mon "boss" s'offrit une  MOTO : une Honda Deauville champagne (alors que tout le monde sait que Deauville se situe en basse Normandie  dans le Calvados mais bon ... ).
Il me la fit essayer (en tant que passager) et là ... ce fut la  R E V E L A T I O N, le coup de poing dans la face, l'uppercut qui cut, la droite qui frappe, le gauche qui vous déjauge ... le K.O. quoi !
Voilà ce qu'il fallait pour "rebooster" le quadradégénaire que j'étais devenu ... certains appelleront ça le démon de midi moins le quart, moi je ne dirai rien, mais n'en penserai pas moins.



23:47 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

07/11/2004

Et de 4 !

A tout seigneur ... tout'honneur !
Voici une photo de la belle .
Ouais, bon, c'est peut-être pas le qualificatif qui lui va le mieux car à dire vrai c'est une des seules critiques qu'on puisse lui faire : son esthétique est plutôt ingrate ... Mais oû s'arrête la beauté et où commence la laideur, hein ? Sur l'échelle de "Schiffer" elle n'atteindrait sans doute que le premier degré mais la beauté n'est qu'éphémère et que dire de l'effet grand-mère ...
Heu ...
Alors ... je descends (avec déesse) de l'échelle sur laquelle j'avais grimpé Claudia ... pour devenir un peu plus technique et pragmatique
Ma moto actuelle est une SUZUKI V-STROM DL650 (même le nom est ingrat !) achetée neuve le 18 février 2004. Son prix "brut" est de 7.799 €. En option je l'ai équipée d'une béquille centrale (186 €) et de pare-mains.
C'est ce qu'on appelle un "trail routier" mais elle préfère nettement la route aux terrains agricoles.
Elle est propulsée (ouais, on dit tractée pour une traction avant et ... propulsée pour une moto à roue arrière motrice) par un Vaillant bicylindre en V à 90° (plus et on risque l'ébullition) de 67 chevaux Din à 8.800 tr/min, refroidi par eau, 2 arbres à cames en tête et 4 soupapes par cylindre, injection électronique,. La transmission se fait par chaîne, le cadre est périmétrique et en alu (mignonne), fourche téléscopique réglable, mono-amortisseur arrière réglable, 2 disques avants, 1 disque arrière, son empattement est de 1540 mm, la chasse (ouverte depuis peu, faites gaffe au gibier errant tan plan) de 110 mm, l'angle de chasse 26° et la hauteur de selle de 820 mm . Elle pèse 189 kilos à sec c''est-à-dire avant remplissage des réservoirs d'huile , de lave-glace et d'essence (22 litres).
Un autre jour je vous parlerai de ma précédente moto (celle-ci étant la deuxième ).


21:32 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

06/11/2004

Et de 3 !

A ce jour, l'avant dernière balade avec les copains ...
Le Moto Tour 2004 ...
La spéciale à Pévy, 2,2 km de cote , le 3 octobre 2004.
Deux catégories, les pros et les pas pros.
Les temps se sont étalés de 1.06.59 à ... l'infini pour les moins doués.
Nous sommes arrivés sur place juste avant l'arrivée de Bruno Bonhuil (qui a gagné cette spéciale) et Serge Nuques qui a remporté le Tour !!
Et "copain Henri" a pris la photo des 2 deux chevaliers de la route : on a eu un bol ... d'or !!

Je vous parlerai des copains lors d'un prochain épisode . Il faut que vous sachiez (nan, c'est pas grossier) que moto rime avec "potos" ...

Il faut que vous sachiez aussi , la gastro-entérite n'est décidément plus très loin, qu'on est des motards mais néanmoins des êtres humains, avec leurs faiblesses dont l'une est la ... POESIE ... mais oui !

C'est ainsi que j'écrivis les lignes suivantes (les premières lignes se référant à une sortie qui précédait de fort peu celle-ci et qui dit beaucoup de sorties dit...problèmes dans la p'tite famille)

"Interessé de remettre le couvert

Si le temps ne l'est pas trop !

Comme je le disais par ailleurs

Et en d'autres temps,

Reste à convaincre l'âme soeur

Et les beaux-parents,

Les chats, les voisins, le facteur

Ainsi que les enfants.

C'est à ce prix hélas

Vous m'en voyez marri

Que je mettrai les gazzzzzzz

Direction Pévy !!!

Si vous en redemandez, je posterai des poèmes de mes amis François et Philippe ... ça leur fera plaisir :-))



20:35 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

Dans le cadre de ce blog ...

J'ai conservé ce message parce qu'un copain y a laissé un commentaire ... et le commentaire d'un copain c'est sacré.  J'ai remplacé la photo originelle par ... la sienne, qu'il a effectivement prise lui-même.
Je vous reparlerai de lui plus tard, car je lui dois beaucoup !

18:35 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

C'est le premier d'une longue série ...

Pourquoi avoir ouvert un blog ?
Parce que j'ai envie depuis longtemps de créer un vrai site perso mais pour ne rien cacher(ça y est ... je me dévoile déjà complètement après à peine une phrase !! va falloir faire gaffe à ne pas porter atteinte à ma vie privée) ...
Qu'est-ce-que je disais déjà ?
Ah oui, euh... bon ... faut pas être manchot pour créer un vrai site internet et tout et tout .. par contre pour tourner une poignée de gaaaazzzzzzzzzzzzz, ça peut largement suffire.


18:18 Écrit par Alberto | Commentaires (3)